RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Lettre ouverte à la SRC et surtout à ses journalistes

La guerre « humanitaire » de Libye

Des mots durs et très sentis

(Je crois que tous les citoyens conscients de la qualité de l’information doivent demander des comptes à leurs médias de masse, que ce soit en Amérique ou en Europe et partout au monde.)

Bonjour Radio Canada,

Les mots qui suivent ne sont pas du tout conformes à la rectitude politique.
Ils sont même à la limite vulgaires, mais ces mots ne sont rien en regard du carnage en cours en Libye.

Vous me faites vomir Radio Canada.
Jamais de ma vie je n’ai assisté à une si grande campagne médiatique de haine et de propagande haineuse contre un gouvernement.

Absolument aucune éthique journalistique.
Chacune des rumeurs fut présentée comme une réalité et tous les faits ont été plus que négligés.

Le mantra médiatique qui est repris par l’ensemble de la population est :
Kadhafi tire sur son peuple !

Ce qui est un vulgaire mensonge et vous le savez bien.
Un mensonge que vous avez répété constamment, des dizaines de fois par jour, pour ainsi le transformer en Vérité.
Vous avez employé la technique du propagandiste allemand Joseph Goebbels : « Un mensonge répété plusieurs fois, finit par devenir une vérité (sic) ! »

Depuis le début, le gouvernement Kadhafi est aux prises avec des groupes lourdement armés qui tentent de renverser son gouvernement.
Ces groupes ont été armés et financés par on ne sait trop qui.
Mais ces groupes ont en premier pris d’assaut les postes de police de Benghazi (on a vu le saccage des lieux lors d’un reportage de Monsieur Bélanger) et les casernes militaires.
Ils ont aussi rapidement pris d’assaut près de 80% du pays.
Le gouvernement libyen après de sévères avertissements a alors pris les moyens pour défendre le pays.

Il a pris des mesures comme exactement tous les gouvernements à travers le monde entier en auraient pris devant des groupes terroristes qui visent à renverser le gouvernement.

En 70, le FLQ qui était mille fois moins armé que ces mercenaires a été maté par une armée omniprésente dans nos rues et ayant tous les droits contre les citoyens sans défense. Si le FLQ était sorti avec mitraillettes et Tanks, il y aurait eu la guerre ici, exactement comme en Libye. Absolument partout, les gouvernements utilisent leur armée lorsque des groupes armés menacent les institutions d’un pays. C’est, si l’on peut dire, absolument normal.

Depuis le début nous constatons que le cas libyen est totalement différent des autres pays où les populations se soulèvent. Depuis le début nous voyons clairement que nous nous dirigeons vers la guerre :

Je le disais il y a près d’un mois : Le 23 février 2011, dès le début de cette crise libyenne, je disais à 6h34 :

(vous pouvez lire mes commentaires sur votre site)

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/02/22/007-liby...

« Le rêve se réalise enfin !

L’OTAN devant cette violence venue dont on ne sait trop d’où, se frotte les mains et se prépare à envahir la Libye.

Une autre guerre.

La Libye a une armée assez bien équipée pour se défendre. Si l’OTAN attaque, ce sera un carnage de plus.

Il y a longtemps que les ÉU rêvent d’envahir cette Libye qui leur tient tête. Un pays qui en plus regorge de pétrole. »

Oui, peu importe ce qui pouvait arriver en Libye, le sort était joué.

Le 23 février à 6h33 je disais : « On nous présente la situation libyenne comme un calque de l’Égypte ou même de la Tunisie... C’est bien différent. Ici, on favorise la violence. »

Dès le début des groupes armés ont favorisé la réaction des forces gouvernementales.

Tous les pays du monde auraient réagi comme l’a fait le gouvernement libyen.

Souvenez-vous d’ici en 1970, l’armée canadienne était dans les rues du Québec sans même que nous ayons eu des groupes armés menaçant de renverser le gouvernement !

Toujours il y a un mois, je disais :

« Il est évident que tout ce scénario n’a pour but que d’envahir la Libye. Un rêve que caressent les ÉU depuis des décennies. Reagan avait tué la fille de Kadhafi en 1986 en lançant un missile sur sa résidence. (1)

Il y a très longtemps que l’on cherche par tous les moyens de renverser cet « indésirable ». »

On passe maintenant à l’acte.

Et après avoir été conditionnés à voir non pas un gouvernement défendant son pays contre des groupes terroristes armés, mais un "sanguinaire" qui tire sur des civils désarmés (ce qui n’est pas du tout le cas en Libye), nous applaudissons chaleureusement le massacre imminent.

Radio Canada, votre couverture ne visait qu’à favoriser et à justifier le carnage en cours.
Vos journalistes professionnels ont du sang libyen sur les mains.
Je ne comprends pas pourquoi ils ont délaissé à ce point les « faits » réels pour répéter ad nauseam le mantra de la propagande.
Mantra repris par M. Sarkozy dans son discours d’ouverture du carnage.
M. Sarkozy a dit que la « communauté internationale » avait "le devoir" d’intervenir parce que le régime Kadhafi tirait sur sa population, ce qui est totalement faux.

L’armée libyenne était en guerre contre des groupes armés ayant des Tanks, des mitraillettes, et même des avions de chasse (M. Bélanger nous apprend que les mercenaires rebelles (reconnus "démocratiquement" par la France comme étant le gouvernement "légitime" de Libye) avaient descendu leur propre avion de chasse.

