Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

À bas 2015 !

« À bas 2015 ! Pendant un an le monde est devenu plus laid, violent, égoïste et irresponsable, alors que nous avons tous souhaité le contraire ! Un pour cent d’êtres humains a pu parvenir à posséder autant que tous les autres réunis et c’est juste ce qu’on ne voulait pas.

Nous, en France, nous avons pris cher. 2015 est une des années les plus moches que le pays aura eu à vivre. Meurtres et massacres ont submergé d’anxiété l’imaginaire collectif et bourré les urnes avec vigueur. Ils ont arraché des mains du président et de son Premier ministre ce qui leur restait de la boussole de gauche… ».
La suite sur le blog de Jean-Luc Mélenchon : http://melenchon.fr/2016/01/01/meditation-transannuelle/

J’ajoute que, le 31 décembre, est arrivée en France une journaliste de l’Obs, ré-expédiée par les Chinois qui voudraient que nous lui expliquions dans sa langue maternelle la différence entre une « minorité remuante » et des terroristes qui massacrent par dizaines des compatriotes innocents.

Théophraste R.

Logo : Recueillement en mémoire des victimes de l’attaque de terroristes ouïgours en gare de Kunming, le 1er mars 2014 : 29 tués au couteau et 130 blessés.
Voir : http://www.legrandsoir.info/pourquoi-ursula-gauthier-de-l-obs-a-du-qui...

URL de cette brève 4933
https://www.legrandsoir.info/a-bas-2015.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
01/01/2016 à 21:08 par jean-marie Défossé

Pour en revenir à cette "charmante" et "talentueuse" "journaliste" , je faisais remarquer dans une autre intervention la très grande patience du gouvernement chinois à son égard , car celle-ci n’en était pas à son coup d’essai dans la manipulation orientée de l’information .

En Juin 2008 et pour relater à ses lecteurs et auditeurs occidentaux les événements du Tibet , elle se servit de témoignages sous pseudonyme , ajoutant qu’il ne restait plus qu’une poignée de moines en Décembre 2008 , une centaine , les autres se trouveraient PEUT-ETRE en prison à Nyintri .....
C’est ainsi avec des témoignages sous pseudonyme , avec des PEUT-ETRE en prison qu’Ursula Gauthier manipule toute à la fois l’information et l’éthique journalistique française , et transforme les victimes en coupables et inversement .

Ben moi , du journalisme comme celui-ci , j’en fais tous les matins dans le bol de mes toilettes !

A son arrivée en France après son expulsion de Chine , Ursula Gauthier déclarait :« On ne doit pas expulser une journaliste qui fait son travail . »
- Au fait Madame Gauthier , hormis l’Obs , pour qui faites-vous ce genre de "travail" ou de basse-besogne ?
Des journalistes de caniveau , nous en avons déjà de TROP en France . Vous n’auriez pas envie des fois d’aller exercer vos "talents" outre-Manche ou outre-Atlantique ?

#121468 
02/01/2016 à 11:23 par Le Grand Soir

@ tous
Les commentaires sur les billets précédents sont modérés (et non censurés, comme nous le reproche un lecteur), puis la discussion est close.
Il ne s’agit pas de taire des avis (plusieurs fois exprimés déjà), mais d’éviter que la partie du GS écrite par les lecteurs devienne un lieu d’empoignades et un défouloir.
Nos lecteurs font LGS et il est préférable qu’on sache, à lire les commentaires, qu’on n’est pas sur un de ces sites qui se complaisent dans les pugilats qui dont monter les aiguilles des compteurs d’audience.
Et qui rabaissent le site tout entier (auteurs, administrateurs, lecteurs).
LGS

#121479 
RSS RSS Commentaires
   
Chroniques bolivariennes : Un voyage dans la révolution vénézuelienne
Daniel Hérard, Cécile Raimbeau
Après la mort d’Hugo Chávez, que reste-t-il de la révolution vénézuélienne, de ce « socialisme du XXIe siècle » ? Ses obsèques grandioses, pleurées par des foules pendant plusieurs jours et honorées par de nombreux chefs d’État, ont contrasté avec les critiques virulentes dont il avait fait l’objet dans les médias occidentaux. Cécile Raimbeau et Daniel Hérard nous entraînent au cœur de cette révolution pacifique, à la rencontre de la base, des supporters de Chávez. Ils les écoutent et les photographient, en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"L’un des grands arguments de la guerre israélienne de l’information consiste à demander pourquoi le monde entier s’émeut davantage du sort des Palestiniens que de celui des Tchétchènes ou des Algériens - insinuant par-là que la raison en serait un fonds incurable d’antisémitisme. Au-delà de ce qu’il y a d’odieux dans cette manière de nous ordonner de regarder ailleurs, on peut assez facilement répondre à cette question. On s’en émeut davantage (et ce n’est qu’un supplément d’indignation très relatif, d’ailleurs) parce que, avant que les Etats-Unis n’envahissent l’Irak, c’était le dernier conflit colonial de la planète - même si ce colonisateur-là a pour caractéristique particulière d’avoir sa métropole à un jet de pierre des territoires occupés -, et qu’il y a quelque chose d’insupportable dans le fait de voir des êtres humains subir encore l’arrogance coloniale. Parce que la Palestine est le front principal de cette guerre que l’Occident désoeuvré a choisi de déclarer au monde musulman pour ne pas s’ennuyer quand les Rouges n’ont plus voulu jouer. Parce que l’impunité dont jouit depuis des décennies l’occupant israélien, l’instrumentalisation du génocide pour oblitérer inexorablement les spoliations et les injustices subies par les Palestiniens, l’impression persistante qu’ils en sont victimes en tant qu’Arabes, nourrit un sentiment minant d’injustice."

Mona Chollet

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.