RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Auteur : Chien Guevara

Pourquoi je n’irai pas voter au second tour

Chien Guevara

On y a cru, on l’espérait, mais : Jean-Luc Mélenchon ne sera pas au second tour. Il s’en est fallu de peu, Fillon et la Marine se traînant des casseroles...

Mais c’est comme ça : le beau Macron qui prône le changement d’un gouvernement dont il a été l’instigateur des deux lois les plus pourries (la loi Macron et sa suite la loi El Khomri, qu’il avait écrite lui-même ... d’ailleurs, en passant, s’il est élu, ce qui est presque sûr, savez-vous que sa prochaine loi réforme carrément le code du travail ? oui, oui, il l’a déjà écrite, quand il était ministre, en épisode 3 de sa trilogie dévastatrice !). Et c’était socialiste ! (à l’époque) . Et ça se revendique « ni de droite, ni de gauche » ... Sans commentaire ! Donc, vu que mon anus, malgré les années, a du mal a cicatriser, malgré la vaseline dont je m’étais enduit en prévision de mon vote au second tour, pour le « moins pire », contre « le faschisme », pour « la survie de la démocratie » , etc ... Enfin bref : 80 % pour Chirac, c’était un hold-up surfait ! Donc pour la première fois de ma vie, à plus de 50 ans, hier, j’ai voté « utile » au premier tour, pour JLM, car je suis, pardonnez-moi, un peu plus à gauche que lui, et (...) Lire la suite »
12 

Pro-fesses / ion deux fois

Chien Guevara
Salut à vous électeurs ou abstentionnistes français, Je pense que voter Fillon, pour éliminer Marine Le Pen, c'est choisir entre la peste et le choléra. Je pense que voter Macron ou Hamon pour éliminer la droite, c'est choisir entre la syphilis et la chaude pisse, si vous avez survécu aux deux maladies précédentes. Je pense que voter Mélenchon est, par obligation, devenu un moindre mal (juste une angine ou grippe passagère)... Et dire que le parti communiste faisait plus de 25 %, avant son auto-destruction, puis son inhumation par le sus-cité. Je pense que Lutte Ouvrière et le NPA sont les deux seuls partis politiques qui prennent réellement en compte les problèmes de la société, que ce soit au niveau national, avec la précarisation des pauvres, l'étranglement et le saignement de la classe moyenne, la fracture d’avec les 1% qui détiennent 99% des richesses, (etc...), ou au niveau international, avec l'ingérence politico-religio-économique, le culte de la peur du terrorisme qui en découle, la (...) Lire la suite »
10 

La France a trouvé son Trump

Chien Guevara
« Le député de Paris sera le candidat de la droite à l’élection présidentielle. Avec 66,5 % des suffrages, il a nettement battu Alain Juppé lors du second tour de la primaire. » : source Le Monde. Partant du fait avéré et indiscutable que le FN est actuellement le premier parti de France, il est clair que Marine Le Pen sera présente au deuxième tour des présidentielles de 2017. Constatant le fait que le PS au gouvernement a énormément déçu à droite (mais là, c’est classique !), et à gauche (ça devient récurrent, mais pas encore classique), pour avoir mené une politique « trop sociale, et pas assez sécuritaire » d’un côté, et « pas assez sociale, et beaucoup trop sécuritaire » de l’autre, en plus d’être « beaucoup trop libérale, en continuité des premiers râleurs, qui là, n’ont pas trop applaudi, alors que les encartés PS étaient déçus, voire frondeurs », il semble assez évident que le prochain second tour des présidentielles sera, pour les gens de gauche un vote pour « le moins pire ». Donc, qui est vraiment le « (...) Lire la suite »

La mort de Castro et mes stats

Chien Guevara
Sans actualité médiatisée : pas de réflexion, pas de curiosité, pas de prise de conscience ? Fidel Castro est mort hier. Personnage controversé, mais toujours jugé à l’extrême : dictateur sanguinaire par la droite, révolutionnaire libérateur par la (« extrême ») gauche. Un personnage qui a toujours clivé les pensées et les jugements, et surtout les positionnements. Classé dictateur par les bien-pensants pendant trois bonnes décennies, la longévité de la joie de vivre de son peuple avait fini par provoquer le questionnement des bobos socialos, qui du coup se sont demandé si ce n'était pas l'embargo qui, par hasard, aurait provoqué ce nationalisme protectionniste (vite catalogué en dictature), par instinct de survie. Je ne m’étalerais pas sur Cuba, car je me refuse à entretenir le clivage ; et j’avoue que n’étant jamais allé dans ce pays, je ne peux me faire mon opinion qu’à travers les autres. Ce qui ne m’empêche pas d’avoir ma propre vision (ce qui suivent mon site l’auront bien flairé !) , d’autant plus que (...) Lire la suite »

