RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

37 

Valls nous fait honte

José Fort

Manuel Carlos Valls, ministre français de l’Intérieur, a-t-il oublié ses origines ?

Son père Xavier, artiste peintre catalan, avait obtenu une bourse de la France avant de s’installer à Paris en 1949. Il venait rejoindre les dizaines et dizaines de milliers de républicains espagnols ayant trouvé l’accueil solidaire du peuple de France, pas des autorités parisiennes qui, quelques années auparavant, avaient traité comme des chiens 500.000 réfugiés fuyant la dictature franquiste.

En 2012, Valls, celui que la France a nourri et éduqué, se comporte comme le ministre de l’Intérieur qui en février 1939 parquait les républicains espagnols dans les camps de concentration d’Argeles et d’ailleurs.

Les enfants des républicains espagnols ont honte de l’un d’entre eux.

José Fort

URL de cette brève 2849
https://www.legrandsoir.info/valls-nous-fait-honte.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
31/08/2012 à 08:33 par calame julia

Mais t’as raison Valls ! Ce Monsieur José Fort te rappelle des choses qui n’ont plus cours...
puisque c’était avant et qu’on doit "oublier son passé". Hein !
On en est d’autant plus surpris que ta vie -en pleine force de l’âge- devrait te donner de
bons arguments puisque, en plus, tu fus élèvé dans les hauteurs des pensées avec les
fréquentations dûes au rang d’artiste de ton géniteur... Les temps changent mais
l’humain a toujours deux bras, deux pieds, un cerveau et cette foutue sensibilité qui
semble te faire -désormais- défaut.

#85449 
31/08/2012 à 09:17 par dominique

Je ne dis pas cela pour l’excuser, un ministre devrait avoir un peu plus de conscience (à tous les sens du terme).
Mais hélas c’est souvent le cas : les convertis sont plus radicaux que les autres, les femmes légères rangées plus prudes que les autres, les pauvres dans les hôpitaux plus exigeants, les ouvriers se révèlent des patrons inflexibles et j’ai souvent entendu des immigrés dire qu’il y avait trop d’immigrés en France, comme s’ils ne souhaitaient qu’une seule chose c’est fermer la porte derrière eux...

#85453 
31/08/2012 à 09:19 par Scual

Je confirme...

#85454 
31/08/2012 à 10:10 par cunégonde godot

Je ne comprends pas très bien votre parallèle, M. Vivas :
Les républicains espagnols fuyaient la dictature franquiste, certes, mais les Roms, aujourd’hui "” qui s’installent en toute illégalité sur le bien d’autrui "”, quelle dictature fuient-ils ?...
« Les enfants des républicains espagnols ont honte de l’un d’entre eux ». Les "enfants des républicains espagnols", qu’est-ce cela ? Une nouvelle communauté ? Un nouveau groupe ethnique ?...

#85457 
31/08/2012 à 10:13 par cunégonde godot

Dans mon commentaire précédent, j’ai confondu José Fort avec Maxime Vivas. Je vous prie de m’en excuser...

#85458 
31/08/2012 à 11:48 par Libre Plume

Vals est aussi zélé que le précédent ministre de l’intérieur de droite,
Hollande est pour la croissance et l’austérité, et tout ça, et tout ça ...
Ayrault fait illusion,
Peillon envoie de la poudre aux yeux des enseignants (qui ne demande aucune augmentation de salaire car ils ne travaillent que pour la gloire de l’Education nationale française. Messieurs ... Trompette devant autant d’abnégation !)
Heu ... il est où le ministre des affaires étrangères ? ah, oui, il décide de qui a le droit de rester sur terre ou pas ... voyons voir, ah ! oui, c’est notre ministre rouge millionnaire ...
Mais, qui a dit que nous avions un gouvernement de gauche ?
Au bout du compte, ce qui fait peur avec ce gouvernement, c’est qu’ils n’ont aucune imagination ... c’est vrai quoi ! ils emboîtent le pas au dernier gouvernement en fonctionnaires aveugles.
Il n’y a pas que Vals qui fait honte !

