RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
Thème : Honduras

Répression sur Café Guancasco - "Au Honduras, ce n’est plus légal de faire de l’art"

Café Guancasco
Le 15 Septembre 2010, les membres du groupe Café Guancasco ont été brutalement réprimés par la police et l'armée en plein concert. Nous avons quitté l'endroit avec, dans les bras, des enfants intoxiqués, des femmes battues, des jeunes blessés, des personnes âgées évanouies. Un peu moins de 10 minutes après le début du spectacle, les organes de répression ont attaqué directement l'espace où nous étions. Des gaz lacrymogènes ont été lancés sur la scène et sur tout le périmètre où l'activité se produisait, puis ils ont aspergés d'eau et de gaz sur tout l'équipement audio et les instruments, les jetant hors de la scène. Un membre de notre groupe a été brutalement frappé à la tête et aux mains. D'autres amis de Café Guancasco ont dû se faire hospitaliser. Café Guancasco est un groupe musical qui fait partie du Front National de Résistance Populaire, avec lequel nous travaillons. Ce concert était un cadeau aux organisations sociales de la vallée de Sula. Le coût des dégâts matériels s'élève à des centaines de milliers de (...) Lire la suite »

Sur ordre de la CIA

Manola ROMALO

Washington continue son intervention en Amérique Latine. Nouvelles révélations sur la participation au putsch du Honduras de son ambassadeur à Tegucigalpa.

Déstabiliser les régimes progressistes en Amérique Latine fait partie du répertoire classique des ambassadeurs nord-américains accrédités dans ces pays. La Maison Blanche les met en place en fonction d'un principe de rotation « utile ». Début août 2010, l'administration d'Obama propose Larry Palmer au poste d'ambassadeur au Venezuela. Cet ancien diplômé de l'Académie Militaire West Point de New York, représenta déjà les États-Unis au Honduras (2002-2005), où il força l'ouverture totale du marché aux produits nord-américains. Ultérieurement il dirigea la Fondation interaméricaine (IAF), officine proche de la CIA. Quelques jours avant d'être accrédité à Caracas, Palmer brossa un sombre tableau de ses prochains hôtes : les liaisons entre les membres du gouvernement de Chávez et les paramilitaires colombiens « sont très claires », l'influence de Cuba dans l'armée « inquiétante » et les travailleurs sociaux instruits par des « paramilitaires cubains. » Sa future tâche sera celle de « contrôler la démocratie et la (...) Lire la suite »

Haïti-Honduras : le sort de deux présidents

Oscar FORTIN
Si nous nous fions aux principaux titres et articles que nos médias affichent ces temps-ci sur Haïti, nous arriverons vite à la conclusion que le Président Préval, non seulement doit laisser sa place vite, mais doit être exclu comme Président légitime et responsable de la tenue des prochaines élections. Des « étudiants » et « divers mouvements et personnalités publiques » se manifestent et réclament la démission du Président Préval avant même la tenue des élections présidentielles et législatives prévues, exceptionnellement par décret gouvernemental, pour mai 2011. Les nombreux problèmes causés par le tremblement de terre ont fait en sorte qu'elles ne pouvaient se réaliser convenablement à la date prévue par la Constitution, soit le 7 février 2010. Qu'y a-t-il donc derrière ces titres et ces articles que nos médias s'empressent de porter à la connaissance de leurs lecteurs et lectrices ? On se souviendra la couverture que ces mêmes médias avaient accordée au coup d'état militaire qui avait délogé, au Honduras, (...) Lire la suite »

Tableau comparatif de la couverture par les médias US des atteintes aux droits de l’homme... Cuba vs Honduras

CUBA-L
Source Nb d'articles relatifs aux 7 journalistes assassinés et violations des droits de l'homme au Honduras, publiés entre le 29 juin 2009 et le 6 mai 2010 Nb d'articles sur le grève de la faim d'un prisonnier Cubain, publiés entre le 20 février 2010 et le 6 mai 2010 Nb d'articles sur les Dames en Blanc à Cuba, publiés entre le 1 février 2010 et le 6 mai 2010 CNN 2 7 7 New York Times 1 8 1 Washington Post 1 13 5 Boston Globe 1 4 2 Miami Herald 1 55 46 Total 6 86 61 SOURCE : http://cuba-l.unm.edu/?nid=78989&cat=mo Lire la suite »

