RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Elizabeth MARTENS

Les coulisses de la révolte tibétaine

Elizabeth MARTENS

Interview intégrale d’Elisabeth Martens interviewée par Bénito Perez pour "Le Courrier" de Genève du 27 mars 2008.

Pouvez-vous vous présenter brièvement ? Comment êtes-vous venu à vous intéresser au Tibet et à la Chine ? Je suis partie durant trois années en Chine, après des études de biologie en Belgique, pour me spécialiser en médecine traditionnelle chinoise. J'ai bien sûr profité de mon séjour là -bas pour voyager du nord au sud et d'est en ouest. Un de ces voyages m'a amené pour la première fois dans une région tibétaine (c'est-à -dire habitée, ea, par des tibétains) en 1990, à XiaHe au Gansu, au grand monastère du Bouddhisme tibétain de Labulang. J'ai été surprise par la facilité de contact avec les lamas qui se promenaient en rue et allaient faire leurs courses à l'épicerie du coin ; c'est loin de l'image de nos moines cloîtrés derrière leurs murs. Surprise aussi par la différence entre les bouddhas chinois, tout ronds comme des théières qui mijotent doucement sur le poêle, souriants, joviaux, et les bouddhas tibétains, beaucoup plus imposants. Et encore surprise de trouver dans les temples une quantité phénoménale de (...) Lire la suite »
27 

Histoire du Bouddhisme tibétain, la Compassion des Puissants

Elizabeth MARTENS

(...) la même histoire du pauvre roi-dieu déchu de son trône par l’horrible diable rouge à queue fourchue nous est servie au Mac Donald des mythes modernes (...) le Dalaï Lama a mis ses efforts dans un « retour aux sources du Bouddhisme », en nettoyant le Bouddhisme tibétain de son aspect ésotérique et en le « philosophisant » (c’est depuis qu’on dit, chez nous, que le Bouddhisme n’est pas une religion mais une philosophie). Cela permit aux semi bourgeois intellectuels et post-68, que nous sommes, de ne plus « bêtement » croire en Dieu, mais d’adhérer au nouvel « athéisme qui embrasse l’absolu ». Qui plus est, le Bouddhisme, dans sa version dalaïste, ne demandait pas d’engagement, ce qui convenait parfaitement à notre egotisme.

Les raisons qui m'ont poussé à écrire ce livre qui va à l'encontre des idées toutes faites à propos du Tibet, de son histoire et de sa religion : de plus en plus d'amis proches écoutaient religieusement les discours du Dalaï Lama, se disaient sympathisants du Bouddhisme tibétain, et du même coup, adhéraient aux thèses du mouvement pour l'indépendance du Tibet. Au point où moi-même - plus sensibilisée à la question tibétaine parce que j'ai habité en Chine trois ans et parce que je donne des cours sur la pensée chinoise -, j'ai été amenée à me positionner. Dès lors, je me suis documentée et j'ai constaté que les informations disponibles, ici en Occident, à propos de l'histoire du Tibet et du Bouddhisme au Tibet sont soit détournées, soit inexistantes. De là , ma recherche. Mon livre, résultat de cette recherche, raconte l'histoire du Bouddhisme tibétain (lire : BT dans la suite du texte), depuis sa formation jusqu'à son actualité brûlante ; il est divisé en trois parties distinctes : entrée, plat consistant et (...) Lire la suite »
10