Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Governatori entame une grève de la faim « pour le pluralisme politique »

Jean-Marc Governatori entame une grève de la faim pour protester contre les difficultés rencontrées par certains candidats pour recueillir les parrainages nécessaires à une candidature présidentielle et les difficultés d’accès aux médias

Jean-Marc Governatori, candidat à l’élection présidentielle sous les couleurs de l’Alliance écologiste indépendante, entame mardi après-midi une grève de la faim devant les portes du Conseil supérieur de l’audiovisuel. Il entend protester contre les difficultés à recueillir les 500 signatures et le manque d’accès aux médias.
« Je suis contraint de faire une grève de la faim jusqu’au vendredi 16 mars, date du dépôt des parrainages pour la présidentielle », explique t-il dans un communiqué dénonçant « la parodie de démocratie » que serait devenue l’élection présidentielle « verrouillée à deux niveaux ».

Première cible de sa colère, le système de parrainage public des candidats. « Les maires s’autocensurent de peur des conséquences (…). Tant que l’anonymat ne sera pas de mise, le pluralisme politique ne pourra pas être respecté », explique t-il, avant d’évoquer une entente entre le PS et l’UMP pour « se partager le pouvoir et conserver ce bipartisme hégémonique ».

Second verrou invoqué, un « blacklistage par les médias et les instituts de sondage », qui l’empêcherait de présenter ses idées au plus grand nombre. « Journalistes et sondeurs cooptent un certain nombre de candidats sur des critères qui leur sont propres », dénonce t-il.

Actuellement, le secrétaire général de l’Alliance écologiste indépendante, « courant de pensée originelle de l’écologie politique avant que les Verts ne l’aient dévoyée en France » revendique 315 parrainages, bien loin des 500 nécessaires pour une candidature. Il appelle donc les maires de France à le soutenir afin de « représenter ces millions de Français qui ne se reconnaissent pas dans cette classe politique conventionnelle qui sabote le bien-être durable de tous ».

URL de cet article 15965
   
L’Avatar du journaliste - Michel Diard
Michel Diard
Que restera-t-il du quinquennat de Nicolas Sarkozy, le président omniprésent dans tous les médias ? Cet ouvrage dresse un inventaire sans concession des faits et méfaits de celui qui se présentait comme l’ami de tous les patrons de presse et a fini par nommer les présidents des chaînes de l’audiovisuel public. Le "sarkozysme" a largement reposé sur un système de communication proche de la propagande, digne des régimes les plus autocratiques, à la limite de l’autoritarisme. Le système Sarkozy, même s’il (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Chaque prétendant à l’Empire claironne à l’extérieur qu’il veut conquérir le monde pour y apporter la paix, la sécurité et la liberté, et qu’il sacrifie ses enfants dans un but éminemment noble et humanitaire. C’est un mensonge, et un vieux mensonge, et pourtant des générations se succèdent et y croient !

Si les Etats-Unis ont la prétention de devenir un Empire, comme c’est la cas pour la plupart des nations, alors les réformes internes seront abandonnées, les droits des états seront abolis - pour nous imposer un gouvernement centralisé afin de renier nos libertés et lancer des expéditions à l’étranger.

Alors le Rêve Américain mourra - sur des champs de batailles à travers le monde - et une nation conçue dans la liberté détruira la liberté des Américains et imposera la tyrannie pour assujettir les nations.

George S. Boutwell - (1818-1905), Secrétaire du Trésor sous le Président Ulysses S. Grant, Governeur du Massachusetts, Sénateur and Représentant du Massachusetts


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.