Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

14 

« Eh Manu, tu descends ! » (sans point d’interrogation : c’est une info)

Emmanuel Macron enregistre une nouvelle chute de 5 points de sa cote de popularité. Il passe de 34% de « satisfaits » en août à 29% en septembre.
C’est son score le plus bas depuis le début du quinquennat, selon un sondage IFOP publié dans Le Journal du Dimanche.

Sachant que le JDD appartient à Arnaud Lagardère (ainsi qu’Europe 1 et Paris Match) et l’IFOP à Laurence Parisot, ex-patronne du Medef, dites si vous pensez que Macron est en réalité plus bas encore.

Théophraste R. (Sous-chef de bureau à l’Institut de recherche sur la différence entre soupçonneux et adepte de la théorie du complot).

URL de cette brève 5930
https://www.legrandsoir.info/eh-manu-tu-descends-sans-point-d-interrogation-c-est-une-info.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
23/09/2018 à 22:19 par babelouest

Est-il à 10% ? De justesse sans doute.... comme le VRAI nombre de citoyens qui ont voté pour lui avant manipulation des résultats....

#151922 
23/09/2018 à 23:08 par François de Marseille

J’ai reçu un mail où on me demandait de participer a un sondage sur cron-ma.
j’ai même pas repondu. Alors si, comme moi, ceux qui n’ont jamais réussi à supporter ce cavernoïde de la pensée neocon ne daignent pas répondre a ces entreprises arnaqueuses, il y a fort a penser que le niveau est bcp plus bas.

#151924 
23/09/2018 à 23:33 par rené

@ bablaouest
c’est ironique j’espère sur le "vrai" nombre d’électeurs de Macron ?

#151925 
24/09/2018 à 00:37 par calame julia

Comment ? Après l’avoir laissé faire sa crise d’adolescent au vu du monde entier
avec ce gros joujou qu’est un pays ?
Tous les lucides se faire injurier ?
Est-il possible de poser la question : a-t-on le président que l’on mérite ?

#151926 
24/09/2018 à 08:30 par pierreauguste

C’est possible ,et la réponse est :Oui ,toujours.......

#151929 
24/09/2018 à 08:45 par Fald

On pourrait lui suggérer de faire comme l’autre Manu : aller se faire battre dans une municipale espagnole et nous foutre la paix.
Mais pas d’illusion : le MEDEF a déjà son remplaçant dans la manche, et s’il le faut un membre du clan de Montretout-Sauf-Le-Fric.
Car une chose est prouvée depuis les années du reaganno-mitterrandisme : quand les veaux sont déçus par une politique de droite, il protestent en votant encore plus à droite.

#151930 
24/09/2018 à 11:17 par Toff de Aix

Même s’il tombait à 1% qu’est ce que ça impliquerait ?

Je vous le donne en mille : RIEN. Car nos concitoyens se comportent comme des veaux anesthésiés qui n’attendent qu’une seule chose : l’abattoir.

#151937 
24/09/2018 à 13:29 par Andrés

Il n’y a pas que Macron qui descend ..... le 9 octobre, salariés, retraités, chômeurs et étudiants nous descendons aussi... mais dans la rue !!!

#151939 
24/09/2018 à 16:00 par Vagabond

Comment le faire partir légalement ?

#151942 
24/09/2018 à 18:44 par Palamède Singouin

@Fald

quand les veaux sont déçus par une politique de droite, il protestent en votant encore plus à droite.

A moins que "les veaux" ne se transforment en non-votants après avoir voté PS en France, SYRIZA en Grèce,...
Si la gauche est portée disparue à peu près partout sur la planète, elle y est peut-être aussi pour quelque chose.

Pour la France, rappel : au début du quinquennat Hollande la gauche dispose pour la première fois de son histoire de la majorité à l’assemblée, au Sénat, dans la quasi totalité des régions, dans la plupart des grandes villes, des conseils généraux.
A l’arrivée ça donne Valls, puis Macron...

#151949 
24/09/2018 à 18:50 par François de Marseille

"Même s’il tombait à 1% qu’est ce que ça impliquerait ?"

Ça implique déjà que les dominants vont devoir trouver une autre marionnette dans 4 ans.
Il faudra jouer sur un autre ressort que la jeunesse, celui la c’est déjà fait..
Peut etre une femme. Pas mlp, une vraie genre poupée mignonne pour s’assurer cette fois l’electorat lobotomisé masculin.
Ou encore un(e) lgbt pour l’électorat bobo...
Ensuite ils auront suffisamment vendu leur ame au diable que l’ue sera en droit de ne plus reconnaître les élections internes dans un pays, ça évite de mal voter.

