RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

Gens qui pleurent et John Kerry

"À Hiroshima, John Kerry plaide pour un monde sans armes nucléaires" (Le Figaro du 11/4/2016)

A Panama, John Kerry plaide pour un monde sans paradis fiscaux
A Wall Street, John Kerry plaide pour un monde sans dictatures financières
A Tchernobyl, John Kerry plaide pour un monde sans centrales nucléaires
A Bogota, John Kerry plaide pour un monde sans drogues
A Columbine, John Kerry plaide pour un monde sans armes à feu
A Bagdad, John Kerry plaide pour un monde sans impérialisme
A Ryad, John Kerry plaide pour un monde sans discriminations
A Kiev, John Kerry plaide pour un monde sans néo-nazis
A Tel-Aviv, John Kerry plaide pour un monde sans colonialisme
A Damas, John Kerry plaide pour un monde sans djihadistes
A Dijon, John Kerry plaide pour un monde sans nez qui piquent
A l’Apéro, John Kerry plaide pour un monde sans alcool
A Washington, John Kerry plaide pour un monde sans cynisme.

(à compléter...)

Théophraste R.
Oui, tout à fait Kerry

URL de cette brève 5042
https://www.legrandsoir.info/gens-qui-pleurent-et-john-kerry.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
11/04/2016 à 21:45 par étienne

merci Théophraste....j’ai bien ri.

#123586 
11/04/2016 à 22:16 par Jérôme Dufaur

Très bon, en effet.

Il n’est jamais inutile de rappeler que les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki n’ont jamais été justifiés par une quelconque nécessité militaire (cf. Howard Zinn, « Nous, le Peuple des Etats-Unis… » Essais sur la liberté d’expression et l’anticommunisme, le gouvernement représentatif et la justice économique, les guerres justes, la violence et la nature humaine, Agone, 2004)

Dans la section « Au service du pouvoir » (pp.37-45) du chapitre 1, Zinn procède à un examen serré de la question. « L’emploi de la bombe atomique semble donc ne pas avoir eu pour fin de hâter la victoire, qui était déjà certaine, ni de sauver des vies, puisqu’il était fort probable qu’une invasion américaine du Japon ne serait pas nécessaire, mais bien d’affirmer la suprématie américaine en prévision de l’après-guerre. Pour y parvenir, on utilisa des moyens qui sont parmi les plus atroces que l’humanité ait jamais conçus : brûler vifs, mutiler affreusement et irradier des êtres humains, les condamnant à une lente agonie dans d’atroces souffrances » écrit-il à la page 43.

#123590 
12/04/2016 à 19:14 par adel

A Paris kerry plaide pour un monde sans hollande
A kiev pour un monde sans otan
A jerusalem belfast... pour un monde sans occupation...
Puis une fois dans sa limousine en route vers sa luxueuse du new hampshire ou du vermont il plaide pour rentrer à l’heure pour diner. Il se dit alors Finalement ça vaut bien le coup tout ce foutu bordel dans le monde si ça permet d’être chez soi peinard et en plus dès qu’on fait semblant d’être humain la presse vous transforme en mère theresa.

#123603 
13/04/2016 à 01:19 par BRUNO

A Abou Graïb, John Kerry plaide pour un monde sans torture
Au camp X RAY, John Kerry plaide pour la disparition des goulags US
Aux chiottes, John Kerry plaide pour un monde sans merde.
En aparte, John Kerry plaide pour un monde sans doigts

(Fin)

#123606 
13/04/2016 à 14:29 par D. Vanhove

Bien vu...!

Le pire, c’est qu’aucun "journaliste" ne semble revenir sur ces postures hypocrites, et se contente de relayer l’info,
si c’en est une...(!?)

si j’étais Japonnais, j’aurais bien tenté de lui lancer mes godasses à la tronche...

#123616 
13/04/2016 à 21:00 par Dominique

Et quand il se regarde dans la glace le matin en écoutant Brassens, Kerry plaide pour un monde sans con.

#123622 
14/04/2016 à 23:53 par Thibault

@Jérôme Dufaur
un très bon documentaire diffusé sur France3, « Hiroshima, le noyau d’une guerre », avait aussi montré la supercherie sur l’utilisation des bombes au Japon, avec déjà en guest star Monsanto et le complexe militaro-industriel ... un petit résumé :
http://www.liberation.fr/ecrans/2011/10/12/hiroshima-le-noyau-d-une-gu...

#123640 
16/04/2016 à 13:31 par Paul-Victor de Merode

La barbarie d’Hiroshima et de Nagasaki fut avant tout un message apocalyptique destiné à ceux qu’ils percevaient déjà comme une menace bien pire (et qu’ils continuent de traiter comme telle), à savoir les Russes, et plus largement les Communistes, qu’ils ne cesseront de combattre partout avec une folie meurtrière qui a coûté la vie à des millions de gens.

Plus d’un demi-siècle plus tard, ces salopards de Yankees continuent leur propagande anti-russe (et anti-communiste). Inutile de dire que sans l’arme atomique, il y a bien longtemps que des bases militaires US se trouveraient de Moscou à Vladivostok. L’Irak et la Libye ont payé pour le savoir, et la Chine et la Corée du Nord en sont bien conscientes...

#123655 
RSS RSS Commentaires
   
AGENDA
samedi 25 février 2017
mardi 28 février 2017
mardi 28 février 2017
vendredi 3 mars 2017
samedi 4 mars 2017
samedi 4 mars 2017
mardi 7 mars 2017
mercredi 8 mars 2017
mardi 14 mars 2017
mercredi 15 mars 2017
samedi 22 avril 2017
samedi 22 avril 2017
Hélène Berr. Journal. Paris, Tallandier, 2008.
Bernard GENSANE
Sur la couverture, un très beau visage. Des yeux intenses et doux qui vont voir l’horreur de Bergen-Belsen avant de se fermer. Une expression de profonde paix intérieure, de volonté, mais aussi de résignation. Le manuscrit de ce Journal a été retrouvé par la nièce d’Hélène Berr. A l’initiative de Jean Morawiecki, le fiancé d’Hélène, ce document a été remis au mémorial de la Shoah à Paris. Patrick Modiano, qui a écrit une superbe préface à ce texte, s’est dit « frappé par le sens quasi météorologique des (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les individus ne constituent une classe que pour autant qu’ils ont à soutenir une lutte commune contre une autre classe ; pour le reste, ils s’affrontent en ennemis dans la concurrence.

Karl Marx

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.