RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
 

Millon ambassadeur de France !?

Charles Millon a été nommé ambassadeur de France à la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation, à Rome
D’accord Millon a fait alliance avec le Front National, pour se faire élire à la tête de la région Rhône Alpes, et puis il a fait une politique de droite avec du front national dedans.
D’accord Millon n’en a sûrement rien à faire de la faim dans le monde, mais en même temps il n’a été que ministre de la défense et les missiles ça se mange pas, en tout cas c’est peu digeste. Et puis labourer un champ au lance roquette c’est pas une méthode trop répandue.
D’accord Millon est très de droite et aussi il conduit bourré alors on lui a retiré son permis ce qui fait qu’il ne pouvait pas se reconvertir en chauffeur de Le Pen.
Mais il fallait faire de la place pour que le ministre de la justice de classe puisse se présenter sans risque à la municipalité de Lyon.
Au moins les lyonnais sont débarrassés de Millon qui pourra désormais prendre le thé avec Berlusconi qui ne devrait pas tarder à devenir son ami.
A la place les Lyonnais auront Dominique Perben qui est ministre de Sarkozy et parfois de la justice et qui fait des lois interdisant d’avoir des baskets dans les halls d’immeuble. A part ça il est de droite.

Moi j’ai peur que ce gouvernement abuse de ce système et qu’il exile dans des palais à l’étranger tous ceux qui pourraient les gêner.
Ca ne serait pas une très bonne idée de nommer Charles Pasqua ambassadeur à l’ONU pour laisser la place libre à Sarkozy dans les Hauts de Seine.
Ca serait pas une très bonne idée de nommer François Holande ambassadeur aux Pays Bas , pour pas qu’il y ait trop de candidats de droite aux prochaines élections
Ca serait pas crédible de nommer Roland Dumas à la cour internationale de justice, même si c’est pour faire de la place dans les hospices.

Par contre moi, si on ne me nomme pas ambassadeur à Cuba j’irai taguer « mort aux vaches » sur le ministère de la justice.

URL de cet article 985
Contre-discours de mai de François Cusset
Bernard GENSANE

François Cusset. Contre-discours de mai. Ce qu’embaumeurs et fossoyeurs de 68 ne disent pas à ses héritiers. Actes Sud, 2008.
Bizarrement, on a très peu célébré le cinquantenaire de Mai 58, la chute de la Quatrième République, le coup d’État feutré de De Gaulle, l’instauration d’une nouvelle République, donc d’un nouveau partage institutionnel du pouvoir, avec un renforcement du rôle de l’État, de sa prééminence, tout ce que les " gaullistes " libéraux d’aujourd’hui vomissent.
J’ai lu peu (...)

Agrandir | voir bibliographie

 

Le Capital a horreur de l’absence de profit. Quand il flaire un bénéfice raisonnable, le Capital devient hardi. A 20%, il devient enthousiaste. A 50%, il est téméraire ; à 100%, il foule aux pieds toutes les lois humaines et à 300%, il ne recule devant aucun crime.

Karl Marx, Le Capital, chapitre 22

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
46 
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire :je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos déclarations, (...)
42 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.