Honduras : le Mondial 2010 une opportunité pour les putschistes

PRIMITIVI
Alors que la mascarade de la coupe du monde 2010 vient de commencer en Afrique du Sud (voir "Coupe du monde de football : passion, diversion, répression", Oscar Estrada cinéaste indépendant hondurien s'inquiète de la manipulation de l'engouement national pour le foot que fera certainement le gouvernement de 'Pepe' Lobo pour écraser la résistance populaire. Et cette vision pessimiste est malheureusement confortée à la fois par l'usage qui avait été fait de la coupe du monde 78 par la junte argentine et l'augmentation des meurtres et des exactions contre l'opposition populaire depuis que Lobo est au pouvoir. Le 28 juin prochain, si l'équipe de foot hondurienne est toujours en lice, il faudra porter un regard attentif et perçant sur le Honduras. Car à ce moment là le premier anniversaire du coup d'État risque fort d'être l'occasion d'une grande vague de répression à travers tout le pays. Les vacances du Loup et de ses agneaux quand le monde a les yeux tournés vers... par Oscar Estrada Je ne (...) Lire la suite »

Honduras : L’ère du Loup

PRIMITIVI
Depuis que Porfirio Lobo assure la plus haute charge de l'État du Honduras les exactions, les tortures, les assassinats, et les violations des plus élémentaires des droits n'ont pas cessé, au contraire. Par contre les exécutants en ont appris avec le temps et ces actions sont devenues plus discrètes, laissant moins de traces pour d'éventuelles action en justice [1]. Mais ces délits ne pourraient être conduits sans l'aval et la complicité des institutions judiciaires. C'est cette mise au pas d'un pays que décrit Giorgio Trucchi en interviewant Bertha Oliva, coordinatrice nationale du Comité des Parents de Détenus Disparus au Honduras. La démocrature du Honduras : L'ère du Loup Plus de 700 violations des droits de l'homme - incluant douze assassinats - c'est le résultat des observations réalisées du 30 janvier au 28 mai 2010 par le COFADEH. Plus de 9 000 violations et 544 "incidents" contre des défenseurs des droits de l'homme enregistrées depuis le coup d'État. En manquant de quelques semaines (...) Lire la suite »

Honduras : L’oligarchie, les morts et la résistance

Oscar Amaya ARMIJO

Au Honduras les assassinats n’ont pas arrêtés, ciblés, barbares, les escadrons de la mort honduriens n’en sont pas encore au niveau des massacres des paramilitaires colombiens, mais ils suivent de près à la fois la politique de terreur colombienne et les leçons apprises des dictatures chilienne et argentine.

L’oligarchie hondurienne savoure sa reconquête, mais cette victoire pourrait être de courte durée, en effet comme l’écrit Oscar Amaya Armijo, pour le moment la résistance du peuple hondurien reste pacifique et pleure ses morts sans porter de coups.
Mais il se pourrait fort bien que cela ne dure pas, et à ce moment là les oligarques risquent fort de moins rire et le Honduras d’être ensanglanté par une guerre civile que les dirigeants du pays peuvent encore éviter s’ils arrêtent de ne cultiver que leurs intérêts aux dépends de ceux de leur pays.

En ce qui concerne les personnes amoureuses de la vie, toute mort leur fait mal, qu'importe qui est le défunt. Jusqu'à présent, c'est la Résistance qui pleure ses morts, les recueille et les enterre avec un stoïcisme messianique, et elle ne répond pas à tant d'agressions graves avec vengeance. Ou comme le dit Luis Morel, vieux dirigeant du mouvement ouvrier hondurien, "la résistance est, jusqu'à présent, comme les chiens, qui reçoivent des blessures et courent uniquement pour se lécher" , avec une apparente résignation. En réalité, c'est une proposition terrible ébauchée par ceux qui créent le pacifisme, appelez-cela christianisme, bouddhisme ou "gandhisme", les mouvements qui ne répondent pas (ou qui n'ont pas répondu) avec violence à la violence. Existe-t-il réellement une culture qui croit que celui qui reçoit des coups sur la joue gauche offre la droite pour recevoir plus de coups ? Combien de temps dure une telle attitude dans une société marquée par la violence économique, sociale et (...) Lire la suite »

Honduras : Une démocratie ? Certainement pas !

