RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

Le Figaro : démissions massives de journalistes

On craignait le pire dans les entreprises depuis qu’Emmanuel Macron a constaté que « la vie d’un entrepreneur est plus dure que celle d’un salarié ».

Valérie Collet, du Figaro, a mené l’enquête (1) à la SNCF et, sous le titre : « Cheminot, un statut envié », elle nous révèle que, certes les cheminots travaillent le week-end, la nuit et que « les rémunérations restent basses », mais des avantages ahurissants pullulent : jours de congés, retraites (à taux plein avec 166 trimestres seulement, c’est-à-dire 41 ans et demi de travail), facilités de circulation (billets gratuits), garantie de l’emploi, accès aux soins spécifique (centres de soin dans toute la France et mutuelles cheminotes).

Ecoeurée, elle envisagerait de quitter le Figaro (avec une bonne partie de la rédaction) pour aller travailler sur les voies ou pour conduire un RER.

Théophraste R.

(1) http://www.lefigaro.fr/societes/2016/02/16/20005-20160216ARTFIG00007-l...

URL de cette brève 4980
http://www.legrandsoir.info/le-figaro-demissions-massives-de-journalistes.html
Print Friendly and PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
Le Figaro : démissions massives de journalistes
16/02/2016 à 18:44 par daniel

Ecoeurée, elle envisagerait de quitter le Figaro (avec une bonne partie de la rédaction) pour aller travailler sur les voies ou pour conduire un RER.
Enfin une bonne nouvelle !....

#122263 
Le Figaro : démissions massives de journalistes
16/02/2016 à 20:03 par Geb.

Bonne nouvelle !!!

Bonne nouvelle ???

C’est quoi Le Figaro ? ((- :

On se passe très bien du Figaro. Et encore plus de Valérie Collet.

Je ne savais même pas qu’elle existait.

Quant au Figaro, il y a longtemps que je ne mets plus la tête dans les chiottes pour voir si ça sent bon...

Ou mauvais !

Mais je me passe moins bien de la SNCF et de ses cheminots.

Sûr que c’est moins romantique et smart, mais tellement plus utile.

Et au moins avec la SNCF on sait ou on va.

#122265 
Le Figaro : démissions massives de journalistes
16/02/2016 à 21:04 par mediacideur

Cette Albertine Londres figaresque est également chef de rubrique chez l’immense... Valeurs Actuelles. ça les esquinte...(6:17)

#122267 
Le Figaro : démissions massives de journalistes
17/02/2016 à 06:30 par ozerfil

C’est d’ailleurs pour ces avantages exorbitants que les enfants de nos élites ont tous abandonné politique, cinéma, télévision, art, affaires en tous genres et autres difficiles métiers si peu rémunérateurs pour devenir cheminots...

Bon, cela dit, il y effectivement pire que les cheminots ; je suis infirmier, profession où on a les mêmes inconvénients qu’eux sans aucun avantage... Comme on nous le dit souvent, ce n’est pas un métier mais une vocation, ce qui se traduit par "il faut vous sacrifier" !

#122269 
Le Figaro : démissions massives de journalistes
17/02/2016 à 09:42 par J.J.

"« la vie d’un entrepreneur est plus dure que celle d’un salarié ».""
Ce qui reste à prouver..., dans ce cas il serait l’objet de toute ma compassion ce malheureux entrepreneur ; et l’évocation de sa situation me tirerait facilement des larmes.

Mais ce ne serait que justice que sa vie soit plus dure, attendu que, lorsque les uns et les autres passent au tiroir-caisse, la paye d’un salarié est la plupart du temps (et je suis gentil) drastiquement moins importante que celle du susdit entrepreneur, quand elle n’est pas franchement rachitique.

#122271 
Le Figaro : démissions massives de journalistes
17/02/2016 à 14:31 par pauvred'eux

On en apprend de belles grâce à cette Collet : Les cheminots ont une mutuelle... Quelle cruche !
Elle aurait fait son travail comme il faut, Elle nous aurait appris que cette mutuelle a été créée en 1883 par 3000 cheminots voulant mutualiser leurs dépenses de santé et que depuis 2006 elle est ouverte à TOUS, même aux journalistes du Figaro qui le souhaitent.
Cette MGC est d’un bon rapport qualité/prix dans la mesure où ils n’ont pas à engraisser des actionnaires comme Malakoff Morderire par exemple qui en plus pour se débarrasser de l’incompétent (frère de l’ex [Sarko]) va devoir cracher des millions. On vit un monde formidable

ps : je ne suis pas cheminot, mais à la MGC.

#122273 
Le Figaro : démissions massives de journalistes
17/02/2016 à 16:47 par reneegate

demain "Député, un statut envié par ceux qui souhaitent rester couchés", après demain "Conseiller Constitutionnel, un statut envié pour rester privilégié jusqu’au bout", et enfin "Politicien témoin assisté, un statut envié (mais inaccessible au simple citoyen)".

#122276 
Le Figaro : démissions massives de journalistes
17/02/2016 à 17:43 par babelouest

J’ai bien ri ! (si on peut dire)

Tout de suite j’ai vérifié : zut, ce n’est pas le Gorafi. Donc, est-ce bien vrai c’mensonge, comme on me demandait quand j’étais petit.

A côté je connais des journalistes, retraités (plus de 70 ans), qui parce qu’ils étaient pigistes n’ont vraiment pas lourd.

#122278 
Le Figaro : démissions massives de journalistes
18/02/2016 à 16:53 par Ellilou

Par curiosité, et certainement masochisme, je suis allée faire un tour sur le site : je n’ai pas pu finir de lire le dit-article (nausée et haut-le-cœur) mais les commentaires étaient plutôt gratinés (un ramassis de lieux communs, de jalousies rances et de contre-vérités).

#122290 
RSS RSS Commentaires
   
La gauche radicale et ses tabous
Aurélien BERNIER
Le constat est douloureux, mais irréfutable : malgré le succès de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon en 2012, le Front national réussit bien mieux que le Front de gauche à capter le mécontentement populaire. Comme dans la plupart des pays d’Europe, la crise du capitalisme profite moins à la gauche « radicale » qu’à une mouvance nationaliste favorable au capitalisme ! Tel est le paradoxe analysé dans ce livre. Paralysé par la peur de dire « la même chose que Le Pen », le Front de gauche (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quand les Etats-Unis sont venus chercher Cuba, nous n’avons rien dit, nous n’étions pas Cubains.

Viktor Dedaj

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.