Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Tuer des bébés est admissible s’ils sont Palestiniens (CounterPunch)

Les médias étasuniennes ont largement et à de nombreuses reprises
commenté l’horrible meurtre des trois petits enfants israéliens* et de
leurs parents. Personne ne sait encore qui a commis ces meurtres mais
les journalistes qui les couvrent présument que ce sont des
Palestiniens et c’est pourquoi l’incident reçoit autant l’attention
des médias. De nombreux chefs d’état, dont le président Obama, l’ont
condamné.

S’il apparaît finalement que l’auteur du crime est israélien, comme
cela a été le cas d’un certain nombre de "terroristes", ou un
travailleur étranger qui avait précédemment menacé la famille qui
avait refusé de lui verser son salaire comme cela est suggéré par
certains journalistes, il est probable que ce fait-divers disparaîtra
immédiatement des grands titres étasuniens.

Pour le moment cependant, les médias étasuniens continuent de fournir
des détails tragiques sur cette atrocité. Etant donné le nombre de
reportages, on a du mal à comprendre que de nombreuses données
capitales soient omises.

Par exemple, aucun des ces articles ne mentionne que l’endroit où a eu
lieu le meurtre, Itamar, est une colonie juive illégale située sur de
la terre volée aux Palestiniens et au milieu des réfugiés qu’Israël a
chassés de leur terre ancestrale par des massacres et de brutales
opérations militaires.

Les articles omettent d’indiquer que les colons israéliens ne cessent
de passer à tabac les Palestiniens de tous âges, parfois même les
torturent et les tuent, brûlent leurs récoltes et détruisent les
vergers et les champs d’oliviers dont vivent de nombreux paysans
palestiniens ; au moins des centaines de ces arbres ont été arrachés
par des raids de colons israéliens.

L’extrémisme religieux

Même les plus longs articles sur cet incident tragique, oublient de
mentionner le fait significatif et dont l’ironie fait froid dans le
dos que Itamar a été fondé par des Juifs fanatiques et que ce sont
principalement des Juifs extrémistes qui y vivent ; beaucoup d’entre
eux croient que tuer des bébés non-juifs est permis par leur religion
et même parfois approprié comme cela est débattu dans un best-seller
intitulé "The King’s Torah," (la Torah du roi) dont les auteurs sont
du coin et qui a été approuvé par de nombreux rabbins et écoles
religieuses (mais pas par la majorité des Israéliens).

Dans leurs descriptions élaborées de la scène du meurtre, les articles
étasuniens négligent de mentionner que le bâtiment voisin se trouve
être la maison des disciples de Chabad Lubavitch, un mouvement juif
orthodoxe sur lequel il y a un poster du défunt Lubavitcher Rebbe
Rabbi Menachem Mendel Schneerson, connu pour l’étonnante teneur
hégémoniste de ses enseignements.

Shneerson est largement révéré par ces colons (et il a des adeptes aux
USA) ; beaucoup d’entre eux croient qu’il était le messiah (messie en
hébreu). Dans leur livre "Jewish Fundamentalism in Israel" (le
fondamentalisme juif en Israël) les professeurs Israel Shahak et
Norton Mezvinsky citent ce que dit Schneerson de la différence entre
Juifs et non Juifs :

"... il ne s’agit pas d’un cas de changement profond qui fait qu’une
personne est simplement d’un niveau supérieur. Il s’agit plutôt de
"distinguer" entre deux espèces complètement différentes. Voilà ce
qu’il faut dire du corps : le corps d’un Juif est d’une qualité
totalement différence des corps [des membres] de toutes les nations du
monde... La réalité d’un non-Juif n’est que vanité... Toute la
création [d’un non-Juif] n’existe que pour les Juifs..."

Quels enfants ont de l’importance ?

Et enfin dans les informations sur l’horrible meurtre d’Itamar on ne
parle jamais du nombre effrayant et tragique de meurtres tout aussi
horribles d’enfants palestiniens commis par des Israéliens.

Par exemple le Los Angeles Times déclare que l’incident d’Itamar est
"l’attaque la plus meurtrière contre les colons juifs dans la région
depuis 2002" mais ne s’est pas donné la peine de mentionner qu’il y a
eu de nombreuses attaques mortelles de Palestiniens dans la région
depuis cette date, que des douzaines de Palestiniens ont été
assassinés, et davantage blessés et estropiés et que même des mères,
des pères et des grands-parents palestiniens ont été tués.

Ce parti pris est typique des médias étasuniennes (et françaises !
petit rajout du traducteur). Des statistiques portant sur les
nouvelles diffusées aux heures de grande écoute montrent que les
médias parlent 14 fois plus de la mort d’enfants juifs israéliens que
de celle d’enfants palestiniens ; les journaux régionaux rapportent les
morts israéliennes de manière encore plus disproportionnée.

Les étasuniens qui s’intéressent à l’actualité ne sont donc pas au
courant des morts palestiniennes en dépit du fait qu’elles sont
antérieures et bien supérieures en nombre.

Dans le cycle de violence qui a commencé à l’automne 2000, plus de 90
enfants palestiniens ont été tués par des Israéliens avant qu’un seul
enfant juif ait été tué ; au total environ 1500 enfants palestiniens
ont été tués par des Israéliens et 130 enfants juifs par des
Palestiniens pendant la même période.

Etant donné l’écart frappant de couverture médiatique aux USA (et en
France ! NdT) entre les victimes d’Itamar et les victimes
palestiniennes et leurs familles en deuil qui, elles, sont largement
ignorées, j’ai établi à la fin de cet article une liste partielle de
ces jeunes victimes pour la plupart disparues en donnant les
circonstances de leur horrible mort.

Cette liste très incomplète est loin de contrebalancer l’énorme
quantité d’articles émouvants et détaillés que les médias étasuniens
consacrent à la mort des enfants israéliens et ne rend pas non plus
compte du grand nombre d’enfants qui pleurent la mort de leurs parents
tués par les forces d’occupation israéliennes mais la publier ici
permet de donner le nom les victimes palestiniennes, chose très rare
dans les médias étasuniennes.

Il y a quelques années, un officier de l’armée israélienne** a vidé à 
bout portant le chargeur de son pistolet automatique sur une fillette
palestinienne de 13 ans. Ensuite il a déclaré qu’il aurait fait la
même chose même si elle avait eu trois ans. Parce que nombre de ses
subalternes ont relaté l’incident, il fut jugé par une Cour militaire
israélienne -mais pour un délit mineur, pas pour meurtre. Et il a été
acquitté.

On a du mal à s’imaginer ce que nous ressentirions, nous Etasuniens,
si ces enfants étaient nos enfants et que nous étions ceux qui ayons à 
supporter ces terribles pertes. La population de la Palestine
représente moins de 1/90ième de celle des USA ; il n’y a quasiment pas
une famille palestinienne qui n’ait vécu cette tragédie.

Comme les partisans d’Israël filtrent constamment l’information
significative sur le sujet et que les autres directeurs de publication
leur emboîtent le pas par ignorance, négligence et/ou crainte, les
Etasuniens ne reçoivent que cette sorte "d’information journalistique"
filtrée et qui ment par omission, qui est si propice à engendrer la
peur et la haine et l’ignorance des Palestiniens, des arabes et des
musulmans -et qui entérine le montant astronomique des subventions à 
Israël qui se montent à plus de 8 millions de dollars par jour. Et
Israël qui compte sept millions d’habitants a l’intention de réclamer
20 milliards de plus à ce qu’il paraît.

Le président Obama a déclaré à propos du meurtre encore non résolu des
trois enfants d’Itamar : "Il n’y a aucune justification et il ne peut y
avoir aucune excuse au meurtre d’enfants. J’attends de l’Autorité
Palestinienne qu’elle condamne le meurtre tout aussi fermement."

Peut-être qu’un jour, le président Obama aura l’intégrité -et le
courage- de faire une déclaration de condamnation similaire à propos
du meurtre d’enfants palestiniens et de demander au gouvernement
israélien d’en faire une tout aussi ferme.

Alison Weir est présidente du Council for the National Interest and
Executive Director de If Americans Knew, a organisation à but non
lucratif qui fournit des informations sur Israel-Palestine. Elle
partage son temps entre Sacramento et Washington DC. On peut la
joindre à : contact@ifamericansknew.org.

Pour consulter l’original : http://www.counterpunch.org/weir03172011.html

Traduction : D. Muselet

Note :

* Dans le contexte le terme "Israélien" signifie Juif Israélien.

**En Israël la minorité palestinienne israélienne est dispensée de
faire l’armée car cela les obligerait à tuer leurs frères de
Palestine. L’armée est donc composée essentiellement de Juifs et d’une
toute petite minorité de Druzes et de Bédouins.

Une liste partielle des enfants palestiniens tués par des israéliens

Les informations suivantes viennent de "Remember These Children" qui
s’est donné pour tâche de recenser tous les enfants israéliens et
palestiniens tués dans l’idée (qu’hélas les médias étasuniens ne
partagent pas) que tous les enfants ont la même importance.

Dans cette liste "IDF" signifie les forces de défense israéliennes,
une armée d’occupation agressive ; "incursion" fait référence à 
l’invasion de la terre palestinienne par l’armée israélienne. Je le
répète : ceci n’est qu’une liste partielle des enfants de 13 ans ou
moins sur les 1500 mineurs palestiniens tués par l’armée israélienne
dans les onze années passées ; pendant la même période les Palestiniens
ont tué environ 130 mineurs israéliens.

2000

Muhammad Saleh Muhammad al-Arja, 12 ans, de Rafah, Gaza, tué d’une
balle dans la tête par un sniper israélien près du barrage de la
frontière de Rafah.

Math Ahmad Muhammad abu-Hadwan, 11 ans, de Hébron, tué d’une balle
dans la tête par l’IDF à Tel Rumeida.

Abdul-Rahman Khaled Hammouda Khbeish, 4 ans, du camp de réfugiés de
Balata tué d’une balle dans la tête par l’IDF.

2001

Le bébé Obeisi, de Naplouse, est morte à un checkpoint de l’IDF parce
que les soldats ont refusé de la laisser passer pour aller à 
l’hôpital.

Muhammad Ismael Hashem Nasr, 10 ans, de Dahyet al-Bareed, près de
Jérusalem, tué par des colons israéliens.

Isra Ahmad, 11 ans, de Naplouse, est morte à un checkpoint de l’IDF
parce que les soldats n’ont pas voulu la laisser passer pour aller à 
l’hôpital.

Mahmoud Ismael al-Darwish, 11 ans, de Dura, près de Hébron, tué par
des éclats d’obus de l’IDF dans la poitrine.

Yehya Fathi Muhammad al-Sheikh Eid, 12 ans, de Rafah, Gaza, tué par
des éclats d’obus de l’IDF au visage, au cou et à l’abdomen.

Iman Muhammad al-Haju, 4 mois, de Khan Younis, Gaza, tuée par des
éclats d’obus de l’IDF dans les bras de sa mère.

Suleiman Sami al-Masri, 12 ans, de Rafah, Gaza, tué par une balle de
l’IDF dans le dos.

Khalil Ibrahim Muhammad al-Moghrabi, 11 ans, de Rafah, Gaza, tué par
le tir d’un tank de l’IDF dans la tête alors qu’il jouait avec un
copain près de la frontière de l’Egypte.

Diya Marwan Hilmi al-Tmeizi, 3 mois, de Ithna, près de Hébron, tuée en
même temps que son grand frère par des tirs de colons à la tête et
dans le dos.

Ashraf Khalil Abdul-Minem, 8 ans, de al-Judeidah, près de Jénine, tué
avec son frère par un missile lancé d’un hélicoptère de l’IDF au cours
d’un assassinat ciblé.

Bilal Khalil Abdul-Minem, 10 ans, de al-Judeidah, près de Jénine, tué
avec son frère par un missile lancé d’un hélicoptère de l’IDF au cours
d’un assassinat ciblé.

Azhar Said Shalafa, 2 ans, de Rafah, Gaza, est morte à un checkpoint
de l’IDF parce que les soldats ont refusé que sa mère l’emmène à 
l’hôpital.