PRIMITIVI
Alors que de nouveaux assassinats sont à déplorer au Honduras (Gilberto Alexander Núñez Ochoa, 27 ans, membre de la résistance, et José Andrés Oviedo, 26 ans, ont été assassinés de plusieurs balles en rentrant chez eux avant-hier ; voir "Continúa la criminalización : Asesinan a dos jóvenes del Frente Nacional de Resistencia Popular") la Cour Suprême de Justice hondurienne vient de révoquer et de mettre à pieds 5 magistrats pour avoir critiqué le coup d'État de juin 2009. Pendant ce temps là , l'Union Européenne accueille Porfirio Lobo à bras ouverts (quasi ouverts : le président du Honduras n'étant plus invité qu'au second sommet de Madrid. Moins retentissant, présenté comme une "réunion", c'est là que l'UE doit clore un accord de libre-échange avec l'Amérique Centrale). Le fascisme ne s'arrête pas : La Cour suprême du Honduras révoque les juges qui critiquent le coup d'État par Kaos en la red Pour s'être manifesté contre le coup d'État, avoir présenté un recours de protection en faveur de Zelaya ou avoir (...) Lire la suite »

APPEL A SIGNATURES contre l’invitation de Porfirio Lobo Sosa, président du Honduras issu du coup d’état du 28 juin 2009, au 6ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UE, de l’Amérique latine et des Caraïbes

DIVERS
Les signatures sont à envoyer avec le nom des organisations à LuisG.Perez@cifcaeu.org avec mention : CARTA A LA PRESIDENCIA ESPANOLA DE LA UE SOBRE HONDURAS D. JOSÉ RODRà GUEZ ZAPATERO PRESIDENT DU GOUVERNEMENT D'ESPAGNE PRESIDENCE ESPAGNOLE DE L'UNION EUROPEENNE Les organisations de la société civile internationale, de la coopération et des droits humains ici signataires ; tenons à exprimer notre préoccupation suite à l'invitation que votre gouvernement a faite à M. Porfirio Lobo Sosa pour assister au sixième Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne, l'Amérique latine et les Caraïbes qui aura lieu à Madrid au mois de mai prochain. Comme nous l'avons dit à plusieurs reprises, nous pensons que le transfert du pouvoir à M. Porfirio Lobo Sosa n'a pas résolu le conflit démocratique profond auquel est confronté l'Etat du Honduras depuis la perpétration du coup d'État, le 28 Juin 2009 dernier. La reconnaissance rapide du nouveau gouvernement du Honduras par la communauté (...) Lire la suite »

Honduras : Presse et liberté d’expression des brutalités sans précédents

PRIMITIVI
Plus de 300 agressions contre la presse hondurienne Plus de 300 agressions contre des journalistes et médias de presse ont été enregistrées au Honduras depuis le coup d'État de juin 2009, selon un rapport paru ces dernier jours. Les attaques vont des assassinats, jusqu'aux abus, intimidation, censure et fermeture de médias. En 2009 64 agressions physiques ou psychiques ont été menées contre les médias populaires, 127 actes d'intimidation et 117 violations, précise le document élaboré par le Comité pour la Libre Expression. La situation continue de se détériorer cette année, en seulement un mois sept professionnels de la presse ont été assassinés entre mars et avril. Parmi les médias les plus affectés figurent le quotidien Tiempo, les chaînes de télévision Canal 11 et Canal 36 et RadioGlobo, la majorité d'entre eux avaient été fermés ou militarisés durant le coup d'État. La veille, des médias populaires regroupés au sein du Mouvement des Journalistes pour la Vie ont réalisé une marche jusqu'au siège du (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110