Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Benalla et les ruptures narratives

Naguère, Benalla a fait la une des médias mainstream pour son comportement place la Contrescarpe et au jardin des Plantes, son badge de police, son appartement quai Branly, sa rémunération, sa voiture de fonction, son intervention à la fourrière, ses clés de la villa des Macron au Touquet, son grade de lieutenant-colonel de réserve, la tentative d’en faire un sous-préfet, son badge d’accès dans l’Hémicycle, la fausse sanction subie… j’en oublie.

Et d’un seul coup, la canicule. Vous le saviez, vous, qu’il fait chaud et qu’il faut s’hydrater ? Canicule, canicule, canicule ! Sans elle, le panda qui vient de fêter son premier anniversaire au zoo de Beauval (41) nous faisait tout seul les titres et les reportages de l’été (on est en pénurie d’incendies de forêt dans le Var).

Car, les médias, synchrones, oublient Benalla. Pas question d’en faire des tonnes sur ses pistolets, son passeport diplomatique, la poubellisation du rapport de la Commission d’enquêtes des députés, la décision du Parquet d’admettre qu’un coffre-fort ça s’évapore quand il fait chaud.

C’est ce que Viktor Dedaj appelle dans Le Grand Soir, une « rupture narrative ».

Au passage, dans son article lu 37 000 fois, il nous conte les méthodes de désinformations qu’il a constatées sur place au Nicaragua en 1982 (déjà !) et dont certaines sont dignes d’un film comique d’actualité.

Théophraste R. (Vacancier parti avec ses dossiers).

URL de cette brève 5891
https://www.legrandsoir.info/benalla-et-les-ruptures-narratives.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
04/08/2018 à 23:26 par Roger

C’est ce que Viktor Dedaj appelle dans Le Grand Soir, une « rupture narrative ».


Ce lien vers un article aussi intéressant est une aubaine...car je l’avais raté.
la suggestion d’un commentaire de le mettre en lien permanent en bonne place me paraît judicieuse et tout à fait cohérente avec l’objet de LGS.

#150764 
04/08/2018 à 23:59 par Georges SPORRI

Tout de même , il faut que je l’avoue , apprendre , il y a 3 jours , que Nicolas - tirelire - Hulot démissionnera si le gouvernement renonce à l’importation-transplantation de 2 ourses slovènes dans les Pyrénées , ça m’a ému jusqu’aux larmes et je me suis dit : quand on voit ce qu’on voit , quand on entend ce qu’on entend et quand on sait ce qu’on sait , on se dit qu’on a raison de penser ce qu’on pense ... canicul béni soit qui mal y pense !

#150766 
05/08/2018 à 08:18 par calame julia

S’agissant du panda-bébé de Beauval,il fallait comprendre que l’épouse du
président était sa marraine et que donc le président sait représenter l’avenir
d’un être autre qu’un cogneur chargé de mission...
Le terme de "rupture narrative" convient au constat Benalla et tempête
dans un verre d’eau ! Un gamin m’a dit qu’il avait essayé de faire une
tempête dans un verre et qu’il avait du s’armer d’ustensiles pour la
provoquer et qu’il n’avait pu la réaliser que devant deux copains ! Donc,
m’avait-il dit "c’est une vraie tempête, dans le mouvement En Marche".
Nous parlerons plus tard de l’opération "Tempête du désert" me hasardai-je.

#150774 
05/08/2018 à 08:45 par gus de nantes

salut , et encore merci pour votre taff !!!!!

Tu m’étonnes (pas) qu’il y ai eu 37 000 lecteurs de l’article , depuis que j’entends parler du Nicaragua à la radio je me dis "bon ça cause de dictature en amérique du sud , va me falloir regarder sur le monde diplo et sur le grand soir pour savoir ce qui se trame la bas ....... et ça a pas loupé ...... me concernant vous etes la seule source d’informations fiable sur l’amérique du sud ...... c’est presque inquiétant ....