Il est TOTALEMENT HONTEUX de votre part d’avoir participé à cette magistrale campagne de lavage de cerveau.

Nous assistons maintenant à un carnage. Un carnage permis (et même souhaité) dans l’opinion publique grâce à cette campagne médiatique incroyable que vous faites depuis un mois.

Le travail de vos journalistes "professionnels" me renverse.
Je trouve totalement INCOMPRÉHENSIBLE que des professionnels se prêtent ainsi à une campagne de calomnie visant à renverser un gouvernement.

Combien de fois avez-vous répétez que le gouvernement Kadhafi était un régime (parfois même qualifié de "sanguinaire") qui tire sur des gens sans défense manifestant dans les rues ?

Depuis un mois, chaque jour des dizaines de fois !
Un terrible mensonge dont vous êtes tous conscients, à moins que vous ayez été endormi par un habile Mesmer !

Jamais vous n’avez permis à vos journalistes de nous faire le portrait réel de Tripoli.
Toutes vos excuses sont totalement irrecevables.
Il y a à Tripoli, près de la moitié de la population libyenne.

Admirez maintenant ce carnage dont vous avez préparé le terrain dans chacun de nos cerveaux.
Admirer ces rivières de sang.
Admirez ce peuple qui se fait tuer massivement par des missiles (120 ont été tiré seulement hier).

Vous allez maintenant nous cacher les victimes.
Monsieur Bélanger qui s’est tenu une bonne semaine dans les hôpitaux de Benghazi devrait être envoyé dans les hôpitaux de Tripoli.
Il y serait en sécurité, l’armée de l’axe du bien ne tire pas sur les hôpitaux (sauf par erreur) et Kadhafi, même sanguinaire, ne doit pas tirer sur ses propres soldats blessés.

Honte à vous Radio Canada.
Vous avez le sang libyen sur les mains.
Honte à ces journalistes qui au lieu de nous informer, nous ont livré des discours « pour le moins « surréalistes » comme le disait si bien sur RDI Mme Pascal Nadeau pour présenter l’entrevue de Raymond St-Pierre faite à Saïf Kadhafi.

La réalité est une mauvaise herbe. On tente de l’éliminer elle rejaillit.
Nous verrons maintenant le peuple libyen se faire massacrer par une puissante armée qui le bombarde pour le libérer.

Je compte sur vous (sic) pour nous montrer le massacre.
Mais bien sûr, maintenant, il n’y aura plus de victimes,
il n’y aura que des explications des manoeuvres militaires visant le bien de la population !
Il n’y aura plus d’éclopés pour nous émouvoir ni de visite organisée dans les hôpitaux pour nous montrer que la guerre blesse abominablement et tue.
Vous êtes une honte à faire vomir.

Allez, présentez-nous maintenant cette guerre « humanitaire » !

1 - (opération El Dorado Canyon, 15 avril 1986 ) http://abcnews.go.com/Archives/video/us-attacks-libya-operation-el-dor...

Serge Charbonneau

Québec

(1) Opération El Dorado Canyon, 15 avril 1986

http://abcnews.go.com/Archives/video/us-attacks-libya-operation-el-dor...

18 bombardiers stratégiques F-111F, 4 avions de contre-mesure électronique EF-111A Raven, 15 chasseurs A-6, A-7 et F/A-18 et 1 avion de guerre électronique EA-6B Prowler, lancés des porte-avions USS Saratoga, USS America et USS Coral Sea stationnés dans le golfe de Syrte, frappent en pleine nuit 2 h00 AM (temps libyen) cinq cibles. L’attaque dure environ 2 minutes et les appareils ont largué environ 60 tonnes de bombes sur Tripoli.

On été touché :

- un aérodrome,
- un site d’entraînement d’hommes-grenouilles à l’académie navale
- ainsi que la caserne Bab al-Aziziya (résidence du Président).

Les A-6 et les F/A-18 bombardent des sites de radars et de défense anti-aérienne à Benghazi, avant de bombarder des casernes à Benina et Jamahiriya. Un F-111 US qui participe à l’attaque de Bab al-Aziziya est abattu au-dessus du golfe de Syrte par tir de missile sol-air libyen.

Le nombre total de victimes libyennes est estimé à 60 personnes, dont 37 tués. La « fille adoptive » de Kadhafi a été tuée par les missiles américains.

Mouammar Kadhafi a eu la vie sauve de justesse, ayant été averti juste avant l’attaque. Lui et sa famille se sont réfugié au sous-sol de leur résidence.

URL de cet article 13139
   

Même Thème
Libye, OTAN et médiamensonges
Michel COLLON
Les « armes de destruction massive », ça n’a pas suffi ? Le martyre de l’Irak, frappé d’abord par les médiamensonges et ensuite par les bombes, on n’en a pas tiré les leçons ? Non, on n’en a pas tiré les leçons. On sait que les Etats-Unis ont menti sur le Vietnam, l’Irak, la Yougoslavie, l’Afghanistan et Gaza, mais on croit que cette fois-ci, sur la Libye, ils disent la vérité. Etrange. La majorité de nos concitoyens croient encore ce que l’Otan a raconté sur la Libye. Y compris les Arabes car cette fois, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »

John Swinton, célèbre journaliste, le 25 septembre 1880, lors d’un banquet à New York quand on lui propose de porter un toast à la liberté de la presse

(Cité dans : Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, NY, 1955/1979.)

CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube (...)
22 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
120 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.