RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
 

La nomination d’Alvaro Uribe comme professeur en France est un attentat à l’intelligence

La nomination de l’ex-président de Colombie comme professeur de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz (ENIM) est un attentat à l’intelligence.

Comment a-t-il pu oublier de les informer que la Colombie vit depuis plus de 50 ans un conflit social, politique et armé dont est victime toute la population civile et que ce conflit est présenté comme un rapport de force entre des guérillas et l’Etat ?

Que dans cette guerre civile non déclarée, qui a connu une recrudescence pendant le mandat d’Uribe, le crime d’Etat que constitue la disparition forcée perpétrée par la « démocratie » en Colombie a dépassé les chiffres dramatiques des dictatures des pays du Cône sud et que 250 000 disparus réclament justice ? (1)

Il a également omis de mentionner que pendant son mandat Alvaro Uribe a ordonné au Département Administratif de Sécurité (DAS), les services secrets colombiens, d’espionner, de poursuivre, de menacer et de stigmatiser les défenseurs des droits de l’homme, les syndicalistes, les opposants politiques, les journalistes, la Cour suprême de justice colombienne et même de surveiller et de discréditer la Commission des droits de l’homme du Parlement Européen, le Haut-commissariat aux droits de l’homme des Nations Unies et les ONG engagées dans la défense des droits de l’homme.

Face à cette scandaleuse désinformation, il me semble important que la jeunesse, qui forge le futur, connaisse les chiffres déchirants de la tragédie colombienne et la trajectoire de ce néfaste personnage.

Rien qu’au cours des 3 dernières années de son gouvernement, le terrorisme d’Etat a fait disparaître 38 255 personnes (chiffres de février 2010 de la médecine légale et de l’administration fiscale) et commis 173 183 homicides et 1 597 massacres (2).

10 millions d’hectares de terre ont été confisqués aux paysans et offerts aux multinationales, aux grands propriétaires terriens, et aux nouveaux caciques paramilitaires (3). Afin de terroriser la population, dans le but de la réduire au silence, de la rendre docile et de la déplacer, l’outil paramilitaire a eu recours aux viols massifs, aux démembrements à la tronçonneuse, à l’empalement et à d’autres horreurs terrifiantes (4).

Des fours crématoires et des élevages de caïmans font partie de l’outil paramilitaire de l’Etat et des multinationales... que les paramilitaires ont utilisés pour faire disparaître des milliers de personnes (5). La plus grande fosse commue de l’Amérique latine, qui contient plus de 2000 cadavres, est située derrière le quartier militaire de l’armée dans la région de La Macarena. Une découverte dantesque, qui ne suscite pourtant pas encore le rejet international que mérite le gouvernement colombien (6).

Les violations des droits de l’homme s’aggravent dans ce qui est de toute évidence un pays occupé : en Colombie, 7 bases militaires américaines ont été installées, et l’Etat colombien a accordé aux marines une immunité totale pour tous les crimes qu’ils commettront en Colombie (7).

68% de la population de Colombie vit dans la pauvreté et l’indigence. La concentration de la richesse est scandaleuse : La Colombie occupe la 11e place parmi les pays présentant les plus grandes inégalités au monde (selon le coefficient de Gini qui mesure l’inégalité de la répartition des revenus), et c’est le pays le plus inégalitaire du continent américain. Selon les chiffres les plus cléments, il compte 8 millions d’indigents et 20 millions de pauvres (8).

Plus de 20 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque année de malnutrition aigue (chiffres de l’UNICEF), sur 100 mères enceintes déplacées, 80 décèdent de malnutrition chronique (9).

Le pays compte plus de 7 500 prisonniers politiques, dont nombre d’entre eux sont victimes de montages judiciaires, une pratique courante contre les personnes engagées dans les luttes sociales (10).

Il serait intéressant de connaître les conditions et le montant du contrat conclu entre Uribe et l’école française par l’intermédiaire du SENA (centre de formation colombien), ce qui a valu à l’ex-mandataire le titre d’ingénieur honoris causa et sa nomination au poste de professeur de l’ENIM et à Padilla d’obtenir la nationalité colombienne. (11)

Est-ce cet obscure et macabre personnage qui est imposé aujourd’hui comme professeur à la jeunesse française ?