#150775 
05/08/2018 à 09:58 par irae

Ha bon le parquet se tamponne de la disparition d’un coffre fort en pleine perquise ? Et des armes au siège du parti non totalitaire qui devait nous sauver des facistes ils s’en fout aussi ?

Heureusement que nos amis castors nous ont sauvés de la menace frontiste si non ont aurait assisté à un parlement aux ordres de l’éxécutif, à la mise en place de milices privées dans les partis et à la présidence voire à une répression ultra violente de toute forme d’opposition même et surtout pacifique s’exprimant dans la rue ainsi que leur traque sur les réseaux sociaux à coups de fake news law. De même le conseil constit aurait du réaffirmer le principe de fraternité contre le délit de secours aux réfugiés (alors que la non assistance à personne en danger aurait sombré au large de nos côtes depuis une trentaine d’années). Pour ne rien dire de la destruction systématique des droits sociaux professionnels et du service public.

Par chance quel soulagement cette élection nous a sauvé de tout cela.

Pendant cette canicule estivale (pléonasme) bandeau sur les yeux les gringos inlassables pourfendent toute opposition au joyeux neolibéralisme et à la mondialisation heureuse à coups de "soulèvements populaires" au moyen de drônes n’hésitant pas à tenter l’assassinat d’un dirigeant démocratiquement élu.

#150777 
05/08/2018 à 10:55 par Assimbonanga

Anéfé ! Vendredi soir, le JT de France a consacré 5 reportages à la canicule, au réchauffement climatique et aux fautes de Trump sur le charbon. J’étais étonnée que notre télévision nationale cautionne à ce point l’élévation des températures sur l’ensemble de la planète car, si l’on consent à y accorder foi, la conclusion logique serait l’urgence des mesures de rationnement et de limitation de la croissance. Hors, ce serait contraire au macronisme ambiant... J’avoue que je suis perplexe.
Ce serait pour ensevelir l’affaire Bénalla sous craintes pires ? Bah, je ne crois pas à un tel agencement délibéré de la communication. Ainsi va le monde. De fait, il doit bien y avoir de discrètes consignes de délaisser le sujet brûlant de l’affaire Benalla. De là à imposer le sujet de remplacement, non. Il suffit de donner libre cours à la créativité journalistique : avec tous les malheurs du monde, il y a largement de quoi occuper le temps d’antenne. JT 20h France 2, vendredi 3 août 2018, https://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/jt-de-20h-du-...

Lorsque les gauchiasses organisent une marche dans Paris ou en "en province", réunissant plusieurs milliers de personnes, il y a toujours autre chose de plus grave à diffuser à l’antenne. En revanche si la famille Le Pen organise un meeting dans une grande salle dont seuls les premiers parterres sont pleins, alors-là, oui, ça y va les images pour démontrer l’affluence de spectateurs. C’est le train-train, la routine éditoriale.

Aujourd’hui, alors que Maduro a échappé à un attentat, tous les flashs d’info maltraitent le vocabulaire : "tentative d’attentat" disent-ils. Il faudrait dire pour être exact : un attentat a eu lieu. C’était une tentative d’assassinat du président du Venezuela. Déjà les commentateurs frénétiques en bas de page du Figaro lancent des suppositions de mise en scène de la part de Maduro. Ces gens, facho solidaires de tous pays, ont la pourriture en tête.

#150778 
RSS RSS Commentaires
   
L’écologie réelle
Guillaume SUING
Des premières aires naturelles protégées (zapovedniki) en 1918 jusqu’au plus grand plan d’agroforesterie au monde en 1948, avant que Nikita Khrouchtchev ne s’aligne sur le modèle intensif américain dans les années soixante, c’est toute une écologie soviétique qui fut jadis raillée par les premiers zélateurs occidentaux de l’agriculture « chimique ». Cette « préhistoire dogmatique », pourtant riche d’enseignements pour l’époque actuelle, est aujourd’hui totalement passée sous silence, y compris dans le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de vous n’importe quelle injustice commise contre n’importe qui, n’importe où dans le monde. C’est la plus belle qualité d’un révolutionnaire.

Ernesto "Che" Guevara


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.