RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Caitlin JOHNSTONE

Que sommes-nous prêts à sacrifier pour aider les États-Unis à gagner une guerre de propagande contre Poutine ?

Caitlin JOHNSTONE

Il y a une question très importante que nous devons tous nous poser à ce stade de l’histoire, et cette question est la suivante : que sommes-nous prêts, en tant que société, à sacrifier pour que le gouvernement américain puisse gagner une guerre de propagande contre Vladimir Poutine ?

Laissez-moi vous expliquer. Un aspect très peu discuté de la dernière escalade de censure par la Silicon Valley, qui a commencé au début de la guerre en Ukraine, est le fait qu’il s’agit d’un niveau de censure sans précédent. Bien qu’elle puisse ressembler à toutes les autres vagues de purges sur les médias sociaux et aux nouvelles catégories de contenus interdits que nous connaissons depuis que la doctrine dominante, après l’élection aux EU de 2016, est que les plateformes technologiques doivent réglementer strictement les discours en ligne, les justifications qui en découlent ont pris une déviation drastique par rapport aux modèles établis. Ce qui distingue cette nouvelle escalade de censure de ses prédécesseurs, c’est que cette fois personne ne prétend qu’elle est faite dans l’intérêt du peuple. Avec la censure des racistes, l’argument était qu’ils incitaient aux crimes haineux et au harcèlement racial. Avec la censure d’Alex Jones et de QAnon, l’argument était qu’ils incitaient à la violence. Quant à la (...) Lire la suite »

Des responsables américains admettent qu’ils sont littéralement en train de mentir au public à propos de la Russie.

Caitlin JOHNSTONE
NBC News a publié un nouveau rapport citant plusieurs responsables américains anonymes, intitulé de manière humoristique "En rupture avec le passé, les États-Unis utilisent les renseignements pour mener une guerre de l'information avec la Russie, même lorsque les renseignements ne sont pas solides comme le roc". Les responsables affirment que l'administration Biden a rapidement diffusé des "renseignements" sur les plans de la Russie en Ukraine qui sont "peu fiables" ou "fondés davantage sur l'analyse que sur des preuves tangibles", voire tout simplement faux, afin de mener une guerre de l'information contre Poutine. Le rapport indique qu'à cette fin, le gouvernement américain a délibérément fait circuler des allégations fausses ou mal étayées sur l'imminence d'attaques à l'arme chimique, sur les projets russes d'orchestrer une attaque sous faux drapeau dans le Donbass pour justifier une invasion, sur les conseillers de Poutine qui le désinforment et sur la Russie qui cherche à s'approvisionner en (...) Lire la suite »
28 

La cible ultime de l’empire américain n’est pas la Russie mais la Chine

Caitlin JOHNSTONE
Le Pentagone a publié sa dernière stratégie de défense nationale (SDN), un rapport établi tous les quatre ans pour fournir au public et au gouvernement une vue d'ensemble de la planification, des positions, des développements et des domaines d'intérêt de la machine de guerre américaine. On pourrait penser, compte tenu de l'attitude agressive de Moscou et de l'alliance de puissance américaine cette année, que la Russie sera l'ennemi numéro un dans la SDN 2022, mais ce serait une erreur. Le ministère américain de la "Défense" réserve cette place à la même nation qui l'occupe depuis de nombreuses années maintenant : la Chine. Dave DeCamp d'Antiwar écrit ce qui suit : La SDN complète est toujours classifiée, mais le Pentagone a publié une fiche d'information sur le document qui dit qu'il "agira de toute urgence pour soutenir et renforcer la dissuasion, la République Populaire de Chine (RPC) étant notre concurrent stratégique le plus important et le défi majeur pour le département". La fiche d'information (...) Lire la suite »
13 

Le droit international est un concept vide de sens lorsqu’il ne s’applique qu’aux ennemis des États-Unis.

