RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Christian DELARUE

Elites intellectuelles et autres élites à pouvoir de contrainte.

Christian DELARUE

Le 4 février dernier (2018), sur France Inter à propos du thème peuple/élite Alain Minc - qui est passé sur plusieurs hauts postes du privé après l’IGF - dit à Natacha Polony et Raphaël Glucskman : « Vous n’êtes pas assez marxiste » .

Piquant n'est-ce pas ! Il évoquait, lui, les classes sociales (qui luttent mais on sait qui gagne) et non le peuple (contre les élites). Mais, s'agissant du classisme, soit des politiques de domination classe de la bourgeoisie et de sa classe d'appui proche, la différence est secondaire. Les attaques viennent d'en-haut et ne cessent de se succéder avec certes des différences. Les classes sociales dominées peuvent vouloir, tout comme le peuple-classe 99%, passer alliance avec des élites, mais lesquelles ? Elites d’alternance ou élites d’alternative ? Alternatives ou alternative ? Quelle alternative à cette France, à cette Europe, à ce monde néolibéral où une minorité s'enrichit toujours plus ? Les inégalités s’accroissent avec le néolibéralisme et la mondialisation du capital et aucune alliance – ou bloc de classes – ne semble en capacité d’arrêter la machine à écraser les classes sociales pauvres et modestes et plus largement, mais avec des différences, l'ensemble des classes sociales subalternes (...) Lire la suite »

Trois antiracismes : universaliste, institutionnel, politique.

Christian DELARUE

J’engage ici brièvement comme militant antiraciste un débat sur les différents formes d’antiracisme. Trois grands paradigmes et non deux sont à distinguer : l'universaliste, l'institutionnel, le politique.

Première observation. On ne saurait s’en tenir à une opposition de deux formes d’antiracisme : l’universaliste et le politique, comme je l’ai vue et comme je l’ai moi-même écrit, puisqu’engagé dans ces débats de l’automne 2017. Deuxième observation : Si aujourd’hui je pense qu’on peut distinguer trois grands corpus de luttes antiracistes et non deux comme vu jusqu’à présent, j’ajoute que les frontières sont parfois floues. Trois formes : 1) L’antiracisme universaliste historique d’en-bas, Perspective générale Cet antiracisme universaliste est celui associatif historique de la société civile. Il a ses subdivisions et notamment ses différentes organisations et ses histoires spécifiques en France. Le MRAP n’est pas la LICRA ou SOS Racisme. Pour s’en tenir aux principales. Il importe de bien noter peut y avoir parfois des points d’accord avec l’antiracisme d’Etat, ce qui peut être juste ou non. Si un antiracisme universaliste d’en-bas est totalement « calé » sur les positions de l’antiracisme d’en-haut, il y (...) Lire la suite »

Universalisme, laïcité : Pourquoi vouloir un Etat communautariste ?

Christian DELARUE

Penser une base étatique, sur des critères universalistes, sous régime de laïcité, avec des droits citoyens égaux pour tous les résidents de longue durée, avec des services publics et une protection sociale pour tous et toutes (combat social en complément du combat démocratique et laïque) semble juste et bon.

Y compris pour les Juifs. Renée Frégosi évoque la "haine des juifs" et écrit (1) ceci contre Jérémy Corbin : Cette négation de la légitimité d’Israël à exister exprime plus profondément une haine des Juifs : pourquoi ceux-ci ne mériteraient-il pas d’avoir un Etat ? sinon parce qu’ils devraient être punis pour leurs supposés crimes et réduits de ce fait au statut de paria apatride ou de dhimi (sujet inférieur du califat puis de l’empire ottoman, soumis à des taxes, obligations et interdits spécifiques du fait de sa non appartenance à la communauté musulmane). En quoi une position anti-communautariste manifesterait-elle une haine des juifs (ic)i ou d’une autre communauté religieuse et culturelle (réciprocité) ? J’ai tendance au contraire de l’auteure à assimiler communautarisme à clôture ethno-raciale avec des communautés différentes côte à côte, mais aussi avec des hiérarchies cachées ou explicites et donc du racisme. Répondre à cette question - refus d’un Etat juif = haine antisémite - c’est l’objet de ce débat (...) Lire la suite »
11 

Congruence : Bonne année aux hypotextiles et hypertextiles

Christian DELARUE

Bonnes année partout, par delà les frontières, ici et ailleurs, aux hommes, surtout ceux de condition sociale modeste, et surtout bonne année aux femmes.

