RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

D’une manière silencieuse ils retirent la statue du maréchal Koniev

Aujourd'hui 4 Avril, en un acte aberrant de fascisme insultant, le maire de Prague, a lâchement profité que la population de la ville soit confiné par le civid 19, a ordonné le déboulonnage de la statue du maréchal Ivan Koniev qui se trouvait dans le 6 ème arrondissement.

Le monument à Koniev a été érigé sur la place des Brigades Internationales en 1980 car c’est le maréchal Koniev qui exécuta l’opération de l’Armée Rouge qui libéra la ville des force de l’Allemagne nazie. Josef Skala, ex vice-président du Parti Communiste de Bohême et Moravie, critique durement les autorités pragoises. Par le politique "ceux qui firent cela n’ont pas de valeur morales".

Un acte qui souille la mémoire d’un héro

La répugnance de cet acte réside dans le fait que les gens ne sortent pratiquement pas de leurs maisons et s’ils sortent c’est pour peu de temps. "Comme des crapules, [les édiles] se cachent derrière un état d’urgence et ont enlever la statue de notre libérateur" commenta à Sputnik le politique avant de garantir que son parti va porter l’affaire en justice.

Jan Rychlik, historien er professeur à l’université Université Charles de Prague a aussi rejeté la décision des autorités d’enlever en pleine quarantaine la statue du héro soviétique. Soulignant que "c’est triste que l’administration du 6ème arrondissement profite de l’épidémie actuelle pour éliminer physiquement le monument."

Le chef de l’administration s’est rendu compte que dans des circonstances normales il y aura eu des manifestations face à la statue contre son déboulonnage comme ce fut le cas dans le passé. Aujourd’hui bien sur ce n’est pas faisable car à cause de l’état d’urgence les manifestations sont interdites", dit Rychlik a Sputnik.

L’acte de la mairie fut aussi condamné par la présidence du pays : "C’est un grand jour pour les extrémistes politiques tchèques. Dans ce moment difficile [de lutte contre le covid 19] ces arrogants et haineux décidèrent de faire honte à notre pays. Ils retirent le monument au maréchal Koniev qui libéra Auschwitz et la Tchécoslovaquie des nazis. Enivré par la sensation de victoire sur le monument ils oublient que ceux qui répandent le mal, tomberont à cause du mal et termineront dans l’obscurité infinie" signale sur son compte twitter Jirí Ovcacek, porte parole du président tchèque Milos Zeman.

Quelles conséquences peuvent avoir le retrait de la statue ?

Selon l’analyse politique russe Mijaíl Neizhmakov, des action comme le retrait du monument à Koniev font obstacle à la normalisation des relations entre la Tchéquie et la Russie.

"Ce n’est pas la première fois que des actions au niveau municipal mènent à une complication des relations entre le pays et ses partenaire en politique extérieure [...] En prenant en compte qu’il y a peu de temps, lors d’une réunion avec le président tchèque s’efforçait de rétablir un certains niveau de relations avec la Russie, il est clair que cet incident n’améliore pas le contexte des négotiation entre Moscou et Prague" considère Neizhmakov.

L’analyste souligne, cependant, que malgré les actions scandaleuse des autorités municipales de Prague cela ne met pas fin aux efforts de la Russie et de la Tchéquie pour se rapprocher.

Pourquoi Ivan Koniev fut deux fois Héro de l’Union Soviétique ?

Ivan Stepanovich Kónev (Ива́н Степа́нович Ко́нев), après l’agression fasciste de 1941, à la tête de la XIXème armée vainquis les nazis à Smolensk et fut responsable avec d’autres généraux de la prouesse de la défense de Moscou lors de l’hiver 1941. L’Armée Rouge confia à Koniev les opérations les plus importantes au commandement du premier front d’Ukraine. Il obtient de grandes victoires comme lors de la bataille de Koursk quand il libéra la ville de Belgorod. Postérieurement les forces sous son contrôle expulsèrent les nazis d’Odessa, Kharkov et Kiev, repoussant les allemands en Roumanie. Grace à ces réussites il obtint le grade de Maréchal de l’Union Soviétique.

Koniev à la tête de ses troupes continua d’avancer et ils libérèrent la Biélorussie, l’Ukraine, la Pologne et la Tchécoslovaquie. Quand en Juillet 1944 il arriva à la Vistule il obtint sa première médaille de Héro de l’Union Soviétique. En Septembre 1944 son armée franchit la Carpates et entra en Slovaquie où ils aidèrent la partisans à expulser les allemands. En Janvier 1945 Koniev et Gueorgui Joukov étaient au front lors de l’offensive Vistule Oder amenant l’Armée Rouge à moins de 60 Km de Berlin. En Avril Koniev et Joukov percèrent le front de l’Oder et avancèrent jusqu’à Berlin. Joukov se dirigea à la capitale allemande et Koniev fit la jonction avec les étasuniens à Torgau et ensuite se dirigea vers Prague qui après une brève lutte fut libérée.

Les forces de ce front lors de leur marche vers Prague libérèrent le camp d’extermination d’Auschwitz en Janvier 1945. Cette année là il reçut pour la seconde fois le titre de Héro de l’Union Soviétique.

La population de Prague jamais n’oubliera sa figure, car non seulement ils expulsèrent les occupants nazis mais aussi ils s’assurèrent des nécessitées de la population en alimentation, médecine et transport.

Il est enterré avec les Héros de l’Union Soviétique dans la muraille du Kremlin Il fut un excellent spécialiste en linguistique et littérature.

Traduction : ça mérite le goulag avec toutes les fautes et coquilles habituelles pour le Grand Soir.

URL de cet article 35928
  

Israël, Les 100 pires citations
Jean-Pierre Bouché, Michel Collon
Ce livre contient 100 citations de dirigeants, stratèges et penseurs sionistes, des origines du mouvement jusqu’à aujourd’hui. À partir de ces citations, il s’agit pour les auteurs de faire une analyse à la fois documentée et ludique de la pensée sioniste à travers les années. Les auteurs montrent ainsi qu’il y a bien une pensée sioniste cohérente qui se perpétue à travers le temps. Le conflit israélo-palestinien ne vient pas de nulle part : il prend sa source au moment même où le projet sioniste s’est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La mort de la démocratie ne sera probablement pas le résultat d’une embuscade. Ce sera une lente extinction par apathie, indifférence et privation.

Robert M. Hutchins

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.