RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

David Pujadas victime d’un énorme canular au prompteur lors du JT de 20h.

Alors qu’il devait suggérer que le million de signatures de la pétition anti-liquidation du Code du travail était un chiffre bidon car des journalistes indépendants, neutres et objectifs, avaient fait enregistrer plusieurs fois des opposants nommés Karl Marx, Léon Blum ou Jean Jaurès, alors qu’il devait en apporter la preuve en parlant de demi-échec des manifestations du 9 mars, David Pujadas a été victime d’un technicien (en CDD) qui a modifié le texte du prompteur.
Et voici ce que le malheureux a lu : «  Les défenseurs du Code du travail ont-ils vraiment recueilli plus d’un million de signatures comme ils le prétendent ? Ce qui est sûr, c’est que les partisans de la loi El Khomri n’en ont reçu aucune. Zéro. D’autre part, si des jeunes adhérents du PS ont été vus dans les cortèges anti-réforme(assez fournis), aucune manifestation du PS pour la défendre n’est envisagée ».

Bon, j’ai rêvé cette info, mais c’est la clique Hollande-Valls-Macron-El Khomri qui commence à chauchemarder.

  • Théophraste R. (Manifestant sous une pluie qui a rendu les rimes belles : « Le temps est pourri, la loi El Khomri aussi ! »).
URL de cette brève 5008
http://www.legrandsoir.info/david-pujadas-victime-d-un-enorme-canular-au-prompteur-lors-du-jt-de-20h.html
Print Friendly and PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
10/03/2016 à 09:42 par Fald

Il y a toujours eu des connards pour signer les pétitions de gauche "Marx" ou "Lénine" en s’imaginant discréditer tous les signataires. Sur les pétitions en papier, c’est dur à détecter, sauf si celui qui recueille les signatures s’en aperçoit tout de suite. Sur les pétitions Internet, c’est quasiment impossible si on n’épluche pas systématiquement toutes les signatures ou si on ne recherche pas spécifiquement les noms fantaisistes.

Le reportage de Pujadas nous renseigne donc d’abord sur lui et son équipe (ou faut-il dire "sa bande" ?) : ce sont des connards.

Doublés d’incultes politiques !

Car qui peut croire que Léon Blum signerait contre la loi-soi-disant-travail ? Lui qui n’a pris des mesures de gauche que parce que le pays était paralysé par les grèves et les occupation d’usines.

Admettons donc que la pétition, au moment du reportage, n’avait que 999 997 signatures valables. Un échec cinglant, en effet !

#122875 
10/03/2016 à 11:51 par Vincent Moret

Challenges, Valérie Xandry, 10-03-2016.
« Plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce mercredi à Paris contre le projet de réforme du Code du travail ».
J’en ai plusieurs centaines, moi.

#122876 
10/03/2016 à 15:05 par calame julia

Ouais ! ils n’étaient qu’une poignée ! d’inconscients...
Ouais ! ils n’ont rien compris au projet de Loi !
Ouais ! la poignée de journalistes qui a fait son boulot n’a pas été citée !
Ouais ! Ils étaient jeunes !
Ouais ! Non ?! Ils cliquent plusieurs fois ?
Ben chéri : c’est comme les bulletins blancs pour les élections ? Ils sont comptabilisés ? Non. Aïe chéri !

On vous a bien eus !

#122878 
RSS RSS Commentaires
   
Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais (prologue de Nelson Mandela)
Salim LAMRANI
En Occident - en Europe et aux Etats-Unis tout particulièrement -, Cuba suscite énormément de critiques et de controverses. Ce petit pays de onze millions d’habitants dispose d’une couverture médiatique disproportionnée par rapport à sa taille et les médias sont unanimes pour stigmatiser la plus grande île des Caraïbes et diaboliser son leader historique Fidel Castro. Les attaques sont virulentes, jamais nuancées et à sens unique. Cuba serait un enfer pour ses habitants avec un système archaïque et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Acheter un journaliste coute moins cher qu’une bonne call-girl, à peine deux cents dollars par mois"

un agent de la CIA en discussion avec Philip Graham, du Washington Post, au sujet de la possibilité et du prix à payer pour trouver des journalistes disposés à travailler pour la CIA. dans "Katherine The Great," par Deborah Davis (New York : Sheridan Square Press, 1991)

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.