RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Quand l’Egypte occupe les médias Israel bombarde Gaza...

Dans le silence désespérant des médias et l’obscurité de la nuit (de mardi à mercredi) Israël a lancé des attaques contre Gaza. Deux bombes de F16 (fabriqués aux états unis) ont été lâchées sur une usine de fournitures médicales à Al-Qerem en Jabalya au nord de Gaza. Le bâtiment a été entièrement détruit ainsi que le matériel médical et les matières premières.

Gaza est déjà en crise en raison du manque de fournitures médicales, ce bombardement signifie que les besoins médicaux les plus basiques ne pourront plus être assurés dans la bande de Gaza.

Ce bâtiment était le 3ème plus important entrepôt de fournitures.

D’autres attaques ont été menées sur des bâtiments de Khan Younis, Zaytoon et dans la zone de la ville de Rafah.

A une époque où le monde observe très attentivement l’évolution de l’Egypte, les forces sionistes semblent exploiter la situation pour attaquer la population de Gaza une fois de plus.Cette fois ci ils ont attaqué des produits de première nécessité pour la population.

(pour lire la suite et source)

Vidéo

A l’heure qu’il est le peuple égyptien fête légitimement sa grande victoire, c’est beau un peuple qui gagne, qui prend conscience de son pouvoir !

Une très grande et vaillante bataille de gagnée...une bataille de gagnée mais pas la guerre...

Des câbles publiés par Wikileaks révèlent que les dirigeants israéliens voulaient depuis longtemps que le très récemment nommé vice président égyptien Suleiman remplace Moubarak à la tête du pays.

Dans un câble août 2008, un diplomate américain a déclaré : « Il ne fait aucun doute qu’Israël est plus à l’aise avec la perspective d’Omar Suleiman."

Le rapport révèle que les délégués de Suleiman se sont entretenus avec des responsables militaires israéliens plusieurs fois par jour . Suleiman a également déclaré qu’il voulait "isoler" le Hamas et pensait que Gaza "devrait souffrir de la faim, mais pas à un degré extrême."

(pour lire la suite et source)

Marie

URL de cet article 12765
   

Même Thème
Si vous détruisez nos maisons vous ne détruirez pas nos âmes
Daniel VANHOVE
Né en 1952, Daniel Vanhove a une formation en psycho-pédagogie. Par ailleurs, il est bénévole à l’ABP (Association Belgo-Palestinienne) de Bruxelles, où il participe à la formation des candidats et à la coordination des Missions Civiles d’Observation en Palestine. Il a encadré une trentaine de Missions et en a accompagné huit sur le terrain, entre Novembre 2001 et Avril 2004. Au fil de ses voyages dans la région, l’urgence s’est manifestée de témoigner de l’insoutenable réalité de ce qu’il a vu et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Depuis 1974 en France, à l’époque du serpent monétaire européen, l’État - et c’est pareil dans les autres pays européens - s’est interdit à lui-même d’emprunter auprès de sa banque centrale et il s’est donc lui-même privé de la création monétaire. Donc, l’État (c’est-à -dire nous tous !) s’oblige à emprunter auprès d’acteurs privés, à qui il doit donc payer des intérêts, et cela rend évidemment tout beaucoup plus cher.

On ne l’a dit pas clairement : on a dit qu’il y avait désormais interdiction d’emprunter à la Banque centrale, ce qui n’est pas honnête, pas clair, et ne permet pas aux gens de comprendre. Si l’article 104, disait « Les États ne peuvent plus créer la monnaie, maintenant ils doivent l’emprunter auprès des acteurs privés en leur payant un intérêt ruineux qui rend tous les investissements publics hors de prix mais qui fait aussi le grand bonheur des riches rentiers », il y aurait eu une révolution.

Ce hold-up scandaleux coûte à la France environ 80 milliards par an et nous ruine année après année. Ce sujet devrait être au coeur de tout. Au lieu de cela, personne n’en parle.

Etienne Chouard

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.