Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

13 

Après le Covid, il faudrait…

Il faudrait assurer, moi je dis, la pleine liberté de pensée, de conscience et d’expression (même sur les réseaux sociaux), la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères, la liberté de manifestation, le respect de la personne humaine, y compris le samedi dans la rue, l’égalité absolue de tous les citoyens devant la loi. Moi je dis.

Il faudrait aussi (à mon avis), instaurer une véritable démocratie économique et sociale, impliquant l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie, une subordination des intérêts particuliers à l’intérêt général. Je crois.

Je préconise aussi l’intensification de la production nationale selon les lignes d’un plan arrêté par l’Etat après consultation des représentants de tous les éléments de cette production, le retour à la nation des grands moyens de production monopolisée (fruits du travail commun), des sources d’énergie, des richesses du sous-sol, des compagnies d’assurances et des grandes banques. Je pense.

Mais ce n’est pas tout, dis-je : il faut développer les coopératives de production, d’achats et de ventes, l’accès aux fonctions de direction et d’administration (y compris dans les écoles et les hôpitaux), pour les salariés possédant les qualifications nécessaires, et la participation des travailleurs à la direction de l’économie.

C’est ce que je dis, en plagiant, je le confesse, le programme du Conseil National de la Résistance, très légèrement actualisé.

Théophraste R. Auteur de la question : « Pomper, c’est tromper ? ».

URL de cette brève 6526
https://www.legrandsoir.info/apres-le-covid-il-faudrait-6526.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
17/05/2020 à 10:51 par HUGO

Réveil heureux

#170195 
17/05/2020 à 11:00 par babelouest

Les Jours Heureux furent une bien belle réalisation : merci aux camarades qui en furent les auteurs, les instigateurs, les effecteurs, les défenseurs, J’avoue m’y être plongé, moi aussi, pour proposer une nouvelle Constitution : il est d’ailleurs symptômatique de voir les correction apportées à partir de la version de celle de 1958 arrêtée en mai 2010 : les barrements pour les parties supprimées, et les surlignages en gris pour les ajouts ou les modifications. Il y en a vraiment beaucoup, y compris quelques articles repris de la Constitution de 1946.

Constituons-nous en Constituante, dès maintenant. Prenons de l’avance : si certain régime honni est abattu, il va falloir tout de suite prendre la relève de façon sensée, responsable. Nos plumes et nos claviers seront nos armes, aux armes citoyens !

#170198 
17/05/2020 à 13:12 par Autrement

Ma-cron trahison
Théophraste a bien raison
Ma-cron s’cass’ un’ dent
Théophraste président !

#170204 
17/05/2020 à 13:20 par ozerfil

"Incitation à la haine "... ou pas ?!!

Il faudra bientôt se poser la question avant d’écrire ou de parler...

#170205 
17/05/2020 à 13:49 par Danael

S’il y en a un qui a les idées claires aussi, c’est Lordon. Je vous laisse lire son analyse du 16 mai. Dommage que LGS ne le publie pas. Il y a un processus de réflexion qui vaut la peine d’être lu en entier. Je le recommande.
https://blog.mondediplo.net/problemes-de-la-transition

#170207 
17/05/2020 à 17:19 legrandsoir

LGS publie les articles qu’il reçoit
On en a déjà publié de Lordon. Il nous a remerciés.
Si vous envoyez l’article que vous avez aimé, nous le publierons sans doute.

#170213 
17/05/2020 à 17:46 par Danael

@ LGS , demande déjà faite voir lien ci-haut.

Et puisqu’on parle du CNR , voici la réponse de Léon Landini à Ruffin.
https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/lettre-ouverte-de-l...

#170214 
17/05/2020 à 18:32 par mandrin

ils ont déjà écrit le code civid...

#170216 
17/05/2020 à 20:06 par Charles

Je plussoie sur l’importance fondamentale des deux derniers articles de Lordon, qui entrent dans le dur du sujet sans dogmatisme mais avec fermeté, en posant clairement les choses, ce qu’il faudrait mettre à plat pour le fameux "monde de demain". 2 textes fondateurs, qui plantent bien le décor.

Le premier texte, du 10 mai (outre le second du 16 mai cité dans les commentaires) :

https://blog.mondediplo.net/en-sortir-mais-de-quoi-et-par-ou

#170219 
18/05/2020 à 04:28 par benzekri

Les capitalistes ne jouent pas ; ils fixent les règles du jeu...