#85465 
31/08/2012 à 11:53 par Gluth

Moi j’ai bien aimé sa réaction à l’appel d’une élue dite socialiste (si j’ai bien compris ?) de faire intervenir l’armée à Marseille, du style : Nan faut peut-être pas déconner quand même, laissez-moi continuer à martyriser ces fumiers de Roms - pour leur salubrité bien sûr - et jouer le rôle de clone des plus sinistres des ministres de l’intérieur du président sortant, ça suffira comme ça.
J’ai trouvé fort injuste d’ailleurs la levée de boucliers qui a suivi cette proposition, certes singulière surtout dans la bouche d’une élue prétendument de gauche, elle n’a après tout pas demandé l’instauration de corridors humanitaires, l’intervention de l’aviation de l’Otan, ou de raser Marseille et sa pègre d’une bombe nucléaire tactique soigneusement ajustée, on reste malgré tout dans le raisonnable, le rationnel et la mesure somme toute.

#85467 
31/08/2012 à 14:37 par Sofà­a del Valle

@ Dominique, pour avoir ressenti plus d’une fois une saine colère face à ces attitudes d’immigrés qui ont oublié qu’un jour ils ont du loger à 12 dans un 2 pièces, bêler à la boucherie pour se faire comprendre quand ils ont eu assez pour un bout de viande, et faire la plonge pour survivre et parfois se faire massacrer dans des boulots sordides. Je dirais que c’est surtout une attitude de "parvenu" plus que de converti. Ce sont en effet les pires. Il ne faut jamais oublier d’où l’on vient si on veut savoir où l’on va et ne pas se perdre en chemin.
Bien amicalement
Sofà­

#85476 
31/08/2012 à 14:45 par Sofà­a del Valle

@ Cunégonde à qui j’ai bien du mal à répondre calmement tellement le déni de la situation vécue par les Roms me prend aux tripes : http://lmsi.net/Les-Roms-une-nation-sans,1092
Avec l’infîme espoir de réveiller un reste d’humanité...

#85477 
31/08/2012 à 14:59 par triaire

Je ne suis pas descendante d’Espagnols mais je comprends tout à fait leur honte par rapport à Valls ;
Hollande devrait également etre rouge d’avoir permis à ce jeune loup sans foi ni loi de rentrer dans son gouvernement ; du point de vue de l’électorat socialisant, Valls n’avait aucun poids, donc il l’a mis en place pour rassurer sur sa droite .
Je me suis abstenue lors de ce vote, je me félicite.
Pour etre honnète, je ne vote jamais à droite !

#85478 
31/08/2012 à 15:06 par rosa llorens

Petite-fille de réfugié républicain espagnol moi-même (un réfugié parqué au camp de concentration de Saint-Cyprien, puis, évadé fin 1939, livré par des gendarmes français aux nouvelles autorités -allemandes-), je m’associe à la protestation de José Fort, et j’aimerais qu’on ne fasse plus référence aux origines catalanes de ce personnage, qu’il a reniées par son comportement et ses idées.

#85479 
31/08/2012 à 15:22 par Antar

Un billet sur ce parvenu de Valls tourne subitement contre les immigrés. ’’j’ai souvent entendu des immigrés dire qu’il y avait trop d’immigrés en France...’’ J’ai comme l’impression de lire un cerain Zemmour.

#85481 
31/08/2012 à 15:29 par Cedric

@Cunegonde il suffit de voir le film gadjo dilo pour voir dans quelles conditions vivent les roms en roumanie (ailleurs je connais pas mais j’imagine dans un pays comme la Hongrie avec un gvt proche des nazis qui met en prison les mendiants s’il ne paient pas une amende) ou bien vous y allez, passez à coté d’un camps roms et après vous comprendrez peut-être. Les roms subissent encore des pogroms sans aucune intervention de nos bien pensants de l’UE et autres BHL. Ils fuient la misère et le racisme. Cordialement

#85482 
31/08/2012 à 16:06 par Sofà­a del Valle

@ Antar, juste préciser que ceux qui s’expriment ici sont immigrés ou réfugiés eux-mêmes, cela vous permettra sans doute d’avoir une autre lecture des commentaires.
Bien amicalement.

