Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Bon anniversaire ou la rencontre Pétain-Franco

1941-2011

Il y a 70 ans, le 13 février 1941, Philippe Pétain rencontrait "Franco la muerte" à Montpellier. Deux vieux potes !! Pétain avait été nommé par le Président du Conseil Daladier (radical, centre-gauche), ambassadeur auprès de Franco à Burgos, en février 1939, alors que les troupes républicaines et Madrid, Valence, Alicante... résistaient encore.

De nombreux historiens considèrent que cette reconnaissance de fait du "gouvernement" factieux constitua un "second Munich". Ce nouveau coup de poignard, après "la farce" d’une "non intervention" fort interventionniste et unilatérale, montre, s’il le fallait encore, que pour les "démocraties occidentales" l’ennemi principal était
"le bolchévisme" et non le fascisme.

Les jours qui précédèrent la visite, des rafles de communistes, de francs-maçons et de "rouges" espagnols, avaient eu lieu dans toute le ville et ses environs.
On sait aujourd’hui que l’un des points de la partie "secrète" des entretiens fut le sort à réserver aux milliers de républicains espagnols....on connaît la suite : la chasse aux "rojos frentepopulistas", les renvois nombreux en Espagne, la répression impitoyable...

Le 13 février 1941, à Montpellier, on fit beaucoup le salut fasciste, on célébra la chasse aux "indésirables" ,catégorie créée par les décrets Daladier, et qui permit "d’accueillir" les Républicains espagnols dans des camps, dits à l’époque de "concentration" ; on se réjouit de la bonne et franche amitié entre les forces saines (les classes riches) des deux pays ; on y entendit des propos discriminatoires aujourd’hui repris non seulement par Marine le Pen, mais aussi par des ministres de la République.

"Hommes veillez !" (Victor Hugo).

Jean ORTIZ.

URL de cette brève 1582
https://www.legrandsoir.info/bon-anniversaire-ou-la-rencontre-petain-franco.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
22/02/2011 à 10:29 par alfare

merci à Jean d’éclairer ma lanterne et peut-être d’autres avec : dans quel texte le "hommes veillez" de victor hugo ?

pour ma part je connais le
"hommes, je vous aimais, veillez ! "
de julius fucik dans "Ecrit sous la potence"

#66903 
RSS RSS Commentaires
   
Guide du Paris rebelle
Ignacio RAMONET, Ramon CHAO
Mot de l’éditeur Organisé par arrondissement - chacun d’eux précédé d’un plan -, ce guide est une invitation à la découverte de personnages célèbres ou anonymes, français ou étrangers, que l’on peut qualifier de rebelles, tant par leur art, leur engagement social ou encore leur choix de vie. Depuis la Révolution française, Paris est la scène des manifestations populaires, des insurrections et des émeutes collectives. Toutes ayant eu un écho universel : la révolution de 1830, celle de 1848, la Commune, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Malheur aux pays qui ont besoin de héros.

Bertolt Brecht


Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.