Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

20 

Ecartèlement, mode d’emploi

« Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. (…) Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme… A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ! » Denis Kessler, ex-N°2 du MEDEF, in « Challenge », le 4 octobre 2007.

En vérité, c’est une feuille de route. Le mode d’emploi est affiché sur les bancs de députés et cloué tous les samedis sur les murs de nos villes, à grands coups de matraques.

Théophraste R. Auteur de l’essai (en gestation) : « Hollande-El Komri-Valls (PS) et celui qui fut leur ministre, Macron (LREM) », sont-ils de bons élèves de Kessler ? ».

URL de cette brève 6357
https://www.legrandsoir.info/ecartelement-mode-d-emploi.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
19/10/2019 à 10:40 par Assimbonanga

Oui. Ce sont de bons élèves. Il ne faut pas négliger l’outrage historique que les Conti ont infligé au patronat, c’est crucial. Comment de simples salariés ont-ils pu partir avec de si belles conditions de licenciement ? C’est tout simplement un affront. Un salarié ne doit pas sortir d’une attitude de modestie qui sied à son rang. Un tel acte de trahison de la part des Conti nécessitait une réplique à sa mesure, un coup d’arrêt et c’est la raison pour laquelle les lois El-Komri furent instaurées.
Aujourd’hui, afin de parachever la Réforme, je propose l’obligation à tout salarié du port d’un couvre-chef, d’une casquette dans la mesure du possible, afin que ceux-ci puissent se découvrir et incliner la tête lorsqu’un cadre ou un patron passe dans le bureau ou l’atelier.
Ainsi soit-il !

#163428 
19/10/2019 à 11:09 par barbe

gouvernement populicide, est une expression appropriée :
https://www.youtube.com/watch?v=IjkBvMxaE-4

#163432 
19/10/2019 à 12:27 par DD

L’aveu est de taille et particulièrement cynique. Il est révélateur que ce genre d’individu se lâche ainsi : à rapprocher de l’attaque européiste contre la faucille et le marteau... et de la répression féroce et sanglante contre les gilets jaunes. Il monte, il monte le fascisme de France.

#163438 
19/10/2019 à 13:59 par Pie Niouf

Bien avant Kessler, tout avait été programmé par le plan Marshall, les traités de Rome, etc.
Mais pour mettre en application cet enfer économique et social qui se profile, il fallait mettre à bas le Bloc de l’Est, seul contre pouvoir-efficace.
Voilà qui fut fait dans l’allégresse, avec l’assentiment empressé des militants du PS et autres trotskystes, mués à présent en "insoumis" convaincus qu’un petit Mélenchoux franc-maçon va recoller les morceaux.

#163443 
19/10/2019 à 15:50 par Médordure le Minicrate

« Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance.. »

Ah ça, pas d’équivoque ! La réforme, quant à elle, sera le produit toxique et dérivé de la collaboration... « Arbeit über(isation) alles... »

Ce qu’il y a de génial avec les collabos, c’est leur appétence pour le juridisme exacerbé ― le fanatisme de l’État pour l’État plus droit qu’un « i » quand il (en-)marche au pas de l’oie ; ― une sorte de pointillisme à la limite de l’obsession, un peu comme cette Marlène S*** qui verrait des minis partout (prononcer « minisss »), plutôt que des pénistres nulle part, si je me suis bien fait comprendre...

Voir de répugnantes ordures, des obsédés de la cabriole salace et des malfrats à la petite semaine jouer aux donneurs de leçons réfugiés derrière un code pénal qui prend de la hauteur comme un Himalaya boosté aux amphétamines, on peut raconter ce qu’on veut, mais c’est touchant. Une émotion sincère qui vous porte à dire : « Écartelez Micron, certes, mais en douceur et pas trop vite. Nous ne voudrions pas qu’il craque d’un bloc sans avoir le plaisir d’entendre les jointures jouer La Java des Bons-Enfants... »

#163448 
19/10/2019 à 15:58 par barbe

Dommage que le message de pie niouf se termine en considérations sibeth.
Mieux vaut lire son dernier paragraphe que d être aveugle.