Sofà­ ( petite fille de "disparu" républicain et immigrée en Belgique)

#85484 
31/08/2012 à 17:16 par allèle

Décidément certains textes récents semblent mieux révéler l’étrange analyse de quelques commentateurs visiblement égarés.

"quelle dictature fuient-ils ?..." écrit "cg" au sujet des Roms.

Puisque vous semblez débarquer d’une autre dimension voici quelques liens,
google vous en indiquera à profusion.
S’il ne s’agit pas encore de dictature en bonnes et dues formes, les Roms en font déjà les frais.
D’abord les Roms, ensuite les anarchistes (qui sont déjà aux premières lignes en Grèce face à Aube Dorée), syndicalistes, communistes, homos, etc, vous suivez ?
Hongrie :
http://www.presseurop.eu/fr/content/article/586621-la-saison-de-la-cha...
(notez le jolis uniforme des "pacifistes" hongrois
http://owni.fr/files/2011/05/Hongrie-extreme.jpg
http://media.paperblog.fr/i/273/2731052/identitaires-hongrois-milices-...)
Bulgarie :
http://www.rfi.fr/emission/20111004-violence-envers-roms
http://www.avoixautre.be/spip.php?article1607
(là aussi des uniformes très sexy :
http://img261.imageshack.us/img261/8705/0902112bf0.jpg)

Etc.(nombreux autres pays)

#85489 
31/08/2012 à 18:09 par emcee

En effet, se reclamer d ascendance de republicains espagnols ne garantit pas l intelligence et la pertinence des propos. Moi aussi, quand je lis les generalisations sur les fils d immigres, sur les roms, sur les femmes "legeres » et autres stupidites racistes, je suis outree.
Un peu de decence pour tous ces gens qui ont souffert et souffrent encore. C est de la meme veine que ceux qui se reclament aujourd hui des victimes de la shoah, confortablemnt installes dans la soie, et qui s en servent de caution pour des pensees odieuses
(au gs : j ai droit a godwin ?)
Desolee pour les fautes, je suis tjs sur un clavier ingerable.

#85495 
31/08/2012 à 21:13 par Gluth

Si ce n’est que l’auteur du commentaire en question ne donne aucune indication quand à ses origines...

#85502 
31/08/2012 à 21:43 par Antar

@Sofia,

Je ne module pas ma lecture en fonction du statut du commentateur. Qu’il soit immigré ou comme on dit ’’de souche’’, cela m’importe peu. Au fait, ce qui me dérange ce sont certains discours qui, à défaut d’une construction argumentative convaincante, versent dans la simplicité, le ’’story telling’’ et les généralisations abusives pour faire passer je ne sais quel type de message...

Cordialement

#85503 
01/09/2012 à 07:35 par benji

nous sommes en crise ; il faut bien que cela retombe sur le dos de quelqu’un ; en l’occurence , en ce momment ce sont les rooms , demain ce sera les arabes , aprés demain d’autres immigrés ; ce n’est pas pour rien que sarkozy en son temps faisait du pied à vals pour le faire rentrer dans son gouvernement ; entre fils d’immigrés , on se comprend bien ;

#85511 
01/09/2012 à 09:20 par emcee

J ai parle de quelqu’un en particulier ?
Non, j evoquais ce<3qui ressortait de certains coms.
Sans doute, de facon trop elliptique pour economiser les mots a ecrire.
D abord, etre immigre ou enfant d immigre, comme valls, ne veut pas dire qu on doive etre plus pertinent ou plus empathique a l egard des immigres. Je ne vois pas pourquoi on exigerait cela d eux. Cele voudrait dire que les autres seraient moins coupables et que les precedents seraient censes garder a vie les stigmates de l immigre ou de l"immigre d apparence".
Chacun fait son deuil comme il peut des difficultes voire tragedies, qu il a connues. Et chacun a le droit de tourner la page sans qu on lui rappelle sans cesse ses origines et qu on lui somme de compatir et de faire bloc avec sa « communaute". Ce n est pas dans l esprit de la republique.
Pourquoi un enfant ou un adulte n auraient ils pas le droit de se (re)construire ?
En Palestine, il y a un mvt actuellement de jeunes qui ne veulent pas entendre paler ni d intifada, ni de<3travail dans les tunnels, et qui veulent que les<3resitants abandonnent la lutte fpour que tout cela cesse. Faut il les en blamer alors que nous ne sommes pas dans leurs souliers ?
Plus sympathique a nos yeux, la communaute cubaine de miami connait un renouvellement avec la disparition des<3anticastristes historiques, les jeunes generations ne comprenant pas l acharnement contre cuba et les castro.

