RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Chômage

Les chômeurs britanniques doivent payer !

Philippe ARNAUD

Ce 3 janvier 2017 à 20 h, j’ai suivi, sur le journal télévisé de France 2, un reportage intitulé "Au Royaume-Uni, les chômeurs soumis à un régime drastique". Sous titre : "France 2 a enquêté sur le système dénoncé par le réalisateur Ken Loach dans son film Moi, Daniel Blake, auréolé de la Palme d’or au festival de Cannes".

Reportage : Voix du journaliste : "Beaucoup disent y aller la peur au ventre, comme on répondrait à une convocation du commissariat de police. Le Job Centre, l'équivalent britannique de Pôle emploi, est interdit aux caméras. Ce chômeur est l'un des rares à avoir filmé en caméra cachée son évaluation bimensuelle. Il a écrit noir sur blanc toutes ses recherches d'emploi, mais visiblement cela ne suffit pas, d'autant qu'il a osé postuler à des offres en dehors de son champ de compétence." Voix de l'employée du Job Centre : "Vous n'avez même pas postulé. Vous avez regardé des offres d'emploi qui ne vous correspondant pas. Vous n'avez pas l'expérience nécessaire." Voix du chômeur : "Oui mais vous ne comprenez pas ce que je vous dit. Vous m'avez dit de faire ça..." Voix de l'employée du Job Centre : "Vous n'avez pas utilisé les sites officiels..." Voix du chômeur : "Non, mais, attendez, ce n'est même pas marqué sur le formulaire..." Voix du journaliste : "Il y a 31 règles à respecter. La première d'entre (...) Lire la suite »
10 

Vrais chiffres du chômage : +1,9% de chômeurs en septembre 2016 et un taux de chômage de 19,5% !

Jean Baptiste

A nouveau le gouvernement et ses chiens de garde médiatiques claironnent sur une prétendue baisse du chômage en septembre 2016. www.initiative-communiste.fr a regardé les vrais chiffres du chômage. Qui cache en réalité – ce qui ne surprendra pas les chômeurs – la poursuite de l’augmentation du chômage toute catégories confondues. De près de 2% ! Explications de la manipulation

#chômage +1,9% de chômeurs en septembre 2016, résultats de l’Euro austérité et de l’Euro désindustrialisation ! +1,9% du chômage. Les chiffres du chômage se suivent et se ressemblent mois après mois ! A mesure que le gouvernement Valls et François Hollande vident les caisses de l’Etat et font les poches des travailleurs pour remplir les coffres des banquiers, grands patrons et de leurs multinationales – poursuivant la même politique de droite que celle de Sakozy, cette politique dictée depuis Bruxelles par le MEDEF – le nombre de chômeurs ne cessent d’augmenter. Grâce à l’Euro Austérité, il y a toujours plus de chômeurs en France, près de 9 millions de pauvres désormais. mais comme le constatent ensemble Hollande et le MEDEF, ça va mieux : la France est recordman d’Europe du taux de millionnaires, recordman du monde pour les versements de dividendes. Et oui, c’est pas la crise pour tous le monde, puisque les capitalistes font payer aux travailleurs la crise systémique du Capitalisme ! les vrais chiffres (...) Lire la suite »

Le chômage continue d’augmenter en juin 2016 : où est le million d’emplois de Gattaz Hollande ?

Jean Baptiste

Le chômage continue d’augmenter en juin 2016. Les chiffres publiés par la DARES en cette fin juillet le confirment. Et ce malgré les dénégations de François Hollande, de sa ministre du travail Myriam El Khomri ou de son premier ministre Manuel Valls et des médias de l’oligarchie capitalistes. Et ce malgré les tripatouillages des chiffres.

Depuis 2012, François Hollande ne cesse de prétendre « inverser la courbe du chômage ». La réalité c’est que la politique économique de François Hollande – qui est la même que celle de Nicolas Sarkozy et pour cause puisque c’est celle dictée sous l’égide de l’Euro et de la Commission Européenne par la dictature de l’Union Européenne du Capital – ne produit que de la misère, de la précarité et du chômage pour les travailleurs. ANI, CICE, pacte de compétitivité, loi Macron, Loi travail, réformes des retraites ... toutes ces lois de casse sociale, réduisant les salaires et les droits des travailleurs étaient censées selon la propagande gouvernementale et médiatique réduire le chômage. Où est le million d’emplois promis par le MEDEF en échange des dizaines de milliards d’euros données par Hollande ? Comment ne pas se souvenir du patron du MEDEF arborant un pin’s sur sa promesse de créer un million d’emplois pour mieux se féliciter de la politique du gouvernement Valls UE donnant des dizaines de milliards d’euros au CAC (...) Lire la suite »

Qui dira ?

