RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
15 

Cannes : les cinéastes et acteurs brésiliens font honte à leurs homologues français

Dans la nuit du 11 au 12 mai, la présidente du Brésil Dilma Rousseff, a été destituée par un vote des sénateurs, un « coup d’Etat légal ».

Le 11 mai a débuté le Festival de Cannes 2016. A l’occasion de la projection officielle de leur film Aquarius, le réalisateur brésilien Kleber Mendonça Filho et ses acteurs, ont brandi des panneaux pour dénoncer le « coup d’Etat qui a eu lieu au Brésil : « Stop coup in Brasil, Le Brésil n’est plus une démocratie, On va résister ». Le public leur a réservé une ovation debout.

Le 10 mai 2016, devant le rejet de la loi El Khomri par l’opinion (sondages non équivoques), par les élus de la République et par « la rue », bref, par le pays, le gouvernement à sorti son ustensile à gaver de force (l’article 49-3) tandis que la jeunesse, les acteurs, les intermittents s’en prennent plein la gueule dès qu’ils croisent un policer casqué. Ce qu’apprenant, les vedettes du cinéma français ont vivement réagi sur le tapis rouge en exhibant leurs belles robes, leur beau lifting, leur silicone, leurs smokings, leur maquillage, leurs dents blanches et leur vitalité cocaïnée.

Je vous laisse faire un commentaire (restez polis, tout de même).

Théophraste R. (festivalophobe).

URL de cette brève 5082
http://www.legrandsoir.info/cannes-les-cineastes-et-acteurs-bresiliens-font-honte-a-leurs-homologues-francais.html
Print Friendly and PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
20/05/2016 à 20:56 par Jérôme Dufaur

Avec ses ustensiles, le gouvernement nous gave et nous gaze

Mais comme le dit la chanson debout "49.3 (Motion de Censure Populaire)" : la gastro elle sera pour lui

https://openagenda.com/nuitdebout/events/chansons-debout

Les planteurs de navets can-can(n)ants auront peut-être une utilité : hâter l’overdose.

#124418 
21/05/2016 à 07:25 par calame julia

Théophraste R. (festivalophobe),
et voilà ! vous n’etes pas distancié et lucide puisque festivalophobe ! Attention un de ces quatre matins
vous risquez d’avoir de la visite de l’escadron festovalophile...
Un jeune comédien (j’ai oublié son nom) disait qu’il ne participait aux promotions de ses spectacles
parce qu’il considérait cela comme du harcèlement...

#124420 
21/05/2016 à 07:43 par Maxime Vivas

Le corrompu "golpiste" qui dirige à présent le Brésil a pris des mesures urgentes dont la suppression du ministère de la culture.
J’imagine que le tout Festival de Cannes va protester aujourd’hui.
On a des amis là-bas qui lisent Le Grand Soir et ils ne manqueront pas de nous y faire lire.

#124421 
21/05/2016 à 08:47 par Bernard Gensane

« Wenn ich Kultur höre… entsichere ich meinen Browning » (Hans Jost).

#124423 
21/05/2016 à 09:48 par Sidonie

Les comédiens français qui sont grassement subventionnés (certains touchent plus que des acteurs US) grâce à l’exception culturelle française, c’est à dire, par le contribuable, pour produire des navets sans avenir, sont aussi les moins reconnaissants et les moins conscients. C’est toujours comme ça... Je me souviens d’un atelier en Israël où on avait demandé aux participants qui avait permis et permettait à l’état d’Israël de subsister. On avaient tout cité, de la diaspora aux cépages et au nucléaire français... et oublié... je vous le donne en mille : les dollars étasuniens !!!!

#124425 
21/05/2016 à 10:40 par calame julia

Parfois Maxime Vivas redevient un doux rêveur !
Les festivaliers protester ...!
L’expo vestimentaire leur suffit et à ce niveau là, la Culture en prend un coup dans le chausse-pied.

Ma fille m’a informée de la manière dont on traitait Monsieur Maduro (c’est pas le Brésil d’accord)
mais on est en droit de se poser plus que quelques questions.

#124426 
21/05/2016 à 14:52 par Jean Cendent

Bonjour,
Que les amis du Brésil qui lisent LGS ne s’inquiètent pas, si les artistes officiels de la culture française ( et effectivement subventionnés par l’état et « aidés » par le capitalisme consanguin ) se mobilisent avec autant de vigueur et d’attention qu’ils en témoignent pour la création artistique en provenance de son propre peuple ou prolétariat. Cela donnera une association en faveur des Restos de leurs coeurs ou mieux pour exporter le népotisme des enfants bien nés ou leurs enfants de la baballe .
Mais au pays du football peut être que cela peut plaire comme exotisme occidental ? Delà à s’entraîner dans une favela autre qu’un festival des Bourges ou du nice Cannes.....

