Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


BREDENE (OSTENDE) - ManiFiesta 2019, la Fête de la Solidarité - PTB

Les 21 et 22 septembre, ManiFiesta, la Fête de la Solidarité, fêtera ses 10 ans. Alors que les élections belges et européennes ont donné un signal de rejet des politiques d’austérité des partis traditionnels, ce rendez-vous unique en Belgique permet de faire le plein d’énergie et d’espoir pour l’année à venir.

Nourrir l’espoir
En Belgique, les élections ont été marquées par la percée du PTB dans tout le pays. Un signal clair pour une alternative sociale qui rompt avec les politiques d’austérité. Ce signal pour une autre société est également au cœur de ManiFiesta. Entre débats, rencontres, musique, culture, science, foire aux livres, la fête rassemble celles et ceux qui contribuent à construire un monde meilleur, qu’ils soient scientifiques, syndicalistes, travailleurs, auteurs, acteurs de la société civile, artistes…

En 10 ans, ManiFiesta est également devenu un rendez-vous immanquable de la rentrée sociale. L’occasion pour ceux qui s’apprêtent à lutter contre l’austérité et la division de s’unir et de partager leurs expériences et leur enthousiasme.
On se rappellera notamment que c’est à ManiFiesta qu’en septembre 2017, le président du PTB, Peter Mertens, a lancé la proposition d’une pension à minimum 1500 euros par mois. Une proposition qui a depuis été reprise par d’autres partis et qui a nourri positivement le débat sur l’avenir de nos pensions.

Une réponse festive pour l’unité
Si un vent de gauche authentique a soufflé sur le pays le mois dernier, on ne peut pas ignorer la poussée des partis nationalistes et séparatistes. ManiFiesta est la meilleure réponse à ces derniers.

Créée en 2010, lors de la grande crise politique de la Belgique, la Fête de la Solidarité s’est posée dès le départ en vaccin contre le nationalisme. Quel autre lieu rassemble plus de 10 000 Flamands, Bruxellois et Wallons pour envoyer un message d’unité et de solidarité ? Et à la mer, qui plus est, le lieu par excellence où, depuis toujours, les familles wallonnes, bruxelloises et flamandes partagent des moments de convivialité et de détente.

On y croise aussi des gens de toutes origines, religion, orientation sexuelle, couleur de peau. Un pied de nez phénoménal à ceux qui veulent semer la haine et la division. À l’heure où les partis traditionnels continuent de creuser les inégalités sociales partout en Europe, et où une partie de l’establishment sème le racisme pour détourner les travailleurs des responsables de la crise sociale, ManiFiesta répond par l’unité dans la diversité.

La culture de la solidarité et de la diversité
À ManiFiesta, la solidarité s’affirme à l’intérieur de nos frontières mais aussi au-delà. Pendant deux journées, les quelque 13 000 visiteurs attendus partent à la découverte d’une culture riche et diversifiée qui met à l’honneur des artistes du monde entier.
L’occasion aussi de goûter à des saveurs d’un peu partout, de profiter du soleil de la côte, d’un moment sur la plage, et de passer un beau week-end en famille ou entre amis dans une ambiance de fête solidaire et combative.

ManiFiesta est donc un moment privilégié : celui d’une rentrée politique pas comme les autres où l’on peut, le temps d’un week-end, faire le plein d’énergie et d’espoir pour l’année à venir.

Infos pratiques
https://www.manifiesta.be/fr

- ManiFiesta à Bredene-Sur-Mer
- 21 et 22 septembre 2019
- Ticket 1 jour = 13 euros (15 euros après le 31 août)
- Ticket week-end = 25 euros
- Transports gratuits en bus depuis plusieurs villes belges

Les premiers invités connus

Plusieurs grands noms du monde de la musique, de la politique, de la littérature et de la société civile ont déjà confirmé leur venue à ManiFiesta. En voici quelques-uns

- Dilma Roussef
- Adamo
- Lowkey
- HK et Ce soir, on va au bal
- Jan De Wilde
- Jean-Baptiste Malet
- Adriana Alvarez (Fight for fifteen)
- Peter Mertens
- Philippe Martinez
- Robert Vertenueil
- Raoul Hedebouw
- ...

URL de cette brève 6320
https://www.legrandsoir.info/bredene-ostende-manifiesta-2019-la-fete-de-la-solidarite-ptb-6320.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
RSS RSS Commentaires
   
Le cauchemar de Humboldt de Franz Schultheis
Bernard GENSANE
Bien qu’un peu long, ce compte-rendu rend à peine justice à la richesse de cet ouvrage indispensable à ceux qui veulent comprendre pourquoi, par exemple, la première contre-réforme imposée par Sarkozy fut celle des universités. On pourrait commencer par cette forte affirmation de 1991 de sir Douglas Hague, universitaire britannique de haut niveau, professeur de sciences économique, spécialiste du " marché de l’éducation " et, ô surprise, ancien conseiller de Madame Thatcher : "Si les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

(...) je suis d’accord avec le fait que le tsunami a été une merveilleuse occasion de montrer, au-delà du gouvernement des Etats-Unis, le coeur du peuple américain.

Condoleezza "oui, j’ai un grain" Rice
devant la commission sénatoriale des relations étrangères US - janv. 2005


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.