Caitlin JOHNSTONE
Le lanceur d'alerte australien David McBride vient de faire la déclaration suivante sur Twitter : « On m'a demandé si je pensais que l'invasion de l'Ukraine était illégale. Ma réponse est la suivante : si nous ne demandons pas des comptes à nos propres dirigeants, nous ne pouvons pas demander des comptes aux autres dirigeants. Si la loi n'est pas appliquée de manière cohérente, ce n'est pas la loi. C'est simplement une excuse que nous utilisons pour cibler nos ennemis. Nous paierons un lourd tribut à notre arrogance de 2003 à l'avenir. Nous n'avons pas seulement omis de punir Bush et Blair : nous les avons récompensés. Nous les avons réélus. Nous les avons adoubés. Si vous voulez voir Poutine sous son vrai jour, imaginez-le atterrir en avion à réaction et ensuite déclarer 'Mission accomplie' ». Pour autant que je puisse dire, ce point est logiquement inattaquable. Le droit international est un concept vide de sens lorsqu'il ne s'applique qu'aux personnes que l'alliance de puissance américaine n'aime (...) Lire la suite »
25 

L’Ukraine est un pion sacrifié sur l’échiquier impérial

Caitlin JOHNSTONE
La guerre ne se passe pas bien pour Kiev, et il serait déraisonnable d'espérer que cela change. Alors qu'une force militaire largement supérieure submerge l'État vassal des États-Unis, la réalité est en train de s’imposer durement aux libéraux occidentaux qui ont cru à la propagande de guerre selon laquelle le comédien courageux et sexy menait une victoire éclatante pour botter les fesses de Poutine hors d'Ukraine. Zelensky en s'en prend maintenant aux puissances de l'OTAN pour avoir refusé d'intervenir militairement contre la Russie, ayant apparemment eu l'impression auparavant que l'empire des États-Unis pourrait risquer son existence même pour défendre ses chers amis Ukrainiens d'une invasion. "Malheureusement, il y a aujourd'hui l'impression complète qu'il est temps d’organiser les funérailles des garanties et des promesses de sécurité, de la détermination des alliances, des valeurs qui semblent être mortes pour quelqu'un", a déclaré Zelensky vendredi. "Toutes les personnes qui mourront à partir (...) Lire la suite »

Est-ce de la propagande russe ?

Caitlin JOHNSTONE
Nous risquons une troisième guerre mondiale très rapide et très radioactive pour défendre la "démocratie" d'une nation dont le gouvernement interdit les partis d'opposition, emprisonne les opposants politiques, ferme les médias d'opposition et reçoit tous ses ordres de Washington en raison d'un coup d'État soutenu par les États-Unis en 2014. "Défendre la démocratie ukrainienne" a autant de sens que "Défendre les ports maritimes de Mongolie". *** Les puissances responsables de la destruction de l'Irak, de l'Afghanistan, de la Libye, de la Syrie et du Yémen sont les mêmes puissances auxquelles nous faisons confiance pour naviguer prudemment dans des escalades nucléaires extrêmement délicates sans mettre fin au monde. "Détendez-vous, personne ne va déclencher une guerre nucléaire" est une croyance qui repose sur l'hypothèse que l'empire qui a mis à sac ces nations, tout en détruisant notre environnement et en rendant tout le monde fou et misérable, est suffisamment compétent pour marcher sur cette (...) Lire la suite »

La défense de la liberté et de la démocratie nécessite assurément une quantité considérable de censure.