#124428 
21/05/2016 à 21:18 par Palamède Singouin

@ Théophraste
Dans leur immense majorité, les "Chauds-Bizarres" finissent par se révéler être de droite plus ou moins extrême. Chez nous on a eu Montand et actuellement Renaud. C’est simplement que ces narcisses qui se prennent pour des intellos omniscients ont une culture politique encore inférieure à celle de Manuel "Badufron" Valls.

#124432 
22/05/2016 à 02:50 par Jean Cendent

Ah ! Sur le « Chaud Bise » il y en aurait beaucoup à dire .
De l’idolâtrie des stars par de nombreux français, au mépris accusateur « ou la détestation » envers les précaires
( ex : musicien / rsa )= fainéants ainsi considéré par de trop nombreux français ? Dans un système capitaliste qui comme chacun le sait, donne les mêmes droits et l’égalité pour tous par tous ( et temps d’écoute à tous musiciens et musiciennes...) devant la vie en société .
Ben, pour Renaud ( mais aussi pour d’autres ) il y a l’image et la réalité depuis x années et le fric, trop de fric, beaucoup trop de fric et donc l’embourgeoisement de la pensée.
Bref, le « Chaud bise » étant un décorum du capitalisme et bien si beaucoup de fric pour 1 « artiste » égal tu crèves pour des centaines d’autres . Le fameux 1/99 % comme ailleurs.
Mais la question première, est-ce que le peuple de France considère le métier de musicien comme un vrai métier ? exemple : infirmière, menuisier, mécanicien, etc.

#124437 
22/05/2016 à 11:25 par babelouest

Mais la question première, est-ce que le peuple de France considère le métier de musicien comme un vrai métier ? exemple : infirmière, menuisier, mécanicien, etc.

Voyons la chose autrement. Pensons à une société où chacun a des compétences multiples, auxquelles on fera successivement appel selon les circonstances : la notion "de métier" disparaît alors, au bénéfice de tâches accomplies pour le bien de tous. Savoir jouer, chanter, écrire de la musique est une compétence parmi beaucoup d’autres, qui sera fort utile pour aider à se détendre ensemble après un rude labeur en commun. Pas de vedettes, pas de métiers, pas de "meilleurs", pas de "bouses". Certes, la personne qui a des talents de chirurgie aura intérêt à ménager la dextérité et la sensibilité de ses mains en évitant les tâches manuelles trop dures : c’est de la simple logique. Elle aura même intérêt à davantage jouer de la harpe que du clairon ou de la grosse caisse.

J’y tiens, tant, à "ma" société révolutionnaire !

#124459 
22/05/2016 à 15:41 par cunégonde godot

M. Vivas :
Le corrompu "golpiste" qui dirige à présent le Brésil a pris des mesures urgentes dont la suppression du ministère de la culture.
J’imagine que le tout Festival de Cannes va protester aujourd’hui.
On a des amis là-bas qui lisent Le Grand Soir et ils ne manqueront pas de nous y faire lire.

La suppression du ministère de la Culture est une excellente chose. Le ministère de la Culture est comme la presse subventionnée : un chien de garde et de son maître. Le "culturel" est un des plus puissants freins à toute révolution (à mon avis, le plus puissant)...

#124503 
22/05/2016 à 18:52 par Jean Cendent

Pas de vedettes, pas de métiers, pas de "meilleurs", pas de "bouses". Certes, la personne qui a des talents de chirurgie aura intérêt à ménager la dextérité et la sensibilité de ses mains en évitant les tâches manuelles trop dures : c’est de la simple logique. Elle aura même intérêt à davantage jouer de la harpe que du clairon ou de la grosse caisse.