#163450 
19/10/2019 à 17:21 par pauvre 2

Je ne suis pas un spécialiste de la franc maçonnerie, mais en général ceux qui l’attaquent ne le sont pas non plus. Il y a même de gens très peu fréquentables chez ses contempteurs, par exemple un certain Klaus Barbie, en 1935 il fait carrière dans l’armée en tant que sous lieutenant. Il encadre la rafle des juifs, des francs-maçons et émigrés de manière si virulente et " efficace " qu’il reçoit la croix de fer en 1941...
Par contre il y a des francs-maçons sans qui ma vie seraient moins belle : Rouget de l’isle, Mozart, beethoven, ça c’est pour la musique. Sinon on a aussi La grande Louise Michel et puis Goethe, Voltaire, Montesquieu, Condorcet, Arago, Lavoisier, Stendhal, etc. Bref que des nuls. Il paraît même que Mélenchon en fut, c’est vous dire !!!

#163457 
20/10/2019 à 12:36 par Assimbonanga

On ne se défera pas du trollisme ordinaire qui colle aux pas de Mélenchon : fortune ! franc-maçonnerie, trotskysme...
C’est du rabâchage imbécile, toujours identique depuis des années, un salmigondis d’allusions et mensonges dans leur but de diffamer.

On ferait mieux de s’inquiéter de dangers réels. Exemple : Brigitte Macron déniche une perle rare, Jean-Michel Blanquer et la présente à Macron qui en fait un ministre de l’éducation nationale. Problème : Blanquer est un produit du collège Stanislas dont le but affiché est d’évangiler à tout crin. Résultat : Blanquer pond une loi sur l’obligation scolaire à 3 ans. Conséquence instantanée : grosses rentrées d’argent public dans les caisses des écoles privées, essentiellement confessionnelles.( Et cela ne les empêche pas de crier contre le communautarisme, tous ces gens qui cantonnent leurs gosses dans des ghettos de riches et des écoles religieuses !)

Dernier avatar de cet évangélisme galopant, probablement poussé très fort par l’évangélisme étasunien : les thérapies de conversion appliquées aux homosexuels.
Livre
Emission sur France Inter
En fin d’émission, il est précisé que le collège Stanislas de Paris a accueilli pendant 2 ans le père Louis-Marie Vitton pour développer ces théories sur l’ensemble de l’établissement.

Stanislas Là, il y a du soucis à se faire, vraiment !

#163472 
21/10/2019 à 08:29 par pierreauguste

En effet ,je ne vois pas l’intérêt de publier ces éternelles insultes dont doivent se régaler ,s’ils lisent,mais même si non,tous les anti Mélenchon de salons et de télévisions.Ceci dit ,et c’est peut-être le but ,moi qui suis bien loin de considérer son programme comme une finalité ,je ,à la lecture de ces aboiements réitérés,vais bientôt admettre comme inéluctable qu ’il arrive très vite au pouvoir.....

#163495 
21/10/2019 à 08:42 par irae

Front mediatique bien orchestré contre la réforme des retraites et les vilains cheminots qui jouent du droit de retrait simultanément :
- bfm montchalain
- cnew djebbari
- lci loiseau
- franceinfox attal.
Voilà qui est net et clair sur l’unanimité mediatique au service de la caste des possédants et de leurs richissimes propriétaires, s’il en fallait encore la preuve.

#163497 
21/10/2019 à 08:51 par Toff de Aix

Plein le bip de lire autant d’âneries sur les frangins.

Oui, plein le bip.
Oui, j’en suis, et depuis dix ans. Et je suis libertaire, syndicaliste révolutionnaire aussi, depuis plus de vingt ans.
Monique Pinçon charlot le dit bien : la franc maçonnerie, c’est une institution interclasse, une des rares qui existe encore.
Les gens la confondent souvent avec le rotary ou le club du siècle. Normal : ils ne savent pas ce que c’est, n’étant pas dedans,, et ayant sous le nez toujours les mêmes (mauvais) exemples.

Je n’ai même pas envie de me justifier, ou de décrire pourquoi je j’y suis encore : le seul truc que je dirais (et qui battra sans doute en brèches les certitudes des imbéciles qui s’y reconnaîtront), c’est que n’importe qui, je dis bien N’IMPORTE QUI, peut entrer en maçonnerie. Il suffit de prendre les coordonnées d’une obédiences sur le net, et de faire un courrier. En général ça se fait plutôt par cooptation que par candidature "spontanée", mais ça, c’est parce que les gens ne savent pas, ou ne s’y intéressent pas avant d’être contactés par un frangin qui les "remarque".

Donc, svp : laissez le complot judeo maçonnique là où il aurait dû rester : dans la tête des intolérants, des fafiots et de ceux qui ont toujours leurs certitudes.

À bon entendeur...