Jean MARGA
Philippe a 36 ans. Marié et père de deux jeunes enfants, il se trouve au chômage depuis deux ans suite à un licenciement pour « raison économique ». Entre deux missions d'intérim, il vient de passer un nouvel, un énième, entretien d'embauche. Sa femme raconte. Odieux, abject, le comportement de la personne qui l'a reçu et interrogé. Savait-elle d'emblée qu'il n'avait pas le « profil » ? Cette personne n'a cessé de lui poser des questions hors de propos, pour le mettre en difficulté, l'humilier, lui faire ressortir ses faiblesses…. Alors que Philippe avait passé des soirées et des soirées à étudier la proposition, à se conditionner, à se motiver… « Mais comment ? Vous n'avez pas fait ceci ? Vous n'avez pas fait cela ?... ». Alors que, bien évidemment, aucune de ces spécifications ne figuraient sur la fiche de poste ou l'appel à candidature. Comment, pourquoi, de quel droit… une telle méchanceté, un tel acharnement à humilier, à abaisser, à détruire le demandeur d'emploi ? N''est-il pas déjà assez en (...) Lire la suite »

Scoop ! Le chômage va baisser (son expression statistique tout du moins…)

Lambert OLIVA-TORRES
Depuis plusieurs semaines, ils sont nombreux à se sentir privilégiés. Non parce qu’ils sont fonctionnaires. Mais parce qu’ils peuvent assister, de l’intérieur, à un abus de biens sociaux à grande échelle. Un scandale auquel ils apportent leur modeste contribution. Sans aucune gloire (pour la plupart d’entre eux, en tout cas). Tout le monde n’a pas une telle chance ! Vivre un « événement » en direct. En acteur et non en spectateur. Un événement que les chaines de désinformation continue passent sous silence. Elles parleront du résultat (évidemment !) mais certainement pas du processus ayant conduit au résultat en question. Mais de quoi s’agit-il exactement ? « Le président de la République a annoncé le 18 janvier dernier les grandes orientations du plan d’urgence pour l’emploi et plus particulièrement un plan massif de 500 000 actions de formation supplémentaires. Cela revient à doubler le nombre de formation au bénéfice des personnes en recherche d’emploi. » lit-on sur le site du Ministère du Travail. (...) Lire la suite »

Le plein emploi est une arnaque… il faut partager le travail existant !

Jean HAYMARD
Tant que les politiciens continueront à faire semblant de croire à un possible retour au plein emploi, il n’y aura aucune solution à cet état de fait. Pour raisons de technologies et de démographie, du boulot, y’en aura de moins en moins, et c’est tant mieux, si des robots sont capables de travailler à notre place, pourquoi s’esquinter la santé ? Par contre, si l’on est capable de produire plus de richesses avec moins de personne, il faut revoir entièrement la redistribution de cette richesse ... en fait on tourne toujours autour du même problème : le partage, c’est une vérité certaine et un avenir inéluctable ! Petite anecdote qui démontre cela, au sortir de la guerre il y avait 11 millions d’agriculteurs pour nourrir 50 millions de français, aujourd’hui 800 000 agriculteurs nourrissent 65 millions de français et exportent le surplus. D’accord, beaucoup nous font manger de la M..., mais c’est juste pour montrer que le progrès et les gains de productivité ont permis de produire plus avec moins, et cela (...) Lire la suite »

Malgré la com’ du gouvernement, pas de baisse du chômage !

Jean Baptiste

A grands sons de trompes, Myriam El Khomri et le gouvernement annoncent une baisse du chômage. La réalité est moins rose. la rédaction d’Initiative Communiste s’est penchée sur les chiffres fournis par la DARES. Et on est bien loin d’une baise réelle et tangible du chômage.

