RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
 

Avec toutes les personnes âgées décédées cet été, le régime des retraites va-t-il être bénéficiaire cette année ?

Je ne sais pas comment se sont passé vos vacances,
Moi j’ai eu assez chaud
Je sais bien que vous ne m’avez rien demandé, mais tout de même j’aimerais répondre à la question : « un ministre en short qui nous prend pour des cons est-il plus sympathique qu’un ministre en costume qui nous prend pour des cons ? »
Jean Pierre Raffarin, Premier ministre, ministre de la rondeur et du Poitou Charente, nous propose de renoncer à un jour férié pour financer l’aide aux personnes âgées. Renoncer à une journée avec grasse matinée, petit dej’ au lit et sieste l’après midi pour que l’on puisse financer l’aide aux personnes âgées, auxquelles le gouvernement avait pourtant décidé de couper une grande partie des aides qui permettaient de financer les soins à domicile ou le personnel assurant le suivi et l’encadrement des personnes vieillissantes dans une société sans coeur.
Donc notre premier ministre nous propose de renoncer à un jour férié pour financer l’aide aux personnes âgées.
Moi je suis pour, pas plus tard qu’hier j’ai moi même aidé ma grand mère qui avait chaud, à cause de la gauche qui a été au gouvernement un jour, y a très longtemps et qui en a profité pour déréguler le climat, à se servir un quatrième Porto. Et je pense que l’effort doit être collectif. Donc sacrifions un jour férié pour financer l’aide aux personnes âgées et détaxons le Porto.
Mais je crois qu’il faut aller encore plus loin dans la solidarité nationale.
Si l’on acceptai le travail de nuit des femmes, nous pourrions financer la recherche contre la mucoviscidose.
Si l’on légalisait le travail des enfants à partir de 12 ans, on pourrait financer la lutte contre le cancer.
Si l’on abolissait le droit de grêve pourrait enfin financer efficacement la lutte contre les maladies orphelines.
Si l’on rétablissait la journée de travail de 10 heures on pourrait développer la recherche sur les ravages de l’amiante.
Et si l’on renonçait à la sécurité sociale on pourrait enfin donner des salaires décents au patronat français qui a eu chaud cet été.
Si la pente est dure, la route est droite et je pense que nous avons mieux à faire que de nous prélasser devant notre ordinateur si on veut redresser le pays.
Voilà , je suis pas sur d’avoir répondu à la question, mais la prochaine fois je tenterai de répondre à la question que vous ne m’avez pas posé : « avec toutes les personnes âgées décédées cet été, le régime des retraites va-t-il être bénéficiaire cette année ? »

URL de cet article 951
Le « populisme du FN » un dangereux contresens, d’Annie Collovald et Guerre aux chômeurs ou guerre au chômage, d’Emmanuel Pierru
DIVERS

Récemment apparues, les éditions du Croquant, issues d’une dissidence des héritiers de Pierre Bourdieu, publient des ouvrages riches, au coeur des problèmes sociaux actuels et offrant un regard juste et pertinent. Deux d’entre eux ont particulièrement retenu notre attention :
Le « populisme du FN » un dangereux contresens
A travers cet ouvrage, Annie Collovald a voulu déconstruire et remettre en cause le terme de « populisme » qui sert aujourd’hui d’explication au succès électoral du Front national. (...)

Agrandir | voir bibliographie

 

Le comportement borné des hommes en face de la nature conditionne leur comportement borné entre eux.

Karl Marx

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
113 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
46 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
32 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.