#163498 
21/10/2019 à 10:17 par Pie Niouf

« ...fortune ! franc-maçonnerie, trotskysme...
C’est du rabâchage imbécile, toujours identique depuis des années, un salmigondis d’allusions et mensonges dans leur but de diffamer. »
Ah, bon ?
La situation financière de Mélenchon est plus que confortable, je ne le lui en tiens pas rigueur mais c’est un fait.
C’est bien un franc-maçon et je me méfie comme de la peste de cette société fermée qui magouille en rond et prétend faire le bonheur du peuple dans son dos.
Et il est également trotskyste, ce qui représente pour moi le paroxysme de l’ambivalence.

Et puis qu’est-ce donc que cette fixette sur Blanquer ?
Blanquer n’est que l’instrument d’une stratégie qui découle des règles de l’OMC, des AGCS, des traités européens et autres, qui ont été signés par nos chers élus, dont Mélenchon d’ailleurs.
La stratégie est pourtant évidente : on affaiblit les services publics jusqu’à atteindre la gabegie, ici l’éducation nationale, puis on privatise la partie la plus rentable que l’on donne aux copains, sans oublier les frères, bien sûr.
CQFD

#163503 
21/10/2019 à 13:01 par Autrement

Blanquer aussi est un bon élève de Kessler. Il s’agit de se débarrasser une bonne fois de l’Ecole républicaine. Au profit de l’enseignement privé, bien sûr, mais pas seulement. Au profit surtout d’un régime de plus en plus autoritaire, qu’on pourrait définir avec la formule de Michel Foucault : "Surveiller et punir. Naissance de la prison".

Ce partisan illuminé de l’évaluation des comportements, des neuro-sciences et de l’eugénisme scolaire ( Wiki : "le mouvement de promotion de l’eugénisme qui se met en place au tournant du XXe siècle milite en faveur de politiques volontaristes d’éradication des caractères jugés handicapants ou dans le but de favoriser des caractères jugés bénéfiques"), veut en outre empêcher les enseignants de penser leur métier, de le pratiquer de façon responsable et de donner leur avis sur les mesures ministérielles.
La caporalisation de l’éducation est en cours. Les enseignants auront des stages obligatoires pour apprendre comment enseigner selon le ministère. Sans parler des postes et moyens insuffisants pour un rattrapage scolaire de plus en plus urgent ou même pour assurer les horaires prévus !
Pour ne prendre qu’un exemple, de Luc Ferry à Blanquer en passant par Belkacem, les jeunes ont perdu près de 700 heures d’enseignement du français dans le cycle secondaire, soit l’équivalent de deux années. Plaignons-nous qu’ils soient entièrement perméables au globish et à la bouillasse télévisée, ou atteints de réseautique virulente ! Puisque pour la plupart ils ne connaissent plus - et ce n’est pas de leur faute, car le désastre commence dès le primaire - ni orthographe, ni grammaire, ni vocabulaire, ni auteur, ni sujet, ni histoire.
Imaginez le sentiment d’un prof de 3e à qui un élève vient dire à la fin de la classe :
- Oh, m’sieur, c’est bien ce que vous nous avez dit sur Alexandre Dumas et sur les Trois Mousquetaires, ça donne envie ! Mais voilà, j’ai emprunté le livre à la bibliothèque, j’ai essayé de lire, et...je n’y comprends rien !
Alexandre Dumas langue étrangère.

Et pour le lycée (source : Café pédagogique) :

Programmes si inadaptés et si lourds qu’on ne peut réellement les mettre en œuvre, sentiment d’abandonner les élèves à leurs difficultés, impossibilité de pratiquer une pédagogie active et de prendre le temps nécessaire aux apprentissages, bachotage intensif, œuvres imposées qui dénient à l’enseignant son expertise et sa liberté, surcharge de travail, injonctions contradictoires… : tel est le triste bilan que les enseignant.es de français au lycée dressent des nouveaux programmes en cet automne 2019. Les témoignages recueillis permettent de saisir l’ampleur du problème, à la fois personnel et collectif : « Je suis clairement en plein doute sur le sens que je donne à ma mission. », nous explique une enseignante. Le burn out menacerait-il une discipline entière ? Allo y a quelqu’un ? Qui entendra cet appel au secours ? Qui saura y répondre ?