Pas de baisse du chômage en mars 2016 Depuis le mois de mars 2015, le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A a augmenté de 0.5%, toujours à plus de 3,5 millions ! Et les travailleurs privés d’emplois ne retrouvent pas de travail, puisque le nombre de chômeurs privés d’emplois depuis plus de 1 ans a augmenté entre mars 2015 et mars 2016 de 7.5%. Pire le nombre de chômeur inscrit à pôle emplois depuis plus de 3 ans a augmenté en un an de +12.7% ! près d’un chômeur sur deux est inscrit à pôle emplois depuis plus de 1 an ! Et la seule réponse de Myriam El Khomri c’est d’appliquer les ordres de la Commission Européenne pour faire de nouveaux cadeaux au MEDEF, en facilitant les possibilités de licenciement et en cassant le code du travail. A l’évidence cette politique de guerre de classe – tout pour les patrons, rien pour les travailleurs – est une catastrophe pour les millions de travailleurs de ce pays et leurs familles. Obligeant les travailleurs à lancer une riposte populaire d’ampleur, tous ensemble et (...) Lire la suite »

L’UE fait pression pour la Loi Travail et la fin du code du travail

jean Baptiste
Lu sur le site internet de la Confédération Force Ouvrière « Bruxelles fait pression pour que la France adopte la Loi Travail » : de plus en plus de voix s’élèvent, faisant écho à ce qu’expliquent les militants du PRCF depuis des années pour démontrer que l’Union Européenne, c’est la casse des droits sociaux et démocratiques des travailleurs, une arme d’exploitation contre les travailleurs, construite par et pour l’oligarchie capitaliste. Stop Loi Travail = STOP UE Oui la Loi Travail est le résultat des ordres de Bruxelles et des pressions du patronat, ces deux choses n’étant que les deux faces d’un même pouvoir, celui de la classe capitaliste Oui Bruxelles fait pression pour que Hollande et le gouvernement Valls UE MEDEF supprime le code du travail. Comme le programment les recommandations 2016 édicté par la Commission européenne et ce sous menaces de lourdes sanctions : « L’adoption et la mise en oeuvre de la réforme annoncée du code du travail restent déterminantes pour faciliter les dérogations aux (...) Lire la suite »

TPE : L’emploi s’effondre et les patrons dépriment

chomage.org

La 61e édition du Baromètre des TPE, l’enquête de conjoncture trimestrielle réalisée par l’IFOP pour le compte de Fiducial auprès des très petites entreprises dresse le bilan d’une année 2015 difficile. 2016 ne s’annonçant pas meilleure.

2016 débute dans un climat de morosité avec l’ensemble des indicateurs économiques qui replongent. Dans cette ambiance teintée de pessimisme, les mesures gouvernementales en faveur de l’emploi peinent toujours à convaincre. Pendant ce temps, Alain Juppé s’impose largement comme le candidat favori des chefs d’entreprise. Situation catastrophique pour l’emploi au 4e trimestre 2015. La création nette d’emplois* s’effondre à -3,5 sur la période octobre-décembre, le deuxième score le plus mauvais depuis 15 ans derrière le 4e trimestre 2012 (-4). Les secteurs de l’hôtellerie (-7), de l’industrie (-7) et des services aux particuliers (-6) sont plus gravement touchés. Celui du commerce s’en sort un peu mieux (+2) ainsi que les entreprises de plus de 5 salariés (+6). Jean-Marc Jaumouillé, Directeur des techniques professionnelles de Fiducial, dresse le bilan de l’année 2015 : « En synthèse, sur l’année 2015, les TPE ont détruit des emplois. Les effectifs des entreprises employant du personnel au 31 décembre sont (...) Lire la suite »

Assurance-Chômage : Chômeurs, Précaires et Salariés, tous concernés !

Collectif
Le 22 février 2016 a commencé la renégociation de la convention relative à l’indemnisation des chômeur-ses. Elle doit aboutir en juillet à un agrément ministériel. On entend déjà les organisations patronales et le gouvernement marteler de concert l’argument sur le déficit des caisses de l’Unédic. Financer l’Unédic est un choix politique. Mais les organisations patronales, avec la complicité active des gouvernements successifs, travaillent à la destruction de l’ensemble des organismes sociaux, de la Sécurité sociale ainsi que des services publics. L’argument du déficit de l’Unédic n’est qu’un prétexte pour justifier la dégradation des droits des chômeur-ses et précaires. La menace de la dégressivité des allocations est à nouveau avancée comme une solution pour limiter les dépenses et accélérer le soi-disant retour à l’emploi des chômeur-ses et précaires. Et la Cour des Comptes préconise de réduire le nombre de jours indemnisés et le montant des allocations. Mais ce sont les entreprises qui licencient, organisent la (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50