Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Risque de chienlit. Guy Môquet récupéré, jeunesse incontrôlée.

13 octobre 1940, Guy Môquet, 16 ans, résistant, membre du PCF interdit, a été arrêté sur dénonciation par la Brigade spéciale de répression anticommuniste. On sait qu’il fut fusillé.

Emu, (heu ! récupérateur, vous croyez ?) Nicolas Sarkozy a ordonné que les professeurs lisent à leurs élèves la dernière lettre du martyr.

Dans le même temps, les jeunes, qui sont pénalement responsables à 13 ans (oublions, je vous prie, la recherche des futurs délinquants chez les mômes de 3 ans), qui peuvent, à 16 ans, entrer dans le monde du travail et y conduire des machines dangereuses, manipuler des produits toxiques, grimper sur des échafaudages, qui peuvent se marier, sont invités par plusieurs ministres à ne pas mettre le nez dans la rue en groupe et à rester au chaud avec nourrice, biberon, doudou.

Pourquoi ? Eh bien je vais vous le dire : c’est dangereux.

Pourquoi c’est dangereux ? Eh bien parce que les rues sont quadrillés par des robocops armés, casqués, gantés, bottés, bardés de pare-tibias, de pare-chevilles, de pare-épaules, de pare coudes. Ce sont des keufs, poulets, condés, cognes, bourres, bleus, képis, flics, perdreaux, poulardins.

Ce sont les forces qu’on a dressées, équipées, gonflées, assurées de l’impunité.

Donc, disent nos gouvernants dont la tâche est de veiller sur la sécurité publique (ils nous le répètent assez), on ne vous garantit pas que nos matraqueurs assermentés ne vont pas casser des crânes, nos lanceurs de grenades tirer à l’horizontale. Et va savoir si des tasers ou flashball, ne vont pas viser des visages, nos véhicules renverser des traînards, nos experts en arrestation écraser du genou des cages thoraciques jusqu’à étouffement. Va savoir.

Et la faute en sera aux victimes qui, au lieu de rester devant la télé à écouter les explications de Woerth, ministre de la pédagogie (et des parfums l’Oréal), seront sortis de chez eux pour crier : « Ferme-là , menteur ! ».

On ne leur a pas appris, à l’école, que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire (sans parler de la politesse) ?

Théophraste R. (ex-fabriquant de chienlit) legrandsoir.info.

URL de cette brève 1303
https://www.legrandsoir.info/risque-de-chienlit-guy-moquet-recupere-jeunesse-incontrolee.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
15/10/2010 à 08:35 par hugo nanni

Voilà qui est bien parlé.
Hier mon fils de 16 ans est allé manifester et personnellement je le crois assez intelligent pour prendre ses responsabilités. Il en va autrement des millions d’irresponsables - gavés de TF1 - qui ont voté pour Sarko en 2007. Eux, je ne suis pas certain qu’ils avaient une grande maturité politique :p

#64305 
18/10/2010 à 08:03 par Anonyme

A 15 ans on ne peut pas manifester(mais on peut aller en prison), on est beaucoup trop jeune, la rue c’est dangereux, et à 74 ans ont est trop vieux pour rester en prison pour une simple tentative d’homicide volontaire, parce que la prison c’est beaucoup trop dangereux.
Ou comment s’assurer un certain électorat.
Enfin, un ou deux pavés sur certaines têtes ça ne ferait pas de mal.

#64351 
18/10/2010 à 14:00 par Anonyme

"C’est normal", les jeunes répresentent aussi les véritables espoirs d’une population de plus en plus humillié par un pouvoir que ne veut pas ni voir ni écouter que ses propres intetêts.
Les riches plus riches que jamais pendant que les français se font avoir avec la même justification injustifiable de que c’est nous qui devrons desormais payer leur crises fabriqués et cycliques.C’est les politiciens complices de banquiers qui nous menten en disant qu’il n’y a plus d’argent pour les rétraites,
pour l’éducation etc...Demandez vous plutôt où va l’argent des vos cotisations vraiment ?

#64355 
RSS RSS Commentaires
   
LA TYRANNIE DU BIEN VIEILLIR
Martz Didier, Michel Billé
La tyrannie du Bien Vieillir, voilà bien un paradoxe ! Il faut être un peu iconoclaste pour aller s’en prendre à une si belle idée, qui fait si largement consensus : « bien vieillir ». Bien vieillir, qui pourrait être contre ? Qui ne le souhaiterait pas pour soi-même et pour autrui ? Qui oserait affirmer préférer vieillir mal ? C’est que le désir de bien vieillir de chacun sans trop d’inconvénients est devenu un slogan qui anime les cercles politiques, court dans les maisons de retraite, envahit les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Avant, il y avait la tomate. Puis, ils ont fabriqué la tomate de merde. Et au lieu d’appeler la tomate de merde “tomate de merde”, ils l’ont appelée “tomate”, tandis que la tomate, celle qui avait un goût de tomate et qui était cultivée en tant que telle, est devenue “tomate bio”. À partir de là, c’était foutu. »

Inconnu


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.