Soyons plus précis : Bonne année aux femmes de toute couleur de peau (point de racisme), de toute forme corporelle (ni grossophobie, ni maigrophobie), qu’elles soient plutôt hypertextiles ou plutôt hypotextiles ou en entre deux. Cesser les haines dans un sens ou dans un autre, qu’elles viennent d’en-haut ou d’en-bas. Point de sexyphobie ni de voilophobie. Liberté ! Liberté de principe avec exceptions possibles évidemment mais liberté d'abord. Liberté tant vers l'hypotextile que l'hypertextile. Eu égard au mouvement des femmes de l’automne 2017, des femmes légitimement en colère contre des hommes, des hommes croyants ou non, des hommes dominateurs ou violents, il importe en ce début d’année de s’engager et de trouver les mots et les actes - nécessaire congruence ici - pour que les hommes cessent de les harceler, les injurier ou pire encore les battre et les violer. Les femmes, hypotextiles ou hypertextiles, sont nos soeurs et doivent pouvoir avancer librement dans la vie sans subir les violences (...) Lire la suite »
15 

Recep Tayyip Erdoğan et Thanatos : Vers un hyperpatriarcat musulman en Turquie

Christian DELARUE

Un vent mauvais souffle sur la Turquie de Recep Tayyip Erdoğan. Thanatos est le nom de ce vent mauvais

Thanatos c’est ici un « surmoi autoritaire et hyperpatriarcal » (de facture intégrisme musulman) ; c’est la logique impitoyable de mort, de régression, de destruction (cf plusieurs études d’Erich Fromm ) des acquis de la civilisation, des progrès sociaux et notamment de l’égalité hommes-femmes et de la liberté des femmes. On se retourne vers le crépuscule ai lieu d’aller vers l’aube (cf Ernst Bloch) . On voit Thanatos à l’œuvre dans toutes les régressions sociales ou les humains perdent leurs qualités pour aller vers la barbarie dont le viol des femmes exprime le franchissement ultime des limites. Le discours du Président Erdogan prend régulièrement appui surtout sur le Coran dans ce qu’il a de plus conservateur en mœurs mais aussi secondairement sur la nature humaine (le joker de tous les préjugés). I - Voile et islam partout L’islamisation comme entreprise de conquête Il y a 20 ans, en décembre 1997, Recep Tayyip Erdogan donne un condensé de la doctrine de l’islamisation. "Le 21 avril 1998, Erdoğan (...) Lire la suite »

Cosmopolitisme d’en-bas : En défense d’une humanité-classe multicolore et multitextile

Christian DELARUE

Cette contribution ne se comprend qu’en ayant en tête ce qu’on nomme néolibéralisme, soit l’implantation mondiale, quoique différenciée et hiérarchisée, d’un mode de gouvernance économique sur la planète.

D’ATTAC au CADTM ou à la Fondation Copernic en passant par d’autres organisations de gauche de type marxiste ou libertaire l’idée d’une prédation multiforme par les élites néolibérales transnationales est acquise. A cette domination mondiale du capitalisme financier est venu s’ajouter une domination autoritaire de niveau variable des peuples et des femmes par les intégrismes religieux, surtout l’islamisme politique. Cette « double impasse » selon le mot de Sophie Bessis est mondiale. L’humanité-classe multicolore et multitextile. L’humanité-classe c’est l’ensemble des peuple-classes du monde, c’est l’ensemble des humains de la planète à l’exception des classes dominantes et des oligarchies qui du fait de leur richesse matérielle et de leur pouvoir surplombent le reste de l’humanité, dite humanité-classe. L’humanité-classe sert de base à une stratégie de gauche contre-hégémonique (cf texte blog Attac lien ci-dessous). Les peuples-classe agissent souvent sur plusieurs niveaux de territoire : 1) le niveau (...) Lire la suite »

Société inclusive et diversité textile – hypertextile à hypotextile – contre société bridée, oppressive !

Christian DELARUE

Sur la question textile j’ai surtout mobilisé, à ce jour (texte publié en 2015), les arguments de l’égalité et de la réciprocité (si on a l’hypertextile alors on doit avoir l’hypotextile) et ce en lien avec la liberté (pas d'hypertextile imposé par sexyphobie ). Là je vais compléter le propos avec les idées d’inclusivité et de diversité.

