Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Ils sont venus, ils sont tous là ... les ’’Hasbaras’’ !

Ils sont venus, ils sont tous là ...les ’’Hasbaras’’ !

1. Les « Hasbaras »-première génération

Suite au massacre subi par la population de Gaza en janvier 2009, de la part de l’armée israélienne, dans son agression baptisée « Opération Plomb Durci », et l’isolement international intégral d’Israël qui l’a suivi, et selon le « Guardian » (guardian.co.uk 09|01|2009) et les journaux israéliens « The Jerusalem Post » et « Haaretz » du 19/09/2009, le Ministère des Affaires Etrangères et le Ministère de l’Intégration israéliens ont décidé d’organiser des brigades composées de volontaires (juifs de l’intérieur ou de la Diaspora, ainsi que d’étrangers favorables à la politique de l’Etat hébreu, de préférence plurilingues) capables de relayer les positions du Gouvernement Israélien en intervenant dans les sites web où il est question du conflit israélo-palestinien , et ce, chaque fois, selon un plan ad hoc, spécifique et bien arrêté, orchestré par les Autorités Israéliennes en fonction de la thèse à défendre. Tout site d’information ou de discussion, important ou influant, fait, automatiquement, partie de ces sites cibles (et le site actuel où est publié cet article en est, probablement, un élément). Dans ce cadre, des stages et des cours sont même proposés à ces volontaires. Dans ce contexte, le Ministère des Affaires Etrangères israélien explicite dans son site (mfa.gov.il/MFA/…/Ambassador-s Course) que « les participants et les diplômés (sic) du cours reçoivent, aussi, des séances d’information sur la situation actuelle par des fonctionnaires du Ministère des Affaires Etrangères ». Les Services Israéliens désignent, officiellement, ces opérations de désinformation et de propagande par « Opérations de Hasbara » et les membres des « Brigades » qui en sont les vecteurs sont, eux-mêmes, appelés, par abus de langage, les « Hasbaras », car le mot « hasbara » est, en réalité, un terme d’origine hébraïque dont la signification littérale est « éclaircissement » ou « explication ».

2. Les « Hasbaras »-deuxième génération

Devant l’échec subi par les « Hasbaras »-première génération en Europe, en n’arrivant pas à manipuler son opinion publique, le Gouvernement Netanyahou a pensé qu’un moyen d’y arriver est de manipuler, d’abord, les personnalités européennes influentes. A cet effet, il a été, dernièrement, expédié aux Ambassades Israéliennes se trouvant en Europe un « Télégramme Urgent intitulé : Cartographie des personnalités européennes qui ont une influence » dans lequel il est « demandé, à tous les Consulats et Ambassades, de soumettre une liste de hauts responsables politiques, de leaders d’opinion et de journalistes considérés comme influents dans leur pays, avec leurs numéros de téléphone et leurs adresses, postales et e-mail. L’Ambassade d’Israël auprès de l’Union européenne à Bruxelles a été invitée à fournir une liste similaire de membres du Parlement de l’UE » (cf., à ce sujet, HAARETZ.com 31|05|10). La stratégie à employer pour approcher et « influencer » ces personnalités n’est pas encore arrêtée ; mais il semble, d’après l’article de Haaretz, que le Gouvernement Israélien s’orienterait « vers le recours à des entreprises privées de lobbying européen ». D’après le Gouvernement Netanyahou, ce type de recours « permettra à Israël de transmettre des messages ne portant pas les ’’empreintes’’ du gouvernement israélien, ou bien que ce dernier ne peut pas émettre officiellement, pour des raisons politiques ou de sécurité ». Qui plus est, l’emploi d’ « d’entreprises privées de lobbying européen est plus efficace » pour la réception du message ; car, par exemple, « Quand un Ambassadeur d’Israël évoque les agressions des Palestiniens ou la contrebande d’armes depuis la Syrie au Hezbollah, les Européens jettent immédiatement le doute sur son message ; mais, si ce même message est transmis par une personne qui, à priori, n’a pas de relations avec Israël, il y a plus de chance pour que les Européens y adhèrent ».

3. Vade-Mecum des "Hasbaras"

Une visite aux divers sites animés par la propagande israélienne [dont, par exemple, le site d’« Israel Citizens Information Council » (www.hasbara.com.) ] donne un idée de la stratégie d’encadrement des Hasbaras par leurs « Parrains » (en particulier, les Services ’’Spécialisés’’ des Ambassades et du Ministère des Affaires Etrangères Israéliens ) dont on va exposer, dans ce qui suit, un aperçu composé d’un échantillon significatif de documents, activités, assistances et conseils mis à leur disposition :

. Document montrant « en détail comment l’Autorité Palestinienne a violé tous les engagements et promesses contenus dans les Accords d’Oslo ».

. Document montrant « comment les colonies de peuplement juives (dans les territoires palestiniens occupés) sont juridiquement légales sur le plan du Droit International et comment les Juifs et les Arabes peuvent vivre ensemble en paix ».

