RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Auteur : Moon of Alabama

Les Rohingya du Myanmar – Des pions dans la guerre que les Anglais livrent aux Chinois par l’intermédiaire des djihadistes saoudiens

Moon of Alabama
L'attention des médias est dirigée vers des violences ethniques mineures au Myanmar, l'ancienne Birmanie. Selon la presse « occidentale », les Rohingya musulmans sont injustement vilipendés, chassés et tués par des foules bouddhistes et par l'armée dans l'Etat de Rakhine près de la frontière avec le Bangladesh. Les « organisations humanistes libérales » comme Human Rights Watch joignent leurs voix à celles d’islamistes comme le président de la Turquie, Erdogan, pour déplorer le sort des Rohingya. Cette curieuse alliance s'est également nouée pendant les guerres en Libye et en Syrie. Cela doit nous alerter. Y aurait-il autre chose derrière ce conflit local au Myanmar ? Est-ce que quelqu'un jette de l’huile sur le feu ? C’est bien le cas, en effet. Alors que le conflit ethnique dans l'Etat de Rankine est très ancien, il s'est transformé au cours des dernières années en une guerre de guérilla djihadiste financée et dirigée par l'Arabie saoudite. La zone a un intérêt géostratégique : L’Etat de Rakhine (...) Lire la suite »

Syrie - Vers la fin du califat

Moon of Alabama
Cette carte de mon précédent article sur la Syrie montre la formation de deux chaudrons au nord et au nord-ouest de Palmyre. Les forces de l'EI y ont été encerclées par l'armée syrienne qui progresse vers l'est sur plusieurs fronts. (voir carte 1 à la fin) Dix jours plus tard, le chaudron le plus à l'est a été éliminé. (voir carte 2 à la fin) L'armée syrienne progresse vers l'est et continue d’avancer vers Deir Ezzor sur trois axes. ISIS a tenté des contre-attaques en direction de la route d'approvisionnement vers Alep et le long de l'Euphrate au sud-est de Raqqa. Les deux attaques ont été vaincues en un jour ou deux, et les forces attaquantes de l’EI ont été anéanties. Les capacités de déploiement de l’EI ont clairement diminué. Il manque maintenant d’hommes et doit renoncer à des positions importantes. Il contre-attaque avec un essaim de petits groupes au lieu d’unités militaires monolithiques sous un commandement unique et fort. En Irak, l'armée et les unités de la milice populaire ont mis seulement 10 (...) Lire la suite »

Compte à rebours de la guerre contre le Venezuela - Étape II : Trump impose plus de sanctions

Moon of Alabama
Il y a un mois, nous avons mis en garde contre une prochaine guerre contre le Venezuela. Une telle guerre pourrait faire énormément de dégâts dans de nombreux pays de la région. L'opposition, formée et financée par les États-Unis, a tenté de créer un violent chaos dans les rues mais n'a pas réussi à convaincre la majorité de la population. Le seul soutien qu'elle a à l'intérieur du pays provient de la riche bourgeoisie des grandes villes qui méprise le programme de justice sociale du gouvernement. Les travailleurs et les agriculteurs sont mieux lotis avec les politiques social-démocrates d’Hugo Chavez auparavant, et de Nicolas Maduro maintenant. La tentative de coup d'état qui était la première étape d'une prise de contrôle du Venezuela par les Etats-Unis a échoué. Le mois dernier, une nouvelle assemblée constitutionnelle a été élue et elle est prête à défendre l'Etat. L'opposition a boycotté les élections à l'assemblée, et maintenant elle se plaint de ne pas avoir de siège. L'une des premières décisions de (...) Lire la suite »

On ne peut pas faire confiance aux États-Unis. La Chine vient de s’en rendre compte à son tour

