Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’unité et les élections

STRATEGIE, ALLIANCE ET POUVOIR

Si l’heure est aux alliances c’est par stratégie électorale et donc de rapport au pouvoir.

A droite les alliances se font ou pour reprendre un terme cher aux capitalistes « les fusions » sont en pleines effervescences : l’UMP est en passe d’avaler et CPNT et De Villiers de façon à ce qu’ils ne leur portent pas ombrage pour les élections futures avec à la clé, toujours le même leitmotiv, de futurs portefeuilles ministériels ou d’emplois cadres auprès des secrétariats d’Etat. Les militants de ces partis apprécieront comment on achète leur voix, leur silence et donc leur obéissance d’ailleurs la fédération CPNT de l’Héraut a très moyennement apprécié la démarche (visiblement ils se sentent plus à gauche qu’à droite !).

Au centre les manoeuvres sont importantes, entre le Modem et le PS, les Ecolos-libéraux( la tentation est grande, surtout avec Bové et Cohn-Bendit de raccourcir l’appellation en Rigolo-libéraux) se sentent tout puissant depuis leur succès aux européennes et se permettent même le luxe de mener les débats, l’aile droite du PS paraît bien se situer dans ce contexte.
A gauche la vraie tendance socialiste (Montebourg, Hamon) paraît en mesure de proposer aux quelques élus PC de sauver leur siège aux prochaines régionales, ce qui leur permettra de ne pas trop perdre la face.

A gauche de la pseudo gauche, donc vraiment à gauche, le NPA est bien obligé de composer avec le FG qui lui a ravi la vedette, à tout point de vue ses derniers mois mais LO, le POI, le PT auxquels on peut ajouter quelques groupuscules veulent vraiment assumer une gauche de rupture et les dirigeants du PC sont vraiment partagés entre sauver leurs élus et montrer qu’ils sont viscéralement à gauche et aussi anti-capitalistes. Ce sont certainement eux qui jouent très gros lors des prochains scrutins.

La stratégie d’alliance des socialistes, alliance très élargie comporte de très grands dangers : on l’a vu en Italie ou la coalition de gauche a soutenu massivement une politique d’une grande austérité de Prodi au risque de se griller à jamais comme c’est arrivé par la suite avec le retour au pouvoir de « Benitoberlusconi ».Le PS ne se sortira de l’ornière où il s’est fourré que lorsqu’il reviendra à des valeurs de gauche, qu’il ne sera plus obsédé par le pouvoir, la sociale démocratie qui n’intéresse personne et qu’il reviendra à une opposition ferme et assurée.

Le PS et le PC feraient bien de se souvenir de cette grande désillusion italienne.

URL de cet article 9229
   
Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais (prologue de Nelson Mandela)
Salim LAMRANI
En Occident - en Europe et aux Etats-Unis tout particulièrement -, Cuba suscite énormément de critiques et de controverses. Ce petit pays de onze millions d’habitants dispose d’une couverture médiatique disproportionnée par rapport à sa taille et les médias sont unanimes pour stigmatiser la plus grande île des Caraïbes et diaboliser son leader historique Fidel Castro. Les attaques sont virulentes, jamais nuancées et à sens unique. Cuba serait un enfer pour ses habitants avec un système archaïque et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Je ne sais pas."

Secrétaire d’Etat des Etats-Unis Colin Powell.
Interrogé pour savoir s’il aurait été favorable à une invasion de l’Irak
en sachant de ce dernier ne possédait pas d’armes de destruction massive.


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
117 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
39 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.