RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Disparition d’une grande dame de la télévision.

Fin 2006, Bernard Kouchner poussa un coup de gueule à la télévision dans l’émission « On n’est pas couchés » quand Zemmour et Ruquier lui dirent qu’il était proche de Sarkozy.

Le mari de Christine Ockrent s’énerva :

« Qu’est-ce que c’est que ces procès d’intention de merde ? ! » et :
"J’ai refusé d’être ministre de Sarkozy" et encore :
"Ca fait quarante ans que je suis de gauche, alors ne me faites pas chier !"

Applaudissements du public dans le studio. Kouchner, hilare, savoura son succès.

Quelques mois plus tard, en mai 2007, il prenait ses fonctions de ministre des Affaires étrangères de Sarkozy. Un des plus hauts postes du gouvernement.

Si j’étais Arlette Chabot, dont on sait qu’elle aime entrecouper de reportages les débats qu’elle dirige (avec l’autorité d’un maton), je passerais cet extrait-là quand j’inviterais Kouchner. Je demanderais à l’intéressé ce qu’il en pense et j’interrogerais le Français moyen, dans la rue.

Mais elle ne fera pas, pour plusieurs raisons dont l’une est la proximité idéologique, l’autre la complicité parfois consanguine des médias et des gouvernants.

Si elle avait reçu Jean Ferrat sur son plateau, on aurait eu ce dialogue : "Vous voulez chanter un poème d’Aragon ? Oui, mais les deux premiers vers, alors. On est en retard."

Quand Arlette Chabot quittera ce monde, ses confrères unanimes salueront une « grande dame de la télévision, une professionnelle de talent, une travailleuse acharnée, une conscience rigoureuse ».

Moins dithyrambiques, nombre d’Internautes se demanderont si son âme a suivi le conseil que lui donna un jour Jean-Luc Mélenchon : « Allez au diable, madame Chabot ! »

Théophraste.

URL de cette brève 911
https://www.legrandsoir.info/disparition-d-une-grande-dame-de-la-television.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
18/03/2010 à 12:50 par Le Gravier

Pour avoir écrit un article pareil vous ne méritez qu’une seule peine : c’est que je vous le "pique" pour le diffuser et en en faire des copier coller partout ou je vais pouvoir le faire...

#60644 
18/03/2010 à 15:04 par legrandsoir

Faites donc, le magasin est en libre-service.

Il suffit d’indiquer ses sources.

#60645 
20/03/2010 à 15:21 par Keizer Soze

Bravo ! Viva ! Vraiment cette chronique est très, très bien.. Elle mériterait au bas mot le prix Renaudot pour Théophraste... Si,si.

#60656 
20/03/2010 à 17:08 par Anonyme

Arlette CHABOT est une des prostituées de l’intellect. C’est la caniche des puissants, elle n’écrit jamais ce qu’elle pense, mais seulement ce que ces maîtres dises.

#60660 
21/03/2010 à 10:34 par Ouuuuyé!

Clair et simple.

On aura du mal à attendre que le Diable vienne la chercher. Elle est quand même une des responsables majeures du putsch médiatique qui a mené Le Pen a la Présidence...

Une qualité à souligner tout de même : sa constance dans l’arrogance n’a d’égale que la souplesse de sa servilité.

#60677 
RSS RSS Commentaires
   

Viêt Nam, voyages d’après-guerres
André BOUNY
Nul mieux qu’un écrivain ne peut faire découvrir un pays. Que saurions-nous de l’Écosse sans Boswell et Johnson et comment nous représenterions-nous la magnificence de l’Orient au XVIe siècle sans les Pérégrinations de Fernaõ Mendes Pinto ? André Bouny s’inscrit dans cette lignée de voyageurs. Sa plume trace avec précision ce que tous les sens perçoivent du Viêt Nam traversé. Elle le fait doublement en accompagnant son texte de ses prodigieux dessins à la mine de plomb qui emmènent le lecteur de Hanoi à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je n’accepte plus ce que je ne peux pas changer. Je change ce que je ne peux pas accepter.

Angela Davis

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.