RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

7 Juin : Rassemblement pour la Palestine devant le Conseil Régional Midi Pyrénées

Nous - membres ou représentants de réseaux, organisations, associations, syndicats, partis politiques ou simples citoyens engagés - de Midi-Pyrénées ;

Au regard de l’oppression faite au peuple palestinien par l’Etat d’Israël, en premier lieu, avec le soutien d’une large fraction de la «  communauté internationale » et au mépris du Droit International, qui s’arroge le droit de parler au nom de tous les juifs alors qu’il existe des voix juives fondamentalement opposées ;

Et au regard de la dernière agression mortelle de son armée sur des civils -internationaux solidaires du peuple palestinien, naviguant vers la bande de Gaza pour y apporter pacifiquement de l’aide humanitaire et ainsi dénoncer le blocus qui lui est imposé depuis plusieurs années- dans le cadre de ce qu’il est convenu d’appeler «  la flottille », après les crimes de «  guerre », voire «  contre «  l’humanité » (rapport Goldstone, du nom du rapporteur spécial des Nations-Unies), commis dans la bande de Gaza il y a un an et demi ;

Appelons à un rassemblement devant le Conseil Régional Midi-Pyrénées le lundi 7 juin 2010 à 18h lors de la réunion de son président et ses vice-présidents

Le Conseil Régional Midi-Pyrénées parce que :

après une politique menée depuis plusieurs années par nos élus décisionnaires et leurs équipes,
finance officiellement une mission économique du 4 au 10 juin 2010 à Tel-Aviv, capitale de l’Etat d’Israël,
portée par la Chambre de Commerce France-Israël,
composée d’acteurs économiques de Midi-Pyrénées, pour développer leurs relations économiques avec des acteurs économiques israéliens,
et ne peut juridiquement revenir sur le vote de sa subvention à ce titre.

Nous prenons acte avec satisfaction du fait que le Conseil Régional Midi-Pyrénées, lors de la réunion de sa commission permanente le jeudi 3 juin 2010 a voté un texte condamnant «  l’agression armée [de la «  flotille »] dont ont été victimes des civils », «  le comportement du Gouvernement d’Israël, contraire à la recherche nécessaire de la paix au Moyen-Orient dont il compromet une nouvelle fois les chances d’aboutissement » et assurant qu’aucun de ses représentants, élus et/ou fonctionnaires ne participera à cette mission.

Nous nous rassemblons pour autant, afin d’encourager les élus du Conseil Régional Midi-Pyrénées à poursuivre leur prise d’initiative.

Nous nous rassemblons aussi, afin de nous assurer que cette décision est la première d’une nouvelle politique qui tiendra concrètement compte d’au moins deux critères :
l’ «  Appel de la Société Civile Palestinienne au Boycott, aux Sanctions et aux Retraits des Investissements contre Israël jusqu’à ce qu’il applique le Droit International et les Principes Universels des Droits de l’Homme » - campagne BDS - ; l’obligation pour l’Etat d’Israël de mettre fin au blocus de la bande de Gaza.

Nous nous rassemblons aussi, afin que le Conseil Régional Midi-Pyrénées rejoigne les institutions, Etats qui d’ores et déjà annulent, limitent et conditionnent leurs relations avec l’Etat d’Israël au regard des critères mentionnés ci-dessus.

A ce titre, nous demandons aux élus du Conseil Régional Midi-Pyrénées de se positionner pour une suspension de tout lien avec l’Etat d’Israël tant que celui-ci violera la loi internationale.

Par ce rassemblement, nous interpellons aussi tout les acteurs de Midi-Pyrénées qui collaborent avec l’Etat d’Israël afin qu’ils-elles prennent conscience de ce qu’implique leur soutien de fait à cet Etat et reviennent dessus.

Signataires de ce texte nous assurons publiquement que nous serons vigilants aux suites qui lui seront données.

Premiers signataires : AFPS Montauban - CCIPPP - Cinémas Utopia Toulouse/Tournefeuille - Comité Palestine 81 - Comité Palestine Rodez - Comité Solidarité Palestine Figeac - Couserans Palestine - le Croissant Fertile - Génération spontanée - Palestine Volvestre - UJFP - Stop apartheid -

URL de cet article 10804
  

Même Thème
Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lorsque l’on tente, comme ce fut le cas récemment en France, d’obliger une femme à quitter la Burqa plutôt que de créer les conditions où elle aurait le choix, ce n’est pas une question de libération mais de déshabillage. Cela devient un acte d’humiliation et d’impérialisme culturel. Ce n’est pas une question de Burqa. C’est une question de coercition. Contraindre une femme à quitter une Burqa est autant un acte de coercition que l’obliger à la porter. Considérer le genre sous cet angle, débarrassé de tout contexte social, politique ou économique, c’est le transformer en une question d’identité, une bataille d’accessoires et de costumes. C’est ce qui a permis au gouvernement des Etats-Unis de faire appel à des groupes féministes pour servir de caution morale à l’invasion de l’Afghanistan en 2001. Sous les Talibans, les femmes afghanes étaient (et sont) dans une situation très difficile. Mais larguer des "faucheuses de marguerites" (bombes particulièrement meurtrières) n’allait pas résoudre leurs problèmes.

Arundhati Roy - Capitalism : A Ghost Story (2014), p. 37

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.