On ne saurait parler de multiculturel notamment en matière textile (enjeu du vêtement ) sans voir ce que ce mot recouvre dans la société . Oser parler de multiculturel pour favoriser de fait l'hypertextile est un mensonge. Et c'est surtout inacceptable ! Avec pareil discours, certains vont s'étonner que l'on parle d'emprise culturelle ou d'islamisation par le voile ou d'autres critiques de ce type. Cessons donc l'hypocrisie. Je pense avoir exprimé il y a deux ans en 2015 un texte (ci-dessous) plus proche de la vérité sur le réel et sur une possible ouverture émancipatrice. http://amitie-entre-les-peuples.org/Societe-inclusive-et-diversite XX Société inclusive et diversité textile - hypertextile à hypotextile - contre société bridée, oppressive ! Sur la question textile j’ai surtout mobilisé, à ce jour (texte publié en 2015), les arguments de l’égalité et de la réciprocité (si on a l’hypertextile alors on doit avoir l’hypotextile) et ce en lien avec la liberté (pas d'hypertextile imposé par (...) Lire la suite »

Edwy PLENEL : Pour certains musulmans et pour certains juifs ! Pas tous !

Christian DELARUE

Le livre d’Edwy Plenel « Pour les musulmans » (cité à nouveau en fin de son texte sur le burkini : « Un vêtement comme les autres » sur Mediapart) est sorti en septembre 2014 (Ed La Découverte) et en trois ans maintenant on peut remarquer qu’il ne permet pas une réponse adéquate à la montée de la pensée réactionnaire, à la montée des oppressions

Simplement parce qu’il y a à l’évidence du réactionnaire aussi au sein de l’islam comme chez des musulmans. « Un certain islam pose problème. Certains musulmans posent problème » ai-je pu écrire (en a-position) récemment sur Mediapart . Et ce n’est pas le terrorisme de l’EI qui est ici visé . Débat sur l’intégrisme. Ma critique vise l’intégrisme religieux, les intégrismes religieux. Pas que celui des musulmans ou des juifs. (Lire ici sur la critique des intégrismes le livre de D. Béresniak qui est ancien mais qui portait déjà une critique instruite sur laquelle je me suis longtemps appuyé avant de déployer ma propre critique). Edwy Plenel écrit pourtant (page 12), évoquant la critique globalisante de l’islam « langue de l’ignorance qui, à raison de leur religion, enferme en bloc dans une même réprobation des hommes, des femmes, des enfants, quelles que soient leur diversité et leur pluralité ». Cette idée d’assimiler « en bloc » est répétée page 102. Les musulmans sont donc divers. Mais cette diversité n’est (...) Lire la suite »

Insoumission au Parlement et dans la rue, partout !

Christian DELARUE

23 septembre et après : Insoumission radicale et durable à Macron et à l'oligarchie financière, au Parlement et dans la rue, partout ! ON NE LÂCHE RIEN !

La violence vient principalement d'en-haut, des élites et pas des syndicalistes ou de citoyens du peuple-classe. Il faut dénoncer les lamentables mensonges des pitoyables suppôts des élites oligarchiques . La violence est d'abord systémique et portée par des acteurs bien placés dans les rapports sociaux qui clivent la société civile. Les intérêts privés des firmes sont pris en charge contre l'intérêt général. Les services publics travaillant pour les besoins sociaux cèdent face au service néolibéral de l'oligarchie et des riches . Cette violence est portée avec une force importante par la caste politico-économique et ses soutiens politiques (droite mais pas que), économiques (Medef), médiatiques (médias "mainstream"). Cette violence n'est pas qu'une question de mots violents mais surtout de violence économique (moins perceptible) et de violence policière (moins connue de celles et ceux qui ne critiquent que les amendes pour mauvais stationnement). Combinaison des deux formes principales lourdement (...) Lire la suite »

Augmentation des traitements des fonctionnaires des 99% d’en-bas !

Christian DELARUE

Á lire l’article de Laurent Mauduit dans Mediapart (1) : ce sont les fonctionnaires qui seront victimes de la politique d’austérité salariale d’Emmanuel Macron.

On comprendra aisément que la fraction de la catégorie A la mieux rémunérée soit peu inquiète. Par contre la grande masse des fonctionnaires de base – ceux de catégorie C et B plus une fraction de A – se voit pénalisée par cette politique d’austérité ciblée. Emmanuel Macron est surtout soucieux de défendre les intérêts des acteurs les plus en pointe dans le développement du capitalisme dominant et de sa logique de profit. Il aime les entrepreneurs capitalistes, ceux qui exploitent la force de travail comme la nature pour augmenter la croissance économique et la richesse des riches (ceux du 1% d’en-haut) et il semble détester les fonctionnaires qui par fonction sont des acteurs engagés dans la défense de l’intérêt général, un IG qui devrait être non calé sur les logiques financières des grands actionnaires et du 1% d’en-haut ! Dans cette réponse, ce sont bien les travailleurs du rang du privé et du public qui doivent se mobiliser ensemble (ce mois de septembre 2017) ! Et pas que pour des augmentations de (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 170