RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
Thème : Honduras

Honduras : L’ère du Loup

PRIMITIVI
Depuis que Porfirio Lobo assure la plus haute charge de l'État du Honduras les exactions, les tortures, les assassinats, et les violations des plus élémentaires des droits n'ont pas cessé, au contraire. Par contre les exécutants en ont appris avec le temps et ces actions sont devenues plus discrètes, laissant moins de traces pour d'éventuelles action en justice [1]. Mais ces délits ne pourraient être conduits sans l'aval et la complicité des institutions judiciaires. C'est cette mise au pas d'un pays que décrit Giorgio Trucchi en interviewant Bertha Oliva, coordinatrice nationale du Comité des Parents de Détenus Disparus au Honduras. La démocrature du Honduras : L'ère du Loup Plus de 700 violations des droits de l'homme - incluant douze assassinats - c'est le résultat des observations réalisées du 30 janvier au 28 mai 2010 par le COFADEH. Plus de 9 000 violations et 544 "incidents" contre des défenseurs des droits de l'homme enregistrées depuis le coup d'État. En manquant de quelques semaines (...) Lire la suite »

Honduras : L’oligarchie, les morts et la résistance

Oscar Amaya ARMIJO

Au Honduras les assassinats n’ont pas arrêtés, ciblés, barbares, les escadrons de la mort honduriens n’en sont pas encore au niveau des massacres des paramilitaires colombiens, mais ils suivent de près à la fois la politique de terreur colombienne et les leçons apprises des dictatures chilienne et argentine.

L’oligarchie hondurienne savoure sa reconquête, mais cette victoire pourrait être de courte durée, en effet comme l’écrit Oscar Amaya Armijo, pour le moment la résistance du peuple hondurien reste pacifique et pleure ses morts sans porter de coups.
Mais il se pourrait fort bien que cela ne dure pas, et à ce moment là les oligarques risquent fort de moins rire et le Honduras d’être ensanglanté par une guerre civile que les dirigeants du pays peuvent encore éviter s’ils arrêtent de ne cultiver que leurs intérêts aux dépends de ceux de leur pays.

En ce qui concerne les personnes amoureuses de la vie, toute mort leur fait mal, qu'importe qui est le défunt. Jusqu'à présent, c'est la Résistance qui pleure ses morts, les recueille et les enterre avec un stoïcisme messianique, et elle ne répond pas à tant d'agressions graves avec vengeance. Ou comme le dit Luis Morel, vieux dirigeant du mouvement ouvrier hondurien, "la résistance est, jusqu'à présent, comme les chiens, qui reçoivent des blessures et courent uniquement pour se lécher" , avec une apparente résignation. En réalité, c'est une proposition terrible ébauchée par ceux qui créent le pacifisme, appelez-cela christianisme, bouddhisme ou "gandhisme", les mouvements qui ne répondent pas (ou qui n'ont pas répondu) avec violence à la violence. Existe-t-il réellement une culture qui croit que celui qui reçoit des coups sur la joue gauche offre la droite pour recevoir plus de coups ? Combien de temps dure une telle attitude dans une société marquée par la violence économique, sociale et (...) Lire la suite »

Honduras : Une démocratie ? Certainement pas !

PRIMITIVI
Alors que de nouveaux assassinats sont à déplorer au Honduras (Gilberto Alexander Núñez Ochoa, 27 ans, membre de la résistance, et José Andrés Oviedo, 26 ans, ont été assassinés de plusieurs balles en rentrant chez eux avant-hier ; voir "Continúa la criminalización : Asesinan a dos jóvenes del Frente Nacional de Resistencia Popular") la Cour Suprême de Justice hondurienne vient de révoquer et de mettre à pieds 5 magistrats pour avoir critiqué le coup d'État de juin 2009. Pendant ce temps là , l'Union Européenne accueille Porfirio Lobo à bras ouverts (quasi ouverts : le président du Honduras n'étant plus invité qu'au second sommet de Madrid. Moins retentissant, présenté comme une "réunion", c'est là que l'UE doit clore un accord de libre-échange avec l'Amérique Centrale). Le fascisme ne s'arrête pas : La Cour suprême du Honduras révoque les juges qui critiquent le coup d'État par Kaos en la red Pour s'être manifesté contre le coup d'État, avoir présenté un recours de protection en faveur de Zelaya ou avoir (...) Lire la suite »