Moon of Alabama
Lors de la course aux nouvelles sanctions de l'ONU contre la Corée du Nord, l'administration Trump a menacé de sanctionner la Chine si elle ne s'engageait pas à exercer de nouvelles pressions sur la Corée du Nord. Les mesures commerciales contre la Chine ont été mises de côté pendant que les discussions concernant la résolution de l’ONU étaient en cours : Une occasion de frapper la Corée du Nord de nouvelles sanctions de l'ONU a incité le président Donald Trump à renoncer temporairement à sa promesse de punir la Chine pour ses pratiques commerciales soi-disant déloyales. ... Jeudi après-midi, des hauts fonctionnaires de l'administration ont reporté l'annonce [des mesures commerciales contre la Chine] à la demande des officiels des Nations-Unies et du Département d'Etat, qui sont presque parvenus à convaincre la Chine de signer une résolution de l'ONU qui impose de nouvelles sanctions à la Corée du Nord. Les officiels de l'ONU et du Département d'Etat ont insisté sur le fait que l'annonce commerciale (...) Lire la suite »

Afghanistan - Trump annonce quatre années supplémentaires de guerre

Moon of Alabama
L’article a été écrit avant l’annonce. Il y a une mise à jour ci-dessous (NdT) Ce soir, Trump va annoncer une nouvelle « avancée » de l'occupation de l'Afghanistan. Selon les fuites habituelles, les États-Unis « avanceront » exactement de la même manière que depuis 16 ans. Plusieurs milliers de soldats des États-Unis et de divers pays de l'OTAN entraîneront l'armée afghane (en vain). Les forces spéciales, et les mercenaires de la CIA lanceront des raids sur une propriété familiale ou une autre sur la foi d’ouï-dire. Des bombes seront larguées sur tout ce qui sera considéré comme une cible. Trump va annoncer qu'un millier de soldats va être ajouté au contingent actuel. Il y aura environ 15 000 soldats étrangers en Afghanistan. Environ trois paramilitaires seront en outre déployés pour chaque soldat. Trump sait que cette « avancée » est un non-sens qui ne conduit nulle part, que le mieux serait que toutes les troupes étrangères en Afghanistan partent tout simplement : Donald J. Trump @realDonaldTrump - 21 (...) Lire la suite »

Syrie – La traversée de l’Euphrate à Deir Ezzor

Moon of Alabama
Les trois dernières semaines ont été marquées, en Syrie, par une consolidation accrue des positions du gouvernement syrien. Cela va probablement continuer, mais un nouveau front de conflit avec la force d'occupation américaine au nord-est de la Syrie se développe à propos de la ville de Deir Ezzor et des zones rurales riches en pétrole à l'est de la ville. (voir carte agrandie) La semaine dernière, l'armée syrienne a libéré Sukhnah à l'est de Palmyre de l'occupation de l'État islamique. Les combats ont été moins durs que prévu. Après que la ville a été presque entièrement encerclée et que le commandant local de l’EI a été tué, les forces ennemies ont fui principalement vers l'Euphrate et Deir Ezzor. Deux grandes poches de l’EI sont en train de se former à l’est d’Hama. L'encerclement de 3 000 kilomètres carrés de ce territoire est maintenant terminé et les forces restantes de l’EI sont chassées de la poche par des hélicoptères russes et des commandos de l'armée syrienne. Cela mettra la route d'approvisionnement (...) Lire la suite »

Démolir des statues, semer la division

Moon of Alabama
À la suite des manifestations concurrentes de Charlottesville, la vague de destruction des statues confédérées s’est accélérée. La nuit dernière, quatre statues confédérées ont été mises par terre à Baltimore. Des statues de soldats et marins confédérés honorés, et d’une femme confédérée. Ailleurs aussi, des statues ont été renversées ou dégradées. Le conflit de Charlottesville lui-même portait sur le déboulonnage d’une statue du général Robert E. Lee, commandant des forces confédérées pendant la guerre civile américaine. Des militants de la droite politique protestaient contre le déboulonnage, les militants de la gauche politique manifestaient contre la manifestation de la droite. Selon des témoins cités par le LA Times il y avait des deux côtés des sous-groupes prêts à se livrer à la violence. En 2003, un tank américain a démoli la statue de Saddam Hussein sur la place Firdos à Bagdad. Une image de télévision étroitement cadrée laissait penser que c’était des Irakiens qui faisaient tomber la statue. Mais ils n’étaient (...) Lire la suite »
26 

Le battage médiatique contre la Corée du Nord a-t-il pour but de relancer la guerre des étoiles de Reagan ?