Les capitalistes ne jouent pas avec « la démocratie »
La démocratie cause, manifeste, proteste, vote toujours oui mais dans la limite des règles fixées par les maîtres du monde. Les maîtres de ce monde immonde !
• Une démocratie à l’américaine présentée comme « la plus grande démocratie du monde » où l’on assiste à un jeu de passe/passe entre les mêmes requins : « démocrates et républicains »
• Une démocratie de l’alternance à la française avec une fausse gauche, une vraie droite, un parti épouvantail FN devenu RN et des micros organisations qui s’auto condamnent par leur sectarisme maladif à l’impuissance pour atterrir in fine dans le choix du non choix à savoir le vote « utile » ou le « moins pire ou mieux que rien » qui ne mène à rien...
Puisque les Etats-Unis sont « la plus grande démocratie du monde » et que « nous sommes tous américains », que les américains -selon le scénario hollywoodien sont nos sauveurs, alors tout est permis à cette « puissance » impérialiste et alliés :
• Des centaines de coups d’états chez les latino-américains
• Des embargos et blocus criminels contre les cubains... vénézuéliens, iraniens, syriens !
• Des démocraties renversées comme Allende le Chilien ou avant lui Mossadegh l’iranien et combien d’autres régimes progressistes africains.
• Des centaines de liquidations physiques comme Lumumba le congolais ou Ben Barka le marocain
• Des dizaines d’interventions pour renverser des régimes laïcs comme Najibullah en Afghanistan pour installer les Talibans ; Kadhafi, Saddam Houssine... pour instaurer des états islamiques ; aller même jusqu’à mettre en place cette créature monstrueuse nommée Califat ou Etat Islamique ! Heureusement que leur projet a été avorté grâce à l’axe de résistance Syrie-Irak-Iran-Hezbollah-Yémen avec un soutien de la Russie !
• Des centaines de tentatives visant à liquider la résistance palestinienne

Comme toutes ces horreurs et bien d’autres barbaries doivent être effacées de la mémoire des gens : l’extermination de millions d’amérindiens présentés d’abord comme des fourbes, des vermines à éliminer dans les films hollywoodiens, Hiroshima, Nagasaki, le napalm au Vietnam... les centres de tortues comme Aboughraïb en Irak et Guantanamo... Toutes ces horreurs ne sont donc que de la théorie ?
Pour empêcher les éveilleurs de consciences, les lanceurs d’alerte d’éclairer les gens, les impérialistes livrent des formules toutes faites à la propagande que les cerveaux disponibles reprennent et répètent comme des perroquets : « c’est de l’anti-américanisme primaire » ou « arrêtez avec la théorie du complot » « le complotisme ou le conspirasionnisme » ; comme si ces faits, ces méfaits ne sont que de la théorie !
Derrière la lutte contre le terrorisme, l’islamisme et avant le communisme on cherche à imposer le règne barbare des assassins capitalistes, fomenteurs de guerres, de crises, destructeurs de la nature dans un seul but, le profit !
Toute contestation sérieuse du règne injuste, corrompu du système est réprimée dans le sang et ce sont les victimes qu’on fait passer pour des violents et des irresponsables.
Nos valeureux Gilets Jaunes ont doublement payé le prix, en nombre de morts, de mutilés à vie, de blessés, de maltraités, d’humiliés, de gazés, d’embastillés et au lieu d’être soutenus, nombreux qui par lâcheté ou commodité les ont présentés comme responsables des violences ; alors que la violence barbare est celle de la police/milice qu’on présentait comme républicaine !
Aujourd’hui avec toutes les manœuvres qui se déroulent sous nos yeux, avec les lois liberticides pour verrouiller toutes les formes de libertés... qui croit encore en la possibilité de changer les choses par la voie « démocratique » ?
Macron le représentant des intérêts capitalistes, responsable de crimes il doit être renversé par un mouvement organisé prêt à utiliser la légitime défense face aux mercenaires et casseurs déguisés en force de l’ordre ; tout jeu électoral dans le contexte actuel, toute recherche de compromis avec ce pouvoir ne peut mener qu’à la compromission ! HB

#170227 
18/05/2020 à 04:56 par Bruno

Les Jours heureux pour nous toutes et nous tous et les Jours peureux pour les autres, les zombies qui nous gouvernent et tous leurs affidés !

A donf !