#151950 
24/09/2018 à 21:11 par irae

@françois
"Vont devoir trouver" ?
Mais il y a beau temps que les suivants sont sur la rampe de lancement. Logique depuis sarko on les envoie en mode kamikaze. "Vas-y petit désingue tout ce que tu peux (à notre seul profit). On se charge de toi pour la suite".
Son successeur n’a pas fait exception. Même si les 2 ego surdimensionnés se rêvent volontiers une seconde chance qu’une série d’indiscrétions canardières viendra doucher systématiquement. Ainsi qu’il est advenu au 1er sinistre trop durable d’un quinquennat.
C’est qu’il ne convient pas non plus que la créature échappe au joug de ses maîtres avec des idées farfelues de changement constitutionnel qui viendrait lui permettre de s’affranchir de leur domination d’un coup. Le gros de sa sale besogne ayant été accompli en début de son règne (le finaud flamby avait pour sa part amusé longuement la galerie à coups de mesures sociales avant de porter l’estocade travail), le jeune énarque pressé n’a plus qu’à poursuivre inexorablement sa dégringolade.

#151953 
25/09/2018 à 10:56 par Assimbonanga

Même s’il "dégringole", il aura fait sa besogne et elle restera acquise. Qui osera désormais exiger des patrons qu’ils payent des cotisations sociales sur le SMIC ? Le mal est fait.
Au fait, combien gagne désormais un smicard ? Reçoit-il en salaire ses cotisations salariales ? Va-t-il recevoir en salaire les cotisations patronales une fois qu’elles auront été exonérées aux patrons ?
Ah non... C’est juste que l’état paie pour lui.
Mais non ! Macron a dit que c’est pas la peine puisque la sécu n’est plus en déficit.
Quelqu’un y comprend quelque chose ?
C’est le coeur de l’oeuvre macronienne.
C’était une promesse du FN d’ailleurs.
Macron pratique la politique de l’extrême-droite.
Et il avance à grands coups de faux.

#151972 
25/09/2018 à 15:38 par Fald

Palamède Singouin,
On est assez d’accord sur ce qu’a fait la gauche, sauf que je parlerais plutôt de fraude à l’étiquette de gauche, qui a toujours fait monter le fascisme : dans les années 20 avec Ebert et Nosque, dans les années 80 avec le petit oncle du peuple.
Ou la droite dite libérale quand elle promet du social et que ses promesses n’engagent que ceux qui y croient : voir tous les efforts de Kohl et successeurs pour implanter l’extrême droite en ex-RDA, ce qui permet d’éviter que ses citoyens se souviennent de ce que le socialisme avait de pas si mal à côté de tous ses défauts.
Mais peut-on reprocher à la bourgeoisie d’avoir plusieurs fers au feu (droites bleue, verte, rose, orange, brune [et jaune et noire en Allemagne], etc.?). Sans oublier le rouge folklorique, gauche de la gauche, 100% gauche, avec qui on va voir ce qu’on va voir sauf qu’on ne voit jamais rien. Peut-on lui reprocher d’être intelligente ? Non !
Par contre, on peut reprocher au salariat sa bêtise. Être toujours divisé en races, sexes, religions, âges, niveaux d’études, et que sais-je encore, au lieu d’être uni en tant que classe. Nous, le salariat, sommes une immense majorité, mais dans cette majorité, nous sommes aussi une infime minorité à comprendre le film.
Et ça me désole.

#151988 
RSS RSS Commentaires
   
Les 7 péchés d’Hugo Chavez
Michel COLLON
Pourquoi les Etats-Unis s’opposent-ils à Chavez ? Pour le pétrole, on s’en doute. C’est tout ? Les guerres du pétrole, ils sont habitués à les gagner. Mais au Venezuela, on leur tient tête. Ici, on dit qu’il est possible d’employer l’argent du pétrole de façon intelligente et utile. Pas comme à Dubaï où on construit des hôtels à vingt mille euros la nuit au milieu d’un monde arabe sous-développé. Pas comme au Nigeria où la faim tue alors que ce pays est un des plus gros exportateurs mondiaux. Au Venezuela, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si notre condition était véritablement heureuse, il ne faudrait pas nous divertir d’y penser.

Blaise PASCAL


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.