Marà­a Piedad Ossaba

Directrice de La Pluma (www.lapluma.net)

Agence Pueblos en Pie, France

Notes

(1) http://www.rebelion.org/noticia.php?id=106344&titular=%22hay-250.0...

(2) http://www.telesurtv.net/noticias/secciones/nota/71765-NN/colombia-reg...

(3) : http://www.movimientodevictimas.org/index.php?option=com_content&t...

(4) http://www.telesurtv.net/noticias/secciones/nota/66984-NN/ex-paramilit...

(5)http://www.piedadcordoba.net/piedadparalapaz/modules.php?name=News&amp...
http://www.elespectador.com/noticias/paz/articulo197845-piedad-cordoba...
http://www.kaosenlared.net/noticia/estado-colombiano-emula-crimenes-na...

(6) http://www.publico.es/internacional/288773/aparece/colombia/fosa/comun/cadaveres
http://www.rebelion.org/noticia.php?id=99507

(7) http://www.rebelion.org/noticia.php?id=99720

(8) http://www.abpnoticias.com/index.php?option=com_content&task=view&...

(9) http://www.elcolombiano.com/BancoConocimiento/I/informe_sobre_pobreza_...
http://www.elcolombiano.com/BancoConocimiento/desnutricion_infantil_qu...
http://colombia.indymedia.org/news/2009/09/106455.php
http://alainet.org/active/33960〈=es

(10) http://www.tlaxcala.es/detail_campagne.asp?lg=es&ref_campagne=14
http://www.lapluma.net/fr/index.php?option=com_content&view=articl...

Traduit par Tania Bustos pour « Le gavroche », 18 mars 2011

Article originale en espagnol : La Pluma, 16 de mars 2011

Source : « Le gavroche »

URL de cet article 13141
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI
Bernard Klein. Les expressions qui ont fait l’histoire. Paris, E.J.L. 2008
Bernard GENSANE

Ce qu’il y a d’intéressant avec les phrases historiques, c’est que, souvent, elles n’ont pas été prononcées par les personnes à qui on en a attribué la paternité. Prenez la soutière (je sais, le mot "soutier" n’a pas de féminin, mais ça ira quand même) du capitalisme américain qui siège au gouvernement français, Christine Lagarde. Elle a effectivement, lors de la flambée du prix des carburants, conseillé au bon peuple d’utiliser le vélo plutôt que la voiture. Mais la reine Marie-Antoinette, qui a tant fait (...)

Agrandir | voir bibliographie

 

"Si les gens devaient découvrir ce que nous avons fait, nous serions pourchassés dans les rues et lynchés"

Président George H.W. Bush (père)
cité par Sarah McClendon (reporter à la Maison Blanche) dans sa lettre d’infos datée de Juin 1992.

Colombie : Le poids des maux, le choc des photos.
Vous avez oublié les photos (bidons) du faux charnier de Timisoara en Roumanie ? En décembre 1989, elles démontrèrent au monde entier la férocité du régime communiste roumain. La presse avança le chiffre d’une dizaine de milliers de morts. Ceausescu renversé et exécuté, on a appris que les cadavres (moins de 200) avaient été sortis de la morgue d’un hôpital pour une mise en scène politico-macabre que les médias avalèrent illico et propagèrent urbi et orbi sans chercher à vérifier. Et voici que nous en (...)
12 
La vérité éclate : un accès de franchise de la Banque d’Angleterre démolit les bases théoriques de l’austérité. (The Guardian)
On dit que dans les années 1930, Henry Ford aurait fait remarquer que c’était une bonne chose que la plupart des Américains ne savent pas comment fonctionne réellement le système bancaire, parce que s’ils le savaient, « il y aurait une révolution avant demain matin ». La semaine dernière, il s’est passé quelque chose de remarquable. La Banque d’Angleterre a vendu la mèche. Dans un document intitulé « La création de l’argent dans l’économie moderne », co-écrit par trois économistes de la Direction de (...)
15 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
113 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.