À part ça, Blanquer a fait voter avec sa loi un article instaurant un nouveau Conseil d’Évaluation de l’École :

Avec 8 membres sur 10 désignés par le ministre dont 4 sont des fonctionnaires, le nouveau conseil n’a plus aucune indépendance. La durée de leur mandat, 3 ans seulement aggrave cette dépendance. Clairement JM Blanquer a fait le choix de confier l’évaluation de sa réussite au ministère à... lui-même.


Ah les bons élèves de Kessler ! Confiance, confiance !
Cet individu devrait être jugé en comparaison immédiate, et mis hors d’état de nuire. Comme d’ailleurs tous ses collègues de l’actuel gouvernement, président compris, et leur politique de haute trahison.
On attend avec impatience le 5 décembre ...
Et les suites de la mission historique...

#163516 
21/10/2019 à 13:28 par Xiao Pignouf

@Pigne ouf

Et puis qu’est-ce donc que cette fixette sur Blanquer ?

En terme de fixette, vous vous posez là.

#163517 
21/10/2019 à 16:19 par Assimbonanga

Et ça recommence avec la fortune de Mélenchon ! Qu’a-t-il de plus que les autres élus, anciens députés, anciens ministres, anciens sénateurs ? Rien à voir avec un spéculateur comme Balladur et ses actions dans le tunnel du Mt-Blanc ! Mélenchon ne touche pas de rémunérations d’entreprises du CAC 40, Mélenchon n’est pas propriétaire d’une usine ou d’un laboratoire d’analyses médicales , il n’a pas de cabinet d’avocat, pas de patrimoine familial, pas de SCi (Belloubet, Le Pen). Qu’est-ce que c’est que ces âneries continuelles avec la "fortune" de Mélenchon !
C’est un notable, point final. Il ne spécule pas. Ne reçoit pas de cadeaux d’amis chefs d’entreprises ni de voyages offerts sur un yacht. Son appart’ à Paris a profité de l’explosion des prix de l’immobilier. Comme les autres. Rien d’exceptionnel.
Quant à sa franc-maçonnerie, je crois qu’il s’en est détourné fort rapidement, voyant les limites de la chose.
Blanquer c’est différent. Faire toute sa scolarité dans un ghetto de riches qui prône l’Évangile et son expansion par delà toute valeur, c’est préoccupant. D’autant plus par ces temps où les Évangélistes américains rodent et même davantage. Ils cherchent à prendre position. Dans cette vidéo, observez tous les extraits cinématographiques et culturels : américains.
Fixette sur Blanquer ? Il y a de quoi. Blanquer agit. Sa loi sur l’obligation scolaire à 3 ans est purement au bénéfice des écoles religieuses. C’est GRAVE. C’est un recul de la séparation des Eglises et de l’Etat. Elles vont se goinfrer d’argent public.

#163527 
21/10/2019 à 16:58 par Assimbonanga

Actuellement, l’école primaire et maternelle, c’est un directeur et des adjoints. Les décisions sont collégiales. BLANQUER veut changer tout ça, mettre un statut de directeur, c’est à dire un chef d’entreprise. L’Autorité ! Et son corollaire : la sanction. (Sans doute assortie d’une grosse autonomie de licenciement ?) Ce serait vraiment la fin de l’école telle que nous l’avons connue. Oui, BLANQUER oeuvre, et pas qu’un peu, avec ses airs de saint qui n’a pas un mot plus haut que l’autre.
Et c’est Brigitte Macron qui l’a choisi : https://www.youtube.com/watch?v=39AxMVuxnWs
On s’est bien fait bananer !

#163528 
21/10/2019 à 18:01 par pierreauguste

D’accord globalement avec Toff ,sauf qu’ il y a trois" enquêteurs" qui sont désignés par la loge afin de donner une opinion pour une éventuelle admission en fonction de certain critères(philosophiques moraux etc..) et, pour ce qui me concerne quand j’enquêtais l’insulte était rédhibitoire.J’espère que c’est toujours le cas .

#163531 
22/10/2019 à 09:30 par ozerfil

Un programme purement et simplement ultra-réactionnaire !

Mâtiné de regrets pétainistes sous-entendus...

