Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Trahison au Venezuela

Note du Grand Soir : cette histoire semble désolante. Quelqu’un aurait-il plus de détails sur le pourquoi et le comment de cette affaire ?

Le 25 avril 2011 fut déporté en Colombie le journaliste suédois Joaquà­n Pérez Becerra. Il était arrivé au Venezuela le 24 avril et fut immédiatement arrêté et tous ses droits furent violés : pas d’accès à un avocat, incommunication avec l’extérieur, procédure arbitraire, etc. Il fut remis aux autorités colombiennes le 25 avril qui le recherchaient sous le montage de "financement du terrorisme et administration de ressources en relation avec des activité terroristes".

Son véritable crime pour l’oligarchie colombienne était son appartenance à l’Union Patriotique dont il fut conseillé municipal au début des années 1990. Il dut ensuite fuir la Colombie à cause de la violence exercée contre ce parti et qui causa 5000 morts. Il se réfugia en Suède où il acquit le statut de réfugié politique et la nationalité suédoise et travailla pour le site ANNCOL qui informe de la réalité colombienne et a été fallacieusement accusé plusieurs fois d’être une officine des FARC.

Des organisations de gauche du Venezuela (en premier lieu le Parti Communiste Venezuelien) et d’autres de l’étranger se mobilisèrent pour sa libération. Pendant ce temps là les médias publics venezueliens gardaient le silence.

En conséquence le Parti Communiste Venezuelien à décider d’initier une phase de réflexion sur le processus révolutionnaire car il considère la confiance comme rompue. Il signale aussi que ce n’est pas la première fois que ceci arrive avec la déportation de révolutionnaires colombiens et basques.

URL de cet article 13517
   
Même Thème
Code Chavez - CIA contre Venezuela
Eva GOLINGER
Code Chavez présente des documents secrets de la CIA et d’autres organismes des Etats-Unis, obtenus par l’avocate Eva Golinger. Son investigation passionnante révèle le mode opératoire de la CIA pour déstabiliser et renverser un pouvoir trop indépendant. Là où le Chili d’Allende avait été assassiné, le Venezuela de Chavez a réussi à résister. Pourtant, Bush, par l’odeur du pétrole alléché, met le paquet : coup d’Etat militaire en 2002, coup d’Etat économique et sabotage en 2003, campagne (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Du vivant des grands révolutionnaires, les classes d’oppresseurs les récompensent par d’incessantes persécutions ; elles accueillent leur doctrine par la fureur la plus sauvage, par la haine la plus farouche, par les campagnes les plus forcenées de mensonges et de calomnies. Après leur mort, on essaie d’en faire des icônes inoffensives, de les canoniser pour ainsi dire, d’entourer leur nom d’une certaine auréole afin de « consoler » les classes opprimées et de les mystifier ; ce faisant, on vide leur doctrine révolutionnaire de son contenu, on l’avilit et on en émousse le tranchant révolutionnaire.

Lénine


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.