. Document suggérant qu’« il fait bon vivre à Gaza qui ne manque de rien, que tout y est en diversité et en abondance ».

. Document montrant « comment les forces armées israéliennes sont un reflet du peuple d’Israël, avec une longue histoire de la « pureté des armes » et des préoccupations humanitaires, fournissant une aide pour les Israéliens et le monde à bien des égards ».

. Parmi les activités mises à la disposition des Hasbaras, on peut citer :

- Une formation conduisant à maîtriser sa façon de « parler et de paraître », en présence des médias.

- Participation à des stages et des cours organisés par le Ministère des Affaires Etrangères israélien sous l’égide « d’universitaires, de professionnels et de militants, en liaison avec les communautés en dehors d’Israël ».

- Hébergement des groupes de visiteurs étrangers et « organisation de voyages et de déjeuners gratuits pour les journalistes, les commentateurs et les conférenciers influents ».

. Parmi les assistances mises à la disposition des Hasbaras, on peut citer la fourniture d’ « aperçus concis sur des thèmes spécifiques relatifs à Israël et le monde arabe, traitant de questions qui sont souvent présentes dans les discussions dans les forums publics », ainsi que l’expédition « de messages quotidiens, d’alertes », en temps réel, « de matériel », dont « un ensemble de logiciels, et d’une liste de cibles ».

. Parmi les Conseils prodigués aux Hasbaras, on peut citer, en vrac, les suivants :

- « Le ministère des Affaires étrangères fait de gros efforts pour rééquilibrer les médias, mais nous savons tous que cette bataille se joue sur les volumes. Plus nous nous impliquons dans des commentaires, blogs, réponses, votes, plus nous gagnons d’opinions favorables à notre cause ».

- « identifiez les batailles sur Internet dans les différentes langues et informez-nous en ».

- « Commentez/publiez/votez sur les sites listés et les autres ; vous pouvez utiliser les sources en pièce jointe ».

- « Ecrivez des lettres aux auteurs et aux éditeurs. Présentez-vous comme un habitant du coin ».

- « Les injures : Grâce à l’utilisation prudente des mots, puis des insultes », on peut arriver à « attacher un symbole négatif à une personne ou à une idée » et conduire « le lecteur à rejeter la personne ou l’idée sur la base d’associations négatives, sans permettre un véritable examen de cette personne ou de cette idée ».

- « Faites participer vos amis à cette activité ».

- Sachez que plus vos interventions dans les commentaires sont nombreuses plus elles « modifient l’équilibre et le ton de la discussion et lui donnent une coloration beaucoup plus favorable à Israël qu’elle ne devrait l’être ».

- « Ne prétendez pas qu’Israël est sans erreur, ni faute ; on ne vous croira pas. Admettez qu’Israël peut commettre des erreurs ; ne pas les spécifier et changer le sujet le plus rapidement possible ».

- « Utilisez l’humilité pour que le lecteur soit convaincu que vous êtes un ’’gars ordinaire’’ comme lui, digne de confiance ».

- « Evoquez la Shoa ».

- « Rappelez aux gens - encore et encore - qu’Israël veut la paix et qu’il lutte contre le terrorisme et non pour la terre. Evitez d’utiliser des revendications religieuses d’Israël comme une des raisons pour lesquelles Israël ne devrait pas abandonner la terre. De telles affirmations font d’Israël un pays extrémiste aux yeux des gens qui ne sont pas religieux ».

- « Le ministère des Affaires étrangères s’inquiète de l’opinion publique défavorable en Europe. Par conséquent, concentrez, s’il vous plaît, vos efforts sur les médias européens ».

- « Au lieu de répondre exactement dans le cadre du sujet, répondez en faisant, par exemple, une comparaison entre ce qui se passe en Israël et ce qui se passe dans les pays arabes et musulmans (misère de leurs peuples, corruption, droits de l’homme, condition des femmes, démocratie, liberté de la presse, Darfour, Irak, Pakistan, Afghanistan, Iran,......) ».

HORCHANI Salah

URL de cet article 11669
   
Même Thème
Europe Israël : Une alliance contre-nature
David CRONIN
Israël est souvent perçu comme le 51ème État des États-Unis. Désormais, il serait en passe de devenir membre de l’Union européenne. David Cronin a parcouru les couloirs de Bruxelles pour interroger hauts fonctionnaires et diplomates. Il a épluché les programmes européens et examiné les liens étroits que tissent les entreprises du continent avec ce petit État du Moyen-Orient. Loin des discours officiels, vous trouverez dans ce livre les résultats d’une enquête déroutante qui montre comment le prix Nobel (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Les bombes nucléaires pourront tuer ceux qui ont faim, les malades, les ignorants. Mais elles ne pourront pas tuer la faim, les maladies et l’ignorance. Elle ne pourront pas non plus tuer la juste rebellion des peuples".

Fidel CASTRO


Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
19 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.