RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
 

Avec toutes les personnes âgées décédées cet été, le régime des retraites va-t-il être bénéficiaire cette année ?

Je ne sais pas comment se sont passé vos vacances,
Moi j’ai eu assez chaud
Je sais bien que vous ne m’avez rien demandé, mais tout de même j’aimerais répondre à la question : « un ministre en short qui nous prend pour des cons est-il plus sympathique qu’un ministre en costume qui nous prend pour des cons ? »
Jean Pierre Raffarin, Premier ministre, ministre de la rondeur et du Poitou Charente, nous propose de renoncer à un jour férié pour financer l’aide aux personnes âgées. Renoncer à une journée avec grasse matinée, petit dej’ au lit et sieste l’après midi pour que l’on puisse financer l’aide aux personnes âgées, auxquelles le gouvernement avait pourtant décidé de couper une grande partie des aides qui permettaient de financer les soins à domicile ou le personnel assurant le suivi et l’encadrement des personnes vieillissantes dans une société sans coeur.
Donc notre premier ministre nous propose de renoncer à un jour férié pour financer l’aide aux personnes âgées.
Moi je suis pour, pas plus tard qu’hier j’ai moi même aidé ma grand mère qui avait chaud, à cause de la gauche qui a été au gouvernement un jour, y a très longtemps et qui en a profité pour déréguler le climat, à se servir un quatrième Porto. Et je pense que l’effort doit être collectif. Donc sacrifions un jour férié pour financer l’aide aux personnes âgées et détaxons le Porto.
Mais je crois qu’il faut aller encore plus loin dans la solidarité nationale.
Si l’on acceptai le travail de nuit des femmes, nous pourrions financer la recherche contre la mucoviscidose.
Si l’on légalisait le travail des enfants à partir de 12 ans, on pourrait financer la lutte contre le cancer.
Si l’on abolissait le droit de grêve pourrait enfin financer efficacement la lutte contre les maladies orphelines.
Si l’on rétablissait la journée de travail de 10 heures on pourrait développer la recherche sur les ravages de l’amiante.
Et si l’on renonçait à la sécurité sociale on pourrait enfin donner des salaires décents au patronat français qui a eu chaud cet été.
Si la pente est dure, la route est droite et je pense que nous avons mieux à faire que de nous prélasser devant notre ordinateur si on veut redresser le pays.
Voilà , je suis pas sur d’avoir répondu à la question, mais la prochaine fois je tenterai de répondre à la question que vous ne m’avez pas posé : « avec toutes les personnes âgées décédées cet été, le régime des retraites va-t-il être bénéficiaire cette année ? »

URL de cet article 951
« Cuba mi amor », un roman sur le Che de Kristian Marciniak (Rebelion)
Leyde E. Rodri­guez HERNANDEZ

Publié chez Publibook, une maison d’édition française, le roman de Kristian Marciniak : « Cuba mi amor » circule dans Paris ces jours-ci. Dans un message personnel adressé au chroniqueur de ce papier, l’auteur avoue que Cuba a été le pays qui lui a apporté, de toute sa vie, le plus de bonheur, les plus grandes joies et les plus belles émotions, et entre autres l’orgueil d’avoir connu et travaillé aux côtés du Che, au Ministère de l’Industrie.
Le roman « Cuba mi amor » est un livre impressionnant de plus de (...)

Agrandir | voir bibliographie

 

"L’un des grands arguments de la guerre israélienne de l’information consiste à demander pourquoi le monde entier s’émeut davantage du sort des Palestiniens que de celui des Tchétchènes ou des Algériens - insinuant par-là que la raison en serait un fonds incurable d’antisémitisme. Au-delà de ce qu’il y a d’odieux dans cette manière de nous ordonner de regarder ailleurs, on peut assez facilement répondre à cette question. On s’en émeut davantage (et ce n’est qu’un supplément d’indignation très relatif, d’ailleurs) parce que, avant que les Etats-Unis n’envahissent l’Irak, c’était le dernier conflit colonial de la planète - même si ce colonisateur-là a pour caractéristique particulière d’avoir sa métropole à un jet de pierre des territoires occupés -, et qu’il y a quelque chose d’insupportable dans le fait de voir des êtres humains subir encore l’arrogance coloniale. Parce que la Palestine est le front principal de cette guerre que l’Occident désoeuvré a choisi de déclarer au monde musulman pour ne pas s’ennuyer quand les Rouges n’ont plus voulu jouer. Parce que l’impunité dont jouit depuis des décennies l’occupant israélien, l’instrumentalisation du génocide pour oblitérer inexorablement les spoliations et les injustices subies par les Palestiniens, l’impression persistante qu’ils en sont victimes en tant qu’Arabes, nourrit un sentiment minant d’injustice."

Mona Chollet

CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
21 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
20 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
13 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.