Caitlin JOHNSTONE
Les médias soutenus par le Kremlin ont été bannis dans toute l'Union européenne, tant à la télévision que sur les applications et les plateformes en ligne. RT a perdu son créneau sur Sky TV au Royaume-Uni, où le média est également bloqué sur YouTube. Les fournisseurs de télévision australiens SBS et Foxtel ont lâché RT, et le gouvernement fédéral fait pression sur les plateformes de médias sociaux pour qu'elles bloquent les médias russes en Australie. En République tchèque, en Slovaquie et en Lettonie, les personnes qui soutiennent l'invasion de l'Ukraine par la Russie sont passibles d'années de prison. Twitter, qui est traditionnellement la dernière des grandes plateformes en ligne à se jeter sur toute nouvelle escalade de la censure sur Internet, s'emploie désormais activement à réduire le nombre de personnes qui voient le contenu des médias russes, déclarant qu'il "réduit la visibilité du contenu" et "prend des mesures pour réduire considérablement la circulation de ce contenu sur Twitter". Cette (...) Lire la suite »
19 

La propagande déforme notre humanité

Caitlin JOHNSTONE
La propagande va bien au-delà de la simple fabrication du consentement pour les gouvernements et les guerres. Elle nous forme à ce à quoi on doit donner de la valeur. À quoi doit ressembler un être humain qui réussit. Où placer notre intérêt, notre énergie et notre attention. Elle façonne nos personnalités. Elle déforme notre humanité. Montrez-moi quelqu’un qui ne pense pas que la propagande a beaucoup de pouvoir et je vous montrerai quelqu’un qui est fortement propagandisé. Si les gens pouvaient comprendre le fossé massif et béant entre le monde tel qu’il existe réellement et les récits dont on nous abreuve à son sujet depuis l’enfance, il y aurait une révolution immédiate. Le monde réel est aussi différent du monde de la propagande qu’il l’est de n’importe quelle œuvre de fiction. Il est officiellement interdit à la CIA de mener des opérations aux États-Unis. Ce qui n’est pas officiellement interdit à la CIA, c’est de remettre à un journaliste étasunien sans scrupules un scoop sur un gouvernement étranger, (...) Lire la suite »

Tandis que le fascisme tombe le masque

Caitlin JOHNSTONE
Le gouvernement américain a gagné son appel contre le rejet par une juridiction britannique inférieure de sa demande d'extradition visant à poursuivre Julian Assange pour activité journalistique en vertu de l'Espionage Act. Au lieu d'être libéré, le fondateur de WikiLeaks continuera de croupir dans la prison de Belmarsh, où il a déjà passé plus de deux ans et demi, bien qu'il n'ait été reconnu coupable d'aucun crime. "En conséquence, cette demande d'extradition sera envoyée à la ministre britannique de l'Intérieur, Priti Patel, qui doit techniquement approuver toutes les demandes d'extradition mais qui, étant donné la soumission de longue date du gouvernement britannique à l'État de sécurité des États-Unis, est pratiquement certaine de l'approuver sans discussion", écrit Glenn Greenwald. "Les représentants d'Assange, y compris sa fiancée Stella Morris, ont juré de faire appel de la décision, mais la victoire d'aujourd'hui pour les États-Unis signifie que la liberté d'Assange, si elle vient un jour, est plus (...) Lire la suite »
11 

Les efforts visant à nous préparer à la guerre avec la Chine se font plus insistants

Caitlin JOHNSTONE
Si vous pensiez que les médias occidentaux ont été effrontément agressifs dans leur propagande anti-chinoise, attendez de lire le nouvel article d'opinion consternant de The Hill intitulé "L'Amérique doit se préparer à une guerre avec la Chine au sujet de Taïwan". L'article commence par "L'investissement massif de la Chine dans l'Armée populaire de libération (APL) pourrait montrer que la Chine se prépare à changer fondamentalement le statu quo et à une éventuelle guerre avec les États-Unis au sujet de Taïwan". Ensuite "Pour dissuader la Chine, les États-Unis doivent rapidement étoffer leurs forces dans le Pacifique, continuer à renforcer les alliances militaires dans la région pour garantir l'accès aux bases en cas de conflit, et accélérer les livraisons d'équipements militaires à Taïwan." L'article poursuit en expliquant l'importance de Taïwan sur l'échiquier mondial et la raison pour laquelle nous devons tous nous attendre à une invasion à grande échelle de la part de Pékin dans un avenir proche, évoque (...) Lire la suite »
10 
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40