APPEL A SIGNATURES contre l’invitation de Porfirio Lobo Sosa, président du Honduras issu du coup d’état du 28 juin 2009, au 6ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UE, de l’Amérique latine et des Caraïbes

DIVERS
Les signatures sont à envoyer avec le nom des organisations à LuisG.Perez@cifcaeu.org avec mention : CARTA A LA PRESIDENCIA ESPANOLA DE LA UE SOBRE HONDURAS D. JOSÉ RODRà GUEZ ZAPATERO PRESIDENT DU GOUVERNEMENT D'ESPAGNE PRESIDENCE ESPAGNOLE DE L'UNION EUROPEENNE Les organisations de la société civile internationale, de la coopération et des droits humains ici signataires ; tenons à exprimer notre préoccupation suite à l'invitation que votre gouvernement a faite à M. Porfirio Lobo Sosa pour assister au sixième Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne, l'Amérique latine et les Caraïbes qui aura lieu à Madrid au mois de mai prochain. Comme nous l'avons dit à plusieurs reprises, nous pensons que le transfert du pouvoir à M. Porfirio Lobo Sosa n'a pas résolu le conflit démocratique profond auquel est confronté l'Etat du Honduras depuis la perpétration du coup d'État, le 28 Juin 2009 dernier. La reconnaissance rapide du nouveau gouvernement du Honduras par la communauté (...) Lire la suite »

Honduras : Presse et liberté d’expression des brutalités sans précédents

PRIMITIVI
Plus de 300 agressions contre la presse hondurienne Plus de 300 agressions contre des journalistes et médias de presse ont été enregistrées au Honduras depuis le coup d'État de juin 2009, selon un rapport paru ces dernier jours. Les attaques vont des assassinats, jusqu'aux abus, intimidation, censure et fermeture de médias. En 2009 64 agressions physiques ou psychiques ont été menées contre les médias populaires, 127 actes d'intimidation et 117 violations, précise le document élaboré par le Comité pour la Libre Expression. La situation continue de se détériorer cette année, en seulement un mois sept professionnels de la presse ont été assassinés entre mars et avril. Parmi les médias les plus affectés figurent le quotidien Tiempo, les chaînes de télévision Canal 11 et Canal 36 et RadioGlobo, la majorité d'entre eux avaient été fermés ou militarisés durant le coup d'État. La veille, des médias populaires regroupés au sein du Mouvement des Journalistes pour la Vie ont réalisé une marche jusqu'au siège du (...) Lire la suite »

Honduras : 107 zones naturelles protégées menacées par les entreprises

PRIMITIVI
Au Honduras il n'y a pas que l'aspect sociale et droit de l'homme qui en prend plein la tête, l'écosystème hondurien lui aussi souffre. Durant le régime de facto deux décrets de protection ont été abrogés afin de laisser le champ libre aux entreprises d'exploitation forestière. Le gouvernement de Lobo a entériné cette réforme et s'apprête à la mettre en application. Suivant la réforme les entreprises désirant exploiter une zone naturelle protégée peuvent avoir une licence d'exploitation sur simple acceptation du Système National d'Évaluation d'Impact Environnemental, un organisme d'État fortement décrié, soupçonné de népotisme et de corruption. Après avoir asservi et pourchassé la population pauvre, après avoir tenté de museler résistance, syndicats et presse par des assassinats ciblés, les hommes de pouvoir hondurien mettent à sac les ressources naturelles de leur pays. Pour le plus grand plaisir des multinationales et le leur propre bourse. Il s'agit de 107 zones protégées au Honduras, qui avec les (...) Lire la suite »

