Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Tiens ! Un âne qui recule…

Parfois, par lassitude et envie de ricaner amèrement, je regarde le JT de 20 heures sur France 2 (attachement naïf au service public) puisque la première chaîne publique historique est tombée dans l’escarcelle d’un patron richissime (Slogan des manifs : « Tout est à nous, rien n’est à eux, tout ce qu’ils ont ils l’ont volé ». Si l’on y réfléchit, ça va loin).

Le présentateur du JT avait l’air franc comme un âne qui recule et je me demandais à quel moment, après en avoir discuté en se marrant en conférence de rédaction, il allait nous balancer le plus sérieusement du monde un reportage sur la culture du cornichon en Lot-et-Garonne ou sur la naissance d’un bébé panda au zoo de Londres, ou sur le cambriolage d’une boulangerie à Triffouilly-Lez-Engelure (avec interview des voisins qui n’ont rien vu).

Quand ? Avant le sport ou après la météo qui nous annonce, tenez-vous bien, montez le son, faites taire les gosses que, cet hiver, il neige et il neigera (« Soyez prudents si vous prenez la route » ? Quand ? En tout cas, avant des informations (ou à leur place) sur des sujets qui détermineront notre vie de consommateur, salarié, assuré social, parent, locataire de la planète, lecteur de « La princesse de Clèves » …

Le JT est la plus formidable machine à décerveler jamais inventée. Derrière son sourire professionnel, le type qui vous lobotomise est en vérité aussi méchant qu’un chien de ferrailleur. Mais plus malin, il n’aboie pas en lisant son prompteur : il a pris des cours de journalisme à l’école des sirènes.

Et chante, beau merle, sous ta tignasse de cirage noir ! Un beau matin, à l’heure où blanchit la campagne, le patron te tirera à la chevrotine comme un vulgaire PPDA de TF1. Depuis toujours, le maître méprise son valet et, ainsi que le disait Tacite, « Le traître est détesté de celui même qu’il sert ».

Théophraste R. (Critique télé indépendant et ça se voit).

PS. On me dit qu’un élu du peuple ayant critiqué un journaliste (sic) qui malmenait un syndicaliste jeté à la rue avec ses camarades par une entreprise qui se goinfre, le congrès du parti de l’impertinent a été boycotté par France 2 qui ne l’a même pas mentionné. Pour nous persuader que la télé publique appartient à une maffia et pas au peuple ?

URL de cette brève 1407
https://www.legrandsoir.info/tiens-un-ane-qui-recule.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
29/11/2010 à 10:00 par Anonyme

Bonté divine !!!

Qu’est-ce que je vous aime Théo.
Toujours pertinent, tapant juste, rempli d’humour...De surcroît, je ris beaucoup avec vous.
Si je pouvais, je vous filerai une augment’ à la fin de l’année...

Marissé (humeursdejeandornac.blogspot.com/)

#65090 
29/11/2010 à 10:35 par Théophraste R.

Théophraste R. refuse toute augmentation s’ajoutant à sa rémunération de 0 0,00 euro par texte écrit.

Bon, si vous insistez, OK pour un don au Grand Soir qui pourra ainsi payer son hébergeur et autres frais, sans priver ses administrateurs de foie gras à Noël...

5 euros par ci, 10 par là , et hop ! v’la le champagne qui détrône le mousseux, le pâté de Leader Price viré dans la gamelle du chat car arrive le foie gras.

Pas impossible qu’on achète une guirlande et des serpentins et qu’on dise à nos lecteurs : "Joyeuses fêtes ! Si vous aimez les huîtres, lesquelles choisir ? (lire la suite de l’article.)

L’argent pourrit tout, voyez. Donc tout don supérieur à 500 euro sera retourné ou envoyé au syndicat des fabricants de prompteurs.

Désolé, vraiment...

#65093 
29/11/2010 à 14:24 par BASTA

Je ne regardes pas les nuls.
Merci,

BASTA.......

ILS SE FONT LEURS SALAIRES ET LEURS VIES SUR VOS DOTS....

BASTAS

#65104 
29/11/2010 à 21:13 par Lulu

il allait nous balancer le plus sérieusement du monde un reportage sur la culture du cornichon en Lot-et-Garonne

Doucement avec le Lot et Garonne ; c’est l’un des départements les plus pauvres de France alors que la gauche - toutes tendances - y a toujours était historiquement bien implantée. A ce titre, les prétendus progressistes gagneront en crédibilité lorsqu’ils se poseront la seule question qui oblige à avancer (à la différence de votre âne) : Mais comment est ce possible ?

#65113 
30/11/2010 à 12:25 par Mike

Comment osez-vous ?!

Critiquer un honnête contribuable qui fait fièrement son travail, avec pour seule vocation de donner l’information brute, impartiale, et réfléchie sur des sujets qui intéressent tous les français !

Il est de son devoir de faire connaître à la population ce qu’il se passe dans son pays, et je suis sûr que sa passion pour le journalisme lui pousserait même à en donner sa vie pour son journal, pour la France !

...

Bon je me suis pourtant donné à fond, mais c’est vraiment dur d’être crédible avec un mouton pareil ... Tant pis J’aurais essayé, d’ici à ce que les journaux sur les chaînes publiques (ou privées quand elles servent des intérêts ultra-néo-capitalistes) soient décrédibilisés, on va en manger, du reportage exclusif sur la fantastique histoire de Gisèle, cette franche habitante de nouilly-de-la-bastide-de-rouffignac-st-paul-de-st-jean-des-vignes, et son chat qui arrive à savoir exactement quand le facteur va passer :D

#65127 
RSS RSS Commentaires
   
Communication aux lecteurs
Un bus pour Assange - 25 janvier - Paris/Londres

Journée de soutien à Julian Assange devant la prison de Belmarsh.

Le billet comprend l’aller-retour Paris-Londres Bus+Ferry

Infos/réservations : https://www.facebook.com/events/652271058646370/

Impérialisme humanitaire. Droits de l’homme, droit d’ingérence, droit du plus fort ?
Jean BRICMONT
Jean Bricmont est professeur de physique théorique à l’Université de Louvain (Belgique). Il a notamment publié « Impostures intellectuelles », avec Alan Sokal, (Odile Jacob, 1997 / LGF, 1999) et « A l’ombre des Lumières », avec Régis Debray, (Odile Jacob, 2003). Présentation de l’ouvrage Une des caractéristiques du discours politique, de la droite à la gauche, est qu’il est aujourd’hui entièrement dominé par ce qu’on pourrait appeler l’impératif d’ingérence. Nous sommes constamment appelés à défendre les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Les bombes nucléaires pourront tuer ceux qui ont faim, les malades, les ignorants. Mais elles ne pourront pas tuer la faim, les maladies et l’ignorance. Elle ne pourront pas non plus tuer la juste rebellion des peuples".

Fidel CASTRO


Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.