Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Comment Macron va humilier Valls et El Khomri (deux amateurs petits-bras)

La presse : « Emmanuel Macron a prévu de légiférer par ordonnances pour réformer le Code du travail. La gauche et les syndicats sont vent debout, et le projet est contesté jusque dans son camp. »

Faites suivre à vos connaissances Macronnistes. Inutile d’en parler à Laurent Berger, secrétaire de la CFDT : il était au courant.

Théophraste R. (Dit « Rancunier 1er »).

URL de cette brève 5430
https://www.legrandsoir.info/comment-macron-va-humilier-valls-et-el-khomri-deux-amateurs-petits-bras.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
09/05/2017 à 12:22 par "Personne"

Le « Mozart de la finance » va dès l’été vous « faire des ordonnances, et des sévères ». Il va vous disperser le Code du travail « façon puzzle ». Il ne va pas négocier, mais réformer à marche forcée. En route pour la révolution ! La révolution selon Saint Macron, selon le Macron flingueur.

Au fait, quelle épithète doit être accolée à cette dernière ?

Passive : à l’évidence, vous connaîtrez les bienfaits de la « révolution passive » (concept gramscien). C’est « une révolution sans révolution », c’est une « modernisation conservatrice ». Il y a des changements mais le Peuple est tenu à l’écart, il demeure passif, tandis que les dominants « progressistes » modernisent, tout en veillant scrupuleusement à ce que « les inégalités sociales ne soient nullement remises en cause ».

#135661 
09/05/2017 à 14:13 par Fald

Alons, allons ! Cessez de rouspéter. Il est jeune, donc moderne. On nous l’a suffisamment dit lors du vote de sa fameuse loi.
A l’époque déjà, je disais à qui ne me ferme pas ma gueule dès que je l’ouvre : Napoléon était encore plus moderne, puisqu’il avait à peine 30 ans quand il a rétabli l’esclavage, aboli par ces vieux ringards de la convention.

Sinon, à propos de modernité ABSOLUMENT inédite, ce remake de Giscard 1974, qu’est-ce que ça va donner comme film, sachant que l’original était déjà un foutu navet ?

#135669 
09/05/2017 à 17:45 par УВБ76

" Allez ! Vas-y franco, mon Général "

Audiard par Audiard

#135676 
RSS RSS Commentaires
   
Abrégé du Capital de Karl Marx
Carlo CAFIERO
« Le capitalisme n’est et ne sera pas là de toute éternité. » Cet Abrégé, rédigé en 1878, nous livre l’essentiel de l’analyse contenue dans le Livre I du Capital de Karl Marx. Ce compendium de la critique du système capitaliste - « où ce ne sont pas les moyens de production qui sont au service du travailleur, mais bien le travailleur qui se trouve au service des moyens de production » - a été rédigé à destination d’un public populaire. Écrit dans un style simple et sans l’appareil scientifique qui rend (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le prix à payer pour être présenté par les média comme un candidat "responsable et sérieux" est généralement d’être en accord avec la distribution actuelle de la richesse et du pouvoir.

Michael Lerner


Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.