RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Rubrique : Médias & Communications

l’État profond veut maintenant coloniser les médias indépendants (Consortium News)

Patrick Lawrence
Regardez et écoutez, ô vous qui avez les yeux et les oreilles ouverts. La longue, très longue campagne de l'État de sécurité nationale pour contrôler notre presse et nos radiodiffuseurs a pris une nouvelle tournure ces derniers temps. Si les médias indépendants sont ce qui maintient en vie l'espoir d'un quatrième pouvoir vigoureux et authentique, comme nous l'avons soutenu à plusieurs reprises dans cet espace, les médias indépendants font maintenant l'objet d'un effort insidieux et profondément anti-démocratique pour les miner. Le Consortium indépendant des journalistes d'investigation, Frances Haugen, Maria Ressa : Considérons cette institution et ces personnes. Ce sont tous des fraudeurs, si par fraudeur on entend qu'ils ne sont pas ce qu'ils prétendent être et que leur prétention à l'indépendance vis-à-vis du pouvoir est bidon. L'État profond - et à ce stade, c'est une plaisanterie que de s'opposer à ce terme - s'est depuis longtemps fixé comme priorité de mettre la presse et les radiodiffuseurs (...) Lire la suite »

France Inter comme les autres

Frederic LORDON
Le problème n’est pas, n’a jamais été les « 1 % ». Au reste si vraiment on voulait cerner la grande richesse qui fait les oligarchies, il faudrait plutôt aller chercher du côté des 0,01 % voire des 0,001 %. Non, le problème — le verrou politique — ce sont les 10 %. Les 10 % qui, ne souffrant de rien, sans être richissimes, « y » croient dur comme fer. Adhèrent à tous les énoncés de l’hégémonie, les répandent comme évidences autour d’eux, s’interloquent qu’on ne les partage pas. Une sociologie plus polémique que scientifique des 10 % dirait : c’est la classe nuisible — tout en postures, à célébrer au nom d’abstractions avantageuses (la mondialisation contre le repli, l’Europe contre les nationalismes, l’ouverture contre la fermeture) des transformations qui détruisent les autres classes. Une économie politique sérieuse (celle de Bruno Amable et Stefano Palombarini) dirait : c’est le bloc bourgeois. Une vue littéraire (celle de Sandra Lucbert) : c’est le PFLB — le PourFaireLeBourgeois. Et en effet, synthétiquement : (...) Lire la suite »
24 

La révélation la plus terrifiante de Wikileaks : à quel point nos gouvernements nous mentent (Alternet.org)

Fred BRANFMAN
[Cet article date de janvier 2011] « J'aurais beau essayer, je ne peux pas rester sourd aux souffrances. Peut-être lorsque je serais vieux, j'accepterai la souffrance avec insouciance. Mais pas maintenant ; les hommes dans la force de l'âge, s'ils ont des convictions, se doivent d'agir en conséquence. » Julian Assange, 2007 Pensez-vous qu'il est dans l'intérêt des Américains qu'un petit groupe de dirigeants décide unilatéralement d'assassiner, de mutiler, d'emprisonner et/ou de torturer selon leur bon vouloir n'importe qui, n'importe où dans le monde, sans que leurs concitoyens ou la communauté internationale soient au courant, sans un droit de regard ? Et, malgré leurs échecs répétés pour protéger l'Amérique - d'Indochine à l'Iran en passant par l'Irak - croyez-vous qu'ils devraient être autorisés à étendre clandestinement leurs guerres sans débat public ? Si c'est le cas, alors vous trahissez les principes sur lesquels l'Amérique a été fondée, vous mettez la nation en péril et vous faites preuve d'une (...) Lire la suite »

L’incarcération de Craig Murray est une nouvelle étape dans la guerre contre le journalisme indépendant.

