Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Communiqué du 2 novembre 2012 sur l'extradition d'Aurore Martin

Communiqué du 2 novembre 2012 de la Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas de Calais

L’AFFAIRE AURORE MARTIN : PLUS QU’UN COUAC, UNE GRAVE ERREUR POLITIQUE à METTRE SUR LE COMPTE DE MANUEL VALLS ET CHRISTIANE TAUBIRA.

Ce matin nous apprenons que la camarade Aurore Martin, militante de la gauche indépendantiste basque, a été arrêtée hier 1er novembre à 16h00 à Mauléon, par la gendarmerie française puis remise à 21h00 au col de Biriatou à la garde civile espagnole, suite un mandat d’arrêt international déposé par la « justice » espagnole et confirmé par la cour « de justice » européenne, et ce malgré le rapport d’Ammesty International 1 et les nombreux témoignages, sur la pratique de la torture en Espagne et sur sa justice arbitraire.

Cette manière de procéder est une première, puisque habituellement les extradés étaient directement envoyés par avion vers Madrid. (Peut-être l’effet du changement Hollande de ne plus prendre l’avion ?)

Mais cela démontre qu’Aurore a été prise dans un guet-apens organisé et soutenu par les Ministères français de l’Intérieur et de la Justice en lien avec leur alter égo espagnols, afin de ne pas reproduire l’échec de la première tentative d’arrestation le 21 juin 2011 à Bayonne.

Après quelques mois dans la clandestinité pour éviter une nouvelle tentative d’arrestation, Aurore Martin avait décidé de ne plus se cacher et de continuer son travail politique au grand jour, puisque le Syndicat de la Magistrature avait déclaré « rien dans ce dossier ne permet d’entrer dans la qualification de terrorisme ».

Aurore Martin est donc la première victime politique de Manuel Valls qui ne cache plus ses liens profonds avec le gouvernement néo-franquiste de Rajoy, de par ses racines et son histoire familiale ambigüe ; en effet le père aurait quitté l’Espagne en 1948 pour fuir le fascisme mais le fils est né à Barcelone en 1962 en pleine période d’hyper répression fasciste.

En autorisant l’extradition d’une militante politique, de surcroît de nationalité française, même si elle est basque du nord, le gouvernement socialiste français via ses ministres Valls et Taubira, vient de rompre une nouvelle fois avec la promesse du Président socialiste François Mitterrand du 1er février 1985, de ne pas extrader pour des raisons politiques.

En 2004, Cesare Battisti avait failli être extradé avant de s’enfuir et Marina Petrella avait frôlé l’extradition en 2008, mais Paolo Persichetti a lui été remis à la police italienne en 2002, tout comme Sonja Suder et Christian Gauger ont été extradés vers l’Allemagne en septembre 2011… c’était sous des gouvernements de droite.

Pour Aurore Martin, cela s’est passé sous l’autorité d’un gouvernement qui se dit « de gauche » dont que des personnalités reconnues du PS avaient défendu la cause d’Aurore Martin quand elle était menacée d’extradition par le ministre de l’intérieur de droite Claude Guéant et la ministre de la justice de droite Michelle Alliot-Marie puis son successeur Michel Mercier…

D’un état colonisateur à un autre état colonisateur, cette arrestation de la camarade Aurore Martin, s’est passée quand, le même jour, François Hollande recevait Benjamin Netanyahu, le premier ministre colonisateur israélien et pourfendeur de la Palestine occupée depuis 1948, dont le parti, le Likoud vient de sceller une alliance électorale avec le parti fasciste « Israël Beiteinou » du très controversé Avigdor Lieberman qui avait proposé : de détruire Gaza avec une bomme atomique : « d’expulser tous les arabes d’Israël : de faire venir tous les juifs du monde en Israël pour les protéger » .

Aussi tout se tient quand on sait les liens très étroits entretenus entre Manuel Valls et l’Etat Israélien, Valls ayant annoncé publiquement «  son attachement éternel à l’Etat hébreu et son hostilité à l’entrée de la Palestine à l’ONU  ».

Tout cela se tient quand on sait les liens étroits entretenus par Manuel Valls avec le ministre de l’intérieur espagnol Jorge Fernandez Diaz, lequel avait été le 29 mai dernier, son premier interlocuteur officiel, après sa nomination au poste de Ministre de l’Intérieur, avec en ordre du jour : la lutte contre l’ETA (qui pourtant avait annoncé une trêve illimitée le 10 janvier 2011 et un cessez le feu définitif le 20 octobre 2011).

Et oui comment ne pas faire le lien entre cette déclaration du député socialiste du Béarn, David Habib, (Président du groupe d’amitié France-Israël à l’Assemblée Nationale) : «  La collectivité spécifique Pays basque ne verra jamais le jour. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls est contre  » (sous-entendu « comme un Etat de Palestine ne verra jamais le jour ») quand la ministre de la décentralisation, Marylise Lebranchu, avait déclaré «  qu’il y aura une reconnaissance du Pays basque  » (La n° 54 des 110 propositions de François Mitterrand en 1981 prévoyait : «  Un département du Pays basque sera créé  »)

Cette promesse de campagne n’a jamais été tenue avec l’argument sur « la menace que constituait l’ETA »… mais après plus de deux ans sans affrontement armée et un an après l’annonce de l’arrêt définitif de la lutte armée par l’ETA, cet argument ne peut plus tenir la route….

Ainsi l’extradition d’Aurore Martin vers l’Espagne, est une grave erreur politique du gouvernement français, et outre cette erreur, (qui peut-être aussi un calcul), elle démontre l’affrontement interne au sein du gouvernement français et de la majorité sur la question basque et les amitiés et inimitiés au sein du gouvernement et de la majorité social-démocrate avec le gouvernement espagnol de droite décomplexée…

En jouant la carte de la solidarité avec le gouvernement espagnol, Manuel Valls vient de commettre sa première bévue, plus qu’un couac, une erreur politique sous la forme d’un pavé dans la mare qui fera des vagues au sein même de la majorité.

La Cellule Ouvrière du BAssin MInier Ouest du Pas de Calais, dénonce avec vigueur l’extradition d’Aurore Martin et lui apporte ainsi qu’à sa famille, ses amis et ses camarades, l’assurance de sa profonde amitié, et exige sa libération immédiate.

Aurore Martin doit revenir en Iparralde (Pays Basque Nord), l’Etat français et l’Europe ayant outrepassé leurs droits avec la complicité d’une Justice aux ordres des puissants et de ses vieux fantômes, venus de ce passé franquiste qui chaque jour fait un pas vers son retour.

Honneur à Aurore Martin !

Gora Euskadi ta askatasuna !

LIBÉREZ AURORE MARTIN !

1)http://www.amnestyinternational.be/doc/s-informer/les-rapports-annuels...

Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas de Calais : comibase@gmail.com

URL de cet article 18163
   
La Conquête des Amériques vue par les Indiens du Nouveau Monde
Hernan HORNA
« Hernan Horna propose une brève histoire des Amérindiens, qui, sans se détourner entièrement de l’historiographie occidentale, apporte un nouveau regard sur la nature du monde des peuples autochtones précolombiens ainsi que sur leurs adaptations, coexistences et leurs luttes contre la domination coloniale et leur assujettissement par l’Église catholique et l’État après la Conquête… » Hispanic Outlook NOVATEUR L’historien Hernan HORNA est un investigateur hors pair dans son domaine. Son érudition se (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’abstrait n’a pas d’image, c’est son défaut ontologique. Seul le réel est filmable. Pas la réalité.

Ignacio Ramonet


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
53 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.