Le retour des cowboys

Chien Guevara
« La victoire de Donald Trump confirme la fracture entre peuples et élites », titre le journal Les Echos. Ah bon ? Mais le peuple sait-il qu’il vient de voter pour l’élite ? Un président, ça trump énormément Son père, promoteur immobilier, lui a accordé un prêt d'un million de dollars pour le lancer dans les affaires. Une somme que Donald Trump a rapidement fait fructifier. "Vous savez, le succès, on l'a de naissance ou on ne l'a pas. C'est une question génétique", affirmait avec aplomb le jeune milliardaire. Il a construit sa fortune sur son sens des affaires et sur une stratégie implacable : construire des tours en plein centre de Manhattan, à New York, à l'époque où les prix son très bas. Et ça marche : dans les années 1980, il devient un homme d'affaires à succès. Dans les années 1990, la vie privée de Donald Trump fait la une des médias. Son premier divorce lui coûte une fortune. Il fait quatre fois faillite, mais rebondit en faisant de son nom une marque : articles de luxe, vodka... Il lance même (...) Lire la suite »

98,6 : un nombre décimal, décimant les travailleurs

Chien Guevara
1. Intro 2 x 49,3 = 98,6 . Pour la deuxième fois en moins d’un an, le gouvernement socialiste a fait passer en force une loi totalement impopulaire, car antisociale (j’en perds mon sang froid … :-)). En effet, après la loi Macron, adoptée en troisième lecture et par le biais d’un 49.3, mardi dernier, le gouvernement a démontré une fois de plus son respect profond envers la démocratie, en faisant application une nouvelle fois de l’article 49.3, afin d’imposer la loi El Khomri, dont le refus mobilise jour et nuit des centaines de milliers de personnes, dans toute la France, depuis près de deux mois. Mais au fait, c’est quoi ce 49.3 ? 2. L’article 49.3, une spécialité socialiste L’article 49, alinéa 3, de la Constitution française prévoit que "Le Premier ministre peut, après délibération du Conseil des ministres, engager la responsabilité du Gouvernement devant l'Assemblée nationale sur le vote d'un projet de loi de finances ou de financement de la sécurité sociale. Dans ce cas, ce projet est considéré (...) Lire la suite »

Elle n’attendait que ça, la Marine

Chien Guevara

2002, élection présidentielle : Le PS est éliminé dès le premier tour. Le choix est basique pour le second : soit la droite, soit l’extrême droite. (Soit dit en passant, la droite de l’époque, celle de Jacques Chirac, était beaucoup moins à droite que celle de Nicolas Sarkozy et son parti républicain actuel).

Donc le choix est simple pour tout le monde : le FN revote pour lui, et tous les autres votent contre lui. Et c’est ce qui s’est passé. Résultat : le FN passe de 4,8 millions de voix au premier tour (soit 16,86%) à 5,5 millions au second (soit 17,79%) ; de son côté, le RPR de Jacques Chirac, parti se revendiquant gaulliste multiplie presque par 5 son nombre d’électeurs entre les deux tours (de 5,6 millions, soit 19,88% à 25,6 millions, soit 82,21%). Demain dimanche 13 décembre, nous appellerions ça une belle victoire républicaine. Sauf que la donne a changé sur plusieurs points : 1. La droite actuelle, comme tous les partis politiques d’ailleurs, est victime d’un mouvement Brownien de dérive à droite. Inutile de vous expliquer, je pense, qu’en partant du plus extrême de la gauche, la LCR (Ligue communiste révolutionnaire) est devenu désormais le NPA (Nouveau parti anticapitaliste) ; que le parti communiste s’est fait phagocyter par des dissidents socialistes au sein du Front de gauche ; que le (...) Lire la suite »

