RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Moon of Alabama

Maison Blanche : ’L’Irak a le virus Antrax’ ’La Russie a créé NotPetya’.

Moon of Alabama
Hier soir, la Maison Blanche a accusé l'armée russe d'avoir créé et propagé le malware destructeur 'NotPetya' qui, en juin 2017 a infesté de nombreuses entreprises internationales : Déclaration du porte-parole En juin 2017, l'armée russe a lancé la cyber-attaque la plus destructrice et la plus coûteuse de l'histoire. L'attaque, surnommée 'NotPetya', s'est rapidement propagée dans le monde entier, causant des milliards de dollars de dégâts en Europe, en Asie, et dans les Amériques. Elle s'inscrivait dans le cadre des efforts continus du Kremlin pour déstabiliser l'Ukraine, et témoigne toujours plus clairement de l'engagement de la Russie dans le conflit en cours. Il s'agit également d'une cyber-attaque irresponsable et tous azimuts qui aura des conséquences internationales. Cette déclaration ressemble à s’y méprendre aux déclarations précédentes accusant l’Espagne d’avoir fait exploser le Maine ou Saddam Hussein d’avoir des armes de destruction massive. Ni les États-Unis ni personne d'autre n'a (...) Lire la suite »

L’armée syrienne est-elle tombée dans un piège tendu par les Etats-Unis ? 

Moon of Alabama
Hier soir, la force américaine qui occupe illégalement le nord-est de la Syrie a attaqué un groupe de soldats alliées au gouvernement syrien et leur soutien russe. L'incident s'est produit au nord-est de la ville de Deir Ezzor, à l'est de l'Euphrate. Les États-Unis affirment qu'ils ont tué une centaine de soldats syriens qui auraient attaqué leurs forces par procuration pour tenter de reprendre des champs pétrolifères. L'Euphrate sépare les zones du sud-ouest sous contrôle du gouvernement syrien de celles du nord-est de l'Euphrate sous occupation américaine. Mais plusieurs endroits autour de Manbij, Raqqa et Deir Ezzor ne font pas partie de ces zones et sont sous le contrôle de l'autre camp. Les États-Unis affirment qu'il y a un accord sur une « ligne de démarcation » le long de l'Euphrate. Le gouvernement syrien affime que non. Une petite zone de l’autre côté de l'Euphrate, au nord-est de Deir Ezzor, a été reprise il y a plusieurs mois par les forces du gouvernement syrien. Elle est proche de (...) Lire la suite »

Syrie - Les Turcs attaquent Afrin, les Américains se plantent, les Kurdes sont encore dans le mauvais camp

Moon of Alabama
Après l'échec des négociations entre la Russie/Syrie et les Kurdes d'Afrin, la partie russe a conclu un accord avec la Turquie. Maintenant la Turquie attaque Afrin pendant que tout le monde regarde ailleurs. La principale raison de ce développement est la décision des Etats-Unis d’occuper le nord-est de la Syrie avec l'aide du YPG/PKK kurde. La stratégie d'occupation s’avère déjà être un échec. Les Kurdes ont fait le mauvais choix. Ils sortiront perdants du jeu. Nous nous sommes trompés en prédisant que les menaces turques d’attaquer la zone nord-ouest d’Afrin contrôlée par les Kurdes étaient des menaces creuses : La menace n'est pas sérieuse : ... Afrin est sous la protection formelle des forces russes et syriennes. Le vrai danger pour la Turquie n'est pas Afrin, mais le protectorat kurde beaucoup plus large que les États-Unis ont officiellement annoncé dans le nord-est de la Syrie. Les menaces turques et le bruit de l'artillerie ont couvert les protestations de la Syrie et les conseils plus (...) Lire la suite »

Syrie – L’énorme quantité de propagande en faveur d’Al-Qaïda annonce le succès de l’armée syrienne

