RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : FARC

Les FARC, entre espoir et Histoire

Loic RAMIREZ

Après avoir déposé les armes et signé un accord de paix avec Bogota, la guérilla des FARC-EP est devenue un parti politique légal. Ses membres subissent désormais une vague d’assassinats qui rappelle la tragique expérience de démobilisation des années 80.

Le dicton dit que l’Histoire se répète ; sans doute que c’est ce que craignent le plus les membres des FARC. En 1984, la plus importante des guérillas de Colombie signait un cessez-le-feu avec le gouvernement de M.Belisario Betancur. Née en 1964, l’organisation insurgée des FARC-EP (Forces armées révolutionnaires de Colombie - Armée du peuple) touchait du doigt la possibilité de participer à la vie politique du pays sans faire usage des fusils. Cette trêve donna naissance à l’Union Patriotique, un parti politique légal désigné comme le réceptacle où devaient atterrir les combattants. De peu, il faillit être leur cercueil. Reconvertis en figures publiques de la politique locale et nationale, les anciens guérilleros étaient devenus des cibles plus faciles à atteindre que lorsqu’ils vivaient dans les forêts. Avec eux, l’ensemble des militants et militantes qui les avaient rejoints dans l’UP, communistes pour la plupart. Au début, il eut un camarade tué. Puis deux, trois, cinq, dix, cent… Sans s’arrêter, la (...) Lire la suite »

Nathalie, "la Francesa" des FARC

Maurice LEMOINE, Pierre CARLES
Le 26 septembre 2016, après quatre années de négociations menées à La Havane, le président Juan Manuel Santos et le chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), Rodrigo Londoño Echeverri, alias « Timochenko », signaient à Cartagena, en présence de nombreux chefs d’Etat latino-américains et du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, un « accord final d’achèvement du conflit et de construction d’une paix stable et durable » destiné à mettre fin à la tragédie qui, depuis plus d’un demi-siècle, pour des raisons sociales, ensanglante le pays. Provoquant un immense espoir, cet accord, pour être mis en œuvre, devait être ratifié par référendum le dimanche 2 octobre. Contre toute attente, dans ce pays profondément divisé, le « non » l’a emporté avec 50,21 % des suffrages devant le « oui » (49,78 %) – une différence de 59 000 voix –, la participation n’atteignant que 37,28 % du corps électoral. Un séisme pour les partisans du silence des armes et d’une vie démocratique enfin normalisée. « Je ne me rendrai pas et (...) Lire la suite »
18 

« Veillée de paix » pour les guérilleros des FARC

Maurice LEMOINE
Poisseuse capitale régionale du Département du Choco, au bord de l’Atrato, un fleuve puissant aux flots boueux, aux méandres infinis, Quibdo hésite entre le gris de ses épais nuages et le noir sinistre du bitume plaqué sur les murs des quelques immeubles délabrés ou en construction pour les protéger des ravages de la pluie. Des hordes de motos vrombissent dans les rues défoncées. Au-delà du débarcadère, les grouillants quartiers populaires encombrés de détritus et d’ordures végétales en décomposition, dans la puanteur des eaux usées, agitent leur inhumanité. Depuis cette ville en déshérence, pour se déplacer dans un département totalement abandonné par l’Etat, pour transporter humains, marchandises et bestiaux, il n’existe aucune route, aucun chemin, aucun pont. Une seule voie possible : l’eau. Plissant de courtes vagues luisantes, des bateaux ventrus glissent mollement à sa surface ; les champas des pêcheurs solitaires longent les rives touffues ; à pleins gaz, une myriade de pangas transportant dix à vingt (...) Lire la suite »

C’est le jour J : accord de paix entre le gouvernement de Colombie et les FARC

Telesur

Les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC-EP), ont confirmé le mercredi 22 juin le cessez le feu en bilatéral en Colombie à travers son compte sur Twitter @FARC_EPaz. L’activiste colombienne des Droits de l’Homme, Piedad Córdoba, a également confirmé le fait par le même réseau social. (TeleSUR)