Jonathan COOK
Craig Murray, ancien ambassadeur en Ouzbékistan, père d'un nouveau-né, homme en très mauvaise santé et sans casier judiciaire, devra se rendre à la police écossaise dimanche matin [1er août 2021 - NdT]. Il devient la première personne à être emprisonnée pour le motif obscur et vaguement défini d'"identification par recoupements" ["Jigsaw identification" (*)]. Murray est également la première personne à être emprisonnée en Grande-Bretagne pour outrage à magistrat depuis un demi-siècle - une période où les valeurs juridiques et morales qui prévalaient étaient si différentes que l'establishment britannique venait tout juste de mettre fin aux poursuites contre les "homosexuels" et à l'emprisonnement des femmes pour avoir avorté. PRESS RELEASE : Craig Murray to be first person incarcerated in the UK over media contempt case in 50 years, setting dangerous legal precedent for freedom of speech and equality before the law. pic.twitter.com/lvZSiGEkkm — Craig Murray Justice campaign (@cmurrayjustice) July 29, (...) Lire la suite »

Les grands médias rejoignent les anti-vax lorsqu’il s’agit de vaccins fabriqués en Chine et en Russie (Mint Press News)

Alan MACLEOD

"Il est frappant de constater à quel point les techniques [sont] similaires à celles que Fox News utilise pour effrayer les gens au sujet de la campagne de vaccination américaine et celles que le New York Times, Reuters et d’autres utilisent pour effrayer les gens au sujet des vaccins chinois." - Jim Naureckas, Fairness and Accuracy in Reporting

WASHINGTON - "Des centaines de travailleurs médicaux thaïlandais ont été infectés malgré les vaccins Sinovac", titrait Reuters au début du mois. Le rapport détaillait comment 618 travailleurs médicaux thaïlandais vaccinés avec le vaccin chinois COVID ont quand même été infectés, entraînant un décès. Comme c'est souvent le cas avec une agence de presse aussi influente, l'article de Reuters a été repris dans le monde entier par des centaines de publications, dont le Washington Post, Yahoo ! News et le New York Post. Pourtant, l'article indique également que plus de 677 000 travailleurs médicaux thaïlandais ont reçu la dose, ce qui signifie que plus de 99,9 % des personnes vaccinées n'ont pas développé le COVID-19 - un fait qui va à l'encontre des sous-entendus du titre. Une grande majorité des consommateurs de nouvelles ne lisent pas au-delà du titre, ce qui signifie qu'ils ont eu la fausse impression que Sinovac est inefficace. Une vaccination complète n'offre pas une protection totale contre le COVID-19. (...) Lire la suite »
10 

Un fiasco de Tweets : des documents indiquent que les États-Unis ont participé aux manifestations à Cuba (MintPress)

Alan MACLEOD

Le gouvernement américain peut créer une misère économique pour le peuple cubain, mais il ne peut, semble-t-il, le convaincre de renverser son gouvernement.

LA HAVANE - En début de semaine, Cuba a été secouée par une série de manifestations antigouvernementales dans les rues. L'establishment américain a immédiatement salué les événements, mettant tout son poids derrière les manifestants. Pourtant, des documents suggèrent que Washington pourrait être plus impliqué dans ces événements qu'il ne veut bien le dire publiquement. Comme beaucoup l'ont rapporté, les manifestations, qui ont commencé dimanche dans la ville de San Antonio de los Baños, dans l'ouest de l'île, ont été menées et soutenues vocalement par des artistes et des musiciens, en particulier ceux de la scène hip-hop dynamique. 'Pour ceux qui ne connaissent pas Cuba, les manifestations auxquelles nous assistons ont été lancées par des artistes, et non par des politiciens. La chanson 'Patria y Vida' explique avec force ce que ressentent les jeunes Cubains. Et sa sortie a eu un tel impact que vous irez en prison si vous êtes pris en train de la jouer à Cuba', a déclaré le sénateur de Floride Marco (...) Lire la suite »
12 

La montée terrifiante du black-out total des médias de masse sur les informations dérangeantes

