RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
Thème : Honduras

Honduras : des assauts en cours le long de la rivière Aguán

PRIMITIVI
Nous relayons en urgence un résumé d'articles, depuis le week-end dernier un assaut est en cours contre les coopératives paysannes de la rivière Aguán. Des troupes ce sont positionnées durant le week-end et sont passées à l'assaut cette semaine. L'opération est appelée opération "Trueno" (Tonnerre). Hier, un membre du MUCA a été assassiné par deux inconnus à moto alors qu'il était chez lui. D'autres informations sur le déroulement des événement au Honduras en provenance de Vos El Soberano sont également relayées dans cet article. Wilfredo Reyes : "Les gens préfèrent mourir sur la terre" Le dirigeant du MUCA, le paysan Wilfredo Reyes, a raconté à Radio Mundo Real la situation vécu dans le nord du Honduras. "Il y a une pression psychologique énorme" , a-t-il raconté. Il a expliqué que les paysans souffrent après avoir tenté de récupérer les terres occupées illégalement par les propriétaires terriens alors que ces derniers n'ont aucun droit sur des terres appartenant à l'Etat. Il a (...) Lire la suite »

Honduras : urgence, encore un assassinat hier et un assaut imminent contre les paysans de l’Aguán

PRIMITIVI
Hier, jeudi 1er avril, un jeune paysan a été tué par les gardes privés des latifundistes. Dans le même temps l'armée et la police, soutenues par les gardes privés armés sont entrain de se regrouper pour donner l'assaut aux différentes coopératives paysannes situées sur la rive sud du Rio Aguán. Il est urgent de diffuser ces informations et qu'un mouvement de pression se mette en place sur le Honduras. Ce à quoi nous assistons est au moins aussi terrible que la dictature de Pinochet ou de la junte militaire argentine. L'oligarchie hondurienne est entrain de massacrer peu à peu toute la population hondurienne qui n'est pas encline à subir son pouvoir féodal. Ce matin un paysan membre du Muca a été assassiné FIAN Honduras (First Information and Action Network) Organisation Internationale des Droits de l'Homme pour le Droit à se Nourrir Communiqué Aujourd'hui à 6:00 heure du matin le jeune Miguel Alonso Oliva, 22 ans a été assassiné avec une arme à feu par un agent de sécurité de l'une des plantations (...) Lire la suite »

Honduras : violence du régime, appel international pour que cessent les exactions.

PRIMITIVI
Le collectif Voselsoberano lance ici un appel à la communauté internationale et aux médias du monde entier afin de relayer les différentes informations qui émanent du Honduras et de ne pas passer sous silence les multiples assassinats qui ont actuellement lieux. Nous reproduisons également la dernière dépêche de l'Agence Pulsar qui fait état du 5ème journaliste assassiné au cours du mois de mars. La situation hondurienne est critique. Face à la vague d'assassinats sélectifs entrepris par le régime Le Collectif Voselsoberano condamne énergiquement la vague d'assassinats sélectifs entrepris par le régime, les plus récents étant ceux des compagnons José Manuel Flores, Francisco Castillo, José Antonio Cardoza, José Carà­as y Nahun Palacios assassinés au cours des dix derniers jours. S'ajoutent à cela une vague de massacres et de crimes, produit de la politiques "de nettoyage social" menée par le régime et ses forces criminelles. Dans le cas du compagnon José Manuel Flores, il a été un professeur (...) Lire la suite »

Honduras : "les palmiers nous ont sauvés des balles"

PRIMITIVI
Radio Progreso, une des figures radiophoniques de la résistance, rapporte sur son blog le témoignage des femmes de la communauté de La Concepción, région du Bajo Aguán. Communauté chassée des terres en friche que le gouvernement de Zelaya lui avait mis à disposition en 2009. Après putsch de juin 2009 les latifundistes ont chassé les paysans pauvres de ces terres en friche qu'ils déclarent leur appartenir (NB : les latifundistes n'ont aucun titre de propriété sur ces terrains qui appartiennent à l'État). Suite à cela les familles de la communauté de La Concepción ont décidé de s'installer dans la palmeraie de Miguel Facussé, un des latifundiste. Celui-ci a réagit en leur envoyant ses gardes privés et la police pour les déloger par la force, tirs à balles réelles, disparitions et assassinats sont l'arsenal répressif utilisé [1], mais les familles résistent car elles n'ont pas le choix. "Nous sommes menacés par les agents de Mr Miguel Facussé et par les policiers" dit Lidia Ramos, tandis qu'elle se (...) Lire la suite »

Un membre hondurien de la Société interaméricaine de presse a payé la note du lobby des putschistes

Jean-Guy ALLARD
Le patron des quotidiens honduriens El Heraldo et La Prensa, Jorge Canahuati Larach, qui a représenté la presse de son pays à la dernière assemblée générale de la Société interaméricaine de presse (SIP), a payé la campagne de relations publiques aux États-Unis destinée à légitimer le coup d'État, selon une enquête du journal hondurien El Libertador effectuée à la Chambre des représentants et au Sénat nord-américains. Au cours de la dernière assemblée générale de la SIP, l'association des patrons d'organes de presse commerciaux, réalisée à Buenos Aires, Canahuati a décrit la presse du Honduras, où la pólice et l'armée frappaient et tuaient des manifestants, comme victime d'une série d'attaques « des deux bandes en conflit, particulièrement des partisans de Zelaya ». A Washington, Canahuati a partagé le paiement d'une note de 28 000 dollars des cabinets de lobbying avec le partenaire principal de la banque Ficohsa, Camilo Atala, et le président des manufacturiers Jesús Canahuati, tous les deux partisans actifs du (...) Lire la suite »