Muhammad Subhi abu-Arrar, 14 ans, du camp, du réfugiés de Rafah, Gaza,
tué par un tir d’un sniper de l’IDF dans la poitrine alors qu’il
jouait devant chez lui.

Inas Samir abu-Zeid, 5 ans, de Rafah, Gaza, tué avec son frère par des
éclats d’obus de l’IDF.

Suleiman Samir abu-Zeid, 7 ans, de Rafah, Gaza, tué avec son frère par
des éclats d’obus de l’IDF.

Abdallah Atatrah, 3 ans, de al-Tarm, près de Jénine, est mort à un
checkpoint de l’IDF parce que les soldats ont refusé de laisser passer
la voiture qui l’emmenait au centre médical de Yabad après qu’il soit
tombé dans un étang.

Khaled Arafat al-Batash, 2 ans, de Hébron, tué par des gaz pendant une
attaque de l’IDF et de colons israéliens.

Riham Nabil Younis Abul-Ward, 10 ans, de Jénine, tuée par un balle de
l’IDF dans la tête dans sa salle de classe.

Abed-Rabo, un nouveau-né de Bethlehem, est mort à un checkpoint de
l’IDF parce que les soldats ont empêché sa mère d’aller recevoir des
soins.

Akram Naim Abdul-Karim al-Astal, 6 ans, du camp de réfugiés de Khan
Younis à Gaza, tués avec son frère et trois cousins par un missile de
l’IDF sur le chemin de l’école.

Anis Idris Muhammad al-Astal, 11 ans, du camp de réfugiés de Khan
Younis à Gaza, tués avec son frère et trois cousins par un missile de
l’IDF sur le chemin de l’école.

Muhammad Rateb abu-Shahla, 12 ans, de Jénine, tué par un éclat d’obus
de l’IDF à la tête.

Shadi Ahmad Abdul-Moti Arafeh, 13 ans, de Hébron, tué dans par un
missile lancé d’un hélicoptère de l’IDF au cours d’un assassinat
ciblé.

Burhan Muhammad Ibrahim al-Himuni, 3 ans, de Hébron, tué dans par un
missile lancé d’un hélicoptère de l’IDF au cours d’un assassinat
ciblé.

Muhammad Zakin, 8 heures, de Yamoun, près de Jénine, est mort à un
checkpoint de l’IDF parce que les soldats ont empêché sa mère de
passer pour aller se faire soigner.

Rami Salahaldeen Muhammad Zurob, 13 ans, de Rafah, Gaza, tué d’une
balle à la tête tirée d’un hélicoptère de l’IGF pendant qu’il jouait
devant chez lui. 2002

Muna Sami Ataya al-Bajasa, 13 ans, de Khan Younis, Gaza, tué avec sa
mère par le feu d’un tank de l’IDF qui faisait une incursion en
Palestine.

Mahmoud Hasan Ahmad al-Talalka, 7 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tué par
des tirs de l’IDF dans l’abdomen près de la colonie de Nisanit.

Maria Izaldeen abu-Sarieh, 9 ans, du camp de réfugiés de Jénine, tuée
chez elle par des éclats d’obus à la tête pendant une incursion.

Inas Ibrahim Eisa Saleh, 9 ans, du camp de réfugiés de Jabalya, Gaza,
est morte de ses blessures après avoir reçu des éclats d’obus de l’IDF
le 19 février lors d’un assassinat ciblé.

Muhammad Hussein abu-Kweik, 8 ans, du camp de réfugiés de Amari, tué
avec ses deux soeurs par les tirs d’un hélicoptère de l’IDF pendant un
assassinat ciblé.

Shaima Izaldeen Ibrahim al-Masri, 7 ans, de Ramallah, tuée par les
tirs d’un hélicoptère de l’IDF pendant un assassinat ciblé.

Said Ali Ibrahim Subeih, 12 ans, de Ramallah, est mort des suites de
blessures dans la tête dues aux tirs de l’IDF le 28 février.

Muhammad Mamoun Fayez abu-Ali, 10 ans, du camp de réfugiés de Tulkarm,
est mort des suites de blessures par balles dans la poitrine infligées
par l’IDF lors de l’incursion du 7 mars.

Amani Odeh Muhammad al-Awawdah, 12 ans, du camp de réfugiés de Bureij,
Gaza, tué avec sa mère, son frère, sa soeur et son cousin par une mine
de l’IDF alors qu’ils roulaient dans une carriole tirée par un âne.

Salim Odeh Muhammad al-Awawdah, 10 ans, du camp de réfugiés de Bureij,
Gaza, tué avec sa mère, son frère, sa soeur et son cousin par une mine
de l’IDF alors qu’ils roulaient dans une carriole tirée par un âne.

Tariq Muhammad Salman al-Awawdah, 10 ans, du camp de réfugiés de
Bureij, Gaza, tué avec sa mère, son frère, sa soeur et son cousin par
une mine de l’IDF alors qu’ils roulaient dans une carriole tirée par
un âne.

Mujahed Arafat abu-Shabab, 2 ans, de Rafah, Gaza, tué par des éclats
d’obus de l’IDF.

Shaima Said Abdul-Rahim Hamad, 12 ans, de Rafah, Gaza, est morte de
blessures à la tête infligées par des tirs de l’IDF le 15 mars.

Iyad Imad Muhammad al-Mughrabi, 11 ans, du camp de réfugiés de Askar,
est morte de blessures à la tête infligées par des tirs de l’IDF le 15
mars.

Riham Hussam Mustafa abu-Taha, 4 ans, du camp de réfugiés de Rafah,
Gaza, est morte de blessures à la tête infligées par des tirs de l’IDF
le 15 mars.

Mahmoud Muhammad Musa abu-Yasin, 13 ans, du camp de réfugiés de
Jabalya, Gaza, est morte de blessures à l’abdomen reçus pendant un
enterrement le 12 mars.

Abdullah Samir Omar al-Shubi, 10 ans, de Naplouse, a été tué avec les
sept membres de sa famille par un missile pendant une incursion de
l’IDF.

Anas Samir Omar al-Shubi, 4 ans, de Naplouse, a été tué avec les sept
membres de sa famille par un missile pendant une incursion de l’IDF.

Azzam Samir Omar al-Shubi, 7 ans, de Naplouse, a été tué avec les sept
membres de sa famille par un missile pendant une incursion de l’IDF.

Salwa Khaled Dahaliz, 10 ans, du camp de réfugiés de Rafah, Gaza, a
été tué par une balle de l’IDF dans la tête près de la colonie de
Rafah Yam.

Sumaya Najeh Abdul-Hadi al-Hasan, 6 ans, du camp de réfugiés de Rafah,
Gaza, a été tuée par un éclat d’obus de l’IDF dans la tête.

Isra Ghaleb Othman, 10 ans, de Beitunia, près de Ramallah, tuée par
une balle de l’IDF dans le côté.

Ahed Rasmi Ali Hamad, 5 ans, de Hébron, tué par une balle de l’IDF
pendant une incursion.

Qusay Farah abu-Aisha, 12 ans, du camp de réfugiés d’Askar, tué par
une balle de l’IDF pendant qu’il jouait dans la cour de sa maison
pendant une incursion.

Fadel Mahmoud abu-Zuheirah, 9 ans, de Beitunia, près de Ramallah, tué
chez lui par le tir d’un tank au ventre pendant une incursion.

Rifat Bassam Shehada Awad, 12 ans, d’Awarta, près de Naplouse, tué
avec ses deux frères par un véhicule blindé de l’IDF.

Khayri Bassam Shehada Awad, 11 ans, d’Awarta, près de Naplouse, tué
avec ses deux frères par un véhicule blindé de l’IDF.

Faraj Hekmat Udwan, 4 ans, d’Awarta, près de Naplouse, tué avec ses
deux frères par un véhicule blindé de l’IDF.

Othman Fadel Khaled Masharqah, 7 ans, de Jénine, tué par des éclats
d’obus de l’IDF à la tête et aux membres pendant une incursion.

Asad Faysal Ersan Qarini, 10 ans, de Jénine, tué par des balles de
l’IDF au pied et à la tête pendant une incursion.

Huda Muhammad Said abu-Shaluf, 12 ans, de Rafah, Gaza, tuée chez elle
par des balles de l’IDF à la tête pendant une incursion.

Fadi Ghassan al-Ajlouni, 8 ans, de Hébron, tué par des tirs de l’IDF.

Abed Khaled Muhammad Ismael, 11 ans, d’Artas, près de Bethléem, tué
par des tirs de l’IDF.

Abeer Muhammad Yousef Zakarna, 3 ans, de Qabatiya, près de Jénine,
tuée avec son frère et sa mère par des éclats d’obus de l’IDF dans les
membres.

Basel Muhammad Yousef Zakarna, 4 ans, de Qabatiya, près de Jénine, tué
avec sa soeur et sa mère par des éclats d’obus de l’IDF dans le dos.

Tamer Khaled Mahmoud abu-Siriyye, 10 ans, de Tulkarm, tué par els tirs
d’un tank de l’IDF dans la poitrine alors qu’il lançait des pierres.

Salem Sami Salem al-Shaer, 15 ans, de Rafah, Gaza, est mort avec son
frère des suites de blessures par balles reçues le 7 mai lors d’un
incursion de l’IDF.

Anwar Elian Saleh abu-Said, 12 ans, de Juhor al-Deek, près de Khan
Younis, Gaza, tué par des éclats d’obus de l’IDF.

Hussein Eid Hassan al-Matwi, 8 ans, de al-Maghraqa, près de Khan
Younis, Gaza, tué près de sa maison par des obus de l’IDF au coeur.

Abdul-Samad Hashem Shamlakh, 10 ans, de Gaza City, tué près de chez
lui par des tirs de l’IDF à la tête pendant une incursion.

Ahmad Yousef Abdul-Aziz al-Ghazawi, 9 ans, de Jénine, tué par les tirs
d’un tank.

Fares Hussam Fares al-Sadi, 13 ans, de Jénine, tué par l’IDF quand ils
ont fait sauter la maison de son voisin.

Sjoud Ahmad Turki Fahmawi, 6 ans, de Jénine, tué par les tirr d’un
tank de l’IDF à la poitrine et au bras gauche pendant une incursion.

Jamil Yousef Abdul-Aziz al-Ghazzawi, 12 ans, de Jénine, est mort des
suites de blessures à la jambe et à la cuisse causées le 21 juin par
un tank de l’IDF alors qu’il était avec son frère.

Bassam Ghassan Ragheb al-Sadi, 6 ans, du camp de réfugiés de Jénine,
tué par des balles de l’IDF dans la poitrine.

Muhammad Shteiwi, 12 ans, du camp de réfugiés de Fara, tué par des
balles de l’IDF dans la poitrine.

Anwar Muhammad Kamal al-Hindi, 2 ans, de Khan Younis, Gaza, tuée avec
sa mère par une balle de l’IDF dans la tête.

Shukri Fayq Abdel-Haj Daoud, 10 ans, de Qalqilya, est morte de
blessures à la tête causées par des balles de l’IDF le 27 juin pendant
le couvre-feu.

Ahmad Said Abdul-Jawad abu-Radaha, 7 ans, du camp de réfugiés d’Amari,
tué par une bombe de l’IDF.

Muhammad Mahmoud al-Huwaiti, 3 ans, de Gaza City, tué avec son frère
chez eux dans une frappe aérienne de l’IDF pendant l’assassinat ciblé
de Salah Shehada.

Subhi Mahmoud al-Huwaiti, 5 ans, de Gaza City, tué avec son frère chez
eux dans une frappe aérienne de l’IDF pendant l’assassinat ciblé de
Salah Shehada.

Ayman Raed Matar, 18 ans, de Gaza City, tué avec son frère, sa soeur
et des cousins chez eux dans une frappe aérienne de l’IDF pendant
l’assassinat ciblé de Salah Shehada.

Dina Raed Matar, 2 ans, de Gaza City, tuée avec son frère et des
cousins chez eux dans une frappe aérienne de l’IDF pendant
l’assassinat ciblé de Salah Shehada.

Muhammad Raed Matar, 4 ans, de Gaza City, tué avec ses frères et
soeurs chez eux dans une frappe aérienne de l’IDF pendant l’assassinat
ciblé de Salah Shehada.