Moon of Alabama
Le succès des opérations en cours du gouvernement syrien contre Al-Qaïda dans le gouvernorat d’Idleb peut être mesuré par le volume de la propagande américaine contre elles. On a assisté à la même opération lorsqu’Alep a été libéré du contrôle d'Al-Qaïda. Il y a clairement des médias, des organisations (non)gouvernementales et des politiciens américains pour préférer le régime takfiri d’al-Qaïda en Syrie au contrôle du gouvernement laïque légitime. Selon les différents courants de cette propagande, à Idleb il y aurait plein d'hôpitaux, de boulangeries et de petits enfants bombardés par les méchants Iraniens et Russes, mais aucun combattant takfiri en vue. Amnesty International, dont on connait la célèbre supplique : « OTAN, NE LAISSE PAS LE PROGRÈS S’ARRÊTER » en Afghanistan, est de nouveau aux avant-postes : Amnesty International @amnesty - 15h41 - 12 jan 2018 Nous sommes révoltés par les attaques contre des civils dans le gouvernorat d'Idleb qui accueille des milliers de personnes déplacées à l'intérieur du pays. (...) Lire la suite »

Trump se décharge des problèmes de politique étrangère - L’UE s’autonomise

Moon of Alabama
Les États-Unis sont de plus en plus isolés en matière de politique internationale, et l'Europe commence même à montrer un peu de courage et à mettre en œuvre une politique étrangère indépendante. Cela contrarie les impérialistes américains mais ils ne peuvent pas y faire grand-chose. Cette évolution pourrait bien faire partie du projet de Trump de « Rendre sa grandeur à l’Amérique ». Après que Trump a déclaré que les États-Unis considéraient Jérusalem comme la capitale d'Israël, le Conseil de sécurité des Nations Unies et l'Assemblée générale des Nations Unies ont condamné cette initiative. Les États-Unis ont dû opposer leur veto à une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies que 14 autres membres soutenaient. Au moment où les manifestations et les émeutes de faible envergure en Iran se calmaient (comme je l’avais prévu), l'ambassadrice américaine Haley a tenté de s'en servir pour mettre en scène une sorte de condamnation du pays par le Conseil de sécurité des Nations Unies. Elle essuyé une rebuffade de la (...) Lire la suite »

Iran - Des manifestations à motif économique sont récupérées par des agents du changement de régime

Moon of Alabama

Ci-dessous deux articles de Moon of Alabama sur l’Iran - LGS

Hier et aujourd'hui, il y a eu des petites manifestations en Iran. Elles constituent probablement la première étape d'une vaste opération de « changement de régime » menée par les États-Unis et Israël avec l'aide d'un groupe terroriste iranien. Plus tôt dans le mois, la Maison-Blanche et les Sionistes se sont préparés à attaquer à nouveau l'Iran : Une délégation conduite par le Conseiller israélien pour la sécurité nationale a rencontré de hauts responsables américains à la Maison-Blanche au début du mois pour discuter d’une stratégie visant à contrer l'agression de l'Iran au Moyen-Orient, a confirmé un haut responsable américain à Haaretz. Un autre rapport sur la réunion cite des responsables israéliens : « Les États-Unis et Israël voient du même œil les différents développements dans la région et en particulier ceux qui sont liés à l'Iran. Nous sommes parvenus à un accord sur la stratégie et la politique nécessaires pour contrer l'Iran. Nos accords portent sur la stratégie globale, mais aussi sur les objectifs (...) Lire la suite »

Le Washington Post s’indigne de la guerre contre le Yémen en dissimulant le rôle qu’y jouent les États-Unis

Moon of Alabama
Juste à temps pour Noël, le Washington Post déplore l'épidémie de choléra au Yémen causée par la guerre américano-saoudienne : Indignez-vous : un million de personnes ont le choléra au Yémen. Le Comité international de la Croix-Rouge a annoncé aujourd'hui qu'un million de Yéménites ont contracté le choléra au cours des 18 derniers mois. Plus de 2 000 personnes sont mortes, selon les Nations Unies. C'est la plus grande épidémie de choléra de l'histoire mondiale. ... Seize millions de personnes sont privés de nourriture saine et d’eau potable. L’épidémie s’est sans doute déclarée en mars, avec le début de la saison des pluies. Les experts disent également que les maladies tuent plus vite plus de monde lorsque la population est sous-alimentée. Au Yémen, 1,8 million d'enfants souffrent de malnutrition aiguë. Près d'un demi-million de bébés et de tout-petits meurent de faim. VOUS DEVRIEZ VOUS EN INDIGNER, dit le Washington Post. Mais s’indigner contre qui ? Aucun mot du texte ne mentionne que les États-Unis (...) Lire la suite »