Caitlin JOHNSTONE
Deux organismes de surveillance des médias, Media Lens et Fairness & Accuracy In Reporting (FAIR), ont publié des articles sur le black-out total des grands médias sur la révélation [en français] par le journal islandais Stundin qu'un acte d'accusation américain dans l'affaire contre Julian Assange était basé sur le faux témoignage de Sigurdur Thordarson, sociopathe diagnostiqué et pédophile condamné. Alan MacLeod, de FAIR, écrit qu''à la date du vendredi 2 juillet, il n'y a eu littéralement aucune couverture de cette affaire dans les médias institutionnels ; pas un mot dans le New York Times, le Washington Post, CNN, NBC News, Fox News ou NPR'. 'Une recherche en ligne pour 'Assange' ou 'Thordarson' ne donnera lieu à aucun article pertinent de sources établies, que ce soit aux États-Unis ou ailleurs dans l'Anglosphère, même dans des plateformes axées sur la technologie comme The Verge, Wired ou Gizmodo', ajoute MacLeod. Key Assange Witness Recants—With Zero Corporate Media Coverage (...) Lire la suite »
12 

Le pendule de la censure d’Internet bascule à nouveau à gauche

Caitlin JOHNSTONE
Il y a eu une purge des comptes de gauche dans les médias sociaux, les organisations socialistes étant ciblées par Facebook et de nombreux comptes associés à Antifa ayant été suspendus de Twitter. "Nous venons de confirmer que Facebook a désactivé la page de l'International Youth and Students for Social Equality de l'Université du Michigan, ainsi que les comptes de tous les administrateurs", a tweeté aujourd'hui le rédacteur en chef du site World Socialist Website. "Il s'agit d'une attaque sans précédent contre les droits d'expression d'un groupe officiel d'étudiants du campus". Le site World Socialist Website rapporte également ce qui suit : Vendredi, Facebook a procédé à une purge des pages et comptes de gauche, anti-guerre et progressistes, y compris des membres dirigeants du Parti socialiste pour l'égalité. Facebook n'a donné aucune explication sur la raison de la désactivation des comptes, ni même une reconnaissance publique que les suppressions avaient eu lieu. Au moins une demi-douzaine de (...) Lire la suite »
18 
La relation entre le pouvoir et les médias est une question de sémantique, a déclaré Robert Fisk au Forum Al Jazeera en 2010.

Le journalisme et "les mots du pouvoir".

Robert FISK
Note de la rédaction d'Al Jazeera : Robert Fisk, ancien correspondant de The Independent au Moyen-Orient, est décédé vendredi à l'âge de 74 ans. Au cours de ses décennies de carrière, il a couvert les principaux événements internationaux, notamment la guerre civile libanaise, l'invasion soviétique de l'Afghanistan, la révolution iranienne, l'invasion du Koweït par Saddam Hussein, les conflits dans les Balkans et le printemps arabe. En tant que collaborateur régulier d'Al Jazeera, il s'est adressé au cinquième forum annuel d'Al Jazeera le 23 mai 2010 avec un discours-programme dans lequel il a fait valoir que les journalistes sont devenus prisonniers du langage du pouvoir. * * * * Le pouvoir et les médias ne se résument pas à des relations conviviales entre journalistes et dirigeants politiques, entre rédacteurs en chef et présidents. Il ne s'agit pas seulement de la relation parasitaire-osmotique entre des reporters soi-disant honorables et le noyau dur du pouvoir qui se trouve entre la Maison (...) Lire la suite »

Ma démission de The Intercept

Glenn GREENWALD
Les mêmes tendances à la répression, à la censure et à l'homogénéité idéologique qui frappent la presse nationale en général, ont englouti l'organe de presse que j'ai cofondé, avec pour point culminant la censure de mes propres articles. Aujourd'hui, j'ai fait part de mon intention de démissionner de The Intercept, le média que j'ai cofondé en 2013 avec Jeremy Scahill et Laura Poitras, ainsi que de sa société mère First Look Media. La dernière cause, déterminante, est que les rédacteurs de The Intercept, en violation de mon droit contractuel à la liberté éditoriale, ont censuré un article que j'ai écrit cette semaine, refusant de le publier à moins que je ne supprime toutes les sections critiques à l'égard du candidat démocrate à la présidence Joe Biden, le candidat soutenu avec véhémence par tous les rédacteurs de The Intercept basés à New-York qui participent à cet effort de censure. L'article censuré, basé sur des courriels et des témoignages récemment révélés, a soulevé des questions critiques sur la (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 450