Dunia Rami Matar, 5 ans, de Gaza City, tuée avec ses cousins chez elle
dans une frappe aérienne de l’IDF pendant l’assassinat ciblé de Salah
Shehada.

Ala Muhammad Matar, 11 ans, de Gaza City, tué avec ses cousins chez
lui dans une frappe aérienne de l’IDF pendant l’assassinat ciblé de
Salah Shehada.

Ahmad Muhammad al-Shawa, 5 ans, de Gaza City, tué avec son père chez
eux dans une frappe aérienne de l’IDF pendant l’assassinat ciblé de
Salah Shehada.

Asma Tahseen Ahmad Ahmad, 9 ans, de Khan Younis, Gaza, tuée par des
éclats d’obus de l’IDF dans le dos alors qu’elle jouait dans la cour
devant la maison.

Hamzeh Muhammad Badawi Dweikat, 13 ans, de Balata, tué chez lui par
des tirs de l’IDF à la poitrine et au cou pendant le couvre-feu.

Ayman Atiya abu-Mugheiseb, 12 ans, de Deir al-Balah, Gaza, est mort de
blessures à la tête suite à des tirs de l’IDF le 7 août dans sa cour.

Ayman Bassam Nadid Fares, 6 ans, de Khan Younis, Gaza, tué par une
balle de ’l’IDF dans la tête dans son champ près de la colonie de
Ganei Tal.

Jihad Musa Muhammad al-Athra, 6 ans, de Yatta, Hébron, écrasée par la
voiture d’un colon.

Bahira Borhan Mefleh Daraghma, 7 ans, de Tubas, tuée avec son cousin
par un missile de l’IDF pendant une tentative d’assassinat.

Abdul-Salam Fawzi Abdul-Rahman Samreen, 11 ans, de al-Bireh, tué par
une balle de l’IDF au ventre pendant le couvre-feu.

Rawan Murad Eisa Hrezian, 3 jours, de Hébron, est mort à un checkpoint de l’IDF.

Rami Kahlil Ibrahim al-Barbari, 12 ans, de Naplouse, tué par les tirs
d’un tank de l’IDF à la tête pendant le couvre-feu.

Mahmoud Hamza Ahmad Zaghloul, 11 ans, de Naplouse, tué par des éclats
d’obus de l’IDF au coeur.

Thaer Salah al-Hout, 12 ans, du camp de réfugiés de Rafah, tué par les
tirs d’un tank de l’IDF à la tête pendant une incursion.

Shaima Kamal Yousef abu-Shamaleh, 8 ans, de Rafah, Gaza, tuée chez
elle par des tirs d’un tank de l’IDF à la tête pendant une incursion.

Nafez Khaled Mashal, 2 ans, du camp de réfugiés de Rafah, Gaza, tué
par une balle de l’IDF à l’abdomen.

Muhammad Rifat abu-Naja, 9 ans, de Rafah, Gaza, est mort des suites
des blessures infligées le 17 oct par des tirs de l’IDF.

Hamed Asad Hasan al-Masri, 2 ans, du camp de réfugiés de Rafah, Gaza,
tué par des éclats d’obus de l’IDf dans la poitrine.

Jihad Tahseen Darweesh al-Faqih, 8 ans, de Naplouse, tué par une balle
de l’IDF dans le coeur pendant une incursion.

Un bébé de Fawaregh, nouveau né, de Masarah, près de Bethléem,est mort
à un checkpoint de l’IDF parce que sa mère n’a pas pu passer tout de
suite pour aller à l’hôpital de Bethléem.

Un nouveau né de Tel, près de Naplouse, tué par des balles de l’IDF.

Nada Kamal Muhammad Mahdi, 11 ans, de Rafah, Gaza, tuée chez elle par
des balles de l’IDF dans la poitrine.

Hanin Saud abu-Sita, 12 ans, de Rafah, Gaza, tuée par des éclats
d’obus de l’iDF au pelvis.

Hanin Abdul-Kader Saleh abu-Suleiman, 8 ans, de Khan Younis, Gaza,
tuée par des éclats d’obus de l’IDF à la tête.

2003

Abdul-Rahman Samer abu-Bakr, 10 ans, de Naplouse, est mort à un
checkpoint de l’IDF parce qu’on l’a empêché d’aller se faire soigner.

Iyad Salim Othman abu-Shaer, 12 ans, de Deir al-Balah, Gaza, est mort
des suites de blessures par balles au cou infligées le 24 dec. par
l’IDF.

Ali Taleb Ghreiz, 8 ans, du camp de réfugiés de Rafah, Gaza, tué par
des éclats d’obus de l’IDF dans la tête.

Mustafa Ibrahim abu-Adwan, 10 ans, de Khan Younis, Gaza, est mort de
blessures à la tête reçues le 7 février pendant un bombardement de
l’IDF.

Aref Omar Afif Bisharat, 13 ans, de Tammun, près de Tubas, est mort de
blessures à 
la tête infligées par des tirs de l’IDF le 5 février alors qu’il
lançait des pierres.

Husni Majdi al-Ghul, 8 ans, de Qalqilya, tué par une balle dans la
poitrine tirée par la police des frontières israélienne pendant une
incursion.

Abdul-Rahman Mustafa Ali Jadallah, 9 ans, de Khan Younis, Gaza, tué
par une balle de l’IDF à la tête pendant un enterrement.

Ilham Ziad Hassan al-Assar, 4 ans, du camp de réfugiés de Nuseirat,
Gaza, tué par des tirs de l’IDF au pied et à l’abdomen pendant une
incursion.

Christine George Antoine Sada, 10 ans, du camp de réfugiés de Aida,
tuée par les forces secrète de l’IDF par des tirs à la tête et à la
poitrine pendant un assassinat ciblé alors qu’elle roulait dans une
voiture avec sa famille.

Anas Jihad al-Kahlout, 12 ans, du camp de réfugiés de Jabalya, Gaza,
tué par une balle de l’IDF dans la tête.

Amir Ahmad Muhammad Ayyad, 2 ans, de Gaza City, tué par des tirs de
l’IDF à la poitrine et à l’abdomen pendant une incursion.

Elian Saad Elian al-Bashiti, 18 mois, de Khan Younis, Gaza, tué par
des éclats d’obus de l’IDF dans la tête.

Tamer Nizar Fathi Arar, 11 ans, de Salfit, tué par une balle dans la
tête tirée par un sniper de l’iDF pendant une manifestation.

Afnan Yasser Muhammad Taha, 1 an, du camp de réfugiés de Bureij, Gaza,
tuée avec sa mère par un missile envoyé d’un hélicoptère de l’IDF
pendant l’assassinat ciblé de son père.

Amal Nimer Salem al-Jarusha, 8 ans, de Gaza City, est morte des
blessures infligées par un missile envoyé d’un hélicoptère de l’IDF le
10 juin pendant un assassinat ciblé alors qu’elle jouait dans la cour
de chez elle.

Muhammad Sharif Jawdat Kabaha, 3 ans, de Barta al-Sharkiya, près de
Jénine, tué par des tirs d’un tank de l’IDF alors qu’elle attendait à 
un checkpoint dans la voiture de sa famille.

Aya Mahmoud Noman Fayyad, 9 ans, de Khan Younis, Gaza, tuée chez elle
par les tirs d’un tank de l’IDF à la poitrine.

Sana Jamil al-Daour, 9 ans, du camp de réfugiés de Jabalya, Gaza, est
mort des suites des blessures infligées à la tête et au cou le 29 août
par des tirs d’un hélicoptère pendant un assassinat ciblée..

Thaer Monsur Noman al-Sayouri, 9 ans, de Hébron, tué chez lui par les
tirs d’un tank de l’IDF à la tête pendant une incursion.

Muhammad Ayman Yousef Ibrahim, 7 ans, du camp de réfugiés de Tulkarm,
tué par des balels de l’iDF à la poitrine pendant un assassinat ciblé.

Ibrahim Ahmad Frej al-Qreinawi, 10 ans, de Rafah, Gaza, tué par des
balles de l’IDF à l’abdomen pendant une incursion alors qu’il était
dans la cour de sa maison avec sa famille.

Atwa Yousef abu-Muhsen, 8 ans, de Rafah, Gaza,tué par des balles de
l’IDF à la tête pendant une incursion.

Muhammad Ziad Muhammad Baroud, 12 ans, du camp de réfugiés de
Nuseirat, Gaza, tués apr els tirs d’un hélicoptère de l’IDF pendant un
assassinat ciblé.

Muhammad Ismael Elian al-Hamayda, 10 ans, de Deir al-Balah, tué
pendant une incursion par des balles de l’IDF à l’abdomen alors qu’il
se rendait à la mosquée.

Ahmad Muhanad Nafeh Meri, 11 ans, du camp de réfugfiés de Jénine, est
morte de blessures à la tête infligées le 8 nov. par l’IDF alors qu’il
lançait des pierres à des soldats qui démolissaient une maison de
Jénine.

Hani Salem Rabayah, 9 ans, du camp de réfugiés de Rafah, tué par des
balles de l’IDF à la tête et au cou.

Muayad Mazen Abdul-Rahman Hamdan, 9 ans, de al-Bireh, tué par des
balles de l’IDF à la tête pendant une incursion.

Latifa, un bébé prématuré, de Deir Balut, près de Ramallah, est morte
en même temps que sa jumelle à un checkpoint de l’IDF parce que sa
mère n’a pas pu aller à temps à l’hôpital.

Moufida, , un bébé prématuré, de Deir Balut, près de Ramallah, est
morte en même temps que sa jumelle à un checkpoint de l’IDF parce que
sa mère n’a pas pu aller à temps à l’hôpital.

2004

Iman Samir Darwish al-Hams, 13 ans, de Rafah, Gaza, tuée par des
balles de l’IDF à la tête, à la poitrine aux membres et à l’abdomen
sur le chemin de l’école près du poste de l’armée de Tal Zarub.

[Un officier israélien qui avait vidé sont chargeur sur elle, la
transperçant de 17 balles fut acquitté par une Cour israélienne. Il a
dit qu’il aurait fait pareil si elle avait eu trois ans. Il a été
accusé de délits mineurs]

Tariq Majdi Abdul-Muati al-Sousi, 11 ans, de Gaza City, tué par des
tirs d’un hélicoptère de l’IDF pendant un assassinat ciblé pendant
qu’on le ramenait de l’école en voiture.

Motaz Nafez Hussein al-Sharafi, 11 ans, de Gaza City, est mort de
blessures au cou et à a la tête infligées le 28 février par un
hélicoptère de l’IDF pendant un assassinat ciblé.

Mahmoud Abdullah Hasan Younis, 10 ans, du camp de réfugiés de
Nuseirat, Gaza, tué par la balle d’un sniper.

Fatma Muhammad Sharifi al-Jaled, 7 ans, de Khan Younis, Gaza, est
mortes de blessures à la tête infligées le 19 mars par l’IDF pendant
qu’elle jouait dans la cour de sa maison avec des amies.

Khaled Maher Zaki Walwil, 6 ans, du camp de réfugiés de Balata, a été
tué par une balle de l’IDF au cou penadnt une incursion alors qu’il
regardait par la fenêtre.

Iman Muhammad Khalil Talbiyeh, 12 ans, de Khan Younis, Gaza, a été
tuée par des balles de l’iDF à la tête dans sa cuisine.

Muna Hamdi Shehada abu-Tabak, 10 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tuée apr
des balles de l’iDF à ’labdomen et au bras gauceh en retrant chez
elle.

Asma Ali abu-Qaliq, 4 ans, de Jabalya, Gaza, tuée par des gaz
lacrymogène de l’iDF.

Ahmad Muhammad Ali al-Mughayer, 10 ans, de Rafah, Gaza, tué avec sa
soeur par un sniper de l’IDF d’une balle à la tête pendant qu’elle
nourrissait les oiseaux sur le toit de sa maison.

Mahmoud Tariq Mahmoud Monsur, 12 ans, de Rafah, Gaza, tué par un
missile de l’IDF pendant une manifestation pacifique près du poste
militaire de Tal Zorub.

Mubarak Salim Mubarak al-Hashash, 11 ans, de Rafah, Gaza, tué par un
missile de l’IDF pendant une manifestation pacifique près du poste
militaire de Tal Zorub.