"Arbeit Macht Frei ", bandes de fainéants à qui il faut tranquillité, confort et bonheur ! Quel toupet !!
Des prétentions de Classe Supérieure, rien que cela !
"Ça" ne sait pas se contenter de travailler dur (pour la France...), d’un toit, d’une télé, de "la bagnole" et de soupe, il leur faut des loisirs et de la variété en tout, comme s’ils la méritaient : " où allons-nous, je vous le demande ?!! "

Et une majorité d’entre nous va encore voter pour les représentants de ces gens qui tiennent ces discours en parlant de (répétant...) "réformes nécessaires ", "réalisme ", "déficits ", "sécurité " (en mettant tout en place pour développer... l’insécurité : chômage, misère, ghettoïsation de fait - quartiers riches et quartiers pauvres... - avec pour arrière-pensée la surveillance des gens !, car, ne croyez pas, l’insécurité est une bénédiction pour eux, pour le Système : plus de Police, plus de surveillance et plus de répression... "aveugle" - mon œil... *), etc..., sans même comprendre que ce sont eux qui vont payer la note et que les riches sont de plus en plus riches pendant qu’on leur promet tranquillement d’être de plus en plus pauvres... et qu’ils acquiescent !

Un stock de mouchoirs, vite !

Les gens s’informent-ils UN MINIMUM et/ou comprennent-ils TOUT SIMPLEMENT ce qu’ont leur dit et prédit...?!!

C’est affreux, mais je vais réellement finir par croire qu’on a le sort qu’on mérite.
Vous voulez du 19ème siècle, du Zola ?
Vous allez en avoir !!

* "Cette Police dont les coupables sont le prétexte et les innocents le but " dans "Le cahier rouge" de Benjamin CONSTANT.

#163539 
22/10/2019 à 14:06 par Patrick

Denis Kessler fut mao comme tant d’autres néocons.
Difficile d’en trouver une trace. Rien sur son wiki…
Voici un extrait qui l’évoque pourtant découvert sur cette page : https://preo.u-bourgogne.fr/dissidences/index.php?id=578

« … un texte publié en France par les PUF à l’époque de la maolâtrie grandissante des années 70, époque où même Serge July, Benny Lévy alias Pierre Victor, Alain Geismar et Denis Kessler étaient « maos » comme on disait. Rappelons que depuis ils ont été respectivement Directeur de Presse, Rabbin intégriste, Inspecteur général de l’Education nationale et numéro deux du Medef. »

PS : - j’ai déjà publié le même commentaire hier sur le site les-crises.
- Robert Ménard et Gilbert Collard furent également "proches des milieux trotskistes". Personne ne pointe du doigt leur passé d’EG pour les discréditer alors que Mélenchon est carrément insulté (comme fut malmené Jospin).
On pourrait charger la barque en ajoutant que Ménard a bénéficié du témoignage de Mitterrand au cour d’un procès et que Collard fut franc-maçon...

Pour Collard : https://www.marianne.net/societe/comment-collard-est-passe-du-trotskis...
Pour Ménard : https://www.lepoint.fr/tags/robert-menard

#163547 
23/10/2019 à 17:57 par legrandsoir

Robert Ménard a été militant de la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR) puis du Parti socialiste. Il est macroniste, je crois, à moins qu’il ne soit toujours lepeniste.
C’est toujours avec un plaisir un peu amer que je rappelle comment je l’avais démasqué en 2007. Et je ne compte pas le nombre d’articles que d’autres ont publié ici il y a plus de 10 ans.
Maurice Lemoine, qui fut un de ceux qui virent clair dans le jeu de Ménard, rappelait récemment que nous avions été critiqués de belle manière et que ceux qui savent désormais qu’on disait vrai oublient de s’excuser. Mais le médias ne s’excusent jamais.
MV

#163574 
RSS RSS Commentaires
   
Gabriel Péri : homme politique, député et journaliste
Bernard GENSANE
Mais c’est vrai que des morts Font sur terre un silence Plus fort que le sommeil (Eugène Guillevic, 1947). Gabriel Péri fut de ces martyrs qui nourrirent l’inspiration des meilleurs poètes : Pierre Emmanuel, Nazim Hikmet, ou encore Paul Eluard : Péri est mort pour ce qui nous fait vivre Tutoyons-le sa poitrine est trouée Mais grâce à lui nous nous connaissons mieux Tutoyons-nous son espoir est vivant. Et puis, il y eu, bien sûr, l’immortel « La rose et le réséda » qu’Aragon consacra (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Les Etat-Unis eux-mêmes, par leur tendance croissante à agir de manière unilatérale et sans respect pour les préoccupations d’autrui, sont devenus un état voyou."

Robert MacNamara
secrétaire à la défense étatsunien de 1961 à 1968
paru dans l’International Herald Tribune, 26 juin 2000.


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.