#85515 
01/09/2012 à 09:37 par emcee

[Suite et fin du message= j avais peur de tout perdre, j ai donc poste une premiere partie]
Quant a valls, il est odieux, non pas pq il est descendant d immigres, aussi valeureux aient ils ete, mais pq c est un arriviste et un raciste et qu il se reclame de la gauche pour parvenir a ses fins. Comme beaucoup au PS qui ont investi le terrain mais qui sont issus du meme serail.
Mais, ne nous y trompons pas : c est hollande qui l a mis a ce poste sciemment, contre toute logique si l on considere ses pietres performances a la mascarade des primaires, comme il a choisi tous les autres.
Nous ne pouvons rien attendre de bon de ces gens la, descendants d immigres ou pas.

#85517 
01/09/2012 à 10:14 par Anonyme

Oui, Benji, on finit par se demander si les fils d’immigrés récents ne sont pas souvent encore plus acharnés que les résidents de très longue date, genre : je ferme la porte juste derrière moi.

#85519 
01/09/2012 à 16:56 par Sofà­a del Valle

@ Emcee et Antar à qui je ressens le besoin de répondre sur la question de nos origines et le malaise qu’ils semblent ressentir à ce propos. D’une part, c’est pour moi une évidence, en tant qu’immigré on doit constamment prouver beaucoup plus que les autres. Il me paraît donc légitime que nous ayons les mêmes exigences pour les autres. Nous construisons notre représentation du monde au travers de notre propre vécu. Si je lutte contre les frontières, c’est bien entendu lié à une conception théorique de l’internationale, mais aussi lié à mon propre vécu de l’immigration, ma confrontation à la xénophobie et aux exclusions et que les violences faites aux sans papier me paraissent non seulement insupportables et indignes d’êtres civilisés, mais également absurdes. Donc oui, je revendique mon appartenance à une communauté qui a connu l’exil, souffert de discriminations et cultive un idéal. Je ne vois vraiment pas en quoi cela serait gênant. Et je comprends d’autant plus mal lorsque quelqu’un au même parcours revendique son intégration par l’exclusion des "siens" : J’espère avoir clarifié mes propos. bien amicalement. Sofà­.

#85531 
01/09/2012 à 20:08 par refugier

demission pour les personnes qui n on pas de memoire

#85538 
01/09/2012 à 22:41 par Anonyme

L’ignorance de la réalité est colossale.. en fait, il est indispensable de casser les structures actuelles qui ont permis à des mafieux de mettre la main sur ces "camps de roms", composés d’êtres humains fragiles.

commentaire que je partage : """"Il ne faut pas confondre humanisme et fumisterie. La priorité est de libérer la communauté rom de sa structure mafieuse qui rend toute cohabitation impossible. Le nier, c’est en être complice. La pire des complicités, c’est la complicité pleurnicharde""""

Il est urgent de libérer les gens honnêtes (des deux côtés, roms et pas roms), de l’emprise des mafias qui les détruisent jour après jour.