Walid Naji Said abu-Qamr, 12 ans, du camp de réfugiés de Rafah, Gaza,
tué par un missile de l’IDF pendant une manifestation pacifique près
du poste militaire de Tal Zorub.

Iyad Muhammad Afana, 13 ans, de Gaza City, est mort de blessures à la
tête infligées le 11 mai par l’IDF pendant une incursion.

Tamer Younis al-Arja, 3 ans, de Rafah, Gaza, est mort d’une crise
cardiaque pendant un bombardement de l’IDF.

Hamed Yasin Hamed Bahlul, 16 ans, de Rafah, Gaza, tué par des tirs
d’un hélicoptère de l’IDF près du zoo.

Islam Muhammad Mahmoud Husniya, 13 ans, du camp de réfugiés de Fawwar,
a été tué par des balles de l’IDF à la tête alors qu’il lançait des
pierres pendant une manifestation contre els incursions israéliennes à 
Rafah.

Rawan Muhammad Said abu-Zid, 4 ans, de Rafah, Gaza, tué par des balles
de l’IDF à la tête et au cou en allant acheter des bonbons avec sa
grande soeur..

Hani Mahmoud Khaled Kandil, 13 ans, de Naplouse, tué à bout portant
par une balle de l’IDF en pleine tête pendant une incursion.

Omar Muhammad Awad abu-Zaran, 12 ans, de Rafah, Gaza, tué par une
balle de l’IDF près de chez lui.

Ihab Abdul-Karim Ahmad Shatat, 9 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tué par les tirs d’un tank de l’IDF en pleine poitrine en allant
à l’épicerie.

Safah al-Shaer, 4 ans, de Rafah, Gaza, est morte des blessures
infligées par l’IDF le 1er juillet.

Samr Omar Hasan Fawju, 3 ans, de Rafah, Gaza, est morte des blessures
à la tête infligées par l’IDF le 8 juillet alors qu’elle était devant
chez elle.

Ali Abdul-Rahim Ashraf abu-Alba, 12 ans, du camp de réfugiés de
Jabalya, Gaza, tué par les tirs d’un hélicoptère de l’IDF à l’abdomen
pendant une incursion.

Khaled Jamal Salim al-Asta, 8 ans, de Hosh al-Jitan, près de Naplouse,
tué chez lui par des balles de l’IDF dans la poitrine.

Munir Anwar Muhammad al-Daqs, 10 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tué près de chez lui par des tirs d’un tank de l’IDF en pleine
poitrine pendant une incursion.

Maram Moufid Abdul-Aziz al-Nahleh, 11 ans, de Naplouse, tuée par une
balle de l’IDF en pleine figure pendant une incursion.

Raghdah Adnan Abdul-Muati al-Asar, 9 ans, du camp de réfugiés de Khan
Younis, Gaza, est morte des blessures infligées le 7 sept. par un
sniper de l’IDF alors qu’elle était assise à son bureau dans une école
des Nations-Unies près de la colonie de Neve Dekalim.

Saber Ibrahim Iyad Asaliya, 12 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tué par une balle de l’IDf dans le dos alors q’uil essayait de
s’enfuir pendant une incursion.

Luay Ayman Muhammad al-Najjar, 4 ans, de Khuza, près de Khan Younis,
Gaza, tué pendant une incursion par un tir de tank de l’IDF en peine
tête pendant qu’il jouait près de chez lui.

Iman Samir Darwish al-Hams, 13 ans, de Rafah, Gaza, tuée sur le chemin
de l’école par des balles de l’IDF dans la tête, la poitrine, les
membres et l’abdomen près du poste de l’armée de Tal Zarub.

Samah Samir Omar Nasr Musleh, 10 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tuée par
les tirs d’un tank de l’IDF à l’abdomen près de chez elle.

Ghadir Jaber Hussein Mukhemar, 9 ans, du camp de réfugiés de Khan
Younis, Gaza, est morte des suites de ses blessures à la poitrine
infligées par l’IDF le 12 oct. alors qu’elle était dans sa classe dans
une école administrée par l’ONU.

Hisham Hassan Husni Ashour, 10 ans, de Khan Younis, Gaza, tué par des
balles de l’IDF dans la poitrine à une rencontre de quartier.

Rania Iyad Ahmad Aram, 7 ans, de Khan Younis, Gaza, tuée par des
balles de l’IDF dans le cou alors qu’elle sortait de sa maison située
près du poste de l’armée de Nouria pour aller à l’école.

Rana Omar Abdul-Hadi Siyam, 8 ans, de Khan Younis, Gaza, tuée par des
balles de l’IDF pendant qu’elle déjeunait chez elle près de la colonie
de Neve Dekalim.

2005

Mahmoud Kamel Muhammad Ghaben, 12 ans, de Beit Lahya, Gaza, tués par
des bombes de l’IDF avec ses deux frères et ses trois cousins alors
qu’ils cultivaient leurs terres.

Rajeh Ghassan Kamal Ghaben, 10 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué avec ses
5 cousins par des bombes de l’IDF pendant qu’ils cultivaient leurs
terres.

Omar Ramadan Muhammad al-Qrenawi, 6 ans, du camp de réfugiés de
Bureij, Gaza, mort de blessures infligées par une tank de l’IDF à la
tête le 13 Janvier pendant une incursion.

Rahma Ibrahim Musa abu-Shams, 3 ans, de Deir al-Balah, Gaza, tuée par
des éclats d’obus à la tête pendant qu’elle prenait son petit déjeuner
chez elle près de la colonie de Tal Katif.

Ahmad Ismael Muhammad al-Khatib, 12 ans, du camp de réfugiés de
Jénine, est mort dans un hôpital israélien de blessures à l’abdomen et
à la tête le 3 nov. infligées par des tirs de l’IDF alors qu’il jouait
avec une pistolet en plastique. les organes d’Ahmad ont été donnés par
son père à la science et ont sauvé la vie de trois enfants israéliens
et d’une israélienne de 54 ans
2006

Aya Muhammad Suleiman al-Astal, 9 ans, de Khan Younis, Gaza, tué par
des tirs de l’IDF près du carrefour de Kissufim.

Raed Ahmad Adel al-Batash, 11 ans, of Gaza City, tué avec son frère
par un missile de l’IDF pendant un assassinat ciblé.

Akaber Abdul-Rahman Izzat Zayd, 9 ans, de Yamoun, près de Jénine, tué
par des balles en pleine tête pendant une incursion de l’IDF alors
qu’il allait se faire enlever des points de suture en voiture avec son
oncle.

Bilal Iyad Muhammad abul-Einein, 5 ans, de Rafah, Gaza, tué par un
missile de l’IDF pendant l’assassinat ciblé de son père.

Hadeel Muhammad Rabih Abdullah Ghaben, 8 ans, de Beit Lahya, Gaza,
tuée des éclats d’obus de l’IDF dans la tête alors qu’elle faisait ses
devoirs chez elle.

Muhanad Hamdi Farouq Aman, 6 ans, de Gaza City, tué avec sa mère et sa
tante par un missile pendant un assassinat ciblé.

Haithem Ali Eisa Ghalya, 5 mois, de Beit Lahya, Gaza, tué avec sa
mère, son père et ses 4 soeurs par des bombes tirées d’un navire
off-shore alors qu’ils pique-niquaient sur la plage de Waha.

Hanadi Ali Eisa Ghalya, 18 mois, de Beit Lahya, Gaza, tué avec sa
mère, son père, son frère et ses 3 soeurs par des bombes tirées d’un
navire off-shore alors qu’ils pique-niquaient sur la plage de Waha.

Sabrin Ali Eisa Ghalya, 4 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué avec sa mère,
son frère, son père et ses 3 soeurs par des bombes tirées d’un navire
off-shore alors qu’ils pique-niquaient sur la plage de Waha.

Maher Ashraf Farouq al-Mughrabi, 8 ans, de Gaza City, tué avec son
frère et son père par un missile de l’IDF alors qu’ils étaient sur le
lieu d’un assassinat ciblée.

Samia Mahmoud Ziad al-Sharif, 5 ans, de Gaza City, tuée par un missile
de l’IDF sur le chemin de l’épicerie pendant une tentative
d’assassinat ciblé.

Muhammad Jamal Shukri Ruqa, 6 ans, de Gaza City, tué par un missile de
l’IDF sur le chemin de l’épicerie pendant une tentative d’assassinat
ciblé.

Majzarah Shaban Abdul-Qader Ahmad, 12 heures, de Khan Younis, Gaza,
tuée avec sa mère et son oncle par un missile de l’IDF pendant une
tentative d’assassinat ciblé.

Anwar Ismael Abdul-Ghani Atallah, 12 ans, de Beit Hanoun, Gaza, est
mort de blessures à la tête infligées par des tirs de l’IDF le 5
juillet.

Rawan Farid Shaban Hajaj, 6 ans, de Gaza City, tuée chez eux avec son
grand frère, quand l’IDF a bombardé la station service voisine.

Walid Mahmoud Ahmad El-Zeinati, 12 ans, de Gaza City, est mort des
blessures infligées par un missile de l’IDF le 6 juillet.

Huda Nabil Abdul-Latif abu-Salmeya, 13 ans, de Gaza City, est mort
avec ses parents, ses deux frères et ses quatre soeurs dans les
frappes aériennes de l’IDF sur leur maison.

Iman Nabil Abdul-Latif abu-Salmeya, 12 ans, de Gaza City, est morte
avec ses parents, ses deux frères et ses quatre soeurs dans les
frappes aériennes de l’IDF sur leur maison.

Yehya Nabil Abdel-Latif abu-Salmeya, 10 ans, de Gaza City, est mort
avec ses parents, son frère et ses 5 soeurs dans les frappes aériennes
de l’IDF sur leur maison.

Aya Nabil Abdel-Latif abu-Salmeya, 9 ans, de Gaza City, est mort avec
ses parents, ses deux frères et ses quatre soeurs dans les frappes
aériennes de l’IDF sur leur maison.

Nasrallah Nabil Abdul-Latif abu-Salmeya, 7 ans, de Gaza City, est mort
avec ses parents, son frère et ses 5 soeurs dans les frappes aériennes
de l’IDF sur leur maison.

Nadi Habib Abdullah al-Attar, 10 ans, de Atatra, près de Beit Lahya,
Gaza, tué avec sa grand-mère par un bonbardement de l’IDF alors qu’il
roulait dans un charrette tirée par un âne.

Khitam Muhammad Rebhi Tayeh, 11 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tuée par
une bombe de l’IDF en allant à l’épicerie.

Bara Ahmad Hussein Habib, 2 ans, de Gaza City, tué par un missile de
l’IDF tiré par un drone qui l’a touché à la tête et à l’abdomen
pendant un assassinat ciblé.

Shahid Samir Ata Oukal, 8 mois, de Jabalya, Gaza, tuée avec sa mère et
sa soeur dans un bombardement de l’IDF.

Maria Samir Ata Oukal, 5 ans, de Jabalya, Gaza, tuée avec sa mère et
sa soeur dans un bombardement de l’IDF.

Anis Salem Jadua abu-Awad, 11 ans, de Rafah, Gaza, tué dans un
bombardement de l’IDF.

Shahed Saleh Omar al-Sheikh Eid, 3 jours, de Rafah, Gaza, tué dans un
bombardement de l’IDF.

Raja Salam abu-Shaban, 3 ans, de Gaza City, tuée par un missile de l’IDF.

Nidal Abdul Aziz al-Dahdouh, 14 ans, de Gaza City, tué par un sniper de l’IDF.

Hussam Ahmad Muhammad al-Sarsawi, 12 ans, de Gaza City, est mort des
blessures infligées par les tirs d’un tank de l’IDF le 27 août.

Iman Usama Fadel al-Harazin, 2 ans, de Gaza City, tuée dans un
bombardement de l’IDF en se promenant avec son père.

Suhaib Adel Zerei Mahmoud Qudaih, 13 ans, de Abasan al-Kabira, près de
Khan Younis, Gaza, tué chez lui par un missile de l’IDF.

Bara Riyad Muhammad Fayyad, 4 ans, de Beit Hanoun, Gaza, est mort des
blessures reçues pendant le bombardement de sa maison par l’IDF.