De son côté, Carlos Lozada, membre du secrétariat des FARC, a confirmé que ce 23 juin sera annoncé le cessez le feu bilatéral. Plus tôt, le media colombien El Espectador a signalé de façon anticipée que les deux parties étaient arrivées à un accord historique pour fixer le cessez le feu bilatéral. Quant au président Juan Manuel Santos, il se rendra ce jeudi à La Havane pour participer à l’annonce de cet important [accord] a annoncé la radio Blu Radio. Il y aura également parmi les signataires le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon, le secrétaire d’État des USA, John Kerry, le président de Cuba, Raúl Castro. La présence du président vénézuélien Nicolás Maduro est également prévue. À la demande du chef d’État, les parties qui négocient à La Havane ont avancé des réunions pour terminer les détails de la structure de l’accord qui, entre autres, comprendra 26 zones de lieux de rencontre dans le temps, et les termes pour le cessé le feu des hostilités bilatéral et définitif. Le 50° cycle des dialogues de paix (...) Lire la suite »
Entretien avec la combattante hollandaise Tanja Nijmeijer alias Alexandra Nariño des FARC-EP à la Havane

L’internationaliste

Loic RAMIREZ
« Face aux conditions matérielles, à la dureté physique de la vie dans la jungle il y en a toujours qui rient et disent ‟heureusement que nous avons avec nous cette folle, cette étrangère qui est venue” » s’amuse à raconter Alexandra sur sa vie dans la guérilla colombienne. Ayant accepté une interview c’est dans un hôtel de la Havane, ce mercredi 4 mai 2016, que la citoyenne hollandaise m’a donné rendez-vous. Membre de la délégation de Paix des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie – Armée du Peuple (FARC-EP), figure médiatique malgré elle de par sa nature d’étrangère, Tanja Nijmeijer, devenue la combattante Alexandra Nariño, a été la cible de plusieurs débats quant à son engagement dans le conflit colombien. « J’ai intégré la guérilla en mai 2003, mais je parle là de mon arrivée dans la jungle car je travaillait déjà comme milicienne en milieu urbain… ça depuis 2002 » résume mon interlocutrice. Travaillant comme enseignante d’anglais lorsqu’elle arrive pour la première fois en Colombie c’est grâce à l’un de ses (...) Lire la suite »

Colombie : les FARC et le gouvernement promettent la paix d’ici six mois

L'Humanité

Le gouvernement colombien et les Farc ont franchi mercredi une étape décisive vers la paix, qu’ils se sont engagés à signer d’ici six mois, en annonçant un accord sur le sort judiciaire des combattants, point crucial des pourparlers.

"C'est un pas énorme", a déclaré le président colombien Juan Manuel Santos après sa poignée de main historique avec le numéro un des Farc Timoleon Jimenez, dit "Timochenko". Un peu plus tôt, les deux hommes s'étaient entretenus pendant une demi-heure, une rencontre inédite en compagnie du président cubain Raul Castro, pour donner un élan final à la résolution du plus ancien conflit d'Amérique latine, qui a fait en un demi-siècle au moins 220.000 morts. A l'issue de cette réunion, les délégués des pays médiateurs, Cuba et Norvège, ont lu un communiqué annonçant la conclusion d'un accord sur "une juridiction spéciale pour la paix" chargée de traduire les auteurs de crimes pendant le conflit Les parties ont aussi conclu que ces négociations de paix menées à Cuba devront aboutir "au plus tard dans six mois", soit le 23 mars 2016, a annoncé M. Santos. "Cela ne sera pas une tâche facile, a-t-il prévenu, parce qu'il reste beaucoup de points sur lesquels il est difficile se mettre d'accord". Depuis le début des (...) Lire la suite »

Colombie : les FARC-EP déclarent unilatéralement le cessez-le-feu et la fin des hostilités pour une durée indéterminée

FARC-EP
Communiqué traduit par la CPCP : La fin de l’année 2014 approche, après un peu plus de deux ans de pourparlers de paix à La Havane entre les représentants du gouvernement colombien et la délégation de paix des FARC-EP. Pendant ces deux années, nous avons échangé des points de vue, des propositions et obtenu certains accords partiels. Nous nous sommes situés à tout moment sur un pied d’égalité, avec les mêmes droits et devoirs reconnus par les deux parties dans l'Accord général signé en août 2012. A l'heure actuelle, nous sommes en train d’étudier et de chercher des solutions à des problèmes difficiles en raison de leur nature complexe ou pour lesquels plus de 50 années de conflit interne ont reporté l'application de solutions qui auraient dû être mises en oeuvre dans l’intérêt général. Les dialogues ont montré que la Colombie a besoin d'un examen honnête et approfondi. L'inégalité et la pauvreté généralisée, l'incapacité de l’Etat à établir un bon gouvernement, la justice et la paix, n’ont pas permis de semer la (...) Lire la suite »

