RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Désinformation & Propagande

Loi sur les « fake news » : du monopole de la vérité au règne du mensonge

Bruno GUIGUE
Cette histoire commence comme un conte de fées. Dans notre merveilleuse démocratie, tout allait pour le mieux. La presse était libre, le citoyen informé et le pouvoir impartial. Mais c’était trop beau. Imprudente, la démocratie n’a pas senti venir l’ennemi. Tapi dans l’ombre, il était prêt à fondre sur sa proie. Qui ? Le Russe, bien sûr. Il a fallu que ce barbare vienne gâcher la fête en propageant ses odieux mensonges. Heureusement, montant son blanc destrier, notre héroïque ministre de la culture a donné l’alerte : “La manipulation de l’information, dit-elle, est un poison lent qui abîme notre vie démocratique. L’attitude liberticide, face aux dangers actuels, c’est la passivité”. Réagir, oui, mais comment ? Présentant le projet de loi “contre les fake news”, rebaptisé projet de loi “contre la manipulation de l’information”, Françoise Nyssen a employé un argument de poids : “La capacité de discernement des citoyens ne suffit plus”. On avait pourtant pris toutes les précautions possibles, dans les hautes (...) Lire la suite »
17 

Les assassinats de propagande tuent la propagande - Après les Skripal, Arkady Babchenko revient du royaume des morts.

Moon of Alabama
Un « ennemi de Poutine » est attaqué. Les autorités se dépêchent d’accuser la Russie et le Kremlin. Puis s'ensuit une condamnation publique et des appels à sanctionner la Russie. Mais l'information n’est pas claire. Les détails n'ont aucun sens. On entend des questions, des critiques. Et soudain, les 'morts' ressuscitent. Je viens de décrire le scénario de l'affaire Skripal. « L'agent innervant mortel - d'un type développé par la Russie » - n'a finalement tué personne. Un cas similaire vient de se produire. Arkady Babchenko : l'Ukraine accuse la Russie du meurtre d'un journaliste - BBC : Le Premier ministre ukrainien Volodymyr Groysman a accusé la Russie d'être à l'origine de l'assassinat à Kiev du journaliste russe Arkady Babchenko. « Je suis convaincu que la machine totalitaire russe ne lui a pas pardonné son honnêteté et ses positions de principe », a déclaré le Premier ministre sur Facebook. Un critique du Kremlin, Babchenko, a été abattu à l'extérieur de son appartement mardi. Arkady Babchenko, (...) Lire la suite »

Assassinat à Kiev du Décodex du Monde

Vladimir MARCIAC

Le Décodex (https://www.lemonde.fr/verification/) est un outil inventé par des néo-inquisiteurs du Monde, fort marris que l’Eglise ait renoncé en 1966 à son Index expurgatorius hérité des siècles obscurs.

Annonce de la création du Décodex : « De quoi s’agit-il [...] ? D’un outil pour vous aider à vérifier les informations qui circulent sur Internet et dénicher les rumeurs, exagérations ou déformations…. Fruit de plus d’un an de travail, le Décodex, lancé début février 2017 par Le Monde, est un outil qui vise à lutter contre la diffusion virale de fausses informations… ». « Sur Internet ». Mais on voit mal, dans cette vertueuse optique, pourquoi les médias mainstream devraient, eux, échapper à tout contrôle. Pour le Décodex : « il est important de vérifier une information avant de la partager […] On peut donc considérer que nous sommes en partie responsables des informations que nous propageons. D’où l’importance d’apprendre à ne pas se faire piéger, pour éviter de piéger nos contacts à notre tour ». Selon lui « Une rumeur se fonde sur des « on dit que… », sans que l’on puisse savoir ce qu’il en est vraiment ou en connaître la source. Au contraire, une information se fonde sur des faits avérés et, dans la mesure du (...) Lire la suite »
13 