Avec la nouvelle Stratégie de sécurité nationale les Etats-Unis s’engagent dans l’isolationnisme

Moon of Alabama
Hier, la Maison-Blanche a publié une nouvelle Stratégie de sécurité nationale (pdf). Le président en avait parlé dans un discours de campagne, ce qui est inhabituel. Le document est aussi plus long que d’habitude : La Stratégie de sécurité nationale de Reagan avait 41 pages, celle de Bush (2002), 31, celle d’Obama (2015), 29. Celle de Trump comporte 55 pages : un assortiment de priorités sans réelles priorités. La première « responsabilité fondamentale » du de la Stratégie de sécurité nationale (SSN) est : ... de protéger le peuple américain, la patrie et le mode de vie américain... Micah Zenko souligne que le document ne répond pas vraiment à cet objectif : Pratiquement rien dans le document... ne traite des menaces, des risques et des préjudices systémiques intérieurs qui empoisonnent la vie quotidienne des Américains. ... Le SSN de Trump... mentionne les terroristes 58 fois, et s'engage à 'vaincre les terroristes djihadistes', comme tous les documents précédents de SSN depuis le 11 septembre. Au (...) Lire la suite »

Haley ne réussit pas à prouver l’origine des missiles yéménites et passe sous silence les crimes de guerre saoudiens

Moon of Alabama
Hier, l'ambassadrice des États-Unis à l'ONU, Nikki Haley, est allée à la Defense Intelligence Agency faire un petit show. Elle a affirmé que l'Iran fournissait illégalement des armes aux forces yéménites qui se battent contre les agresseurs saoudiens. Cela nous a rappelé le jour où le vice-président Dick Cheney s'est rendu à la CIA pour dire à ses analystes ce qu'ils devaient écrire sur les « armes de destruction massive de Saddam Hussein ». Haley a aussi donné des instructions à la DIA sous couvert d'une conférence de presse. Ses accessoires étaient de morceaux de missiles qui auraient été retrouvés on ne sait où ni quand. Elle a affirmé que les Saoudiens et les Émirats arabes unis les avaient trouvés et qu'ils avaient été tirés depuis le Yémen. Haley a également affirmé que l'Iran avait livré ces missiles au Yémen en violation de la résolution 2231 de l'ONU qui limite ces transferts. Les Houthis et l’armée yéménite qui était leur alliée à l’époque, ont pu acquérir ces missiles de plusieurs manières. Mais même (...) Lire la suite »

Syrie - Les États-Unis jettent l’éponge - La Résistance se recentre sur Israël

Moon of Alabama
Cet article du New Yorker est remarquable de par son titre arrogant et les mensonges qu’il contient. Tout cela est peut-être nécessaire pour détourner l’attention du vrai message du papier - les États-Unis sont obligés de renoncer à leurs projets en Syrie : Trump va laisser Assad rester jusqu'en 2021 alors que Poutine déclare la victoire en Syrie. L'Administration Trump est maintenant prête à accepter le maintien du président Bachar al-Assad au pouvoir jusqu' à la prochaine élection présidentielle prévue en Syrie en 2021, selon des officiels américains et européens. Cette décision vient contredire et annuler les nombreuses déclarations précédentes des États-Unis selon lesquelles Assad devrait démissionner dans le cadre du processus de paix. ... L'Administration Trump dit qu'elle veut toujours un processus politique qui envisage le départ d'Assad. Mais elle a conclu qu'il faudra peut-être attendre jusqu'en 2021, lorsque les prochaines élections auront lieu, pour y parvenir. ... Les responsables (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 190