RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : LUXEMBURG, Rosa

Rosa Luxemburg, femme révolutionnaire, debout contre la guerre et l’impérialisme, assassinée il y a juste cent ans

Nadine ROSA-ROSSO
Il y a exactement cent ans, le 15 janvier 1919, Rosa Luxemburg était assassinée, avec la complaisance des sociaux-démocrates allemands, qui l'avaient exclue du Parti social-démocrate en janvier 1917, avec tous les membres du parti opposés au vote des crédits de guerre. Son corps est jeté dans une rivière. Karl Liebknecht, premier député allemand qui a voté contre les crédits de guerre, contre les ordres de son parti, est assassiné le même jour qu'elle. Elle venait de passer plusieurs années en prison, condamnée pour "trahison" parce qu'elle s'est opposée à la boucherie inter-impérialiste à venir. Tout au long de sa vie, Rosa est restée une révolutionnaire intransigeante, dénonçant sans relâche la guerre à venir. Cela lui vaudra d'être inculpée d'" incitation publique à la désobéissance". Au lendemain de la guerre, elle soutient les mouvements révolutionnaires partout en Europe, et en Allemagne où elle a choisi de militer. Dans toute l'Europe, les ouvriers et paysans revenant du front, savent que des millions (...) Lire la suite »
10 

Bonne année 1793 à ceux des barrages, des rond-points, et à leurs millions de soutiens !

Claire VÉRILHAC

Aujourd'hui comme hier le pouvoir tente de réduire les mouvements de libération populaire à la seule violence afin de les délégitimer. Une "violence" épargnée aux riches qui n'ont pas besoin d'affronter gazages, canons à eau ou arrestations pour obtenir des cadeaux (comme la suppression de l'ISF). Rosa Luxemburg nous rappelle ici combien égalité économique et liberté politique sont indissociables.

" L’année 1793 ! Cent ans sont passés depuis ce temps auquel les ennemis du peuple travailleur, les tsars, les rois, la noblesse, les princes, les patrons d’usine et tous les autres riches (les capitalistes) ne peuvent songer encore aujourd’hui sans éprouver de la terreur. Leurs âmes tremblent dès que l’on prononce ce mot : l’année 1793 ! Pourquoi cela ? Parce que, dans ces années-là, le peuple travailleur en France, et particulièrement dans sa capitale, Paris, s’est débarrassé pour la première fois du joug multi-séculaire et a entrepris de tenter d’en finir avec l’exploitation et de commencer une vie nouvelle et libre. « Pour quelle raison ai-je combattu ? Pourquoi ai-je versé mon sang ? » s’interroge le peuple français trompé dans ses espérances. Pour quoi ai-je offert ma poitrine aux balles des soldats du roi ? Seulement pour remplacer un oppresseur par un autre ? Pour arracher le pouvoir et les honneurs à la noblesse et le transmettre à la bourgeoisie ? Et le peuple de Paris engagea un nouveau combat. (...) Lire la suite »