#85540 
01/09/2012 à 23:38 par Sofà­a del Valle

@ l’Anonyme du 01/09/2012 à 22:41 : et vlan, voilà quelques jugements sans appel et non argumentés... mais tranchant puisque celui qui ne partagerait pas votre réalité serait coupable. Commentaire que vous partagez ? Commentaire de qui, dans quel contexte ? Sans avoir l’air d’y toucher vous criminalisez toute la communauté Rom non ? ou j’ai mal lu ? C’est aussi très courageux d’assumer vos propos, enfin, je trouve.
Sofà­

#85542 
02/09/2012 à 07:08 par gérard

@ 01/09/2012 à 22:41, par Anonyme

... en fait, il est indispensable de casser les structures actuelles qui ont permis à des mafieux de mettre la main sur ces "camps de roms", composés d’êtres humains fragiles.[...] La priorité est de libérer la communauté rom de sa structure mafieuse qui rend toute cohabitation impossible.

Je, enfin, nous n’avons pas une très haute opinion de Manuel Valls, mais quand même....
Vous n’avez pas assez explicité votre commentaire, surtout que vous terminez par :
« Il est urgent de libérer les gens honnêtes (des deux côtés, roms et pas roms), de l’emprise des mafias »
...qui semble accréditer l’idée qu’il y aurait un objectif louable caché derrière ces démantèlements de camps qui eux paraissent d’une triste continuité...
Vous en avez trop...et pas assez dit à la fois ; que savez vous de plus ?

#85549 
02/09/2012 à 10:18 par babelouest

@ Sofia del Valle
Je pense que l’anonyme n’a pas dit cela. Partout, dans tous les milieux, se développent des tendances mafieuses chez des personnalités fortes et cruelles. Il se peut que quelques-uns se cachent parmi les Roms, qui sont des humains comme les autres. Mais bien d’autres sont élevé sur couche dans des école prestigieuses, où ils acquièrent le poids du réseau des anciens, autrement plus dangereux que quelques gangsters d’opérette évoluant dans les milieux du voyage, ou liés à des filières peu légales.

Personnellement, issu de familles qui n’ont pas bougé depuis des siècles, je ne suis pas communautariste, mais internationaliste au contraire : des communautés, il n’y en a que sept milliards, autant que d’êtres humains, tous égaux et tous différents. Une seule chose est intolérable : personne, parce qu’il s’imagine meilleur, plus fort, plus doué, plus intègre ou je ne sais quoi, ne peut être le patron d’un autre. C’est valable pour tous les milieux, tous les cas de figure. Et le ministre de l’intérieur ne doit pas y déroger.

#85553 
02/09/2012 à 10:19 par emcee

K@Sofi,
Il ne s’agit certainement pas de "malaise", mais d’indignation devant des propos ouvertement sectaires et discriminatoires.
De toute évidence, nous ne sommes pas dans le même registre.
Ce qui m’a fait réagir, c’est que ce fil de discussion se résumait a dire, en gros, que "les immigrés sont plus racistes que les autres" ou qu’ils "veulent fermer la porte derriere eux" - une simplification digne des le pen & co.
Or, qu’on soit attache a sa communauté ou qu’on ait voulu s’en détacher, les motivations sont plurielles et les parcours différents (il y a même des’traitres au sein d’une communauté, ce qui est pire).
Chacun doit pouvoir dans un État de droit être libre de ses choix - qu’on les estime louables, dommageables voire abjects.
Vals, qui boxe dans la 3° catégorie, est un individu a part entiere qui doit pouvoir se déterminer librement, et se singulariser de la communauté dont il est issu, aussi regrettable cela soit il.
Hélas, il n’est, d’ailleurs, pas le seul en France, qui, d’origine étrangère ou as, de milieu de gauche ou pas, a avoir glisse vers la droite extrême, sectaire et xénophobe. Les résultats aux élections en attestent.
Et, donc, en l’absence de preuves, de statitiques fiables, il est inadmissible que des gens qui se prétendent de gauche se livrent a des généralisations indignes qui relèvent des discours populistes qu’on entend constamment par ailleurs.
D’autre part, il n’y a pas que les immigrés ou ceux issus de l’immigration a connaître des evolutions : par ex., les communistes, les humanistes, les écologistes et autres n’engendrent pas des communistes, écologistes ou humanistes. Ca se saurait. Et je ne parle même pas de ce’qu’est devenu le parti dit "socialiste".
Quant a ceux qui se sont battus contre le fascime et le nazisme n’ont pas procree que des résistants.
On le voir, c’est un peu plus complexe que ce qu’on veut bien dire.
On peut regretter cet état de fait, certes, mais on doit le combattre, su tout, en étant soi même clair sur les valeurs qu’on veut transmettre. A se choisir des boucs émissaires, on entérine les discours simplistes des classes dominantes.
Vals fait partie de la "communauté" des guenat, des hortefeux et de ceux de gauche (PC ou PS) dont la modération verbale n’empêche pas les actes (ou le silence complice).
Les camps de Roms ont aussi été évacués et détruits par des élus de "gauche", par souci "humanitaire", évidemment. Les camps de réfugiés a Calais ont été détruits sans que la gauche ne s’en emeuve, et sur ordre d’un certain Besson. Tout un symbole.
Vals, lui, ne semble pas se revendiquer de ses origines:il doit être juge sur ses actes.
Ce qui est condamnable, c’est l’instrumentalisation de la compassion par’des’gens issus d’une communauté et qui trahissent leurs idéaux et leurs valeurs en les réduisant au silence pour leur imposer leur idéologie.rr
"En tant qu’immigre, on doit constamment prouver beaucoup plus que les autres" : c’est valable pour tous ceux et celles qui sont en position de domine-es : les ouvriers qui veulent devenir patrons, les femmes, les immigrés et les autres.
La lutte se situe donc, au niveau de l’égalité de chaque citoyen, pas par catégories isolées.
Sinon, c’est accepter la communautarisation et le’sectarisme dont revent les pouvoirs en place.

