Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


14 mai 2017 : déroulement du sacre du monarque républicain et anecdotes

Pépin le Bref fut le premier souverain occidental à recevoir (en 751) l’onction du sacre. La coutume a été conservée à travers les siècles, même si elle a subi des modifications.

Comment ça se passe ?
La garde à cheval joue de la musique qui fait pleurer les gueux, rameutés par les médias qui promeuvent en boucle l’événement historique sur les étranges lucarnes.

Tenant par la main la future reine Brigitte Trogneux de la Providence, le futur roi arrive sur le tapis rouge du Palais de l’Elysée.

Dans un grand salon, l’ancien roi lui remet l’épée du sacre et le grand Cordon de la Légion d’honneur. Il l’entraîne ensuite dans son bureau (la Reine Brigitte Trogneux de la Providence a filé dans ses appartements privés où, alignés, ses domestiques vont lui être présentés), il va lui confier quelques secrets de la République, dont le bouton de la force de frappe. Monsieur petite blague ne peut s’empêcher de lui conseiller de ne pas le confondre avec le bouton pour commander des pizzas. Sa majesté Macron 1er (Pédalo II comme disent des gazettes de pouilleux, pue-la-sueur, sans-dents, illettrés bretons et alcooliques nordistes) rit poliment et l’on voit bien ses dents acérées.

1 500 chevau-légers assurent la sécurité du sacre. Tous les médias sont là. La reine s’est coincé les zygomatiques en position étirement vers les oreilles. Le roi est pâle de bonheur. Ayant troqué ses habits de banquier contre un costume de JFK, il a exigé que les invités n’arborent ni chapeau haut de forme ni gros cigare. On pourrait croire que l’adversaire la finance n’est pas plus présent à ce sacre que la roture.

Pour finir, Pédalo II est raccompagné jusqu’à sa voiture par Pédalo 1er qui en profite pour lui raconter l’histoire de Toto qui dit à la boulangère : « Vous avez de belles miches ». Mais le monarque républicain ne rit pas, parce que l’instant doit rester solennel et qu’il se demande où est passée Brigitte (elle donne des ordres pour que soit percée une ouverture entre le bureau du roi et le sien).

Au même moment, une gazette clandestine est vendue dans les faubourgs avec un gros titre racoleur : « Nous feront-ils regretter Hollande et Trierweiler ? »

Théophraste Dernier (des derniers).

URL de cette brève 5434
https://www.legrandsoir.info/14-mai-2017-deroulement-du-sacre-du-monarque-republicain-et-anecdotes.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
14/05/2017 à 10:54 par Assimbonanga

Pour moi, l’image du pharaon colle mieux à ce nouveau sommet de la pyramide territoriale, mais mon mari se déclare séduit plutôt par Nefertiti.
Hélas, hélas, je crains que cet ultime maillon de la triade (Sarko-Hollande-Macron) ne soit pas un capitaine de pédalo. Il sera le plus redoutable des trois présidents quinquennaux. Il se comporte comme un conquérant. Bien sûr, au XXIème siècle, on ne mène plus campagne à cheval ni sur un galion, comme aux temps d’Attila ou de Napoléon mais son plan de conquête s’étale parfaitement sur les couvertures des magazines dont les riches propriétaires lui ont fait total crédit et promotion. Il mène bataille, investi par de riches alliés et protecteurs transnationaux.
Depuis l’ère des quinquennats factices, ce dernier exemplaire du faux pouvoir du peuple sera le plus expérimenté, le plus efficace. Les deux autres furent ds prototypes pas encore très au point. De plus, il bénéficie des semailles des précédents : marketing, communication, idéologie de l’entreprise et des réformes, et surtout : état d’urgence, sécurité et surveillance...

#135844 
14/05/2017 à 11:55 par Irae

Il y a bien quelques millions de niais pardon pardon votants qui se rějouissent, il est tellement jeune frais moderne séducteur et j’en passe des âneries lues et entendues sur le triste sire.
A peine élu son sourire sournois commence à laisser ses crocs acérés dépasser ses babines avec des épisodes significatifs de ce que sera son reigne :
- sa rancoeur mal dissimulée au caudillito qu’il à écrasé comme un vers (manifestants anti-loi travail et autres fonctionnaires votre châtiment est "en marche")
- sa tentative de reniement de sa parole au nigaud de PAU indiquant son aptitude innée à la duplicité et à la manipulation
- son aptitude au retour aux vieilles tambouilles politiciennes que paraît-il il combat.