Bonjour,
Heureusement que cela n’est que de l’humour, 3eme ou 4eme degré niveau brûlure .
J’y tiens, tant, à "ma" société révolutionnaire ! Et bien si cela est « votre » cela n’est pas « ma ».
Qui parle de course de « meilleurs » les bons ? ou de « bouses » les mauvais ?
Pas de métiers sauf la personne qui a du talent de chirurgie aura intérêt ....... en évitant les tâches manuelles trop dures : c’est de la simple logique .
Logique pour les chirurgiens qui font un métier avec talent et qui pour se détendre viendront me jouer « le travail c’est la santé » à coup de pompe dans les fesses, moi la feignasse aux mains pas assez calleuses ?
( les parents du Macron c’est quoi leur travail )
Logique : qui détermine la logique et son sens, bon ou mauvais et d’en haut ou d’en bas, vous ou Frank Einstein ?
Le talent : qui détermine le talent et qui en a ou pas , des juges , des arbitres , un jury, et qui détermine , les juges , les arbitres , les jurys, un comité de salut "ou de salauds" public pré sélectionné ou Frank Einstein ?
Métier : qui détermine ce qui est un métier et sa valeur et son bien fondé dans une société vous ou Frank Einstein et comme par hasard chirurgien oui c’est un métier, musicien non ? et écrivain ou blogiste oui ou non ?
Dextérité, sensibilité des mains : qui détermine la sensibilité manuel ou d’un être humain , des élus , un juge , une institution , vous , moi , Frank Einstein ( la musique c’est les mains , mais sans cerveaux comment bien opérer une ouverture de blues sur cervical soutenue par une rythmique solide mais assez libre pour ne pas vous bloquez sur les étages L4,L5,L6 )
les tâches manuelles : tient justement guitariste , pianiste,etc. sont des tâches manuelles. Mais pas assez dures très certainement pour avoir l’approbation du grand jury , tandis que le métier de maçon, ou manoeuvre, oui ! Surtout pour ce même Super Jury qui ne pratique jamais ces professions anoblies par la souffrance, qu’ eux-mêmes et leurs enfants jamais ne feront ou ne pratiqueront du haut de leurs perchoirs institutionnels .
trop dures : définit par qui et par quoi ou injustice sociale envers le sous-prolétariat tant maudit de frère Marx mais moins de frère Bakounine .
c’est de la simple logique : Comme fut une époque ou la terre était plate et le centre de l’univers et l’homme le roi des animaux et encore de nos jours le capitalisme la loi naturelle de la jungle .

N’ayant aucune compétence multiple, utile et ultime pour votre projet de société, si en 2017 tout doit changer, viendrez vous me passer les menottes ?
Car pour vous, en remerciant votre franchise, j’ai bien compris le message, j’existe à peine ( et pas du tout, cela serait encore mieux ) dans aucune société, du conservatoire institutionnalisé ou en apparat révolutionnaire réel ou non et aussi dans aucun paradigme, vous me conseillerez quoi Docteur pour en finir avec mes douleurs gesticulaires et mentales de singe d’orgue de barbarie : la corde, le fusil ( le calibre, merci ),les lames de rasoirs , couteaux ( dimensions, merci ), le gaz, les médocs traitement en cours .....

A priori vous m’appréciez peux, mais vous voulez prouver quoi que je suis un pauvre type et bien vous avez raison que vous êtes plus fort ou intelligent que moi et bien vous avez raison que le monde est de votre coté et bien vous avez raison , vous avez raison sur tout, le passé, le présent et le futur et même votre poteau kidnappeur de drapeaux a raison alors c’est pour dire que vous avez vraiment raison, etc .

#124522 
23/05/2016 à 09:20 par Sheynat

Date historique à marquer d’une croix rouge car c’est l’unique moment, à ma connaissance, où le Festival de Cannes devient utile.

#124574 
23/05/2016 à 12:43 par Palamède Singouin

Le ministère de la Culture est comme la presse subventionnée : un chien de garde et de son maître. Le "culturel" est un des plus puissants freins à toute révolution (à mon avis, le plus puissant)...

Vous me rappelez ce mot prêté à un dignitaire nazi : "quand j’entends le mot "culture", je sors mon revolver".
Et si l’on vous suit bien, les golpistes brésiliens seraient donc des révolutionnaires ?

#124581 
23/05/2016 à 17:43 par Jean Cendent

Bonjour,
Le but du forum ( avec ou sans humour ) c’est d’échanger ou de casser, de débattre ou de se battre, de penser ou de pisser le plus loin pour en imposer au vaincu ? Plus ego ou plus égaux ?
Pour ma part j’ai déjà était tabassé par le système « 81 ou 83 ? » ps/droite/flic/droite/ps.

#124595 
RSS RSS Commentaires
   
Les enfants cachés du général Pinochet - Précis de coups d’Etat modernes et autres tentatives de déstabilisation
Maurice LEMOINE
Le 15 septembre 1970, onze jours après l’élection de Salvador Allende, le président Richard Nixon, en 15 minutes lors d’une réunion avec Henry Kissinger, ordonne à la CIA de « faire crier » l’économie chilienne. Le 11 septembre 1973, Allende est renversé… En 1985, Ronald Reagan déclare que le Nicaragua sandiniste « est une menace pour les Etats-Unis » et, le 1er mai, annonce un embargo total, similaire à celui imposé à Cuba. Depuis le Honduras et le Costa Rica, la « contra », organisée et financée par la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« les Afghans (...) auraient brûlé eux-mêmes leurs enfants pour exagérer le nombre de victimes civiles. »

Général Petraeus, commandant des forces US en Afghanistan lors d’une réunion avec de hauts responsables afghans,
propos rapportés par le Washington Post, 19 février 2011

« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.