(Toujours pas trouve comment accentuer les voyelles sur ce clavier, mais je n’ai pas dit mon dernier mot :-) pardon aussi pour les fautes que je n’ai pas pu corriger. ).

#85554 
02/09/2012 à 17:44 par Feufollet

Il faut bien faire quelque chose, mais quoi ?
La Roumanie ne verrait aucun inconvénient à ce que tous les Roms
Viennent immigrés en France
Mais la France y subirait un certain inconvénient
Leur patrie d’origine les pousse à partir
En leur faisant peser la discrimination sociale
C’est là qu’il faudrait pouvoir agir
Mais en attendant, restons humains avec ces gens
Qui n’ont que rien
Mais surtout pas de comparaison avec les réfugiés du franquisme

#85566 
02/09/2012 à 19:21 par emcee

Encore un qui hierarchise les violences faites aux communautes ! C’est la lumière qui les attire, ou quoi ?
Pfff ! Pauvre pays ou la misère des autres laisse complètement indifférent et ou on trouve des excuses au saccage du lieu de vie et des maigres possessions d’etres humains.
Minable.

#85571 
02/09/2012 à 19:47 par Nasrin

Les Européens sont foncièrement xénophobes, le fait que contrairement au reste de la planète leur population vieilli, s’étiole et dégénère à l’évidence pour tout dire, les rend anxieux et agressifs.

Les empires déchus finissent toujours dans la décadence et la dégénérescence et cette fois ci c’est le tour de l’Europe si ce n’est de l’Occident car l’Amérique est bien partie pour lui emboiter le pas.

Un article paradoxalement assez drôle dans la presse allemande me semble bien illustrer cet état d’esprit : ’Raccoon Invasion - Germany Overrun by Hordes of Masked Omnivores’. Quand le pathétique s’en mêle...

#85572 
02/09/2012 à 21:48 par Nasrin

La xénophobie donne parfois lieu à des situations cocasses d’ailleurs. Récemment aux Pays bas un homme d’origine étrangère est décédé en province d’une hémorragie cérébrale à la suite d’une agression raciste. Un événement somme toute banal qui aurait dû passer inaperçu en dehors du contexte local.

Ca n’a pas été le cas du fait d’une coïncidence tout à fait fortuite et une grande mobilisation de gauche s’en est suivie au niveau national.