Colombie : les FARC lancent leur journal TV

Le Figaro.fr
La rébellion colombienne des FARC a lancé mardi de La Havane un journal TV, présenté par la célèbre guérillera néerlandaise Tanja Nijmeijer, qui sera diffusé à chaque étape des sessions de pourparlers de paix à Cuba. Pendant les pourparlers, ce journal sera diffusé tous les trois jours sur les différents sites internet de la rébellion, sur Youtube et les principaux réseaux sociaux, a annoncé Mme Nijmeijer, alias "Alexandra Nariño", en introduction de cette édition de 9 minutes daté du 30 septembre. Le co-présentateur "Boris Guevara", également membre de la délégation des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) aux pourparlers de paix de La Havane, a indiqué que les FARC souhaitent ainsi permettre "une meilleure compréhension des étapes" des négociations. Cette nouvelle voie de communication vise aussi à "rompre le siège médiatique que le régime a imposé aux Colombiens", a-t-il assuré. La première édition de ce journal a fait état des derniers développements des négociations, diffusé un entretien (...) Lire la suite »

La conséquence et la capacité théorique des FARC : réponse à Daniel Pécaut

Pablo Catatumbo
Ces derniers jours, la grande médiatisation de la tournée réalisée, durant ces derniers mois, par le sociologue français, nationalisé colombien, Daniel Pecaut, dans les universités de Colombie et les salles de rédaction de divers journaux et magazines, se fait évidente . Comme s'il s'agissait d'un groupe de rock en tournée, l'universitaire accumule, ce dernier trimestre, une longue liste d'apparitions publiques, inattendues dans un pays dans lequel les scientifiques sociaux sont généralement rendus invisibles, tués ou persécutés. La plupart de ses interventions, se référent à des lieux-communs : saluer le processus de paix, faire des voeux pour son progrès rapide et lancer des injures (discrètes, sous le couvert académique), contre les FARC-EP. Ce n'est pas nouveau, au contraire, l'anti-communisme et anti-FARC sont des facteurs constants dans son curriculum vitae académique. Dans son ouvrage classique, l'ordre et la violence (1930-1953), sa position générale est de charger la gauche révolutionnaire (...) Lire la suite »

Ce que je sais des FARC-EP ?

Yolanda Maceo

Ils viennent de la cordillère et de sa jungle épaisse qui se dessine avec le premier arôme de café. Ils viennent plein d’espoir avec la force de leurs sourires, pour forger une nouvelle Colombie où hommes et femmes seront vraiment libres. Ils portent sur leurs épaules le désir de la paix. Ils viennent, les combattants de la guérilla des FARC-EP, en chantant l’hymne de la justice sociale.

À La Havane, nous nous sommes rencontrés, heureuse coïncidence que la vie vous offre au travers de ce que certains appellent le destin ; et dans le va-et-vient des conversations nous avons peu à peu connu ces guérilleras et guérilleros qui cherchent pour leurs compatriotes, la dignité, le pain et la liberté. Si vous me demandez ce que je savais des FARC-EP, je dirais en toute honnêteté peu ou rien. Les nouvelles de la presse bourgeoise du continent ont annoncé qu'ils sont venus pour négocier la paix, elle associait leurs images à celles d’assassins, de trafiquants de drogue. Ils disaient qu'ils avaient été décimés et que leurs idées, en plein XXIième siècle, n'étaient plus valables, que la lutte armée était absurde. C'est ainsi que je m'étais fait une image difforme de cette importante organisation qui, depuis 1964, se bat pour que le futur soit possible. J'ai pu dépasser ce tourbillon d'idées reçues, en partageant avec eux, en particulier avec elles. J'ai rencontré leur véritable essence, comment ils (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 120