RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
 

Bahreïn : grève de la faim de détenus contre la répression des manifestations

Almanar

"Ce soir, ils (les prisonniers) prendront un dernier repas" avant d’entamer leur grève de la faim, déclarait hier le chef de l’Association des jeunes bahreïnis pour les droits de l’Homme, Mohammed al-Maskati.

En effet, des détenus et des militants bahreïnis condamnés pour avoir pris part à des manifestations anti-gouvernementales l’an dernier ont entamé dimanche soir une grève de la faim pour protester contre la répression, a annoncé ce même groupe de défense des droits de l’Homme.

Depuis leur prison, ces 14 militants des droits de l’Homme et chefs de l’opposition ont annoncé qu’ils veulent aussi par cette grève de la faim « ouverte » montrer leur " solidarité avec les manifestations pro-démocratie et protester contre leur brutale répression".

Parmi ces 14 prisonniers, figurent plusieurs chefs de l’opposition, condamnés en 2011 pour avoir, selon la justice, participé à un « complot ayant visé à renverser la dynastie des Al-Khalifa », après la répression à la mi-mars d’un mouvement de contestation réclamant une monarchie constitutionnelle.

L’annonce de cette grève de la faim survient alors que le Conseil des ministres a décidé dimanche, à la demande du ministre de l’Intérieur, de porter à 15 ans de prison la peine maximale encourue par les instigateurs des rassemblements où les attaques des policiers sur les manifestants sont devenues quasi-quotidiennes.

Les manifestations se sont intensifiées récemment, à l’approche du premier anniversaire du déclenchement de la contestation, le 14 février dernier.

En novembre, une commission d’enquête indépendante et Amnesty International avaient dénoncé un "usage excessif et injustifié de la force" de la part des autorités contre les manifestants, faisant état de 35 morts.

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=48079&cid=20&amp...

URL de cette brève 2261
http://www.legrandsoir.info/bahrein-greve-de-la-faim-de-detenus-contre-la-repression-des-manifestations.html
Print Friendly and PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
RSS RSS Commentaires
   
Que fait l’armée française en Afrique ?
Raphaël GRANVAUD

Préface d’Odile Tobner-Biyidi
Que fait l’armée française en Afrique ? Et de quel droit s’y trouve-t-elle encore aujourd’hui ? Si l’on en croit les discours officiels, elle n’y aurait plus depuis longtemps que des missions humanitaires et de maintien de la paix. La page du néocolonialisme et de la Françafrique aurait été tournée en même temps que finissait la guerre froide.
Ce « Dossier noir » examine, à travers de nombreux exemples concrets, la réalité de cette présence depuis deux décennies. Après un (...)

Agrandir | voir bibliographie

 

Que ce soit bien clair : nous avons commis des erreurs, évidemment. Et nous en commettrons d’autres. Mais je peux te dire une chose : jamais nous n’abandonnerons le combat pour un monde meilleur, jamais nous ne baisserons la garde devant l’Empire, jamais nous ne sacrifierons le peuple au profit d’une minorité. Tout ce que nous avons fait, nous l’avons fait non seulement pour nous, mais aussi pour l’Amérique latine, l’Afrique, l’Asie, les générations futures. Nous avons fait tout ce que nous avons pu, et parfois plus, sans rien demander en échange. Rien. Jamais. Alors tu peux dire à tes amis "de gauche" en Europe que leurs critiques ne nous concernent pas, ne nous touchent pas, ne nous impressionnent pas. Nous, nous avons fait une révolution. C’est quoi leur légitimité à ces gens-là, tu peux me le dire ? Qu’ils fassent une révolution chez eux pour commencer. Oh, pas forcément une grande, tout le monde n’a pas les mêmes capacités. Disons une petite, juste assez pour pouvoir prétendre qu’ils savent de quoi ils parlent. Et là, lorsque l’ennemi se déchaînera, lorsque le toit leur tombera sur la tête, ils viendront me voir. Je les attendrai avec une bouteille de rhum.

Ibrahim
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.