Le pauvre bougre a été tué par un couple de locaux prénommés ’Henk et Ingrid’ ce qui s’est révélé dévastateur dans le cadre de la campagne électorale actuelle pour un triste sire que tout le monde connait, le leader de l’extrême droite Geert Wilders.

Il avait en effet lancé il y a quelque temps une campagne sous le slogan ’Henk et Ingrid en ont marre de payer pour Ali et Fatima !’, alors si ces deux là existent vraiment et défraient la chronique des faits divers en passant à l’acte, ça ne fait pas du tout les affaires de notre très distingué leader aryen...

#85579 
03/09/2012 à 00:47 par Sofà­a del Valle

@ Emcee, qwerty le clavier ? Qwerty espagnol pour le mien, les accents sont à droite, 2ème et 3ème rangée en partant du haut. J’avais écrit "de classe" et puis j’ai enlevé, mais c’était bien l’esprit de mon commentaire.
Bien amicalement.
Sofà­

#85586 
03/09/2012 à 09:54 par emcee

Merci Sofi, non, ce n’est pas un qwerty, c’est un azerty sur tablette. Mais, j’avais pris le clavier par défaut et j’ai trouvé plus maniable.
D’autre part, une âme charitable m’a indiqué comment faire pour les accents (appuyer longuement sur la’voyelle) et tout va mieux. Cela semble ensuite évident, mais l’informatique, ce n’est facile que si on sait.
Oui, en effet, c’est une lutte de classe et c’est ce que nous devons garder à l’esprit et ne pas nous disperser sur des considérations sectaires qui font le jeu des classes dominantes.
Chaque communauté opprimée a son histoire, mais les souffrances sont les mêmes . Les Roms,eux, sont persécutés depuis le début du XX° s, ils ont fait partie des plans d’extermination nazis (entre autres).
Les Roms, ce sont nos Indiens à nous, sans cesse pourchassés et à qui on dénie le droit de vivre comme ils l’entendent. Ce ne serait pourtant pas bien compliqué de créer des aires aménagées - à la place des mutiples hypermarchés qu’on nous impose, par ex. Ou des aéroports que les élus veulent contruire contre l’avis de la population, pour desservir les’riches.
D’autre part, ils’n’ont pas le’droit de travailler : comment sont_ils censés subvenir à leurs besoins ?
Pour les sans papiers, c’est aussi la misère et, pourtant, cette misère, c’est nous qui l’organisons sciemment.
C’est tout le cynisme des dominants.
Et ça me met vraiment en colère de voir que cela n’est toujours pas intégré à gauche, au point que certains hurlent avec les loups.

#85596 
04/09/2012 à 07:41 par cunégonde godot

Nasrin : « Les Européens sont foncièrement xénophobes »...
Quelle sentence ! Vous l’avez trouvée dans "Charlie-Hebdo", ou "Le Monde", où vous l’avez "pensé" tout seul comme un grand ?...
Êtes-vous certain que la xénophobie n’est pas plutôt "partagée" par tous les peuples de la planète, plus ou moins fortement selon les circonstances ? Voyagez...

#85623 
15/06/2013 à 21:43 par barrouquere

J’ai des doutes sur le grand-père républicain, car ma grand-mère républicaine, elle, a dû fuir en 1939 l’Espagne.( elle fut amenée en camps de concentration) Un de ses fils est mort fusillé à 20 ans. Chez eux il n’y avait pas de curés, c’étaient des "rouges", anticléricalismes. Des républicains.

#95513 
RSS RSS Commentaires
   

Ainsi parle Chávez
Hugo Chávez, figure du Venezuela et de l’Amérique latine contemporaine, si critiqué et diffamé dans la plupart des médias, était indéniablement le président métisse, issu d’une famille pauvre, avec lequel les classes populaires pouvaient s’identifier. Pendant 13 ans, chaque dimanche, il s’est adressé à son peuple dans une émission appelée « Allô président », fréquemment enregistrée sur le terrain et en public. Ce livre recueille certaines de ses allocutions. Tour à tour professeur, historien, blagueur, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je ne sais pas ce qu’est un homme, je ne connais que son prix.

Bertolt Brecht

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.