#170228 
18/05/2020 à 10:56 par Assimbonanga

@Danael, merci pour ta vidéo de Léon Landini.
Les jours heureux ne tombent pas du ciel. C’est pas une émission du club Dorothée ! Les jours heureux, c’est pas une option sur une offre d’agence de voyage. La jeunesse a perdu la notion des choses graves.
La génération Ruffin est totalement différente de celle de Léon Landini. Ruffin a toujours la plaisanterie proche, le sourire, le second degré et une forme de désinvolture. Ça ne passe pas, à un certain stade, et Léon Landini l’a vraiment mal pris.
Les jours heureux ont été conquis avec du sang et des fusils. La pub oublie un peu tout ça. Et c’est pas de décréter qu’on va y arriver qu’on y arrivera ! On se trouve actuellement dans des faits exactement contraires : les conquis d’Ambroise Croizat sont attaqués au piolet, au karcher, à la grignoteuse. Il est question de faire une seule civilisation uniforme conforme aux usages étasuniens en matière de coût du travail et de non-protection sociale pour la compétitivité des entreprises. C’est front contre front, c’est la lutte des classes et nous sommes les perdants. Le travail accompli par les résistants ne bénéficie plus actuellement d’un rapport de force favorable pour nous. Nous ne sommes plus au combat mais au spectacle. On est un peu leurré par un monde de mise en scène, de mascarades, de fêtes, de défilés festifs mais inoffensifs.
Ça me paraît tellement une évidence que je me demande pourquoi je gueule ça du fond de mon petit commentaire : tout le monde ne le sait-il donc pas ?
Ruffin, je l’adore mais il est "gentillet" à bien des égards et notamment avec son angélisme vis à vis des ploucs. Il ne veut blesser personne et, paradoxe, c’est Léon Landini qu’il a blessé. Pas fastoche tout ça.
On malmène ses amis, on ménage ses ennemis. Il faudra, par force, revenir à des appartenances plus catégoriques et des loyautés plus strictes. Toute façon, un jour ou l’autre, ça se fera de soi-même, quand la situation va empirer : il n’y a que deux côtés à une barricade.

#170237 
19/05/2020 à 09:16 par cunégonde godot

Je préconise aussi l’intensification de la production nationale selon les lignes d’un plan arrêté par l’Etat après consultation des représentants de tous les éléments de cette production, le retour à la nation des grands moyens de production monopolisée (fruits du travail commun), des sources d’énergie, des richesses du sous-sol, des compagnies d’assurances et des grandes banques. Je pense.

Quel retour, à quelle "nation" ? A l’ Etat-"nation" maastrichien de style Macron-Philippe-Le Maire (euro)compatibles Delors-Junker-Trump-Merkel-Gates-Bezos-Ghosn-Pompeo-Mitterrand-Rocard-ospin-Sarkozy-Hollande-Royal-Roussel-Besencenot-Jadot-Hulot-Tsipras-Varoufakis-Mélenchon-Ruffin (liste à compléter) ?
Et si à "gauche", on commençait par renoncer à se payer de mots ?...

#170256 
RSS RSS Commentaires
   

Les enfants cachés du général Pinochet - Précis de coups d’Etat modernes et autres tentatives de déstabilisation
Maurice LEMOINE
Le 15 septembre 1970, onze jours après l’élection de Salvador Allende, le président Richard Nixon, en 15 minutes lors d’une réunion avec Henry Kissinger, ordonne à la CIA de « faire crier » l’économie chilienne. Le 11 septembre 1973, Allende est renversé… En 1985, Ronald Reagan déclare que le Nicaragua sandiniste « est une menace pour les Etats-Unis » et, le 1er mai, annonce un embargo total, similaire à celui imposé à Cuba. Depuis le Honduras et le Costa Rica, la « contra », organisée et financée par la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il n’y a pas de moyen plus violent de coercition des employeurs et des gouvernements contre les salariés que le chômage. Aucune répression physique, aucune troupe qui matraque, qui lance des grenades lacrymogènes ou ce que vous voulez. Rien n’est aussi puissant comme moyen contre la volonté tout simplement d’affirmer une dignité, d’affirmer la possibilité d’être considéré comme un être humain. C’est ça la réalité des choses.

Henri Krazucki
ancien secrétaire général de la CGT
Extrait sonore du documentaire de Gilles Balbastre "Le chômage a une histoire",

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.