Honduras : entreprises, taxes et militaires

PRIMITIVI
Sous la présidence de Lobo le business se porte bien merci. Les franchises des chaînes étrangères de fast-food vont certainement se voir à nouveau exonérées d'impôts durant dix ans, les anciens militaires putschistes sont nommés à la tête des entreprises de l'état et à San Pedro Sula (capitale économique) les embouteilleurs paient l'eau vingt fois moins cher que le commun des mortels. Tout va pour le mieux. Restauration rapide, déjà 10 ans d'exonération fiscale, mais ils en veulent plus ! Dès 1999 les chaînes de restauration rapide ont pu jouir de la Loi d'Encouragement au Tourisme (LIT) qui les a exonéré de taxe fiscale au Honduras. La Chambre de Commerce et d'Industrie de Tegucigalpa (CCIT) plaidera devant le Congrès National afin que les franchises McDonald's, Burger King, Popeyes, Subway, Quizmos, Little Caesars, Chili's, TGI Friday's, Applebee's, Dunkin' Donuts, Pizza Hut, et Dunkin' Donuts continuent à jouir de ce privilège, ce qui entrainerait une perte annuelle d'environ 40 milliards de (...) Lire la suite »

Honduras : Région de l’Aguán, ouvriers agricoles et journalistes semblent des cible privilégiées.

PRIMITIVI
La ronde des exactions continuent au Honduras, bien que le pays soit maintenant dirigé par un président "démocratiquement élu", comme on dit, les paramilitaires assassinent à tout va. Et les tueurs des narcos semblent également être à la fête, curieusement cela se passe dans la même région du pays : la région de l'Aguán sur la côte atlantique. De là a y voir de curieuses coïncidences... cela doit faire parti de notre mauvais esprit Vendredi 12 mars 2010 : De nouveaux assassinats politiques dans l'Aguán Des militants du Front National de Résistance Populaire (FNRP) du Honduras ont dénoncé ces dernières heures les assassinats de deux ouvriers agricoles, Ramón Ulises Castellanos et Miguel Sauceda habitant le quartier El Naranjo, dans le département de l'Atlántida. Les deux victimes de la répression politique qui continue sous le gouvernement de Pepe Lobo avaient été kidnappées le jour précédent. Vendredi 12 mars 2010 : Un journaliste de la région Atlantique assassiné après des menaces attribuées aux (...) Lire la suite »

Honduras : soutenu par les États Unis, Porfirio Lobo légitime le coup d’État en lui succédant

Jérôme DUVAL
Suite aux élections du 29 novembre 2009 marquées par une forte abstention et entachées de fraude, Porfirio (Pepe) Lobo prend la succession d'une dictature qui a écarté par la force le Président légitime Manuel Zelaya alors en fin de mandat officiel, le 27 janvier 2010. Ainsi, Porfirio Lobo accède à la magistrature suprême dans un pays dont une grande partie des électeurs ne le reconnaissent pas. La résistance a le mérite d'avoir éveillé la conscience politique d'un grand nombre de citoyens qui pensent que cette passation de pouvoir ne sert qu'à légitimer les putschistes afin d'encourager d'autres renversements de gouvernements progressistes dans la région. La collusion entre la dictature militaire et Porfirio Lobo est on ne peut plus claire. A titre d'exemple, celui-ci préféra rester au Honduras et reporter son voyage aux États-Unis, où il avait l'habitude de se rendre pour son anniversaire, afin d'assister à l'hommage des Forces armées en l'honneur de ses 62 ans, le 22 décembre 2009. Rappelons que les (...) Lire la suite »

Amérique Latine : un européen allié des putschistes parcourt le continent

PRIMITIVI
L'allié des putschistes qui parcourt actuellement l'Amérique Latine a un prénom, un nom de famille et une charge publique : Il s'agit de Guido Westerwelle, Ministre des Affaires Etrangères allemand. L'homme politique appartient au Parti Libéral Démocratique (FDP) dont la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté (FNS) a appuyé les putschistes avant, pendant et après le coup d'État qui en juin 2009 en a fini avec la présidence de Manuel "Mel" Zelaya au Honduras. Dimanche, Westerwelle a commencé son premier voyage en Amérique Latine avec un séjour au Chili, où il a retrouvé son homologue, Mariano Fernández, pour lui fournir une aide d'une valeur de 630 000 € destinés à couvrir les dommages causés par le tremblement de terre. La visite à Santiago du Chili n'était pas planifiée mais il est bien venu le ministre qui essuie chez lui de fortes critiques pour sa rhétorique néolibérale et pour les dons élevés reçus de certains entrepreneurs qui ressemblent plus à des investissements puisque le FDP développe une (...) Lire la suite »

Honduras/Europe : la société civile désavoue le Parlement Européen

PRIMITIVI
Bruxelles - Suite à la décision de l'UE de reconnaître le gouvernement de Porfirio Lobo au Honduras et de reprendre les négociations de l'Accord d'Association UE-AC (AdA), avec pour but de les boucler avant le sommet Union Européenne/Amérique Latine et Caraïbe qui aura lieu sous la présidence espagnole au mois de mai, les organisations de la société civile hondurienne remettent en cause la décision de l'UE de reconnaître le nouveau président du Honduras. Les réseaux Groupe Sud, Aprodev, ALOP, la FIDH et CIFCA ont organisé un débat au Parlement Européen le 24 février dernier en convoquant la Commission Européenne et les différentes forces politiques du Parlement Européen, avec 4 représentants de la société Civile hondurienne, des membres des organisations de droits de l'homme et du Front National de Résistance Populaire. Les délégués de la société civile hondurienne Bertha Oliva du COFADEH, Và­ctor Fernández du CDM, Jesus Garza del Chaac et Lorraine Zelaya du Front de Résistance ont été unanimes à réclamer à (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110