RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Etienne CHOUARD

« Les Gilets Jaunes constituants lancent un appel à toute l’humanité. »

Etienne CHOUARD
Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre manifeste très percutant « Nous ne sommes pas en démocratie ! », vous faites un constat pertinent. N’est-ce pas plutôt une ploutocratie ? Etienne Chouard : Oui, tout-à-fait. Nous sommes en ploutocratie et cela depuis deux cents ans, depuis les révolutions anglaise, américaine, française, depuis l’avènement du gouvernement représentatif qui désigne les acteurs politiques par la procédure de l’élection parmi des candidats qu’on peut aider. Cette procédure, puisqu’on peut aider, donne tout le pouvoir – car quand on a gagné les élections on exerce tout le pouvoir pendant le mandat – à ceux qui ont le plus les moyens d’aider, c’est-à-dire les plus riches. Que voulez-vous dire par « aider » ? Aider en achetant les journaux qui vont montrer les candidats, très souvent et sous un jour flatteur, aider en achetant les télévisions et les médias qui vont parler d’eux. Il est intéressant de signaler la concordance exacte entre les courbes des chiffres des passages à la télévision et (...) Lire la suite »
73 

Constitution ou traité ? Progrès ou pas ?

Etienne CHOUARD
Je voudrais réagir à quelques affirmations que je lis souvent dans les rares mais virulents messages qui me font reproche de ma position : selon ses partisans, « ce texte n'est pas une Constitution, c'est un traité » Et bien c'est précisément ce que je reproche à ce texte : c'est un traité alors que ça ne devrait pas l'être. Je découvre à presque 50 ans, (preuve que je n'y avais pas assez réfléchi j'en conviens) que, depuis cinquante ans, on règle des problèmes qui relèvent normalement d'une Constitution avec de simples traités qui ne présentent pas du tout les mêmes garanties d'impartialité et d'équilibre des pouvoirs : le TCE donne une définition des grands principes, il met en place des institutions (exécutif, législatif, judiciaire), il règle l'équilibre des pouvoirs, sans limitation de durée, il s'impose comme un texte suprême supérieur à toute autre norme, il prévoit des procédures de révision (largement illusoires, mais bon...)... Bref : dans le TCE, on a exactement, sans qu'il en manque un seul, tous (...) Lire la suite »
12 

Traité constitutionnel : "lettre ouverte aux journalistes"

Etienne CHOUARD
Comme beaucoup de citoyens, j'ai quelques reproches à faire aux journalistes à propos du débat sur le "traité constitutionnel" européen. Pour qu'ils m'entendent enfin, je voudrais essayer de les interpeller publiquement pour attirer leur attention sur un point précis du débat qui semble leur avoir complètement échappé. Mais si j'interpelle tous les journalistes, aucun ne se sentira concerné... :o) C'est pourquoi j'interpelle ici mes deux préférés, ceux que je connais bien et que je respecte le plus, mais ceux dont j'exige aussi le plus. Je leur parle apparemment à eux seuls pour donner à ma lettre les accents de sincérité que j'ai tous les matins dans ma voiture, quand je peste contre cette partialité que je trouve injuste. Mais je m'adresse en fait ici, à travers eux, à tous les journalistes de mon pays. Ce sont donc Stéphane Paoli et Bernard Guetta à qui je vais parler ici (stephane.paoli@radiofrance.com et bernard.guetta@radiofrance.com)... Mais que tous les autres se (...) Lire la suite »

Une mauvaise Constitution qui révèle un secret cancer de notre démocratie.

Etienne CHOUARD
François Hollande n' a strictement rien à faire de la Constitution Européenne ... « si Chirac avait mis en jeu son mandat, le PS aurait naturellement appelé à voter NON, comme pour De Gaulle en 69 »... 26 mai 2005 ATTENTION Etienne Chouard à éffectué de nombreuses mises à jour sur son texte. Nous vous conseillons de le lire directement sur son site : http://etienne.chouard.free.fr/Europe *** *** *** Et n' oubliez pas de lire les articles mis en lien au bas de cette page : ils nous font découvrir d' autres aspects négatifs du TCE. Marseille, le 3 avril 2005. Chers collègues et amis, Après six mois de réflexion intense, se cristallise une argumentation autour du "traité constitutionnel", à partir de lui mais au-delà de lui, une argumentation qui n'est ni de droite ni de gauche, et qui montre un danger historique pour nous tous, au-dessus de la politique. Pour ces raisons, cette courte argumentation devrait intéresser les citoyens de tout bord. Il y a six mois, en septembre 2004, (...) Lire la suite »
34