Saad Majdi Said al-Athamna, 8 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tué pendant
son sommeil en même temps que 16 membres de sa famille par des bombes
de l’IDF.

Mahmoud Amjad al-Athamna, 12 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tué pendant
son sommeil en même temps que 16 membres de sa famille par des bombes
de l’IDF.

Maram Ramez Masoud al-Athamna, 2 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tuée
pendant son sommeil en même temps que 16 membres de sa famille par des
bombes de l’IDF.

Maisa Ramez Masoud al-Athamna, 6 mois, de Beit Hanoun, Gaza, tuée
pendant son sommeil en même temps que 16 membres de sa famille par des
bombes de l’IDF.

Abdul-Aziz Salman Muhammad Salman, 10 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué
par des tirs d’un tank de l’IDF dans l’abdomen alors qu’il jouait près
de la mosquée de al-Zawia.

Ayman Abdul Qader abu-Mahdi, 10 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, est mort de blessures au coeur infligées le 25 nov. par l’IDF
alors qu’il jouait près de sa maison.

Jamil Abdul-Karim Jamil Jabji, 5 ans, du camp de réfugiés de Askar,
tué par une balle tirée en pleine tête d’une jeep de l’IDF alors qu’il
jetait des pierres.

2007

Abir Bassam Abed-Rabo al-Aramin, 10 ans, de Anata, près de Jérusalem,
est morte de blessures à la tête infligées le 17 janvier par une
grande à percussion de l’IDF alors qu’elle était dans la cour de son
école pendant une manifestation contre le mur d’annexion.

Saifadeen Said Khalil Jundiyah, 9 ans, de al-Shejaya, près de Gaza
City, Gaza, tué par les tirs d’un tank de l’IDF pendant une incursion
alors qu’elle était assise devant sa maison.

Ahmad Iyad Hiles, 16 ans, de al-Shejaya, près de Gaza City, Gaza, tué
par une bombe de l’IDF pendant une incursion.

Ibrahim Ali abu-Nahl, 16 mois, est mort d’une maladie de coeur au
checkpoint Erez, parce qu’Israël a refusé de le laisser aller à 
l’hôpital de Ichilov à Tel Aviv.

Sana Muhammad Yusuf al-Hajj, 6 mois, est morte d’un maladie des reins
à l’hôpital pédiatrique de al-Nasr à Gaza City, qui n’a pas de service
pédiatrique de dialyse parce que Israël a refusé de la laisser passer
pour aller dans un hôpital qui a le service de pédiatrie approprié.

Amir Shahir Abdullah al-Yazji, 9 ans, de Gaza City, Gaza, est mort de
méningite à l’hôpital pédiatrique de al-Nasr à Gaza City, qui n’avait
pas les vaccins nécessaires parce qu’Israël l’avait empêché d’aller à 
l’hôpital Ichilov de Tel Aviv. Une requête de transfert d’urgence
soumise 5 jours auparavant n’a pas reçu de réponse.

Hala Rohi Muhammad Zanoun, 3 mois, du camp de réfugiés de Rafah,
Rafah, Gaza, est morte d’un problème au coeur et d’une grave infection
de la peau à l’hôpital européen de Khan Younis, qui n’avait pas
l’équipement nécessaire parce qu’Israël lui avait refusé l’entrée au
centre médical de Sheba à Tel Hashomer.

Razan Muhammad Kamel Atallah, 6 ans, de Rafah, Gaza, est morte d’une
atrophie cérébrale parce qu’Israël lui a refusé l’autorisation de
quitter la bande de Gaza pour être soignée. .

Yusuf Iyad abu-Maryam, 5 ans, de Beit Lahya, Gaza, est mort d’un
cancer parce qu’Israël ne lui a pas permis d’aller se faire soigner
bien que le ministre palestinien de la santé ait demandé son transfert
vers un hôpital israélien le 11 oct. parce que l’hôpital de Gaza
n’avait pas l’équipement pour faire une chimiothérapie.

2008

Ibrahim abu-Jazar, 2 ans, de Rafah, Gaza, est mort d’une maladie non
spécifiée parce qu’Israël lui a refusé la permission de quitter Gaza
pour aller se faire soigner.

Shirin Ismail Abdullah abu-Shawareb, 11 ans, du camp de réfugiés de
Nuseirat, Gaza, est morte de problèmes cardiaques à l’hôpital
pédiatrique de al-Nasr Pediatric à Gaza City, qui n’avait pas les
équipements nécessaires parce qu’Israël lui a refusé l’accès aux
soins. Des docteurs avaient demandé son transfert dans un hôpital
israélien le 27 dec. Le 10 janvier croyant avoir la permission de la
transférer son père l’a emmenée au checkpoint Erez, où Israël lui a
refusé l’entrée.

Amir Muhammad Hashem Muhammad al-Yazji, 5 ans, de Gaza City, Gaza, tué
avec son frère et son oncle par un missile de l’IDF qui a frappé leur
voiture sur la rue al-Nafaq Street dans le quartier al-Daraj de Gaza
City.

Hamid Maher abu-Hamda, 90 jours, de Gaza City, Gaza, est mort d’une
maladie non spécifiée qui nécessitait un traitement introuvable dans
la bande de Gaza parce que Israël lui a refusé la permission de
quitter la bande de Gaza pour aller se faire soigner.

Faten Majdi al-Hafnawi, 10 jours, de Gaza City, Gaza, est morte d’une
maladie non spécifiée parce qu’Israël lui a refusé la permission de
quitter la bande de gaza pour aller se faire soigner.

Tamer Muhammad Abdul-Riziq abu-Shar, 9 ans, de Wadi al-Salqa, près de
Khan Younis, Gaza, tué par des balles de l’IDF dans la tête pendant
une incursion alors que lui et ses camarades tentaient de s’enfuir de
chez eux.

Said Muhammad Said al-Aidi, 2 ans, de Rafah, Gaza, est mort d’une
maladie du foie congénitale parce que Israël a refusé qu’il retourne à 
l’hôpital pour enfants du Caire. Said y avait commencé son traitement
en décembre 2006 et devait y retourner six mois après pour terminer le
traitement.

Shihab Muhammad Khleif, 20 jours, de Beit Lahya, Gaza, est mort d’une
malformation du coeur parce qu’Israël lui a refusé le droit de quitter
la bande de Gaza pour aller se faire soigner.

Muhammad Amin abu-Watfa, 12 ans, de Gaza City, Gaza, est mort d’une
hémorragie dans le cerveau parce qu’Israël lui a refusé l’autorisation
de quitter la bande de Gaza pour aller se faire soigner.

Muhammad Nasr Abdul-Aziz al-Boray, 7 mois, de Gaza City, Gaza, tué
chez lui par des éclats de missiles de l’IDF à la tête et à la
poitrine quand un avion de l’IDF a détruit le bâtiment voisin du
ministère de l’intérieur. Muhammad était le seul enfant de parents qui
s’étaient battus contre l’infertilité pendant cinq ans avant de lui
donner le jour.

Ali Munir Muhammad Dardunah, 6 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tué avec son cousin et une autre cousin éloigné par un missile
de l’IDF tiré d’un hélicoptère alors qu’ils jouaient au foot avec des
amis près de chez eux.

Dardunah Deeb Khalil Dardunah, 10 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tué par un missile de l’IDF tiré d’un hélicoptère alors qu’il
jouait au foot avec des mais près de chez lui.

Salah Zaki Mansour, 10 ans, de al-Shouka, près de Rafah, Gaza, tué
avec son frère par un engin explosif qui n’avait pas explosé alors
qu’il le ramassait pour aller le vendre à la ferraille.

Muhammad Zaki Mansour, 12 ans, de al-Shouka, près de Rafah, Gaza, tué
avec son frère par un engin explosif qui n’avait pas explosé alors
qu’il le ramassait pour aller le vendre à la ferraille.

Adel Khalil Barbakh, 11 ans, de al-Shouka, près de Rafah, Gaza, tué
par un engin explosif qui n’avait pas explosé alors qu’il le ramassait
pour aller le vendre à la ferraille.

Saifadeen Said Khalil Jundiyah, 9 ans, de al-Shejaya, près de Gaza
City, Gaza, tué par un les tirs d’un tank de l’IDF pendant une
incursion alors qu’il était assis devant chez lui.

Ibrahim Ali abu-Nahl, 16 mois, est mort d’une maladie du coeur au
checkpoint Erez, parce que Israël lui avait refusé l’accès à l’hôpital
Ichilov de Tel Aviv.

Rawan Samih Diab, 13 mois, du camp de réfugiés de Nuseirat, Gaza, est
morte d’une inflammation du foie à l’hôpital pédiatrique de al-Nasr à 
Gaza City, qui n’avait pas l’équippement nécessaire après qu’on lui
ait refusé d’être transportée dans un hôpital israélien.

Dua Hani Habib, 6 mois, de Gaza City, Gaza, est mort d’un désordre de
la moelle épinière parce que Israël lui a interdit de quitter la bande
de Gaza pour aller se faire soigner.

Salwa Zaidan Muhammad Ghali Assaliya, 13 ans, du camp de réfugiés de
Jabalya, Gaza, tuée chez elle avec sa seour apr un missile de l’IDF.

Salsabeel Majid Muhammad abu-Jalhoum, 2 ans, du camp de réfugiés de
Jabalya, Gaza, tuée dans son jardin par un missile de l’IDF.

Nael Zuhair Shukri abu-Oun, 12 ans, of Jabalya, Gaza, tué par un
missile de l’IDF alors qu’il était dans la rue avec des amis.

Safah Raed Ali Said abu-Saif, 12 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, est morte de blessures à l’abdomen suite à des tirs de l’IDF
alors qu’elle était chez elle. Elle a saigné à mort pendant que les
soldats empêchaient les ambulances de venir la chercher.

Amira Khaled Faraj abu-Aser, 20 jours, de Gaza City, Gaza, tuée par
des tirs de l’IDF à la tête au domicile d’amis de la famille pendant
une incursion.

Iman Amin al-Safi, 4 ans, de Khan Younis, Gaza, est morte d’un
maladie du coeur parce que Israël lui a refusé la permission de
quitter Gaza pour aller se faire soigner.

Salsabeel Ibrahim Tabasi, 9 mois, of Gaza City, Gaza, est morte de
pneumonie aigue parce que Israël lui a refusé la permission de quitter
Gaza pour aller se faire soigner.

Yusuf Wasim Mushtaha, 2 mois, de Gaza City, Gaza, est mort d’une
maladie du foie parce que Israël lui a refusé la permission de quitter
Gaza pour aller se faire soigner.

Muhammad Ihab Haniya, 14 mois, de Gaza City, Gaza, est mort d’une
malformation du coeur parce que Israël lui a refusé la permission de
quitter Gaza pour aller se faire soigner.
pour des "raisons de sécurité" et a menacé de détruire son dossier
médical si d’autres requêtes étaient formulées.

Nuralhuda Khamis al-Kilani, 7 mois, du camp de réfugiés de Nuseirat,
Gaza, est mort d’una maladie non spécifiée parce que Israël lui a
refusé la permission de quitter Gaza pour aller se faire soigner.

Muhammad Ziad al-Ajala, 63 jours, de Gaza City, Gaza, est mort d’un
défaut septal atro-ventriculaire du coeur à l’hôpital pédiatrique
al-Nasr de Gaza City après qu’on lui ait refusé deux fois l’entrée en
Israël pour s’y faire soigner.

Masad Ahmad Eid Hassan abu-Metiq, 1 an, de Beit Hanoun, Gaza, tué
avec sa mère et ses frères et soeurs par des éclats de missile de
l’IDF pendant qu’ils étaient en train de prendre le petit déjeuner
chez eux pendant une incursion.

Hana Ahmad Eid Hassan abu-Metiq, 3 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tué
avec sa mère et ses frères et soeurs par des éclats de missile de
l’IDF pendant qu’ils étaient en train de prendre le petit déjeuner
chez eux pendant une incursion.

Rudeina Ahmad Eid Hassan abu-Metiq, 4 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tué
avec sa mère et ses frères et soeurs par des éclats de missile de
l’IDF pendant qu’ils étaient en train de prendre le petit déjeuner
chez eux pendant une incursion.

