Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Gens qui pleurent et John Kerry

"À Hiroshima, John Kerry plaide pour un monde sans armes nucléaires" (Le Figaro du 11/4/2016)

A Panama, John Kerry plaide pour un monde sans paradis fiscaux
A Wall Street, John Kerry plaide pour un monde sans dictatures financières
A Tchernobyl, John Kerry plaide pour un monde sans centrales nucléaires
A Bogota, John Kerry plaide pour un monde sans drogues
A Columbine, John Kerry plaide pour un monde sans armes à feu
A Bagdad, John Kerry plaide pour un monde sans impérialisme
A Ryad, John Kerry plaide pour un monde sans discriminations
A Kiev, John Kerry plaide pour un monde sans néo-nazis
A Tel-Aviv, John Kerry plaide pour un monde sans colonialisme
A Damas, John Kerry plaide pour un monde sans djihadistes
A Dijon, John Kerry plaide pour un monde sans nez qui piquent
A l’Apéro, John Kerry plaide pour un monde sans alcool
A Washington, John Kerry plaide pour un monde sans cynisme.

(à compléter...)

Théophraste R.
Oui, tout à fait Kerry

URL de cette brève 5042
https://www.legrandsoir.info/gens-qui-pleurent-et-john-kerry.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
11/04/2016 à 21:45 par étienne

merci Théophraste....j’ai bien ri.

#123586 
11/04/2016 à 22:16 par Jérôme Dufaur

Très bon, en effet.

Il n’est jamais inutile de rappeler que les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki n’ont jamais été justifiés par une quelconque nécessité militaire (cf. Howard Zinn, « Nous, le Peuple des Etats-Unis… » Essais sur la liberté d’expression et l’anticommunisme, le gouvernement représentatif et la justice économique, les guerres justes, la violence et la nature humaine, Agone, 2004)

Dans la section « Au service du pouvoir » (pp.37-45) du chapitre 1, Zinn procède à un examen serré de la question. « L’emploi de la bombe atomique semble donc ne pas avoir eu pour fin de hâter la victoire, qui était déjà certaine, ni de sauver des vies, puisqu’il était fort probable qu’une invasion américaine du Japon ne serait pas nécessaire, mais bien d’affirmer la suprématie américaine en prévision de l’après-guerre. Pour y parvenir, on utilisa des moyens qui sont parmi les plus atroces que l’humanité ait jamais conçus : brûler vifs, mutiler affreusement et irradier des êtres humains, les condamnant à une lente agonie dans d’atroces souffrances » écrit-il à la page 43.

#123590 
12/04/2016 à 19:14 par adel

A Paris kerry plaide pour un monde sans hollande
A kiev pour un monde sans otan
A jerusalem belfast... pour un monde sans occupation...
Puis une fois dans sa limousine en route vers sa luxueuse du new hampshire ou du vermont il plaide pour rentrer à l’heure pour diner. Il se dit alors Finalement ça vaut bien le coup tout ce foutu bordel dans le monde si ça permet d’être chez soi peinard et en plus dès qu’on fait semblant d’être humain la presse vous transforme en mère theresa.

#123603 
13/04/2016 à 01:19 par BRUNO

A Abou Graïb, John Kerry plaide pour un monde sans torture
Au camp X RAY, John Kerry plaide pour la disparition des goulags US
Aux chiottes, John Kerry plaide pour un monde sans merde.
En aparte, John Kerry plaide pour un monde sans doigts

(Fin)

#123606 
13/04/2016 à 14:29 par D. Vanhove

Bien vu...!

Le pire, c’est qu’aucun "journaliste" ne semble revenir sur ces postures hypocrites, et se contente de relayer l’info,
si c’en est une...(!?)

si j’étais Japonnais, j’aurais bien tenté de lui lancer mes godasses à la tronche...

#123616 
13/04/2016 à 21:00 par Dominique

Et quand il se regarde dans la glace le matin en écoutant Brassens, Kerry plaide pour un monde sans con.

#123622 
14/04/2016 à 23:53 par Thibault

@Jérôme Dufaur
un très bon documentaire diffusé sur France3, « Hiroshima, le noyau d’une guerre », avait aussi montré la supercherie sur l’utilisation des bombes au Japon, avec déjà en guest star Monsanto et le complexe militaro-industriel ... un petit résumé :
http://www.liberation.fr/ecrans/2011/10/12/hiroshima-le-noyau-d-une-gu...

#123640 
16/04/2016 à 13:31 par Paul-Victor de Merode

La barbarie d’Hiroshima et de Nagasaki fut avant tout un message apocalyptique destiné à ceux qu’ils percevaient déjà comme une menace bien pire (et qu’ils continuent de traiter comme telle), à savoir les Russes, et plus largement les Communistes, qu’ils ne cesseront de combattre partout avec une folie meurtrière qui a coûté la vie à des millions de gens.

Plus d’un demi-siècle plus tard, ces salopards de Yankees continuent leur propagande anti-russe (et anti-communiste). Inutile de dire que sans l’arme atomique, il y a bien longtemps que des bases militaires US se trouveraient de Moscou à Vladivostok. L’Irak et la Libye ont payé pour le savoir, et la Chine et la Corée du Nord en sont bien conscientes...

#123655 
RSS RSS Commentaires
   
La Machine de guerre américaine
Peter Dale SCOTT
« J’avais dit du précédent livre éblouissant de Peter Dale Scott traitant de ce sujet, (Drugs, Oil and War) "qu’il faisait passer la plupart des explications journalistiques et universitaires concernant nos interventions passées et présentes pour une propagande gouvernementale écrite pour les enfants’. Son dernier ouvrage est encore meilleur. Lisez-le ! » - Daniel ELLSBERG, « l’homme qui fit tomber Nixon », auteur de Secrets : A Memoir of Vietnam and the Pentagone Papers Ce livre stimulant et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasement.

H. Krazucki
ancien secrétaire général de la CGT

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.