Ne m’appelez plus Radio France…

Maurice LEMOINE
Courrier au médiateur auditeurs.inter@radiofrance.com http://mediateur.radiofrance.fr/mediateur/ Le service public de radiodiffusion et de télévision français a-t-il pour vocation d’informer les citoyens ou d’être le porte-parole de l’opposition vénézuélienne ? La question est posée tant le lynchage mené par ses différentes chaînes – avec, en tête de gondole, France Inter et France culture – contre la République bolivarienne du Venezuela a redoublé de violence (s’il était possible) à l’occasion de l’élection présidentielle du 20 mai, laquelle a vu la réélection du président Nicolás Maduro. La critique du gouvernement dit « bolivarien » est légitime, dans le cadre, démocratique, de tout média d’information ou d’analyse digne de ce nom. Néanmoins, et sans entrer dans un débat sur le Venezuela qui nécessiterait de longs développements, comment la quasi totalité de vos propagandistes à microphone peut-elle affirmer que ce denier scrutin s’est déroulé sans opposition ? Jusqu’à preuve du contraire, il n’a été boycotté que (...) Lire la suite »
22 

PETITION - Venezuela : Je refuse d’être une victime de désinformation médiatique

Le 20 mai 2018, les électeurs vénézuéliens seront de nouveau appelés aux urnes où quatre opposants à la politique de Nicolas Maduro tenteront de lui ravir la présidence. Cette élection sera supervisée par 2000 observateurs des cinq continents et par des organisations comme l'Union Africaine, la Caricom, ou le Conseil d'Experts électoraux d'Amérique Latine. Certains groupes politiques et médiatiques ont décidé de boycotter ce rendez-vous démocratique au niveau national et international, et ont annoncé qu'ils ne reconnaitraient pas le résultat sorti des urnes, peu importe le vainqueur. Dans ce contexte, nous, les citoyens qui sommes devenus les cibles des grandes corporations de la communication, revendiquons notre droit à recevoir une information équilibrée et honnête sur les prochains évènements au Venezuela. Nous nous opposons au récit médiatique unique qui stigmatiserait et frapperait la diversité des opinions du sceau de l'infamie politique. Nous exigeons des informations contrastées, qui nous (...) Lire la suite »
14 

Les médias n’hésitent pas à désinformer pour accuser la Russie de… désinformer

Moon of Alabama
Le Grauniad (*) s'enfonce de plus en plus dans la désinformation : Révélation : Le Royaume-Uni veut renforcer l'alliance anti-Russie est le titre d’une première page du journal qui ne nous révèle absolument rien. Aucun secret ne nous est dévoilé, et aucun journaliste n’a posé la moindre question embarrassante à qui que ce soit. Comme tant d'articles du même genre, cet article désinforme pour accuser la Russie de désinformer. La principale 'révélation' vient d’un haut-fonctionnaire du gouvernement britannique. On y a ajouté quelques citations des propagandistes anti-russes habituels. Les allégations douteuses ou fallacieuses des gouvernements 'occidentaux' sont présentées comme la vérité. Le fait que la Russie les nie est la preuve de la rouerie russe et de sa 'désinformation'. L’article commence ainsi : Le Royaume-Uni profitera d’une série de sommets internationaux cette année pour appeler à une stratégie globale de lutte contre la désinformation russe et préconiser une remise en question du dialogue (...) Lire la suite »

La théorie du complot Skripal du gouvernement britannique ou l’art de jongler avec les contradictions (The BlogMire)

Rob Slane
Le récit officiel sur l'empoisonnement de Sergei et Yulia Skripal est un pot-pourri d’allégations et d'affirmations dénuées de toute logique, qui ne s’accordent pas entre elles, qui ne font pas sens, et qui nous obligeraient, pour les croire, à accepter la chose et son contraire en même temps. Il s'agit en somme d'une théorie du complot, et qui plus est particulièrement mal ficelée. Comme je l'ai déjà dit, je n'ai pas l’intention de contrer cette théorie du complot en lui opposant la mienne. Je ne prétends pas savoir ce qui s'est passé dans l'affaire Skripal. Je dis juste que l'histoire que le gouvernement britannique et les médias ont jusqu'à présent essayé de faire croire au public ne peut pas être vraie, car elle est pleine d'allégations et de contradictions impossibles à concilier avec les faits connus. Nous aimerions bien que le gouvernement et les médias nous expliquent de manière convaincante et cohérente comment concilier ces contradictions et ces allégations invraisemblables, mais tant qu'ils (...) Lire la suite »

Le silence des Skripal - Le gouvernement anglais censure l’information et les médias refont l’histoire.