Saleh Ahmad Eid Hassan abu-Metiq, 5 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tué
avec sa mère et ses frères et soeurs par des éclats de missile de
l’IDF pendant qu’ils étaient en train de prendre le petit déjeuner
chez eux pendant une incursion.

Nasim al-Biouk, 4 mois, de Rafah, Gaza, est mort d’un maladie de coeur
après qu’Israël lui ait refusé l’autorisation de quitter la bande de
Gaza pour aller se faire soigner.

Yusuf Muhammad Zakut, 2 jours, est mort d’une maladie non spécifiée à 
l’hôpital pédiatrique de al-Nasr à Gaza City, qui manquait de
l’équipement nécessaire parce que Israël ne lui a pas donné la
permission de quitter Gaza pour aller recevoir des soins appropriés.

Salwa Nahed abu-Tawahin, 8 mois, de Deir al-Balah, Gaza, est morte
d’un cancer du sang à l’hôpital de Shuhada al-Aqsa Hospital à Deir
al-Balah, qui manquait de l’équipement nécessaire parce que Israël ne
lui a pas donné la permission de quitter Gaza pour aller recevoir des
soins appropriés. La demande de permis de sortie avait été faite 20
jours avant sa mort.

Ward Hashim Sabiha, 10 jours, est mort d’une maladie du foie à 
l’hôpital de al-Shifa à Gaza City, qui manquait de l’équipement
nécessaire parce que Israël ne lui a pas donné la permission de
quitter Gaza pour aller recevoir des soins appropriés.

Sujud Khalil al-Farra, 1 semaine, est morte avec sa soeur, d’une
maladie non spécifiée à l’hôpital de al-Naser Hospital de Khan Younis,
Gaza, qui n’avait pas la médicament nécessaire "Alservictant," à cause
du blocus de la bande de Gaza par Israël. La troisième fille de ce
triplet est morte deux jours plus tard.

Faiza Khalil al-Farra, 1 semaine, est morte avec sa soeur, d’une
maladie non spécifiée à l’hôpital de al-Naser Hospital de Khan Younis,
Gaza, qui n’avait pas la médicament nécessaire "Alservictant," à cause
du blocus de la bande de Gaza par Israël. La troisième fille de ce
triplet est morte deux jours plus tard.

Aya Hamdan Hamdan al-Najjar, 8 ans, de Khuza, près de Khan Younis,
Gaza, tuée par un missile de l’IIDF alors qu’elle jouait près de sa
maison.

Hamada Saleh Hamada, 4 mois, de Beit Lahya, Gaza, est morte d’un
maladie du coeur parce qu’Israël lui a refusé la permission de sortir
de la bande de Gaza pour se faire soigner.

Hasan abu-Mamar, 17 ans, de Khan Younis, Gaza, est morte d’un cancer
parce qu’Israël lui a refusé la permission de sortir de la bande de
Gaza pour se faire soigner.

Ayat Anwar Daheik, 8 mois, du camp de réfugiés de Nuseirat, Gaza, est
morte d ’une maladie de coeur parce qu’Israël lui a refusé la
permission de sortir de la bande de Gaza pour se faire soigner.

Imad Ismail al-Oweini, 6 ans, du camp de réfugiés de Bureij, Gaza, est
mort d’un maladie du foie parce qu’Israël lui a refusé la permission
de sortir de la bande de Gaza pour se faire soigner.

Wasim Iyad Hamdan, 10 mois, de Beit Hanoun, Gaza, est mort d’une
maladie non spécifiée parce qu’Israël lui a refusé la permission de
sortir de la bande de Gaza pour se faire soigner.

Ahmad Husam Yusuf Musa, 11 ans, de Nileen, près de Ramallah, tué par
des balles de l’IDF à la tête pendant une manifestation contre le mur
d’annexion.

Ahmad Eid abu-Amra, 3 mois, de Deir al-Balah, Gaza, est mort d’une
maladie du coeur parce qu’Israël lui a refusé la permission de sortir
de la bande de Gaza pour se faire soigner.

Ali al-Dahdouh, 27 jours, de Gaza City, Gaza, est mort d’une maladie
du coeur parce qu’Israël lui a refusé la permission de sortir de la
bande de Gaza pour se faire soigner.

al-Mutasim Bila Muhammad Jundiya, 2 ans, de Gaza City, Gaza, est mort
de paralysie cérébrale parce qu’Israël lui a refusé la permission de
sortir de la bande de Gaza pour se faire soigner.

Muhammad Ala al-Sarhi, 5 mois, de Gaza City, Gaza, est mort d’une
maladie du coeur parce qu’Israël lui a refusé la permission de sortir
de la bande de Gaza pour se faire soigner.

Abu-Rideh un bébé mâle, de Nablus, est mort à un checkpoint d’ l’IDF
parce que sa mère y a été retenue plus de 40 minutes et est arrivée
trop tard à l’hôpital.

Hadi al-Hassainah, 3 ans, de Gaza City, Gaza, est mort d’une
déficience en protéines au cerveau parce qu’Israël lui a refusé la
permission de sortir de la bande de Gaza pour se faire soigner.

Muhammad Ramzi al-Imawi, 18 mois, de Jabalya, Gaza, est mort
d’atrophie cérébrale parce qu’Israël lui a refusé la permission de
sortir de la bande de Gaza pour se faire soigner.

Odeh Saleh Abdul-Al, 7 ans, de Rafah, Gaza, est mort d’une crise
cardiaque et d’un problème au poumon parce que Israël l’a empêché de
retourner à l’hôpital de Ichilov à Tel Aviv pour recevoir son
traitement.

Abdul-Rahman Hani Akram Khuziq, 10 mois, de Gaza City, Gaza, est mort
d’atrophie cérébrale parce qu’Israël lui a refusé la permission de
sortir de la bande de Gaza pour se faire soigner.

Tamer Hassan Ali al-Akhras, 5 ans, de Gaza City, Gaza, tué par l’IDF
dans le quartier d’al-Zaytoun de Gaza city.

Ahmad Riyad Muhammad al-Sinwar, 3 ans, de al-Zahra City, près de Deir
al-Balah, Gaza, tué par l’IDF à al-Zahra City, près de Deir al-Balah.

Uday Abdul-Hakim Rajab Mansi, 6 ans, de Deir al-Balah, Gaza, tué par
l’IDF à Deir al-Balah.

Samar Anwar Khalil Balousha, 6 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tuée dans son sommeil avec ses 4 soeurs par un missile de l’IDF.

Dina Anwar Khalil Balousha, 7 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tuée dans son sommeil avec ses 4 soeurs par un missile de l’IDF.

Jawaher Anwar Khalil Balousha, 8 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tuée dans son sommeil avec ses 4 soeurs par un missile de l’IDF.

Muath Yasir al-Abed abu-Teir, 6 ans, de Abasan al-Kabira, près de Khan
Younis, Gaza, tué par l’IDF à Abasan al-Kabira.

Sidqi Ziad Mahmoud al-Absi, 4 ans, du camp de réfugiés de Rafah, Gaza,
tué chez lui avec ses deux frères par un missile de l’IDF.

Ahmad Ziad Mahmoud al-Absi, 12 ans, du camp de réfugiés de Rafah,
Gaza, tué chez lui avec ses deux frères par un missile de l’IDF.

Wisam Akram Rabi Eid, 12 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tué par l’IDF près
du rond point de Zemu au nord de la bande de Gaza.

30 décembre 2008
Lama Talal Shehada Hamdan, 4 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tuée avec sa
soeur par un missile de l’IDF alors qu’elle se trouvait près de chez
elle dans le quartier de al-Rayes de Beit Hanoun. Son frère est mort
le lendemain des suites de ses blessures.

Haya Talal Shehada Hamdan, 12 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tuée avec sa
soeur par un missile de l’IDF alors qu’elle se trouvait près de chez
elle dans le quartier de al-Rayes de Beit Hanoun. Son frère est mort
le lendemain des suites de ses blessures.

Ismail Talal Shehada Hamdan, 9 ans, de Beit Hanoun, Gaza, est mort des
suites des blessures qui lui ont été infligées par un missile de l’IDF
qui a aussi tué ses deux soeurs.

Al-Muez Ledinallah Jihad al-Nasla, 3 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tué
avec sa soeur par des bombes de l’IDF sur le chemin du marché
d’al-Nada près d’un réservoir d’eau à Izbat Beit Hanoun.

2009

Muhammad Iyad Abed-Rabo al-Astal, 12 ans, de al-Qarara, près de Khan
Younis, Gaza, tué avec son frère et un cousin éloigné par un missile
de l’IDF tiré d’un drone alros qu’ils revenaient de ramasser des
cannes à sucre dans un champ voisin. Deux garçons sont morts sur place
et le troisième est mort sur la route de l’hôpital.

Abed-Rabo Iyad Abed-Rabo al-Astal, 8 ans, de al-Qarara, près de Khan
Younis, Gaza, tué avec son frère et un cousin éloigné par un missile
de l’IDF tiré d’un drone alros qu’ils revenaient de ramasser des
cannes à sucre dans un champ voisin. Deux garçons sont morts sur place
et le troisième est mort sur la route de l’hôpital.

Abdul-Satar Walid Abdul-Rahim al-Astal, 10 ans, de al-Qarara, près de
Khan Younis, Gaza, tué avec son frère et un cousin éloigné par un
missile de l’IDF tiré d’un drone alros qu’ils revenaient de ramasser
des cannes à sucre dans un champ voisin. Deux garçons sont morts sur
place et le troisième est mort sur la route de l’hôpital.

Muhammad Musa Ismail al-Silawi, 10 ans, du camp de réfugiés de
Jabalya, Gaza, tué avec 14 autres personnes par un missile de l’IDF
tiré d’un drone sur la mosquée du camp de réfugiés de Jabalya pendant
la prière du soir.

Hani Muhammad Musa al-Silawi, 6 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tué avec 14 autres personnes par un missile de l’IDF tiré d’un
drone sur la mosquée du camp de réfugiés de Jabalya pendant la prière
du soir.

Ziad Muhammad Selmi abu-Snaima, 10 ans, de Rafah, Gaza, tué par un
missile de l’IDF dans les rues de al-Nasr, près de Rafah.

Baha Muayad Kamal abu-Wadi, 8 ans, de Gaza City, Gaza, tué par l’IDF
dans le quartier de al-Zaytoun de Gaza City.

Asma Ibrahim Husain Afana, 12 ans, de Gaza City, Gaza, tuée par un
bombardement de l’IDF dans le quartier al-Zaytoun de Gaza City.

Shatha al-Abed Muhammad al-Habbash, 10 ans, de Gaza City, Gaza, tuée
chez elle avec son cousin par un missile de l’IDF dans le quartier de
al-Tufah de Gaza City.

Farah Amar Fuad al-Helu, 1 an, de Gaza City, Gaza, tuée chez elle avec
son grand-père par des balles de l’IDF dans le quartier al-Zaytoun de
Gaza City.

Suheir Ziad Ramadan al-Nimr, 11 ans, de Gaza City, Gaza, tuée avec son
frère par des bombes de l’IDF dans le quartier al-Zaytoun de gaza
City.

Mahmoud Sami Yahya Asaliya, 3 ans, de Jabalya, Gaza, tué chez lui par
des bombes de l’IDF.

Ibrahim Kamal Subhi Awaja, 9 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué par l’IDF à 
Beit Lahya.

Jihad Samir Fayez Erhayem, 9 ans, de Gaza City, Gaza, tué apr l’IDF
dans le quartier de al-Zaytoun de Gaza City.

Wadi Amin Omar Omar, 3 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué par l’IDF à Beit Lahya.

Hamza Zuhair Riziq Tantish, 12 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué avec son
grand frère par une bombe de l’IDF alors qu’il était sur le toit de la
maison de son grand-père à Beit Lahya.

Wiam Jamal Mahmoud al-Kafarneh, 2 ans, de Beit Hanoun, Gaza, mort des
blessures qui lui ont été infligées le 4 janvier quand l’IDF a attaqué
Beit Hanoun.

Arafat Muhammad Arafat Abdul-Dayem, 12 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tué
dans une attaque de l’IDF pendant les funérailles de son cousin, un
auxiliaire médical tué dans l’exercice de ses fonctions le 4 janvier
par l’IDF.

