RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Au guignol ce soir (farce en 5 actes d’Eric Besson).

Acte 1. Eric Besson, ministre en charge du numérique : « Il n’est pas acceptable » que le site de révélations de documents secrets, « considéré comme criminel » par les Etats-Unis, puisse continuer d’être hébergé en France, par OVH, depuis Roubaix. « L’Etat a son mot à dire… ».

Acte 2 Eric besson demande à ses services de trouver les moyens d’interdire l’hébergement du site d’informations en France.

Acte 3 La justice refuse de se prononcer sur le caractère illicite du site qui n’est donc pas interdit.

Acte 4. Le ministre déclare : « Personne n’a demandé l’interdiction du site et notamment pas moi ».

Acte 5 (qui n’a rien à voir) : Dans un dessin humoristique, un cambrioleur essaie de dissimuler dans son dos une échelle de 3 mètres et répond à un policier : « L’échelle ? Quelle échelle ? »

(Sifflets, lancer de tomates. Le public sort en se demandant s’il en reste encore beaucoup des comme lui au PS ou ils sont tous à la mangeoire).

Théophraste R. (féroce critique théâtral au Grand Soir).

URL de cette brève 1429
https://www.legrandsoir.info/au-guignol-ce-soir-farce-en-5-actes-d-eric-besson.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
08/12/2010 à 13:53 par r_i_d

//« L’Etat a son mot à dire… ».//

Les payeurs de taxes aussi.

#65329 
RSS RSS Commentaires
   

Point de non-retour
Andre VLTCHEK
LE LIVRE : Karel est correspondant de guerre. Il va là où nous ne sommes pas, pour être nos yeux et nos oreilles. Témoin privilégié des soubresauts de notre époque, à la fois engagé et désinvolte, amateur de femmes et assoiffé d’ivresses, le narrateur nous entraîne des salles de rédaction de New York aux poussières de Gaza, en passant par Lima, Le Caire, Bali et la Pampa. Toujours en équilibre précaire, jusqu’au basculement final. Il devra choisir entre l’ironie de celui qui a tout vu et l’engagement de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Si les gens devaient découvrir ce que nous avons fait, nous serions pourchassés dans les rues et lynchés"

Président George H.W. Bush (père)
cité par Sarah McClendon (reporter à la Maison Blanche) dans sa lettre d’infos datée de Juin 1992.

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.