RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
Auteur : Pierre CASCADE

LE pape

Pierre CASCADE
Vous en avez bouffé tout l'été. Vous n'en pouvez plus. Vous êtes gavé du vieux yaourt rance et de son emballage en peau de chasuble. Tout l'été Jean Paul 2 a occupé nos écrans et nos journaux. Son voyage à Lourdes fut un évènement. Le président lui-même A écourté ses vacances pour venir saluer le flan aux oeufs papal. Il était superbe Jean Paul, tout tremblant, tout tremblant, tout tremblant.... On est très inquiet pour sa santé... Moi j'espère qu'il va vivre encore longtemps D'abord parce qu'il souffre, et moi je suis pour que les curés, les évèques et les papes soufrent. En plus, le pape, avec son parkinson il est humilié tout le temps. A chaque fois qu'il va aux toilettes la bonne soeur de ménage l'engueule parce qu'il a fait à coté. Et puis, regardez-le : Comment donner une image de la religion aussi juste. La religion c'est des scouts boutonneux qui se bousculent pour voir une vieille chaussette moisie dire des trucs contre les femmes. La religion c'est plein de handicapés qui se pressent (...) Lire la suite »
57 

Millon ambassadeur de France !?

Pierre CASCADE
Charles Millon a été nommé ambassadeur de France à la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, à Rome D'accord Millon a fait alliance avec le Front National, pour se faire élire à la tête de la région Rhône Alpes, et puis il a fait une politique de droite avec du front national dedans. D'accord Millon n'en a sûrement rien à faire de la faim dans le monde, mais en même temps il n'a été que ministre de la défense et les missiles ça se mange pas, en tout cas c'est peu digeste. Et puis labourer un champ au lance roquette c'est pas une méthode trop répandue. D'accord Millon est très de droite et aussi il conduit bourré alors on lui a retiré son permis ce qui fait qu'il ne pouvait pas se reconvertir en chauffeur de Le Pen. Mais il fallait faire de la place pour que le ministre de la justice de classe puisse se présenter sans risque à la municipalité de Lyon. Au moins les lyonnais sont débarrassés de Millon qui pourra désormais prendre le thé avec Berlusconi qui ne devrait pas (...) Lire la suite »

Notre premier ministre a dit.

Pierre CASCADE
Je ne sais pas comment se sont passé vos vacances, Moi j'ai eu assez chaud Je sais bien que vous ne m'avez rien demandé, mais tout de même j'aimerais répondre à la question suivante : quand on arrive a Paris et qu'on viens du Poitou est-ce qu'on commence par visiter la tour Eifel ou les folies bergères ? Depuis mai 2002 nous avons un nouveau premier ministre, qui est venu de la France profonde d'en bas de la campagne du Poitou avec des rondeurs. Notre premier ministre a décidé de gouverner dans un style nouveau que l'on pourrait qualifier « de droite avec des rondeurs du Poitou de droite » Et c'est vrai que son style est différent de celui de son prédécesseur qui lui était plutôt « de gauche mais pas trop avec des cheveux blancs et un air triste et de droite » Donc notre premier ministre parle à la France d'en bas avec un style nouveau. C'est fou quand même ce qu'il arrive à faire comme phrases d'en bas qu'on a du mal à comprendre avec un vocabulaire de 40 mots,. Donc si certain d'entre vous ont du (...) Lire la suite »

Avec toutes les personnes âgées décédées cet été, le régime des retraites va-t-il être bénéficiaire cette année ?

Pierre CASCADE
Je ne sais pas comment se sont passé vos vacances, Moi j'ai eu assez chaud Je sais bien que vous ne m'avez rien demandé, mais tout de même j'aimerais répondre à la question : « un ministre en short qui nous prend pour des cons est-il plus sympathique qu'un ministre en costume qui nous prend pour des cons ? » Jean Pierre Raffarin, Premier ministre, ministre de la rondeur et du Poitou Charente, nous propose de renoncer à un jour férié pour financer l'aide aux personnes âgées. Renoncer à une journée avec grasse matinée, petit dej' au lit et sieste l'après midi pour que l'on puisse financer l'aide aux personnes âgées, auxquelles le gouvernement avait pourtant décidé de couper une grande partie des aides qui permettaient de financer les soins à domicile ou le personnel assurant le suivi et l'encadrement des personnes vieillissantes dans une société sans coeur. Donc notre premier ministre nous propose de renoncer à un jour férié pour financer l'aide aux personnes âgées. Moi je suis pour, pas plus tard (...) Lire la suite »

Sangatte c’est fini.

Pierre CASCADE
Alain Morice est anthropologue, chercheur à l'URMIS (Unité de Recherche Migrations et société), Nous l'avons rencontré afin de faire le point avec lui sur la fermeture du centre de Sangatte en décembre 2002. Fermeture qui fut triomphalement annoncée dans les médias par notre si dynamique ministre de l'intérieur. Mais les conséquences d'une telle politique semblent moins rose que prévue. Petit voyage avec des réfugiés qui voient la vie en bleu marine. Legrandsoir : Le centre de Sangatte a fermé, il y a quelques semaines, dans quelles conditions cette fermeture a-t-elle eu lieu ? Alain Morice : Dans des conditions assez détestables, soit pour une partie des personnes qui étaient à Sangatte, soit pour celles qui ont continué à affluer. Je ne crois pas que Sangatte était souhaitable, parce que c'était une zone hors droits, mais je ne crois pas non plus que l'on puisse supprimer un centre d'exception comme celui-ci sans le remplacer par quelque chose qui remplisse les mêmes fonctions et de préférence (...) Lire la suite »

Fallait-il fermer Sangatte ?

Pierre CASCADE
A l'heure où le centre de Sangatte se ferme à tout nouvel arrivant, nous avons rencontré Smaïn Laacher, sociologue qui vient publier un livre (Après Sangatte… Nouvelles immigrations. Nouveaux enjeux, éditions La Dispute, 2002) sur les populations du centre à la demande de la Croix-Rouge. Legrandsoir : A quoi ressemble le centre de Sangatte ? Smaïn Laacher : C'est un hangar de 25 000 m2 où vivent 2 000 personnes, situé dans un petit village de 800 habitants. Par temps clair, on voit les côtes anglaises et les ferrys faire la navette entre Douvres et Calais. A Sangatte, travaillent 80 salariés de la Croix-Rouge et maintenant une société de sécurité privée filtre les entrées. Le centre est financé par la direction des populations et des migrations du ministère de l'Emploi et de la Solidarité. Legrandsoir : Comment s'expliquer son existence ? S. L. : Sangatte existe car un certain nombre d'étrangers en situation irrégulière vivaient à Calais sans abri jour et nuit dans l'espace public. Pour répondre à (...) Lire la suite »