Moon of Alabama
Il n'y a pas eu d’informations récentes sur l'affaire Skripal dans laquelle un agent double anglo-russe et sa fille ont été empoisonnés à Salisbury, en Angleterre. Il semble même y avoir des tentatives pour modifier les éléments déjà connus du public. Le gouvernement britannique a prétendu que les Skripals avaient été empoisonnés par le Novichok, un agent neurotoxique mortel, et a accusé la Russie. Il y a encore beaucoup de questions qui n’ont pas trouvé de réponses, mais les médias britanniques, qui d’habitude n'ont pas peur de « mettre le pied dans la porte », n’ont pas l’air de vouloir les poser. Nous avions déjà indiqué au début du mois d'avril que la presse britannique enveloppait le public de « brouillard-Novi (marque déposée) ». Elle relayait simplement les allégations scandaleuses et illogiques des « services de sécurité » et ne se souciait pas d’informer véritablement le public. Quelqu’un a posté des photos sur twitter, qui ont permis de mieux comprendre ce que les « services de sécurité » avaient dit, (...) Lire la suite »

Déclaration d’Alexander Shulgin, Ambassadeur de la Fédération de Russie au 59ème meeting de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC)

Alexander Shulgin
Monsieur le Président, Je voudrais commencer mon discours par les mots qui appartiennent au grand penseur Martin Luther : "Un mensonge est comme une boule de neige : plus on le fait rouler, plus il devient grand". Cet aphorisme sage est pleinement applicable à la politique. Celui qui a choisi la voie de la tromperie devra mentir encore et encore, en inventant des explications pour les divergences, en répandant la désinformation et en faisant de la contrefaçon, en utilisant désespérément tous les moyens pour couvrir les traces des mensonges et cacher la vérité. Le Royaume-Uni est entré sur cette voie glissante. Tout cela se voit clairement dans l'exemple de l'"Affaire Skripal" fabriquée par les autorités britanniques, cette provocation anti-russe mal déguisée, accompagnée d'une campagne de propagande sans précédent, reprise par un groupe de pays, et l'expulsion définitive sans précédent de diplomates sous un prétexte farfelu. S'il vous plaît, n'essayez pas de faire passer ce groupe pour la (...) Lire la suite »

En quête de vérité dans les décombres de Douma – et les doutes d’un médecin sur l’attaque chimique (The Independent)

Robert FISK
C’est l’histoire d’une ville appelée Douma, un endroit putride, ravagé, plein d’immeubles résidentiels défoncés, et où se trouve une clinique souterraine dont les images de souffrance ont permis à 3 des plus grandes puissances du monde occidental de bombarder la Syrie la semaine dernière. Il y a même un docteur sympa en blouse verte qui, alors que je le localise justement dans cette même clinique, me dit avec entrain que la vidéo du « gaz » qui a horrifié la planète – malgré tous les sceptiques – est absolument authentique. Les récits de guerre, cependant, ont pour habitude de tourner au cauchemar. Et ce même médecin-chef syrien de 58 ans ajoute ensuite une chose profondément dérangeante : les patients, dit-il, ont été exposés non pas à du gaz, mais à un manque d’oxygène (hypoxie) dans les tunnels jonchés de déchets, et dans les sous-sols où ils vivaient, au cours d’une nuit de grand vent et de bombardements intensifs qui ont déclenché une tempête de poussière. Tandis que le docteur Assim Rahaibani énonce cette (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 190