RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Charlie Hebdo contre l’AFP

Il y a à Charlie Hebdo des journalistes (Wolinski, mais aussi Charb) qui ne tombent pas dans l’anti-cubanisme à la mode dans nos médias. Mais Charlie Hebdo est une équipe hétérogène, Viktor Dedaj l’a montré. Bah, l’essentiel est la déontologie et les respect du lecteur, non ?

Ainsi, comparons deux informations relatives au 86 ème anniversaire de Fidel Castro, le 13 août 2012. La première nous vient des confusionnistes de l’AFP (filiale du site Le Grand Soir ?) et la seconde coule de la pensée objective et contestataire de G. Biard qui s’occupe, avec Eric Simon, de l’international (il a lu Reporters sans frontières).

AFP-13 août 2012

Cuba : hommages à Fidel Castro pour son 86e anniversaire, totalement privé
LA HAVANE " Hommages discrets et simples messages de ses amis et alliés politiques ont marqué le 86e anniversaire de l’ex-président cubain Fidel Castro, célébré lundi dans la plus stricte intimité.

Au Palais des Pionniers de La Havane, où le Lider Maximo a souvent dans le passé célébré son anniversaire avec les enfants, se préparait le traditionnel gâteau d’anniversaire, auquel Fidel Castro n’a plus goûté depuis la grave crise de santé qui l’a éloigné du pouvoir en 2006.

Les présidents de Bolivie et du Nicaragua, Evo Morales et Daniel Ortega, ainsi que le parti au pouvoir au Salvador, ont envoyé des messages à l’occasion, selon les informations diffusées par les médias officiels.

Evo Morales a loué un "exemple de solidarité internationale", tandis que Daniel Ortega qualifiait le père de la Révolution cubaine d’"irréductible guide humain".

La presse officielle cubaine a publié des messages de félicitations de Cubains et d’étrangers et des extraits de livres vantant les mérites de celui qui a dirigé Cuba durant près d’un demi-siècle avant de céder le pouvoir à son frère Raul.

L’hebdomadaire Trabajadores citait le peintre brésilien Helder Beserra, qui a présenté à La Havane une exposition rendant hommage à Fidel Castro pour son anniversaire. "Plus qu’un leader politique, il incarne un moment historique quant au choix de sauver ou non l’humanité", a affirmé le peintre.
Un peu partout dans l’île, des groupes de jeunes ont préparé des hommages et des concerts, notamment dans son village natal de Biran, dans le sud-est de Cuba, à 650 km de La Havane.
Durant ses décennies au pouvoir, Fidel Castro a toujours farouchement préservé sa vie privée, au point que de nombreux Cubains ignorent encore le nom de son épouse Dalia Soto del Valle et des cinq enfants qu’ils ont eu ensemble.

Depuis 2006, "el Comandante", comme le surnomment les Cubains, passe tous ses anniversaires en famille, et encore plus cette année où il n’est pas apparu en public depuis avril et n’a plus publié ses "réflexions" sur de grands sujets internationaux depuis la mi-juin.

"La vie est ironique. L’homme qui nous fit croire qu’il était omniprésent, aujourd’hui ne se montre plus. S’est-il converti en figure virtuelle ?", ironisait pour sa part la célèbre blogueuse cubaine Yoani Sanchez.

Charlie Hebdo, 22 août 2012.
CUBA
IDOLATRIE
« La semaine du 15 août n’a pas été exclusivement consacrée à la vénération de la Vierge. Pendant qu’à Memphis, les fans se pressaient pour communier sur la tombe d’Elvis, à La Havane, les Cubains étaient invités à visiter en masse l’expo consacrée à la jeunesse de Fidel Castro, avant de se rendre dans sa maison natale - déclarée monument national » depuis 2008- à Birán, à l’est de l’île, pour fêter les 86 ans du Lider Maximo. Mais les dissidents qui moisissent en prison attendent avec impatience le concert d’adieu du régime devront patienter encore un peu ».

*****
Rien ne manque : le « Lider Maximo » (avec majuscules) dénominations inventée par la CIA, jamais utilisée à Cuba, mais répété à satiété par les roquets qui se la pètent de parler ainsi espagnol tout en se moquant, et la visite non spontanée de l’expo par les habaneros qui vont filer ensuite « en masse » à Birán (à 750 km, mais la foule se déplace vite et bien à Cuba).
Il manquait deux mots sans lesquels on ne peut parler de Cuba : dissidents et régime.
Plus bas, Biard évoque les USA sans penser à signaler que ce « régime » bat, en pourcentage et en nombre, le record mondial de citoyens emprisonnés. Plus haut, il nous parle d’Israël sans évoquer les milliers de prisonniers palestiniens qui moisissent en prison et des 2000 d’entre eux qui entreprirent en mai une grève de la faim.

Qui a dit « bizarre » ?

Documents joints
JPEG 818.8 ko
URL de cet article 17512
   
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Nous avons abattu un nombre incroyable de personnes, mais à ma connaissance, aucune ne s’est jamais avérée être une menace"

Stanley McChrystal,
ex Commandant des forces armées U.S en Afganistan
(Propos rapportés par le New York Times, 27/3/2010).

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
122 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.