Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Governatori entame une grève de la faim « pour le pluralisme politique »

Jean-Marc Governatori entame une grève de la faim pour protester contre les difficultés rencontrées par certains candidats pour recueillir les parrainages nécessaires à une candidature présidentielle et les difficultés d’accès aux médias

Jean-Marc Governatori, candidat à l’élection présidentielle sous les couleurs de l’Alliance écologiste indépendante, entame mardi après-midi une grève de la faim devant les portes du Conseil supérieur de l’audiovisuel. Il entend protester contre les difficultés à recueillir les 500 signatures et le manque d’accès aux médias.
« Je suis contraint de faire une grève de la faim jusqu’au vendredi 16 mars, date du dépôt des parrainages pour la présidentielle », explique t-il dans un communiqué dénonçant « la parodie de démocratie » que serait devenue l’élection présidentielle « verrouillée à deux niveaux ».

Première cible de sa colère, le système de parrainage public des candidats. « Les maires s’autocensurent de peur des conséquences (…). Tant que l’anonymat ne sera pas de mise, le pluralisme politique ne pourra pas être respecté », explique t-il, avant d’évoquer une entente entre le PS et l’UMP pour « se partager le pouvoir et conserver ce bipartisme hégémonique ».

Second verrou invoqué, un « blacklistage par les médias et les instituts de sondage », qui l’empêcherait de présenter ses idées au plus grand nombre. « Journalistes et sondeurs cooptent un certain nombre de candidats sur des critères qui leur sont propres », dénonce t-il.

Actuellement, le secrétaire général de l’Alliance écologiste indépendante, « courant de pensée originelle de l’écologie politique avant que les Verts ne l’aient dévoyée en France » revendique 315 parrainages, bien loin des 500 nécessaires pour une candidature. Il appelle donc les maires de France à le soutenir afin de « représenter ces millions de Français qui ne se reconnaissent pas dans cette classe politique conventionnelle qui sabote le bien-être durable de tous ».

URL de cet article 15965
   
Frédéric Rousseau. L’Enfant juif de Varsovie. Histoire d’une photographie.
Bernard GENSANE
Paris, Le Seuil, 2009 Nous connaissons tous la photo de ce jeune garçon juif, les mains en l’air, terrorisé parce qu’un soldat allemand pointe sur lui un fusil-mitrailleur. En compagnie de sa mère, qui se retourne par crainte de recevoir une salve de balles dans le dos, et d’un groupe d’enfants et d’adultes, il sort d’un immeuble du ghetto de Varsovie. A noter que ce que l’enfant voit devant lui est peut-être plus terrorisant que ce qui le menace derrière lui. Au fil d’un travail très rigoureux, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les philosophes n’ont fait qu’interpréter diversement le monde, il s’agit maintenant de le transformer.

Karl Marx


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.