Sayed Amr Riziq Saber abu-Eisha, 12 ans, du camp de réfugiés de Shati,
Gaza, tué chez lui avec son père, sa soeur et son frère par un missile
de l’IDF.

Ghaida Amr abu-Eisha, 8 ans, du camp de réfugiés de Shati, Gaza, tuée
chez elle avec son père, et ses deux frères par un missile de l’IDF.

Muhammad Amr abu-Eisha, 10 ans, du camp de réfugiés de Shati, Gaza,
tué chez lui avec son père, sa soeur et son frère par un missile de
l’IDF.

Fatheia Ayman Salim al-Dabbari, 4 mois, de Rafah, Gaza, tué par une
bombe de l’IDF à al-Shouka, près de Rafah.

Muamen Mahmoud Talal Allaw, 12 ans, de Gaza City, Gaza, tué chez lui
par une bombe de l’IDF.

Nasr Ibrahim Helmi al-Samouni, 5 ans, de Gaza City, Gaza, tué chez lui
avec ses deux frères, un frère plus agé, un oncle, un cousin, sept
cousins éloignés et neuf autres membres de sa famille par des bombes
de l’IDF dans le quartier de al-Zaytoun à Gaza City.

Muhammad Helmi Talal al-Samouni, 6 mois, de Gaza City, Gaza, tué chez
lui avec son cousin, nuef cousins éloignés et 11 membres de sa famille
par des bombes de l’IFD dans le quartier de al-Zaytoun )à Gaza City.

Azza Salah Talal al-Samouni, 6 ans, de Gaza City, Gaza, tuée chez elle
avec son cousin, neuf cousins éloignés et onze autres membres de sa
famille par des bombes de l’IDF dans le quartier de al-Zaytoun à Gaza
City.

Huda Nael Faris al-Samouni, 7 ans, de Gaza City, Gaza, tué chez lui
avec ses deux cousins, huit cousins éloignés et 11 autres membres de
sa famille par des bombes de l’IDF dans le quartier de al-Zaytoun à 
Gaza City

Al-Mutasem Bilah Muhammad Ibrahim al-Samouni, 1 mois, ans, de Gaza
City, Gaza, tué chez lui avec dix cousins éloignés et 11 autres
membres de sa famille par des bombes de l’IDF dans le quartier de
al-Zaytoun à Gaza City.

Aya Usama Nayif al-Sersawi, 6 ans, de al-Shejaya, près de Gaza City,
Gaza, tuée chez elle par des bombes de l’IDF.

Muhammad Salam Awad al-Tarfawi, 4 ans, de Jabalya, Gaza,tué par l’IDF
près de la station d’essence de la rue al-Karama à Jabalya.

Ismail Haider Eleiwa, 7 ans, de al-Shejaya, près de Gaza City, Gaza,
tué chez lui avec ses deux frères et sa soeur par des bombes de l’IDF.

Lana Haidar Eleiwa, 10 ans, de al-Shejaya, près de Gaza City, Gaza,
tuée chez elle avec ses trois frères par des bombes de l’IDF.

Muamen Haidar Eleiwa, 12 ans, de al-Shejaya, près de Gaza City, Gaza,
tué chez lui avec ses trois frères par des bombes de l’IDF.

Shahid Muhammad Amin Hiji, 3 ans, de Gaza City, Gaza,tué apr l’IDF
dans le quartier de al-Zaytoun de Gaza City.

Nada Radwan Naim Mardi, 6 ans, de Beit Lahya, Gaza, tuée par l’iDF
dans le quartier de al-Seyafa à Beit Lahya.

Ahmad Jabr Jabr Hweij, 6 ans, de Gaza City, Gaza, est mort des
blessures reçues le 27 déc. pendant une attaque de l’IDF sur le
quartier de al-Tufah à Gaza City.

Ahmad Shaher Fayq Khudair, 10 ans, de Beit Lahya, Gaza, est mort des
blessures reçues le 3 janvier pendant une attaque de l’IDF sur le
quartier de al-Seyafa à Beit Lahya.

Islam Odeh Khalil abu-Amsha, 12 ans, de al-Shejaya, près de Gaza City,
Gaza, tué par un tir d’un tank de l’IDF dans le quartier de al-Tufah
de Gaza City.

Muhammad Iyad Fayez Misbah Hashim al-Daia, 7 mois, de Gaza City, Gaza,
tué avec ses deux frères, trois soeurs, ses parents, ses
grands-parents paternels, six cousins, deux tantes et un oncle par des
bombes de l’IDF au domicile de son grand-père dans le quartier de
al-Zaytoun de Gaza City.

Ala Iyad Fayez Misbah Hashim al-Daia, 7 ans, de Gaza City, Gaza, tuée
tué avec ses trois frères, deux soeurs, ses parents, ses
grands-parents paternels, six cousins, deux tantes et un oncle par des
bombes de l’IDF au domicile de son grand-père dans le quartier de
al-Zaytoun de Gaza City.

Ali Iyad Fayez Misbah Hashim al-Daia, 10 ans, de Gaza City, Gaza, tué
avec ses deux frères, trois soeurs, ses parents, ses grands-parents
paternels, six cousins, deux tantes et un oncle par des bombes de
l’IDF au domicile de son grand-père dans le quartier de al-Zaytoun de
Gaza City.

Sharafeddin Iyad Fayez Misbah Hashim al-Daia, 5 ans, de Gaza City,
Gaza, tué avec ses deux frères, trois soeurs, ses parents, ses
grands-parents paternels, six cousins, deux tantes et un oncle par des
bombes de l’IDF au domicile de son grand-père dans le quartier de
al-Zaytoun de Gaza City.

Raba Iyad Fayez Misbah Hashim al-Daia, 6 ans, de Gaza City, Gaza, tuée
avec ses 3 frères, 2 soeurs, ses parents, ses grands-parents
paternels, six cousins, deux tantes et un oncle par des bombes de
l’IDF au domicile de son grand-père dans le quartier de al-Zaytoun de
Gaza City.

Khitam Iyad Fayez Misbah Hashim al-Daia, 5 mois, de Gaza City, Gaza,
tué avec ses 3 frères, 2 soeurs, ses parents, ses grands-parents
paternels, six cousins, deux tantes et un oncle par des bombes de
l’IDF au domicile de son grand-père dans le quartier de al-Zaytoun de
Gaza City.

Bara Ramez Fayez Misbah Hashim al-Daia, 2 ans, de Gaza City, Gaza, tué
avec sa soeur, ses parents, ses grands-parents paternels, deux tantes
et un oncle par des bombes de l’IDF au domicile de son grand-père dans
le quartier de al-Zaytoun de Gaza City.

Salsabil Ramez Fayez Misbah Hashim al-Daia, 5 mois, de Gaza City,
Gaza, tuée avec sa soeur, ses parents, ses grands-parents paternels,
deux tantes et un oncle par des bombes de l’IDF au domicile de son
grand-père dans le quartier de al-Zaytoun de Gaza City.

Yusif Muhammad Fayez Misbah Hashim al-Daia, 2 ans, de Gaza City, Gaza,
tué avec ses trois soeurs, ses parents, ses grands-parents paternels,
deux tantes et un oncle par des bombes de l’IDF au domicile de son
grand-père dans le quartier de al-Zaytoun de Gaza City.

Amani Muhammad Fayez Misbah Hashim al-Daia, 6 ans, de Gaza City, Gaza,
tuée avec ses deux soeurs, ses parents, ses grands-parents paternels,
deux tantes et un oncle par des bombes de l’IDF au domicile de son
grand-père dans le quartier de al-Zaytoun de Gaza City.

Qamr Muhammad Fayez Misbah Hashim al-Daia, 5 ans, de Gaza City, Gaza,
tuée avec un frère, deux soeurs, sa mère, ses grands-parents
paternels, deux tantes et deux oncles par des bombes de l’IDF au
domicile de son grand-père dans le quartier de al-Zaytoun de Gaza
City.

Arij Muhammad Fayez Misbah Hashim al-Daia, 3 ans, de Gaza City, Gaza,
tuée avec un frère, deux soeurs, sa mère, ses grands-parents
paternels, deux tantes et deux oncles par des bombes de l’IDF au
domicile de son grand-père dans le quartier de al-Zaytoun de Gaza
City.

Abdul-Jalil Hasan Abdul-Jalil al-Hels, 8 ans, du camp de réfugiés de
Shati, Gaza, tué par un missile de l’IDF qui a frappé un véhicule de
la police stationné près du camps de réfugiés de Shati.

Adam Mamoun Saqr Ramadan al-Kurdi, 3 ans, du camp de réfugiés de
Jabalya, Gaza, tué par l’IDFkilled by the IDF dans le camp.

Zakaria Yahya Ibrahim al-Tawil, 5 ans, du camp de réfugiés de
Nuseirat, Gaza, tué par une bombe de l’IDF sur une maison du bloc 2 du
camp.

Hassan Ata Hassan Azzam, 20 mois, de al-Mughraqa, près de Gaza City,
Gaza, tué avec son frère et son père par l’IDF à al-Mughraqa.

Ibrahim Suleiman Muhammad Baraka, 12 ans, de Bani Sheila, près de Khan
Younis, Gaza, tué apr l’IDF à Bani Sheila.

Nur Muin Shafiq Deeb, 3 ans, du camp de réfugiés de Jabalya, Gaza, tué
chez lui avec ses deux frères, une soeur et un cousin par des bombes
de l’IDF près de l’école de al-Fakhoura dans le camp.

Aseel Muin Shafiq Deeb, 10 ans, du camp de réfugiés de Jabalya, Gaza,
tuée chez elle avec ses 3 frères, et un cousin par des bombes de l’IDF
près de l’école de al-Fakhoura dans le camp.

Lina Abdul-Monim Nafez Hasan, 10 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tuée chez elle par des bombes de l’IDF près de l’école de
al-Fakhoura dans le camp.

Muhammad Basem Ahmad Shaqoura, 9 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tué chez lui par des bombes de l’IDF près de l’école de
al-Fakhoura dans le camp.

Marwan Hasan Abdul-Muamin Qdeih, 5 ans, de Abasan al-Kabira, près de
Khan Younis, Gaza, tué par une bombe de l’IDF près de chez lui.

Ranin Abdullah Ahmad Saleh, 12 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tué par l’IDF dans le camp.

Shahid Husein Nazmi Sultan, 8 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tué par l’IDF dans le camp.

Anas Aref Baraka, 8 ans, de Wadi al-Salqa, près de Deir al-Balah,
Gaza, est mort dans un hôpital égyptien de blessures à la tête reçues
le 4 janvier par des tirs de l’IDF à Deir al-Balah.

Abdullah Muhammad Shafiq Abdullah, 11 ans, de Beit Lahya, Gaza, est
mort de blessures infligées le 6 janvier par des bombes de l’IDF près
del’école de al-Fakhoura dans le camp de réfugiés de Jabalya, Gaza.

Suad Khaled Muhammad Abed-Rabo, 7 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tuée avec
sa soeur par les tirs d’un tank de l’IDF à la poitrine bien que sa
famille ait agité le drapeau blanc en sortant de leur maison de Izbat
Beit Hanoun pour aller chercher de l’eau. ,

Amal Khaled Muhammad Abed-Rabo, 2 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tuée avec
sa soeur par les tirs d’un tank de l’IDF à la poitrine bien que sa
famille ait agité le drapeau blanc en sortant de leur maison de Izbat
Beit Hanoun pour aller chercher de l’eau.

Tawfiq Khaled Ismail al-Kahlout, 12 ans, du camp de réfugiés de
Jabalya, Gaza, tué avec un frère, un autre frère plus agé, son père et
un cousin éloigné par un missile de l’IDF alors qu’ils traversaient en
voiture à travers le lotissement de Beit Lahia.

Radwan Muhammad Radwan Ashour, 12 ans, de Gaza City, Gaza, tué avec
son frère par un missile de l’IDF missile dans le quartier al-Zaytoun
de Gaza City.

Abdul-Rahman Muhammad Radwan Ashour, 11 ans, de Gaza City, Gaza, tué
avec son frère par un missile de l’IDF missile dans le quartier
al-Zaytoun de Gaza City.