Devenir patriote avec facebook

Chien Guevara
Après les lâches attentats parisiens que nous venons de vivre, il est évident que je suis attristé ; et toutes mes pensées vont vers les familles des victimes et blessés. Il est clair aussi que je ne suis pas vraiment surpris par ce qui s'est passé : à force de bombarder ailleurs, il est normal d'être attaqué chez soi ; la guerre à sens unique ne peut durer qu'un certain temps. Les dirigeants occidentaux "rétablisseurs de démocratie" dans les pays qui ne leur ont rien demandé, sont en grande partie responsables des attentats que leurs citoyens subissent... Mais, bon, là n'est pas le sujet de cet article.Tous les médias se chargent d'en parler, tous les partis politiques essayent d'en tirer profit, et je ne suis ni journaliste, ni politicien. En fait, comme dans tout évènement très émotionnel, il y a des mouvements Browniens de solidarité nationale qui naissent spontanément (ou presque...). En janvier, ce fut le fameux "Je Suis Charlie". Du jour au lendemain, tout le monde était Charlie, même ceux qui (...) Lire la suite »

Exercice : note de synthèse sur la loi Macron

Chien Guevara
A partir de l’article suivant, merci de compléter l’ébauche faite par l’étudiant en « humanologie » que j’aimerais être ... L’article : Travail du dimanche : douze zones à Paris Le Monde Economie / 24.09.2015 Fin de partie. François Hollande a tranché. Lors d’ultimes arbitrages intervenus en début de semaine, l’exécutif a décidé qu’il y aurait bien douze zones touristiques internationales (ZTI) à Paris, où les commerces pourront ouvrir le dimanche et tous les soirs jusqu’à minuit. Le décret fixant ces ZTI et les critères d’éligibilité a été publié jeudi 24 septembre dans la matinée. Ces ZTI sont issues du projet de loi adopté laborieusement mais définitivement par le Parlement le 10 juillet, qui augmente de cinq à douze le nombre d’ouvertures les dimanches autorisés dans l’année. Des ZTI, il n’y en aura pas qu’à Paris : Deauville (Calvados), Cannes (Alpes-Maritimes) et Nice sont aussi concernées. Selon la carte de Paris, validée par le premier ministre, Manuel Valls, mercredi, ces périmètres ont subi quelques (...) Lire la suite »

Guantanamo est trop connu, il faut trouver mieux !

Chien Guevara

Les Etats-Unis n’en finissent pas d’espionner, de torturer, et parfois en association avec le Royaume-Uni. Si on ajoute les Emirats Arabes Unis, c’est presque à croire que tous les pays qui se revendiquent « unis », sont les pires oppresseurs... Barak Obama avait annoncé qu’il fermerait Guantanamo. Récemment, un rapport sur la torture accablait les USA, qui gesticulaient pour essayer de surnager, en affirmant mensonges contre mensonges. Les faits sont pourtant là : Guantanamo n’a pas été fermée, même si certains « privilégiés » ont désormais droit à un procès ; Abou Graïb a été lâché par les américains par obligation (avaient-ils désormais d’autres choix ?). En Afghanistan,, la prison de Bagram a vécu le même destin que la précédemment citée (et pour les mêmes raisons). Alors : repenti ? Que nenni ! Déplacement des sites « hors législation » vers des pays non en guerre et hors de tout soupçon (Temara au Maroc) ou sur des îles hyper-isolées (Ascencion et Guam, connues des initiés, et surtout Diego Garcia, base ultra-secrète). Et comme la perversion n’est jamais à court d’idées, ils ont trouvé encore mieux, comme vous pourrez le découvrir plus bas …

Les prisons "classiques" (sur les continents) La prison de Guantanamo (USA en territoire cubain), tout le monde connaît désormais ; petit rappel tout de même : Le camp de Guantánamo se trouve sur la base navale de la baie de Guantánamo dans le sud-est de Cuba. En 1994, les États-Unis fondent un camp de détention pour isoler les prisonniers haïtiens mêlés aux réfugiés du coup d'État. C'est ce même camp (que l'on appelle aujourd'hui camp X-Ray) qui commencera à accueillir les détenus soupçonnés de terrorisme fin 2001. Il est définitivement remplacé le 28 avril 2002 par le camp Delta. Dans ce centre de détention militaire de haute sécurité, sont détenues des personnes qualifiées de « combattant illégal », capturées par l'armée américaine dans les différentes opérations qu'elle mène à l'étranger (Afghanistan, Irak, etc.) contre des militants et terroristes islamistes. Le choix de ce centre situé à Cuba sur une base militaire américaine a été justifié par le président George W. Bush afin de fonder juridiquement la (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90