Honduras : crimes de journalistes, des enquêtes difficiles

PRIMITIVI
Au Honduras, les assassinats de journalistes se poursuivent sans trop de gêne. Il est vrai que des escadrons de la morts, composés de policiers et de militaires, sont fortement soupçonnés pour ces crimes. Il est vrai également qu'en général le gouvernement de Lobo soit ne dit rien, soit tente de retourner la situation (voir ce qui se passe dans le Bas Aguan), soit s'il ne peut faire autrement condamne mollement. C'est exactement ce qui est entrain de se passer, plus plus d'une quinzaine de journalistes tués depuis juin dernier, quasiment une dizaine depuis le début de l'année. Et voici enfin une condamnation publique de Lobo, mais pourquoi seulement maintenant ? Pour raisons d'enquêtes engagées qui piétinent ou parce que cette situation commence à provoquer des protestations à l'étranger dont Lobo à tant besoin, en particulier l'Europe et les États-Unis, pour maintenir son pays sous contrôle ? Le gouvernement hondurien ne peut faire l'enquête sur les crimes de journalistes C'est pourquoi il (...) Lire la suite »

Honduras : l’armée a lancé l’assaut contre une communauté sans défense

PRIMITIVI
mercredi 14 avril 2010, par Primitivi Comme annoncé depuis une semaine, le déploiement des forces armées dans la région de l'Aguán n'était pas là pour faire joli. Hier matin à l'aube l'assaut a été donné contre une communauté paysanne et deux personnes ont été brièvement arrêtées. Le gouvernement de Lobo cultive le double discours il annonce officiellement vouloir négocier avec les paysans du MUCA, et en même temps il lance l'armée contre eux tandis qu'une campagne médiatique les décris comme des guérilleros alors que ce ne sont que des paysans extrêmement pauvres. Cette manière d'agir, agression armée, enlèvements et assassinats des leaders ou des personnes trop militantes relève de la même stratégie de terreur que celle qui était mise en oeuvre durant les dictatures de Pinocher au Chili ou de la Junte en Argentine. Le but est clair : les pauvres doivent mettre genou à terre et laisser le pays aux mains des plus puissants pour continuer à imposer un modèle néolibéral mortifère. Le but pour la classe (...) Lire la suite »

Honduras : une seconde base militaire US sur le sol hondurien

PRIMITIVI
Les États-Unis ne sont pas en reste pour leur extension militaire, tandis qu'une négociation est en cours avec le Brésil pour l'installation d'une base près de Rio de Janeiro, que 7 bases vont bientôt être installées en Colombie, une nouvelle base militaire US a été inaugurée vendredi dernier au Honduras. L'installation de cette dernière dans un pays qui connait depuis juin 2009 un regain de démocratie est bien évidemment justifiée par (cocher la bonne réponse) a/ la lutte contre le terrorisme b/ la lutte contre le narcotrafic c/ le déploiement d'une aide auprès de la population Aller on ne va pas vous faire bisquer, la bonne réponse est b. A la frontière avec le Nicaragua. Inauguration d'une nouvelle base militaire américaine au Honduras Prétenduement pour lutter contre le trafic de drogue. Caracas le 9 Avril - Inauguration ce jeudi au Honduras d'une nouvelle base militaire des USA, pour 'combattre le narcotrafic'. L'ambassadeur des USA dans ce pays a informé que le sien avait investi 2 (...) Lire la suite »

Honduras : Un déploiement militaire digne d’une guerre pour des palmiers à huile

PRIMITIVI
La situation dans la région du Bajó Aguán, sur la rive droite de la rivière Aguán dans le nord du pays reste très préoccupante et tendue. Les différentes coopératives mises en place par le mouvement paysan MUCA est sont sous la menace directe de près de 24 commandos militaires équipés d'armes de gros calibre et soutenus par la police et les gardes armés des trois propriétaires terriens de la zone. Le gouvernement de Profirio Lobo dit maintenir le dialogue tout en faisant des déclarations contraires, accusant les paysans de vouloir déstabiliser le régime. Les médias pro-putschiste quant à eux déverse un flot de désinformations en faisant croire que le syndicat paysan serait un groupe guérillero armé, argument mainte fois utilisé au Chili sous Pinochet ou en Argentine avec la Junte. La situation au Honduras est extrêmement tendue, les assassinats se sont multipliés depuis le début de l'année et la militarisation de la région du bas Aguán fait encore monter la tension d'un cran. La forte présence (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110