Moon of Alabama
Depuis que Trump a menacé la Corée du Nord (la RPDC), du « feu et de la fureur » des Etats-Unis, la raison est revenue aux personnes dotées d’un minimum de bon sens. Les experts ont largement cessé de parler d’attaques préventives sur la Corée du Nord, attaques qui n’ont d’ailleurs jamais été sérieusement envisagées. La Corée du Nord a de nombreux moyens de riposter à une frappe et ils pourraient tous causer des dommages catastrophiques à la Corée du Sud et au Japon et, partant, aux intérêts américains en Asie. Il est possible de dissuader la Corée du Nord d'utiliser ses armes nucléaires de la même manière qu’on en dissuade tous les États dotés d'armes nucléaires. Malheureusement, le conseiller en sécurité nationale McMaster n'a pas encore compris ce simple fait : STEPHANOPOULOS : Mais votre prédécesseur, Susan Rice, a écrit cette semaine que les États-Unis pouvaient tolérer les armes nucléaires en Corée du Nord de la même manière que nous avons toléré les armes nucléaires en Union soviétique dans une bien plus (...) Lire la suite »

La guerre au Yémen, un spectacle sportif ?

Moon of Alabama
Shireen Al-Adeimi (@ shireen818) est née à Aden, dans le sud du Yémen. Elle prépare actuellement un doctorat à la Harvard Graduate School of Education. Le texte ci-dessous est un Twit qu’elle a publié le 11 août 2017. La guerre au Yémen n’est-elle rien d’autre qu’un spectacle sportif ? Mon Twit est peut-être un peu long, mais j'espère que vous prendrez quelques minutes pour le lire. La guerre contre le Yémen fait rage, pourtant, le sort des Yéménites ne reçoit TOUJOURS PAS l’attention qu'il mérite de la part des médias et des politiciens. Quand ce qui se passe au Yémen n’est pas totalement ignoré, les faits sont déformés ou minimisés parce que les gens ont peur de regarder en face les conséquences de la participation active de leurs pays à la destruction du Yémen. Alors que les riches Etats arabes bombardent le Yémen avec des armes sophistiquées (achetées à l’occident) et embauchent des mercenaires pour leurs troupes au sol, beaucoup de gens et d’organes (par exemple, l'ONU) ont peur de s’opposer aux (...) Lire la suite »

Les nouvelles sanctions américaines contre la Russie – Une erreur stratégique

Moon of Alabama
Récemment, le congrès américain a voté des sanctions contre la Fédération de Russie au motif de son ingérence présumée, mais absolument pas prouvée, dans les élections présidentielles américaines. Le vote a été quasi unanime. Le président Trump a signé le décret. C'est une grossière erreur. Il aurait dû opposer son veto, même si cela n’aurait probablement rien changé. En signant la loi, Trump a renoncé à sa position de relative neutralité envers la Russie. Sans aucun bénéfice. Les sanctions du Congrès sont presque toujours éternelles. L'amendement de Jackson-Vanik de 1974 a limité le commerce avec le « bloc communiste ». Il était censé favoriser l'émigration des Juifs d'Union Soviétique vers Israël. Mais la loi et ses sanctions économiques ont été maintenues après l'effondrement de l'Union soviétique début 1990, après la disparition du « bloc communiste », et longtemps après la levée de toutes les limitations à l’émigration. L’amendement n'a été abrogé qu'en 2012 et seulement pour être immédiatement remplacé par la (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160