Hussam Raed Rizq Subuh, 12 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué par un
bombardement de l’IDF alors qu’il se trouvait avec une foule de gens
dans le quartier de Beit Lahya’s al-Salateen.

Basma Yasser Abed-Rabo al-Jilawi, 5 ans, Beit Lahya, Gaza, tuée par
des éclats d’obus de l’IDF dans le camp de réfugiés de Jabalya, Gaza.

Yousef Awni Abdul-Rahim al-Jaru, 2 ans, Gaza City, Gaza, tué avec sa
mère, de nationalité ukrainienne par un tir de tank de l’IDF dans le
quartier de al-Tufah à Gaza City.

Amr Ibrahim Khalil Balousha, 10 ans, de al-Zahra, near Gaza City,
Gaza, tué à al-Zahra City.

Bara Iyad Samih Shalha, 7 ans, de Beit Lahya, Gaza, tuée par l’IDf
dans le lotissement de Beit Lahya.

Shahid Saadallah Matar abu-Halima, 18 mois, de Beit Lahya, Gaza, tué
apr l’IDF dans le lotissement de Beit Lahya.

Ghainma Sultan Fawzi Halawa, 11 ans, de Jabalya, Gaza,tué par l’IDF à Jabalya.

Ala Ahmad Fathi Jabr, 13 ans, de Jabalya, Gaza, tuée par un tank de
l’IDF à Jabalya.

Fatima Raed Zaki Jadallah, 11 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tuée chez elle par des bombes de l’IDF dans le quartier Tal
al-Zatar du camp.

Rana Fayez Muhammad Salha, 12 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué chez lui
avec sa mère, deux frères et une soeur par un missile de l’IDF.

Baha Fayez Muhammad Salha, 5 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué chez lui
avec sa mère, deux frères et une soeur par un missile de l’IDF.

Rula Fayez Muhammad Salha, 2 ans, de Beit Lahya, Gaza, tuée chez elle
avec sa mère et deux frères par un missile de l’IDF.

Ali Kamal Ali al-Nethur, 11 ans, de Jabalya, Gaza, tué avec son frère
par un missile de l’IDF alors qu’ils sortaient d’un bâtiment de
Jabalya pour échapper à une attaque.

Abdul-Rahman Ahmad Haboush, 4 ans, de Gaza City, Gaza, tué par l’IDF
dans le quartier al-Tufah de Gaza City.

Zakaria Hamid Khamis al-Samouni, 8 ans, de Gaza City, Gaza, est mort
des blessures reçues pendant une attaque de l’IDF le 4 janvier dans le
quartier de al-Zaytoun de Gaza City.

Amal Najib Muhammad Aloush, 12 ans, de Jabalya, Gaza, tué apr une
bombe de l’IDF à Jabalya.

Tasnim Yasir Jabr al-Rafati, 3 ans, de Jabalya, Gaza, tué chez lui par
un missile de l’IDF destiné à son père à Jabalya.

Faris Talat Asad Hamouda, 2 ans, de Gaza City, Gaza, tué par l’IDF
dans le quartier de Tal al-Hawa.

Haitham Yasir Yousef Marouf, 11 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué par un
missile de l’IDF à Beit Lahya.

Ayat Kamal Mahmoud al-Bana, 12 ans, de Jabalya, Gaza, tué par els tirs
d’un tank de l’IDF à Jabalya.

Fadallah Imad Hasan al-Najjar, 2 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tuée par un frappe de missiles sur le camp.

Nashat Raed al-Firi, 12 ans, de Jabalya, Gaza, tué par une frappe de
missiles de l’IDF sur Jabalya.

Abdul-Rahman Muhammad Atiya Ghaben, 15 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué
par les bombes de l’IDF à Beit Lahya.

Basim Talat Jamil Abdul-Nabi, 12 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tué dans le camp avec son frère par un missile de l’IDF alors
qu’il jouait dans des ruines d’une maison démolie.

Qasim Talat Jamil Abdul-Nabi, 7 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, tué dans le camp avec son frère par un missile de l’IDF alors
qu’il jouait dans des ruines d’une maison démolie

Hamza Saadallah Matar Masoud abu-Halima, 8 ans, de Atatra, près de
Beit Lahya, Gaza, tué avec deux frères et son père par des bombes de
l’IDF à Beit Lahya.

Ziad Saadallah Matar Masoud abu-Halima, 10 ans, de Atatra, près de
Beit Lahya, Gaza, tué avec deux frères et son père par des bombes de
l’IDF à Beit Lahya.

Aisha Ibrahim al-Said al-Najjar, 4 ans, de Jabalya, Gaza, tuée par
l’IDF à Jabalya.

Hadeel Jabr Diab al-Rafati, 9 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué par l’IDF
à Jabalya, Gaza.

Khalil Muhammad Musa Bahar, 12 ans, de Gaza City, Gaza, tué par l’IDF
dans le quartier de al-Shaf.

Hala Isam Ahmad al-Mnei, 1 mois, de Beit Lahya, Gaza, est morte des
blessures reçues dans une attaque de l’IDF le 13 janvier à Beit Lahya.

Haneen Fadel Muhammad al-Batran, 10 ans, de Gaza City, Gaza, tué par
l’IDF dans le quartier de Tal al-Hawa.

Shaima Adel Ibrahim al-Jadba, 9 ans, de Gaza City, Gaza, tuée chez
elle par ue bombe de l’IDF dans le quartier de al-Tufah.

Bara Ata Hasan al-Ermaliat, 1 an, de Beit Lahya, Gaza, tuée avec deus
soeurs et sa mère par des bombes de l’IDF à Beit Lahya.

Arij Ata Hasan al-Ermaliat, 2 mois, de Beit Lahya, Gaza, tué avec deux
soeur et sa mère killed, with two sisters and her mother, par des
bombes de l’IDF à Beit Lahya.

Husam Muhammad Shaban Eslim, 7 ans, de Gaza City, Gaza, tué avec son
frère et son cousin par un missile lors d’un assassinat ciblé.

Ahmad Usama Muhammad Kurtom, 7 ans, de Gaza City, Gaza, tué par l’IDF
dans le quartier de Rimal.

Anwar Salman Rushdi Abdul-Hai abu-Eita, 7 ans, de Beit Lahya, Gaza,
tué avec deux cousins et un membre de la famille plus agé par un
missile de l’IDF à Beit Lahya.

Malak Salama Abdul-Hai abu-Eita, 3 ans, de Beit Lahya, Gaza, tuée avec
un frère et un cousin et un membre de la famille plus agé par un
missile de l’IDF à Beit Lahya.

Ahmad Salama Abdul-Hai abu-Eita, 10 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué avec
sa soeur, son cousin et membre de la famille plus agé par un missile
de l’IDF à Beit Lahya.

Muhammad Atef Muhammad abul-Husni, 12 ans, de Jabalya, Gaza,tué par
l’IDF à Jabalya.

Iman Isa Abdul-Hadi al-Batran, 11 ans, du camp de réfugiés de Bureij,
Gaza, tuée chez elle avec sa mère, sa soeur et trois frères par un
missile tiré d’un hélicoptère Apache sur sa maison dans le Bloc 4 du
camp.

Bilal Isa Abdul-Hadi al-Batran, 6 ans, du camp de réfugiés de Bureij,
Gaza, tué chez lui avec sa mère, deux soeurs et deux frères par un
missile tiré d’un hélicoptère Apache sur sa maison dans le Bloc 4 du
camp.

Izaldeen Isa Abdul-Hadi al-Batran, 3 ans, du camp de réfugiés de
Bureij, Gaza, tué chez lui avec sa mère, deux soeurs et deux frères
par un missile tiré d’un hélicoptère Apache sur sa maison dans le Bloc
4 du camp.

Muhanad Amr Khalil al-Jdeili, 8 ans, du camp de réfugiés de Bureij,
Gaza, tué par un missile de l’IDF dans san maison dans le bloc 7 du
camp.

Rawan Ismail Muhammad al-Najjar, 7 ans, de Jabalya, Gaza, tué dans un
bombardement de l’IDF.

Bilal Muhammad Shehada al-Ashkar, 6 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué avec
son frère dans le bombardement par l’IDF d’une école de l’ONU.

Muhammad Muhammad Shehada al-Ashkar, 4 ans, de Beit Lahya, Gaza, tué
avec son frère dans le bombardement par l’IDF d’une école de l’ONU.

Aseel Munir Matar al-Kafarna, 1 an, de Beit Hanoun, Gaza, tué par
l’IDF à Beit Hanoun.

Fawzia Fawaz Ahmad Saleh, 5 ans, de Jabalya, Gaza, tuée avec son frère
par des bombes de l’IDF à Jabalya.

Ahmad Fawaz Ahmad Saleh, 10 ans, de Jabalya, Gaza, tué avec sa soeur
par des bombes de l’IDF à Jabalya.

Rakan Muhammad Musa al-Ir, 5 ans, de Izbat Abed-Rabo, près de Jabalya,
Gaza, tué avec son frère et sa grande soeur par un missile de l’IDF à 
Izbat Abed-Rabo.

Ibrahim Muhammad Musa al-Ir, 12 ans, de Izbat Abed-Rabo, près de
Jabalya, Gaza, tué avec son frère et sa grande soeur par un missile de
l’IDF à Izbat Abed-Rabo.

Angham Rafat Atallah al-Masri, 10 ans, de Beit Hanoun, Gaza, tué par
un missile de l’IDF à Beit Hanoun.

Isa Muhammad Iyada Rimeliat, 12 ans, du camp de réfugiés de Rafah,
Gaza, tué par l’IDF dans la section al-Shaboura du camp.

Abdullah Nasr Abdullah al-Sdoudi, 7 ans, de Nuseirat, Gaza, mort des
blessures reçues le 18 janvier dans une attaque de l’IDF sur Nuseirat.

Nancy Said Muhammad Waked, 6 mois, de Gaza City, Gaza, morte des
blessures reçues le 18 janvier dans une attaque de l’IDF sur le
quartier al-Zaytoun.

Muhammad Yahya Said Baba, 11 ans, de Beit Lahya, Gaza, mort des
blessures reçues le 10 janvier dans une attaque de l’IDF sur Beit
Lahya.

Sundus Said Hasan abu-Sultan, 4 ans, du camp de réfugiés de Jabalya,
Gaza, mort des blessures reçues le 17 janvier dans une attaque de
l’IDF sur le camp.

Dima Said Ahmad al-Zahal, 5 ans, de Beit Lahya, Gaza, morte des
blessures reçues le 7 janvier dans une attaque de l’IDF sur Beit
Lahya.

Zaynaldeen Muhammad Zurub, 7 mois, mort d’une infection des poumons à 
l’hôpital européen de Gaza parce que Israël a refusé de le laisser
sortir de la bande de Gaza pour aller se faire soigner. Ses parents
ont essayé en vain pendant plusieurs semaines avant sa mort d’obtenir
un permis pour l’emmener à Jérusalem.

Muhammad Taysir Muhammad Zumlot, 11 ans, du camp de réfugiés de
Jabalya, Gaza, est mort à l’hôpital de al-Amal à Gaza City, Gaza, de
blessures à la tête reçues le 6 janvier dans un bombardement de l’IDF
du Bloc 2 du camp. Sa grand-mère et son père ont été tués pendant
l’attaque.

2010

Hamza Samar Muhanna abu-Maria, 7 mois, de Beit Omar, près de Hebron,
est morte chez elle après avoir inhalé des gaz lacrymogènes envoyés
par l’IDF sur des manifestants.

URL de cet article 13297
   
Même Thème
Europe Israël : Une alliance contre-nature
David CRONIN
Israël est souvent perçu comme le 51ème État des États-Unis. Désormais, il serait en passe de devenir membre de l’Union européenne. David Cronin a parcouru les couloirs de Bruxelles pour interroger hauts fonctionnaires et diplomates. Il a épluché les programmes européens et examiné les liens étroits que tissent les entreprises du continent avec ce petit État du Moyen-Orient. Loin des discours officiels, vous trouverez dans ce livre les résultats d’une enquête déroutante qui montre comment le prix Nobel (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La liberté commence où l’ignorance finit.

Victor Hugo


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
41 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.