Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

11 

D’abord l’Union Européenne et ensuite Frankenstein ? La décision du comité du prix Nobel est "grotesque" (RT)

Le Comité Nobel aurait mieux fait de choisir "le testicule gauche de Bill Clinton" plutôt que l’UE pour le Prix de la Paix selon Max Kaiser de RT qui s’insurge contre un prix qui récompense une technocratie qui appauvrit ses citoyens pour engraisser des banques monstrueuses.

RT : L’UE a reçu ce prix parce qu’elle a unifié le continent - mais à une époque où les séparatismes se multiplient et où l’économie est en récession, qu’est-ce que cela veut dire ?

Max Keiser : C’est le couronnement de la machine. C’est une machine qui a choisi une machine. L’UE est une technocratie gouvernée par des machines qui se sont associées au système financier pour aspirer tout ce que les citoyens possèdent et le donner à Bruxelles et aux banquiers ainsi qu’à la Banque Mondiale, à l’UE et à la troïka. Les machines sont primées. C’est grotesque. Il aurait été plus légitime de donner le prix au testicule gauche de Bill Clinton plutôt qu’à un monstre technologique.

C’est comme si on récompensait Frankenstein d’être le plus beau monstre créé au cours de l’année. Qu’est-ce qu’ils vont faire ensuite ? A qui vont-ils le donner la prochaine fois ? A des graines génétiquement modifiées en Inde où les fermiers se suicident par milliers à cause de firmes comme Monsanto. Donnez-le donc à Monsanto l’année prochaine, Comité Nobel ! Il faut admettre que le nombre de va-t-en guerres, de banksters et de fascistes entrepreneuriaux auxquels vous avez donné le prix commence à être très impressionnant !

RT : ce prix va-t-il donner un élan économique à l’Union et l’aider à sortir de l’ornière dans laquelle elle se trouve ?

MK : Bien sûr que non. Ils veulent faire de la BCE une super-banque qui supervisera toutes les banques de la zone euro depuis Bruxelles pour garantir les avoirs toxiques et mettre toutes les dettes pourries dans une nouvelle Banque Centrale Européenne pour imposer plus d’austérité et soutirer plus d’argent aux citoyens. Ce qu’ils veulent faire est absolument catastrophique. Christine Lagarde, je suis sûr qu’elle aura le prix Nobel l’année prochaine pour avoir causé l’appauvrissement de 100 millions de personnes supplémentaires et le suicide de centaines d’autres. Allez, donnez-le à Christine Lagarde, c’est une folle génocidaire et assoiffée de sang, donnez-lui le Prix Nobel de la Paix !

RT : Comment expliquer qu’on donne le prix de la Paix à l’UE après les interventions en Libye, en Irak et en Afghanistan par des membres de l’UE et leur soutien à l’opposition armée en Syrie ?

MK : Il n’y a qu’une seule personne qui mérite le prix de la Paix cette année et c’est Julian Assange. Le fait qu’il ne l’ait pas reçu sera une tâche indélébile sur le Comité Nobel. Personne n’a fait davantage en faveur de la paix que Julian Assange, c’est lui qui aurait dû avoir le prix. Le fait que le Comité Nobel soit devenu un rouage de la machine et de la technocratie européenne est très embarrassant. Ils devraient se remettre à fabriquer de la dynamite comme ils le faisaient au départ (Alfred Nobel a inventé la dynamite, ndt). Retournez à votre dynamite et laissez tomber le prix de la Paix. Vous n’avez aucune légitimité, vous vous rendez ridicules, laissez tomber ! Suicidez-vous pour changer, ça vaudra mieux que de pousser les grecs au suicide !

Max Keiser

Pour consulter l’original : http://rt.com/news/nobel-eu-prize-peace-273/

Traduction : Dominique Muselet

URL de cet article 17959
   
Même Thème
En finir avec l’eurolibéralisme - Bernard Cassen (dir.) - Mille et Une Nuits, 2008.
Bernard GENSANE
Il s’agit là d’un court ouvrage collectif, très dense, publié suite à un colloque organisé par Mémoire des luttes et la revue Utopie critique à l’université Paris 8 en juin 2008, sous la direction de Bernard Cassen, fondateur et ancien président d’ATTAC, à qui, on s’en souvient, le "non" au référendum de 2005 doit beaucoup. La thèse centrale de cet ouvrage est que l’« Europe » est, et a toujours été, une machine à libéraliser, au-dessus des peuples, contre les peuples. Dans "La fracture démocratique", (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le domaine de la liberté commence là où s’arrête le travail déterminé par la nécessité.

Karl Marx


Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
19 
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.