Et dire que parmi les niais oups pardon ses électeurs certains sont fonctionnaires. Cette tendance au suicide social n’en finit pas de me stupéfier.

#135851 
14/05/2017 à 14:41 par babelouest

Du chevalier d’Ussel, au chamelier du sel... aïe les plaies !

#135861 
14/05/2017 à 14:51 par calame julia

Et il va imposer à 68% de Français qui n’en veulent pas, sa prof de théâtre !
Jeune sûrement pour l’état civil, mais frais certainement pas ! Aucune tenue comme un
pré-quarantenaire qui a encore un nombre indéfini de choses à comprendre et à digérer...
J’attends la suite pour en parler dans la cour de la récré.

#135862 
14/05/2017 à 15:31 par toff de aix

Puisqu’on vous dit qu’on a de la chance : il est jeune, beau, et en marche.
Puisqu’on vous dit que vous auriez tort de râler : il va remettre le pays d’aplomb, "libérer les énergies", "dépoussiérer le Code du Travail", "redynamiser le dialogue social" (à coups de tonfa, ça dynamise beaucoup, j’ai testé. Tu peux pas t’arrêter de courir tellement tu es dynamisé. Surtout s’il y a les nuages de lacrymos juste derrière).
Puisqu’on vous dit que ça y est, qu’on est sauvés, notre jeune et bô nouvô président va "renégocier pour une europe plus sociale et solidaire".

Puisqu’on vous dit que les lendemains vont chanter : avec notre maintien dans l’Otan, avec notre alignement réaffirmé sur cete belle europe atlantiste et anti russe (pas biiien les russes, méééchants, les russes, orduuuuure, Poutine !) combien de temps avant d’entendre le chant des jours heureux retentir à nouveau dans ce pays ?

Combien ?

#135865 
14/05/2017 à 18:43 par Dazibao

Quelle mise en scène !
Quand change le scénard ?
Couper !!!!

#135871 
15/05/2017 à 08:38 par Assimbonanga

Pour l’investiture de son royal époux, Nefertiti portait un tailleur Vuitton sur mesure mais "prêté". Notez la délicatesse du "prêté". C’est beaucoup moins grossier que le don de fringues à François Fillon. On ne pourra les accuser de corruption ! Pas d’enrichissement de leur patrimoine ! Il est plaisant d’imaginer qu’un vêtement taillé sur mesure sera remis en circulation dans le commerce !!
Vuitton, bien entendu, c’est Bernard Arnaud. Hors, il faudrait que les citoyens français aient tous visionné le film de François Ruffin : MERCI PATRON. La collusion entre le milliardaire et le sommet de l’État est tellement flagrante qu’on se demande pourquoi le film de François Ruffin n’a pas déclenché un scandale d’État tellement il y est apparent que les forces de l’ordre public sont au service d’un homme privé : Bernard Arnaud.
Le "prêt" du tailleur de Nefertiti est une injure à notre république. Une provocation flagrante et un test implacable : personne ne bronche devant la prise de pouvoir du milliardaire.

#135883 
RSS RSS Commentaires
   
Le Joueur. Jérôme Kerviel seul contre tous
Paul-Eric BLANRUE
Chris Laffaille, journaliste à Paris-Match, et moi venons d’écrire un livre consacré à Jérôme Kerviel : Le Joueur, Jérôme Kerviel seul contre tous (Scali, 2008). Il s’agit de la première enquête de l’intérieur sur cette incroyable gabegie, qui coûté 5 milliards d’euros à la Société générale (Socgen). Pourquoi un livre sur cette affaire ? Parce que les grands médias ne sont pas parvenus à faire leur job, et notamment à interviewer certaines personnes dont nous avons réussi à obtenir le témoignage. Qui donc ? Des (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Abolissez l’exploitation de l’homme par l’homme et vous abolirez l’exploitation d’une nation par une autre nation.

Friedrich Engels

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.