Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

10 

« Aveuglez l’immonde trompeur » (1)

Le couple Macron passe son week end au fort de Brégançon. Pour l’anecdote, De Gaulle n’y dormit qu’une nuit, horripilé par un lit trop petit (ça ira pour Macron) et par les moustiques.

A Macron, souhaitons l’assaut des abeilles (illettrées mais laborieuses)  : «  Ruez-vous sur l’homme, guerrières ! /Ô généreuses ouvrières, /Vous le devoir, vous la vertu, /Ailes d’or et flèches de flamme, /Tourbillonnez sur cet infâme ! /Dites-lui : Pour qui nous prends-tu ?  ». (1).

Théophraste R. (Dresseur d’abeilles, de puces et de punaises de lit).

(1) Victor Hugo : « Le manteau impérial  ».

URL de cette brève 5821
https://www.legrandsoir.info/aveuglez-l-immonde-trompeur-1.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
12/05/2018 à 19:50 par Assimbonanga

Quelques tiques innocemment répandues...

#148459 
13/05/2018 à 05:36 par calame julia

Après la claque de papy-Trump, un peu d’air frais dans la pollution de la Méditerrannée...

#148465 
13/05/2018 à 12:12 par Fald

J’ai tout compris ! (enfin... je crois...)
Si ceux qui ont le pouvoir s’acharnent à autoriser des produits qui tuent les abeilles, c’est la faute à Voltaire.
Euh... Non !
C’est la faute à Rousseau !
Euh... Non plus !
Ah oui !
C’est la faute à Victor Hugo !
Auteur qui maitrisait fort mal le français, car il faut dire la faute DE et pas la faute Á !
(Même règle que pour la fête.)

#148469 
13/05/2018 à 15:03 par Assimbonanga

C’est Gavroche qui maltraitait le français académique. Comme Papy Mougeot disant est-ce que le schmilblick est-il noir outrageant ainsi le style interrogatif indirect. Et maintenant tous les amuseurs journaleux de la radio et de la télé croient que c’est la tournure exacte.
Le fort de Brégançon a-t-il été démoustiqué depuis ?

#148475 
13/05/2018 à 20:48 par barbe

zetes pas bien
s’il chopait un vi.rus
il serait capable d’accuser les Russes...

#148487 
14/05/2018 à 11:35 par L. A.

Contrairement à un rêve que j’ai fait l’autre nuit, le fort de Brégançon est, hélas !, à l’abri des tsunamis, d’ailleurs assez rares en fait dans ces coins-là.
Sinon, « La faute à Untel » n’est que la réponse à la question (en bon français) « À qui la faute ? ». Quelqu’un aurait-il déjà lu ou entendu « De qui la faute ? ». En outre, c’est vrai, les personnages de la littérature, de la poésie, de la chanson, du théâtre et du cinéma s’expriment d’une façon qui ne reflète pas systématiquement a priori celle de l’auteur, mais uniquement celle que l’auteur leur attribue.
L. A. (Brassens a-t-il jamais été fossoyeur ?)

#148495 
14/05/2018 à 15:08 par Fald

La faute à...
De la faute à... ou de...
Bof !
Eth francès qu’es malaisit ! Qu’es un gascon que vos eth ditz.
En tout cas, personne ne remet en cause le fait que Totor Gogo soit responsable de la hargne des dirigeants contre les abeilles, et donc de leur disparition.
Le vilain !

#148504 
14/05/2018 à 18:58 par Assimbonanga

Il faut croire que c’est très distrayant, Fort Brégançon. Notre président n’a pas une minute pour un mot de sollicitude à l’égard des Palestiniens assassinés. Selon le communiqué de Le Drian, on parle des "incidents", on appelle à des mesures proportionnées. C’est horrible. Combien faut-il de morts pour s’indigner, désapprouver ? Je pense aux guignoleries, simagrées, papouilles, de notre président avec Trump. Et j’ai honte pour mon pays.

#148507 
14/05/2018 à 23:12 par depassage

Et j’ai honte pour mon pays

Vous n’avez pas à avoir honte. À votre niveau, vous désapprouvez, c’est le plus important. On n’a pas à avoir honte des actes des autres.

#148512 
14/05/2018 à 23:19 par François de Marseille

@ Assim : ça dépend des morts, un seul peut largement suffir si c’est un Parisien.
Pourtant ça commence à être banal un attentat en France, c’est pas non plus une finale de coupe d’Europe.
On se recentre sur les fondamentaux : Aller L’OM !

#148513 
RSS RSS Commentaires
   
Bernard Klein. Les expressions qui ont fait l’histoire. Paris, E.J.L. 2008
Bernard GENSANE
Ce qu’il y a d’intéressant avec les phrases historiques, c’est que, souvent, elles n’ont pas été prononcées par les personnes à qui on en a attribué la paternité. Prenez la soutière (je sais, le mot "soutier" n’a pas de féminin, mais ça ira quand même) du capitalisme américain qui siège au gouvernement français, Christine Lagarde. Elle a effectivement, lors de la flambée du prix des carburants, conseillé au bon peuple d’utiliser le vélo plutôt que la voiture. Mais la reine Marie-Antoinette, qui a tant fait (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Informer n’est pas une liberté pour la presse, mais un devoir. La liberté de la presse a bien une limite : elle s’arrête exactement là où commence mon droit à une véritable information.

Viktor Dedaj


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.